Critiques de jeux,  Jeux de plateau

3 subtils mots société de jeux de

Découvrez 3 jeux de société subtils pour composer et déduire des mots : Mot Malin, Bresk! et Ricochet.


Non, il n’y a pas que Codenames dans la vie. Depuis que ce jeu de déduction de mots par équipe est sorti il y a plus de cinq ans aujourd’hui, en août 2015, il connaît un succès ébouriffant. Mais il n’y a pas que de Codenames dans la vie. Il y a d’autres jeux de mots, de lettres, qui demandent également de faire preuve d’observation et de déduction pour remporter la partie. Découvrez aujourd’hui Mot Malin, Bresk! et Ricochet, trois jeux plus ou moins récents, sortis ces derniers mois, entre fin 2020 et début 2021, des jeux de société malins et subtils pour composer, déduire et trouver des mots.

Mais au fond, c’est quoi, la déduction ?

Dans ces trois jeux de société, il est question d’observer, de composer et de déduire des mots. Mais au fond, qu’est-ce que la déduction ? Comment fonctionne-t-elle ?

La déduction est une opération par laquelle on établit, au moyen de prémisses, une conclusion qui en est la conséquence nécessaire, en vertu de règles d’inférence logiques. Ca, c’était pour la définition crue et scientifique.

Pour faire « simple », la déduction est une inférence menant d’une affirmation générale à une conclusion particulière. Une inférence étant un mouvement de la pensée allant des principes à la conclusion. C’est une opération qui permet de passer d’une ou plusieurs assertions, des énoncés ou propositions affirmés comme vrais, appelés prémisses, à une nouvelle assertion qui en est la conclusion.

On distingue les inférences immédiates des inférences médiates telles que déductives, inductives et abductives. Ce qui nous intéresse, aujourd’hui, ce sont ces inférences déductives. Ou, autrement dit, la… déduction.

À noter toutefois qu’on oppose souvent la déduction à l’induction, qui consiste au contraire à extraire d’un nombre fini de propositions données par l’observation, une conclusion ou un petit nombre de conclusions plus générales.

Pour faire encore plus simple, la déduction est la capacité mentale à associer divers éléments pour arriver à une solution. La déduction est un processus mental actif, délibéré. Au contraire de l’intuition, qui est une forme de déduction opérant à un niveau plus discret.


Mot Malin

Mot Malin est un jeu de mots coopératif dans lequel vous essayez de trouver des liens entre des paires de mots entre une matrice croisée, ligne et colonne. Au début du jeu, tout le monde à la table reçoit une mini carte cachée, une indication d’axe vertical et horizontal, comme A2 par exemple.

Dans Mot Malin, vous jouez ensemble pour remplir une matrice qui commence vide de taille différente selon la longueur et la difficulté de la partie choisie : 3 × 3 pour un mode facile, 4 × 4 pour un mode moyen et enfin 5 × 5 pour une partie longue et balaise.

Dans Mot Malin, on ne joue pas chacun son tour, n’importe qui peut intervenir pour annoncer un seul et unique mot, qui permettra aux autres de retrouver l’intersection. Sachant que chaque axe contient un mot. Si on a reçu la carte A2, et qu’en A il y a la mot Cheval, et qu’en 2 Corne, on va alors pouvoir dire… licorne. Voilà, ce n’est pas plus compliqué. En anglais, le jeu a été traduit par Crossed Clues, les indices croisés, ce qui veut tout dire.

Si les autres trouvent la bonne intersection, vous y placez votre carte et en piochez une nouvelle. S’ils se trompent, vous la défaussez face cachée et vous en piochez une autre. Votre but : poser les cartes indices pour peu à peu remplir la matrice avant que le sablier ne soit écoulé.

Évidemment, à moins de jouer avec la variante silencieuse proposée dans le jeu pour augmenter la difficulté du jeu, les autres à la table peuvent se consulter avant de donner la réponse à votre annonce, à l’intersection-mystère.

💔 Ce qu’on a le moins aimé

💔 Un jeu un peu creux, un peu léger. Une carte, deux mots, un mot à annoncer pour les associer. C’est sympa, mais pas époustouflant

💔 Un souci : votre indice en main vous donne une information sur celui que les autres ne peuvent pas avoir. Lors des discussions, si faites partie des gens qui devinent l’annonce de quelqu’un, cela peut devenir délicat de ne pas donner votre carte à vous. Délicat, parfois embarrassant et maladroit. Il arrive très, trop souvent qu’on grille sa carte

💔 Avec une seule carte indice en main, on reste parfois bloqué

💔 Un design 50s inutile

❤️️ Ce qu’on a le plus aimé

❤️️ Tout le monde est toujours impliqué dans le jeu : on fait deviner, ou on devine, et on ne doit pas attendre son tour, puisqu’il n’y en a pas, de tour

❤️️ Beaucoup de mots, beaucoup de rejouabilité

❤️️ Un jeu simple et épuré

❤️️ Mini boîte, mini prix

❤️️ Du Codenames, en plus rapide et moins tarabiscoté

❤️️ Un très bon jeu de mots

❤️️ Un pur jeu familial, à jouer dès 8 ans

Mot Malin, verdict

Très bon !

Un jeu de déduction de mots coopératif léger et malin

Note : 4 sur 5.

Mot Malin, créé par Grégory Grard et édité par Blue Orange, pour 2 à 6 (tourne très bien à toutes les configurations). Dès 7 ans (bonne estimation), pour des parties de 15-20′ max. Prix constaté : 13 euros.

Par temps de COVID :

  • Peut-on y jouer en solo ? Non, impossible !
  • Peut-on y jouer en visio, à distance ? Oui, c’est possible, mais avec un MJ qui va fournir les cartes / codes d’intersection sur le chat, et fais une photo du plateau.

Bresk!

Bresk! est l’enfant illégitime subtil entre le Scrabble, les mots croisés et un jeu de Roll & Write. On lance deux dés, et on coche ensuite des lettres sur sa fiche. Voilà, ce n’est pas plus compliqué que cela. C’est court, simple et subtil en même temps.

Au contraire du Scrabble, avec un plateau commun que tout le monde remplit, dans Bresk! on remplit son propre plateau, sa propre fiche, sa propre grille personnelle grâce aux deux dés lancés. Le but est de gagner le plus de points en composant des mots sur sa grille 8×8, en fonction des dés, sachant que le long de sa grille se trouvent des espaces pour compter les points par ligne et par colonne.

Bresk! propose deux dés. On commence par lancer le dé numéroté. Si ça tombe sur zéro, le tour s’arrête. Dommage. Sur 1-3, tout le monde peut rajouter 1-3 lettres à choix sur sa grille. Et si le dé tombe sur une face spéciale, on lance alors le second dé, avec des lettres, qu’on doit alors la placer sur sa grille.

À la fin du jeu, on remporte 1 point par lettre composant des mots possibles et existants, en horizontal et vertical. Donc oui, encore une fois, Bresk! est entre les mots croisés, le Scrabble et un Roll & Write. Il va falloir opérer des choix, quelle lettre placer, quel mot composer, pour remporter le plus de points. Du Scrabble réinventé, rafraichi, plus joueur, moins dictionnaire.

💔 Ce qu’on a le moins aimé

💔 Un jeu un peu creux, un peu léger. On lance un dé, on inscrit une ou plusieurs lettres sur sa grille pour composer des mots.

💔 Un jeu qui avantage les personnes qui ont un dico dans la tête, et punit les autres

❤️️ Ce qu’on a le plus aimé

❤️️ Familial, idéal pour les débutants

❤️️ Du Scrabble réinventé

❤️️ Pas de coup tordu, on joue dans son coin

❤️️ Règles courtes, jeu simple

Bresk!, verdict

Sympathique !

Un sympathique Scrabble en mode Roll & Write

Note : 3 sur 5.

Bresk!, créé par Frans et Milan de Boevere et édité par Jumbo, pour 2 à 5 (tourne très bien à toutes les configurations). Dès 10 ans (bonne estimation), pour des parties de 20-30′ max. Prix constaté : 14 euros.

Par temps de COVID :

  • Peut-on y jouer en solo ? Oui, à fond !
  • Peut-on y jouer en visio, à distance ? Oui, c’est possible. Il suffit d’imprimer la grille chez soi, qu’une personne lance le, les dés et hop !

Ricochet

De tous les jeux de mots présentés aujourd’hui, Ricochet est sans conteste le meilleur ! Dans Ricochet, il va falloir retrouver un rebus auditif grâce à toute une ribambelle de mots que l’on va peu à peu éliminer grâce à des associations et des… ricochets, d’où le titre. Vous n’avez rien compris à la phrase précédente ? C’est normal. Nous non plus. À la toute première lecture et partie, on nage. Puis peu à peu, comme des galets, notre esprit commence à faire des ricochets pour réussir à donner du sens aux règles du jeu.

Tout commence par deux mots.

Il va falloir ensuite retrouver sur la grille qui en contient 25 d’autres mots qui peuvent y être associés : antonymes, synonymes, liés, etc. Puis on continue, les premiers mots en donnent d’autres, qui eux-mêmes en donnent d’autres, etc, en se baladant sur la grille, en respectant le principe du ricochet, les nouveaux mots doivent toujours êtres alignés, à la verticale ou à l’horizontale. Au final, il ne vas plus que rester trois mots, et si on a fait juste, des trois mots vont constituer un rébus auditif qu’il va falloir recomposer. Tout devient clair après 1-2 parties.

Ricochet est aussi passionnant que subtil ! Coopératif, il demande à tout le monde de bien réfléchir aux associations aux déductions, pour venir à bout de la planche, de l’énigme. Et si on est bloqué ? L’éditeur Flip Flap a pensé à tout ! Sur son site, on y retrouve toutes les solutions, sauf le rebus final, pas très compliqué. Mais surtout, on ne fait pas juste s’amuser avec les mots, chaque planche, chaque énigme propose une solution, un rebus narratif, en lien avec un récit loufoque. Ricochet est comme Micromacro, qui vient tout juste de remporter l’As d’Or. Un jeu disruptif, palpitant et subtil. Et surtout, addictif. Difficile de s’arrêter.

💔 Ce qu’on a le moins aimé

💔 Des règles confuses au début

💔 30 planches, 30 parties, et puis c’est tout ! Un jeu kleenex, mais un jeu tellement bon !

💔 Impossible d’y jouer en famille avec des plus jeunes, car il faut posséder ce qu’on appelle la compétence lexicale, c’est-à-dire la connaissance des mots et de leurs significations et de la manière dont ils forment des catégories

❤️️ Ce qu’on a le plus aimé

❤️️ Addictif. Difficile de lâcher le jeu tellement il est prenant

❤️️ Malin, subtil

❤️️ Chaque planche, chaque défi, chaque rebus est cohérent et narratif

❤️️ La suite, déjà annoncée pour mars 2021 !

Ricochet, verdict

Grandiose !

Un excellent jeu de déduction de mots. Passionnant, addictif, malin et ample ! Une pépite !

Note : 5 sur 5.

Ricochet, créé par Cyril Blondel et édité par Flip Flap, pour 1 à 10 (tourne mieux à 1-4), dès 14 ans (difficilement moins, les associations sont parfois alambiquées), pour des parties de 15-20′ par planche (il y en 30 dans le jeu). Prix constaté : 21 euros.

Par temps de COVID :

  • Peut-on y jouer en solo ? Oui, à fond !
  • Peut-on y jouer en visio, à distance ? Oui, c’est possible. Il suffit de scanner la planche et de jouer en visio en même temps, en cochant les mots.

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

One Comment

  • Auzillaud

    Bonjour, pour faire un classement :
    1 ricochet
    2 mot malin
    3 bresk.

    gutenberg aurait ça place dans le classement, mais laquelle place d’après vous?

    Antoine

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :