Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Le jeu du jour : Fiesta De Los Muertos

Temps de lecture: 6 minutes

Fiesta De Los Muertos, de quoi ça parle ?

Le pitch : « Aujourd’hui, c’est le 2 novembre, le jour de la fête des morts. Lors de cette journée si particulière, les âmes défuntes sont célébrées joyeusement pour ne pas être oubliées. En ce jour sacré, les morts sont de retour et n’ont peur que d’une seule chose : que les vivants ne se souviennent plus d’eux. Un mort n’est vraiment mort que s’il est oublié. Il erre alors pour l’éternité ! Dans Fiesta de los Muertos, plongez sans retenue dans la culture mexicaine. Saurez-vous vous souvenir de tous les défunts présents ?« 

Fiesta De Los Muertos, ou FdlM, comme les intimes, comme son nom l’indique, reprend les festivités de la fête des morts mexicaine, avec toute son esthétique bien spécifique, entre crânes et décorations colorées bariolées. Au Mexique, ils appellent ça Día de los Muertos, le Jour des morts. Le but étant la commémoration des défunts. Cette célébration est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco

Pour vous donner une petite idée de la fête, regardez l’impressionnante scène d’ouverture tournée en plan séquence de Spectre du James Bond de 2015. En passant, Sam Mendes, son réalisateur, vient d’ailleurs de sortir 1917, et qui vient de rafler les Golden Globes. 1917 est entièrement tourné en plan-séquence (enfin, avec des coupures par-ci par-là, mais bien dissimulées)

Fiesta De Los Muertos, c’est (l’excellentissime) dessin-animé Coco de Disney sorti en 2017, mais en jeu de société

Bref, un thème plutôt cocasse et… morbide pour un jeu de société, qui lui confère un ITHEM à 2 sur 5

Et comment on joue ?

On commence par recevoir une petite carte cachée avec une personnalité connue dessus, réelle ou fictive. On reçoit ensuite un crâne sur lequel on écrit le nom de la personnalité, crâne que l’on replie pour cacher le nom

Et là, le jeu commence. Il se joue en quatre phases. On inscrit un seul mot visible en lien avec sa personnalité reçue. On noircit une dent sur le crâne pour indiquer la manche en cours, puis on fait tourner. La personne suivante efface le mot, et en écrit un autre en lien avec le mot précédent. Etc. Jusqu’à ce que toutes les dents des crânes soient noircies. On met alors tous les crânes face cachée sur la table, on les mélange, puis on les révèle. On récolte toutes les cartes « personnalités » reçues au début, on les mélange également et on les révèle à côté des crânes. On pioche autant de nouvelles cartes « personnalités » que nécessaires, pour en avoir au final huit

Chaque joueuse et joueur va alors devoir inscrire sur un calepin le numéro du crâne qui correspond aux personnalités disponibles. Révélation, puis décompte. Si minimum trois personnes ont trouvé, on se souvient de la personnalité, ouf, tout va bien, c’est gagné. Sinon, bof bof, personne ne se souvient du ou de la défunte, et le crâne est « perdu »

Le but du jeu étant de réussir à valider le plus de crânes possibles. Comme Fiesta De Los Muertos est coopératif, on joue, ou on « perd » ensemble. En réalité, le concept de « perdre » est peut-être exagéré. Disons juste qu’on n’a pas réussi à tout trouver, c’est tout

C’est tout ?

En réalité, après deux-trois parties, le jeu pourrait devenir simple, plat et répétitif. Et c’est là qu’interviennent les contraintes

En effet, pour épicer le jeu, des cartes contraintes sont proposées, avec quelques règles pour les placer dans le jeu, modifiant ainsi la difficulté

Ces contraintes obligent donc d’écrire le tout premier mot en respectant la contrainte, une instruction indiquée pour tout le mode : En lien avec la nature, un mot sans E, etc.

Ces contraintes sont une excellente idée pour augmenter la difficulté du jeu et varier les plaisirs

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Fiesta De Los Muertos atteint un 3/5

Pourquoi ?

Parce que dans Fiesta De Los Muertos, hormis le fait de devoir deviner la personnalité sur le crâne grâce à un seul mot visible écrit par les autres, l’interaction n’est pas de ouf. On reste concentré, le nez rivé au crâne que l’on reçoit et sur lequel on doit écrire à son tour un autre mot

L’interaction capitale se situe plutôt en-dehors du jeu lui-même, toutes les (franches) rigolades et la surprise que le jeu suscitent. Là, on atteint les 5/5 direct !

Fiesta De Los Muertos est un party-game dans lequel on doit faire deviner une personnalité en associant des mots, en mode téléphone arabe

Fun !

À combien y jouer ?

Fiesta De Los Muertos indique de 4 à 8. Plus on est de fous morts, et plus on rit se souvient ! Si à 4 le jeu tourne très bien, à 8 au max le jeu devient très, très drôle. Sachant que de toute façon, lors de la manche de déduction, on doit avoir 8 choix de personnalités. Si on joue à 4, 5, 6, 7, on en rajoutera de la pioche. Et comme on ne fait qu’inscrire 4 mots, à 8 personnes le jeu n’en deviendra pas plus long

Bref

À combien y jouer ? Toutes les config tournent bien

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu indique 12 ans, parce qu’il faut quand même posséder une certaine culture pour connaître les différentes personnalités. Si on en commence le jeu par en recevoir une qu’on ne connaît pas, on peut vite la googler ou piocher une nouvelle carte

Mais sinon, oui, on peut y jouer avec un plus jeune public, dès 8-10 ans. Le jeu propose en effet des cartes avec un petit symbole qui indique les cartes à utiliser dans ce cas-là. Malin

Alors, Fiesta De Los Muertos, c’est bien ?

Oui, c’est vraiment, vraiment bien

Alors soyons honnêtes deux secondes. Fiesta De Los Muertos n’invente rien. Il s’agit d’un petit party-game de 15 minutes la partie qui reprend le jeu du téléphone arabe avec des personnalités. On en reçoit une, on note un mot, et on fait tourner quatre fois en tout. Puis on doit deviner les personnalités. Donc non, avec Fiesta De Los Muertos, il ne faut pas chercher l’innovation

Mais

Mais le jeu tourne très, très bien. Et il finit par installer une chouette ambiance à la table

Fiesta De Los Muertos vient tout juste d’être nommé pour l’As d’Or 2020, et il a toutes ses chances de gagner

Fiesta De Los Muertos me fait un peu penser à Telestrations, ou Esquissé en VF, ce jeu sorti en 2011 qui fonctionne de la même manière, seulement avec des manches qui intercalent mot et dessin. Gros fous rires assurés !

🔴 Fiesta De Los Muertos,
score final : 5/5

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Des règles ultra-simples

✅ Un jeu qui développe des compétences d’association d’idées et de déduction

✅ Des parties courtes, comptez 15-20 maximum. Qui donnent envie d’y re-re-rejouer

✅ Un jeu parfait à sortir au resto. Ni trop long, ni trop vaste, ni trop… bruyant. Tiens, ça ferait une super idée d’article ça : jouez-vous au resto ? Et à quels jeux ? Je m’y mets de ce pas !

✅ Les cartes pour les plus jeunes

✅ La qualité du matériel. Tout s’utilise et s’efface bien

✅ Les contraintes

✅ Les cartes blanches fournies, pour rajouter ses propres personnalités locales (suisses, par exemple…)

✅ Un pur party-game qui essaie de placer un thème. Et ça passe ! Jouer avec la mort. Jouer avec les morts. Étrange concept… Qui place l’idée de l’importance de la commémoration de nos aïeuls, réels ou… fictifs

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Un jeu pas franchement original : faire deviner une personnalité en mode « téléphone arabe »

❌ Des mots, des associations qui font parfois ping-pong / allers-retours

Et encore une chose

Voici deux petites idées de variantes pour le jeu :

Variante Dessin

Une petite variante Gus&Co pour rajouter encore plus de fun. Cette variante reprend exactement Esquissé. Une manche sur deux, au lieu d’écrire à chaque fois un seul mot, on doit cette fois dessiner

Dans ce cas-là, le jeu fonctionne ainsi : on commence par recevoir la carte, puis on dessine un élément représentant la personnalité, on noircit une dent, on fait tourner, on écrit un mot, en lien avec le dessin, on fait tourner, puis un dessin, puis enfin mot. On alterne donc dessins et mots. Essayez, et dites-nous ce que vous avez pensé de cette variante

Variante Délire

Rajoutez ces quelques contraintes loufoques. Piochez-en une par partie :

  • Avec un œil fermé
  • Avec la main gauche (ou droite pour les gauchers)
  • En gardant la joue collée à la table (gros fous rires assurés)
  • Debout sur un pied
  • Écrire en miroir

Etc. Vous voyez le principe. Inventez vos propres contraintes cocasses

Vous pouvez consulter les règles de Fiesta De Los Muertos ici

Vous pouvez trouver Fiesta De Los Muertos chez Philibert ici

Pour une lecture plus agréable, plus confortable, notre blog ne vous propose aucune publicité, aucun contenu sponsorisé ! Nous espérons que vous appréciez. Dans un souci de transparence, pour votre information, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une (minuscule) part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Également chez Magic Bazar ici

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop ici

  • Auteur : Antonin Boccara
  • Illustratrice et illustrateur : Margo Renard, Michel Verdu
  • Éditeur : OldChap Editions
  • Nombre de joueurs et joueuses : 4 à 8 (tourne très bien à toutes les config)
  • Âge conseillé : Dès 12 ans (peut également se jouer dès 8-10 ans en utilisant les cartes jaunes)
  • Durée : 15′ par partie (comptez-en plutôt 45-60′ parce que vous aurez forcément envie de vous en refaire d’autres !)
  • Thème : Fête des morts mexicaine
  • Mécaniques principales : devinettes, téléphone arabe, association, déduction

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :