Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune. Jeu vidéo sur plateau

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune, partez à l’aventure, votre portable en poche.


Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune est sorti en fin d’année dernière. Il s’agit de la version pour enfants de la gamme Chronicles of Crime de l’éditeur. Plutôt qu’une enquête policière, on est immergé ici dans une aventure avec des pierres à retrouver dans un univers médiéval-fantastique classique. Un univers décliné sur deux faces de plateau : la face été et la face hiver, que l’on retourne selon le scénario.

Il y a 4 aventures dans la boîte, une par pierre, que l’on peut résoudre dans n’importe quel ordre. Et une fois les 4 pierres récupérées, on finit en apothéose avec une toute dernière aventure, une 5e, qui nécessite d’avoir les pierres magiques dans sa besace.

Le jeu fonctionne avec une appli à télécharger, et des codes QR à flasher sur le plateau, sur les cartes, qui renvoie à du texte ou des scènes en 360 degrés à observer.

Nous y avons joué, en famille, avec nos enfants de 8 et 7, le public idéal puisque le jeu est conseillé dès 7 ans. Voici 3 choses que nous avons appréciées dans Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune, et 3 choses que nous n’avons pas appréciées.

❤️ Ce que nous avons apprécié

Les illustrations

Très dessin-animé, les illustrations sont tout simplement superbes ! Fines, colorées, chafouines, elles résonnent comme une véritable invitation au voyage dans un véritable univers féérique, magique, épique. Les parents comme les adultes apprécient !

Les aventures

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune reprend un peu le concept des jeux de rôle ou des jeux vidéo d’aventure. Ou des contes, tout simplement.

L’aventure commence par un souci, une menace, une situation, et il va falloir explorer différents lieux, rencontrer différents personnages et retrouver et utiliser différents objets pour résoudre la situation de départ.

Le texte est bien écrit, dénué de coquilles, avec un humour constant, léger, cocasse et bienvenu pour rendre les aventures moins anxiogènes et vraiment adaptées pour les jeunes publics.

Les scènes en 360

Une fois arrivé dans un lieu, on flashe un code QR sur le plateau. Avec son portable, et l’appli qui va avec le jeu, on peut observer une scène, un environnement en 360 degrés. Mais vraiment 360° ! Haut, bas, gauche, droite. Il faut véritablement s’amuser à triturer son portable dans tous les sens.

Ce n’est pas de la réalité augmentée, ni même de la réalité virtuelle, mais ces scènes permettent de s’immerger encore plus dans une aventure trépidante.

À noter également que chaque scène est accompagnée de sa propre ambiance sonore spécifique. De quoi décupler les sensations.

💔 Ce que nous n’avons pas apprécié

Un jeu vidéo solo, pas un jeu de société coopératif

Pour toutes les raisons évoquées plus hauts, Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune est un excellent jeu : narratif, immersif, on se prend au jeu, on vit une aventure. Oui, mais en solo.

Si le jeu se dit, se veut coopératif, en réalité, il n’en est rien. Une personne tient le portable, l’écran, assure toute la logistique numérique : flashe ceci, lis cela, tourne le portable, observe telle scène. Et finalement, une seule personne se sent investie dans le jeu, une seule personne suit le jeu. En face, on regarde un peu tout ça à distance. Et peu à peu, on se distancie du jeu, de l’expérience.

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune est un excellent jeu. Mais plus un jeu vidéo à vivre en solo qu’un véritable jeu de plateau coopératif assisté par une appli, à l’instar de la nouvelle version de Descent.

Beaucoup de texte. À lire

Nous venons de citer Descent, c’est une bonne transition. Comme dans ce précédent titre, Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune propose beaucoup de texte. À lire. De quoi couper et ralentir le jeu. De quoi nuire à l’immersion.

C’est ce qu’on reprochait déjà à Descent. Avec autant de technologie déployée, pourquoi ne pas avoir fait appel à des actrices et acteurs pour incarner les personnages et proposer une expérience audio immersive, comme Forgotten Waters que nous citons souvent comme (bon) exemple ?

Des écrans, tout le temps

Faut-il proposer des mettre des écrans à disposition des enfants ? Je ne suis pas certain que ce soit l’endroit où refaire le débat. Alors certes, les écrans font partie du quotidien de la plupart des familles. Et, comme dans Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune, les enfants les apprécient beaucoup, les écrans. Les images bougent, le jeu place de l’interactivité avec son contenu, et l’impression d’évoluer dans des paysages à 360° est immersive.

Oui, mais. Cela reste des écrans. Les pédiatres les déconseillent fortement aux enfants de moins de 5. Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune se joue certes dès 7 ans. Mais cela fait beaucoup de minutes passées devant un écran. Comptez 45′ par partie. Il y en 5. Cela fait quand même près de 4h passées les yeux rivés dessus. C’est beaucoup. Si vous êtes, comme moi, parent, vous connaissez certainement la règle des 3-6-9-12.

La règle des 3-6-9-12 chez UFC QC Nouvelle Calédonie

Ce n’est, encore une fois, pas l’endroit pour refaire le débat. Il y a des familles qui autorisent, d’autres moins, d’autres pas. Il faut juste savoir que Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune propose plusieurs heures de jeu à scruter l’écran. Alors certes, on fait autre chose, on voit autre chose. On se déplace sur le plateau, on cherche des cartes. Mais le cœur du jeu reste l’appli.

On pense aussitôt à la version Kids d’Unlock. Unlock se joue aussi avec un écran, une appli, un portable. Son adaptation pour enfants s’en passe entièrement. Et ça passe vraiment, vraiment bien ! Pas ici dans Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune.

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune, verdict

Une excellente aventure à vivre en famille. Ou pas. Entre jeu vidéo et jeu de plateau, la part coopérative est relativement faible.

Kids Chronicles – La Quête des Pierres de Lune, il y a du bon, et du moins bon. On flashe des codes QR, on cherche des cartes sur lesquelles se trouvent d’autres codes QR à flasher. Un jeu extrêmement narratif immersif, au matériel somptueux, mais qui finit quelque peu par gâcher le plaisir de jeu et refroidir les ardeurs.

Pas mal

Note : 3 sur 5.
  • Auteur : David Cicurel
  • Illustrateur : Mateusz Komada
  • Éditeur : Lucky Duck Games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 4 (idéal à 1. Moins à plus)
  • Âge conseillé : Dès 7ans (bonne estimation)
  • Durée : 45′ par scénario, comptez donc environ 4h de jeu. Et après c’est bye bye. Un jeu Kleenex
  • Thème : Médiéval-fantastique
  • Mécaniques principales : Appli, numérique, narration, aventure, « coopératif » (mais pas beaucoup)

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Votre réaction sur l'article ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
%d blogueurs aiment cette page :