Critiques de jeux,  Jeux de plateau

3 nouveaux jeux pour familles à essayer de toute urgence

Découvrez La Chasse aux Chaussettes, Mandragora et La Maison des Souris, 3 nouveaux jeux pour familles, surprenants et passionnants.


La Chasse aux Chaussettes, Mandragora et La Maison des Souris sont 3 nouveaux jeux de société sortis il y a quelques jours, semaines. Ces 3 bons jeux vous proposent de jouer, en famille, et de vivre une expérience parfois surprenante, toujours cocasse. Les voici.

Mais au fond, c’est quoi, un (bon) jeu familial ?

Un bon jeu familial doit être en même temps accessible, captivant, rapide à mettre en place et au matériel beau et engageant

Trouver cet équilibre subtil entre complexité et simplicité paraît impossible. Et pourtant, plusieurs jeux familiaux y parviennent.

Voici La Chasse aux Chaussettes, Mandragora et La Maison des Souris, 3 nouveaux jeux de société dits familiaux, que les adultes apprécieront également.


La Chasse aux Chaussettes

Dans La Chasse aux Chaussettes, vous incarnez des lutins de la maison qui partent en quête de chaussettes disparues, mangées par les… chaussettovores, des créatures loufoques qui se baladent dans la maison, comprenez, le plateau, pour en voler aux autres lutins. Le premier lutin à en avoir retrouvé, obtenu 3 paires remporte la partie.

Un pitch plutôt… cocasse. Qui est inspiré de faits réels ! Qui n’a jamais été confronté à la disparition tragique d’une chaussette ? Qui se produit, généralement, un jour de lessive !

Le jeu de société pour enfants et familles La Chasse aux Chaussettes vous permet donc, enfin, de rétablir la vérité. Les chaussettes sont donc… dévorées par de viles créatures.

Le jeu repose sur plusieurs aspects : un aspect Memory, puisqu’il faut se balader sur le plateau et retourner des tuiles et tenter de retrouver, de se souvenir de celles de sa propre couleur, ce qui permet de piocher des chaussettes de couleur dans un sac, mais également, de déplacement, car il faut déplacer son pion, et surtout, déplacer les chaussettovores (jamais je ne me serais imaginé écrire ce mot une fois dans ma vie…) pour aller rafler une chaussette à un pion adverse adjacent.

La Chasse aux Chaussettes propose en effet une interaction, une IGUS à 5 sur 5 plutôt surprenant pour un jeu familial, car on passe sa partie à tenter de chouraver les chaussettes uniques des autres. Uniques, car si une paire est formée, elle est protégée contre les féroces attaques des créatures.

Ce qui fait le sel du jeu, ce sont deux aspects tout particulièrement savoureux :

Les créatures cachent un dé, et quand on déplace leur figurine, on fait rouler le dé sur le plateau sans le voir. Une fois la figurine arrêtée, on la soulève pour voir le dé : soit la créature indique un œil, et là, c’est le drame ! La créature est réveillée, elle regarde, elle renifle, elle rafle les chaussettes aux alentours. Soit le dé indique un œil fermé, et la créature dort, rien ne se passe. De quoi pimenter la partie à chaque fois qu’on déplace les figurines et qu’on s’apprêtait à voler de la chaussette.

Mais également, et surtout, La Chasse aux Chaussettes est un jeu Legacy, i.e. qu’il évolue. Après la partie, on colle des autocollants, chaussettes, bien sûr, dans le fond de la boîte. Une fois un nombre spécifique obtenu, on soulève une partie du fond de la boîte pour découvrir du nouveau matériel, de quoi rejouer, mais de manière différente, avec de nouvelles règles, du nouveau matériel. Surprenant, palpitant, addictif.

On a donc envie de re-re-rejouer, histoire de découvrir ce qu’on va… découvrir. On sent bien que La Chasse aux Chaussettes s’est inspiré de la saga Zombie Kidz et Teenz, qui fonctionne pareil.

À noter que le matériel est somptueux ! Les illustrations, les figurines, tout est magnifique et aide à vivre un moment, en famille, palpitant.

Enfin, palpitant, ça se discute. Le fait de passer sa partie à piquer des chaussettes aux autres n’est pas toujours facile à vivre, à jouer, à accepter, car pas très… cordial. Et enfin, le côté Sisyphe, je récupère une chaussette, je me la fais piquer juste après, je dois la reprendre ou en trouver d’autres, etc. peut devenir éreintant, frustrant, mais surtout, répétitif.

