LE JEU DU JOUR : 5 MINUTE DUNGEON

Temps de lecture: 5 minutes

5 Minute Dungeon, de quoi ça parle ?

C’est du Dungeon-Crawler classique, du PMT comme on dit dans le milieu : porte, monstre, trésor

Dans 5 Minute Dungeon, on incarne un personnage méd-fan de base, voleur, paladin, magicienne, chasseresse, etc, et on s’engouffre dans les tréfonds d’un donjon pour aller faire le… ménage

Bien que le jeu ne soit en rien narratif, grâce aux illustrations, détaillées, très colorées et cartoon, grâce aux différentes cartes boss, mini-boss et personnages, on se prend au jeu, par le jeu, et on vivrait presque une aventure épique. Presque. Mais les mécaniques sont toutefois bien présentes, on est loin d’un Gloomhaven, une référence dans le genre

Au final, 5 Minute Dungeon atteint un 3 sur 5 sur l’ITHEM !

Et comment on joue ?

Le jeu s’explique en deux secondes. On prend un perso, qui dispose d’un pouvoir spécial, on prend son deck, on pioche un certain nombre de cartes en fonction du nombre de gens à la table, et c’est parti. On sort une carte « rencontre », et il va falloir s’en débarasser le plus rapidement possible. Comment ? Chaque carte rencontre indique un nombre d’icônes. Pour dégager la carte, il suffit de jouer ensemble de sa main les icônes correspondantes

Voilà, c’est tout

Sachant que :

Le jeu est coopératif. On joue les cartes, ensemble. Il n’y a pas de tour de jeu. Tout est en simultané

Il existe certaines cartes, noires, bonus, qui permettent d’effectuer des actions spéciales : virer une telle carte « rencontre », piocher de nouvelles cartes, etc.

Comme son titre l’indique, le jeu se joue en… 5 minutes. On va donc devoir se masser les fesses pour venir à bout du deck de « rencontres » et enfin terrasser le big boss final qui nous attend à la fin. C’est frénétique !

Et comment on gagne ?

On gagne quand on parvient à tuer le big boss final, affronté après toutes les cartes « rencontres ». Et dans la limite de temps

Et comment on perd ? Quand on n’a plus de cartes perso ou quand le temps est dépassé. 5 minutes, c’est peu, très peu ! Comme le jeu est évolutif, on commence avec un big boss, un… bébé. Puis peu à peu, les prochains bosses deviennent balaises et ça se complique

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, 5 Minute Dungeon atteint un 5 sur 5

Pourquoi ?

Parce que dans 5 Minute Dungeon, il est extrêmement crucial de coopérer, de savoir qui a quelle carte, qui peut jouer quelle pouvoir de quel personnage. Sans coopérer, on ne s’en sort pas, on a besoin des autres pour avancer, gagner. Comme dans la vraie vie, somme toute. C’est bien pour ça que la coopération est si importante !

À combien y jouer ?

Le jeu indique de 2 à 5

À 2, on ne prend qu’un seul personnage par personne, mais deux decks, pour disposer de suffisamment de cartes. À 2, le jeu tourne très bien

À 4-5, on ne prend que 3 cartes en main, c’est peu, il va donc falloir interagir beaucoup plus pour vraiment savoir qui dispose de quelle carte en main pour terrasser la carte en cours

Bref, au final, 5 Minute Dungeon ronronne très bien à toutes les configuration !

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu indique 8 ans. C’est une très bonne estimation. Comme il y a un peu de texte à lire sur les cartes bonus, et qu’il faut le faire vite, très vite, 8 ans semble un âge pertinent pour y jouer

On pourrait également y jouer dès 5-6 ans, pourquoi pas, en introduisant quelques aménagements pour les plus jeunes : pas de limite de temps, des cartes noires lues par les adultes, etc.

Alors, 5 Minute Dungeon, c’est bien ?

Oh oui, c’est vraiment, vraiment bien. C’est surtout très, très frénétique. Dès la partie lancée, il faut se dépêcher de jouer, de défausser, de trier, d’attendre, de… crier. On se prend vraiment au jeu, et c’est tout ce que l’on attend du jeu de société !

Après, évidemment, 5 Minute Dungeon est un pur jeu fun. Peu ou pas de réflexion, de gestion, de contrôle. On est là pour le fun, le simple fun. Tout file, tout fonce. On est dans un jeu de rapidité, d’observation, avec quelques micro-choix à opérer : quelle carte, quel pouvoir jouer quand

Et quid une fois la « campagne » des cinq boss dégommés ? 5 Minute Dungeon, un jeu Kleenex ? Non ! On va pouvoir re-re-rejouer, pour améliorer son temps, ou essayer avec d’autres équipes

Mais surtout, ce qui permet à 5 Minute Dungeon de relever la tête hors de l’eau de la masse de jeux actuels, c’est son thème, qui colle très bien aux mécaniques, et son humour, omniprésent : les illustrations, d’abord, et les cartes, ensuite (Steve, le… mini-boss. LOL). Même si on n’a pas jamais le temps de toutes les observer, on se surprend parfois à jeter un regard éclair sur la carte « rencontre » en cours et esquisser un sourire

🔴 5 Minute Dungeon, score final :

⭐⭐⭐⭐⭐

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Un jeu fun, frénétique

✅ De superbes illustrations, détaillées, colorées, bourrées de détail et plutôt inclusives

✅ Un humour omniprésent : Steve, le mini-boss, le bébé, en « big » boss…

✅ Un jeu fun, frénétique

✅ Un gros coup de cœur ❤️️

✅ Des règles courtes, évidentes

✅ Un thermo au top, qui permet de ranger tout le matériel

✅ Une forme de boîte extrêmement originale (mais pas forcément très pratique à ranger dans sa ludo…)

✅ Un jeu à la difficulté croissante : le premier donjon, le premier boss sont plutôt simples, genre balade de santé, c’est après que ça se gâte

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Un jeu très hasardeux. Et… alors ?

❌ Le « nettoyage » post-partie prend presque plus de temps que la partie en elle-même, à devoir retrier toutes les cartes. Pénible et laborieux !

Et encore une chose

Il existe également une autre version de ce jeu, 5 Minute Marvel, dans lequel on incarne un ou une super-héroïne et on affronte alors un vilain de l’univers Marvel. Ce jeu n’existe pour l’instant qu’en anglais

5 Minutes Dungeon propose également une appli, gratuite, qui gère le temps, plutôt que de le faire soi-même avec son propre chrono. Aussi inutile qu’indispensable, pour autant qu’on ait encore de la place sur son smart et qu’on adore le charger d’appli. À télécharger sur Google Store ici, et sur iOS ici

Vous pouvez trouver 5 Minute Dungeon en français chez Philibert ici

Pour une lecture plus agréable, plus confortable, notre blog ne vous propose aucune publicité, aucun contenu sponsorisé ! Nous espérons que vous appréciez. Dans un souci de transparence, pour votre information, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une (minuscule) part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Auteur : Connor Reid
  • Illustrateur : Alex Diochon
  • Éditeur : Spin Master pour la VO et la VF
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 5 (fun à toutes les config. Même à deux !)
  • Âge conseillé : Dès 8 ans (bonne estimation. Plus jeune, c’est également possible, moyennant quelques aménagements)
  • Durée : 5′ (mais oui !)
  • Thème : balade bucolique dans un donjon médiéval-fantastique
  • Mécaniques principales : coopératif, simultané, temps réel

4 responses to LE JEU DU JOUR : 5 MINUTE DUNGEON

  1. Erdrokan says:

    On était trois à découvrir le jeu.
    Première partie, on perd dans les grandes largeurs (manque de temps, je crois). On s’est dit que c’est parce qu’on ne connaissait pas et que ce n’est pas facile de découvrir les cartes et les mécanismes de jeu dans un temps limité
    On a refait une partie avec les mêmes persos. On a perdu encore une fois assez largement (manque de cartes cette fois ci).
    Sentiment général : « meh, c’est le niveau facile, ça ? »
    Bref, on ne s’est pas amusés (Promettre « les 5 minutes les plus amusantes de votre vie », c’est quand même casse-gueule) et on a sorti un autre jeu.

    • Gus says:

      Merci pour ton retour Manu

      C’est clairement la différence entre la rive gauche et la rive droite. Vous avez Cologny, le PLR et les terrains de golf. Nous on a le CERN. Du coup on a aussi la matière grise

      Nous on a tout gagné (enfin, jusqu’au niveau 4)

      Clément a rejoué avec nous samedi, il a aussi gagné, du coup

      Pour le coup du deck épuisé, je pense que vous vous êtes peut-être plantés, il faut prendre un perso MAIS deux decks

      La prochaine fois que tu traverses le Rhône de mon côté de la rive promis on y rejoue et tu vas gagner / kiffer ta race d’Excel-lover

      • Erdrokan says:

        La matière grise, mouarf.
        Je n’avais pas préparé le jeu mais il se peut qu’on n’ait pas mis deux decks, faut voir avec Clément.^^
        Je suis sûr que tu trouveras un autre jeu à me proposer 😀
        Je te laisse, je vais améliorer mon putting

    • David says:

      Faut bien penser à piocher des lors qu’on a posé la moindre carte et non pas lorsque la carte a été battue Sinon c’est impossible

A vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.