Un très bon jeu toutefois, à découvrir de toute urgence !

La chasse aux Chaussettes, verdict

Très bon !

Un jeu Legacy pour enfants et familles surprenant et savoureux, parfois répétitif

Note : 4 sur 5.
  • Autrices : Anja Dreier-Brückner, Liesbeth Bos
  • Éditeur : Lifestyle Games
  • Illustratrices : Irina Pechenkina
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (tourne mieux à 4)
  • Âge conseillé : Dès 6 ans (bonne estimation)
  • Durée : 20-30′ par partie
  • Thème : … Chaussettes ?
  • Mécaniques principales : Mémoire, déplacement, Legacy

Mandragora

Si La Chasse aux Chaussettes s’adresse plutôt à de plus ou moins jeunes enfants, ce Mandragora s’adresse à des enfants plus âgés, dès 8 ans. Mandragora est un « bête » jeu de cartes et de collection. On tourne autour de la table avec un jeton pour atterir à un emplacement et récupérer toute les cartes présentes, pour créer des collections de la même couleur et les échanger contre des points de victoire. Dit comme ça, ce n’est pas très palpitant.

Et pourtant, Mandragora propose quelques mécaniques subtiles qui donnent envie d’y jouer : les cartes d’objectifs sont limitées, et proposent d’activer un effet plus ou moins puissant selon leur valeur. Et également, certaines cartes sont négatives. La personne qui en possède le plus en fin de partie perd des points. On est donc toujours obligé de soupeser chaque déplacement, chaque prise de cartes, selon le nombre de ces cartes présentes.

Et enfin, en toute fin de partie, on perd des points avec les couleurs encore présentes dans sa main. De quoi pousser à jouer vite, fort et bien ! Un petit jeu de cartes malin et taquin à déguster en famille, entre amis. Pas le jeu de l’année, mais un jeu qui fait son taf.

Mandragora, verdict

Très bon

Un petit jeu de cartes familial qui file et qui fonce.

Note : 4 sur 5.
  • Auteurs : Bruno Cathala, Florian Siriex
  • Éditeur : Studio H
  • Illustrateur : Piero
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 8 ans (bonne estimation)
  • Durée : 30′
  • Thème : Fantastique
  • Mécaniques principales : Cartes, collection, majorité

La Maison des Souris

La Maison des Souris, c’est le tout nouveau jeu de Théo Rivière, qui (co)resigne ici un jeu pour enfants, après son blockbuster ludique Détective Charlie.

La Maison des Souris revisite Mystery House, sorti l’année passée chez le même éditeur, un jeu qui propose de regarder à l’intérieur d’une boîte pour en découvrir des éléments et résoudre des énigmes. La Maison des Souris, c’est pareil, en moins capillotracté, en moins brouillon, en plus réussi.

On commence par placer des jetons objets dans la boîte par le toit, puis on la remue dans tous les sens, et la partie commence. On allume une loupiote qui ne dure que 30 secondes, et qui permet d’observer les jetons et leur emplacement à travers les ouvertures, les fenêtres, à l’intérieur de la boîte, à l’intérieur de la maison : cuisine, salle de bains, etc. Un jeu au matériel somptueux et disruptif !

La Maison des Souris est un jeu coopératif. On joue, ensemble, à guigner à l’intérieur pour surprendre ces coquines de souris pour savoir où elles se cachent. Une fois la partie d’observation finie, avec la lumière qui s’éteint, on répond à des questions symbolisées sur le plateau pour connaître les divers emplacements.

Pourquoi joue-t-on ? Pour ça ! Ce jeu propose une immersion, une expérience surprenante, captivante, qui raviront (tous) petits et grands.

À noter juste que si la première partie est tonitruante et captivante, la deuxième, la réponse aux questions, ralentit et enlise l’expérience du jeu. Ces deux phases, hachées, clivées, peuvent parfois quelque peu refroidir les parties. Mais qu’importe, le jeu, téméraire, est palpitant !

La Maison des Souris, verdict

Très Bon !

Un jeu coopératif disruptif et immersif. Dommage que les deux phases s’entrechoquent

Note : 4 sur 5.
  • Auteur et autrice : Théo Rivière, Elodie Clément
  • Éditeur : Gigamic
  • Illustrateur : Jonathan Aucompte
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 6 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 5 ans (bonne estimation)
  • Durée : 20-30′
  • Thème : Souris
  • Mécaniques principales : Coopératif, observation

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :