Ohanami. Jardin Zen à coup de cartes

Temps de lecture: 3 minutes

Cette critique vous est proposée par Clément, membre de la Team Gus&Co, qui s’intéresse à Ohanami, un petit jeu de cartes nipponisant et tout zen de jardin japonais


Ohanami, de quoi ça parle ? 

De jardin japonais, parce que le Japon est à la mode. Mais le thème n’est pas vraiment intégré au jeu, et n’apporte pas grand-chose (à part une certaine esthétique).

Et au fait, que signifie ce titre mystérieux ?

Ohanami (お花見), qui signifie littéralement en japonais « contemplation des fleurs ». Depuis plus de mille ans, dès les premiers bourgeons, tout le Japon attend fébrilement ces quelques jours où ils pourront se réunir pour contempler les fleurs éphémères des cerisiers, les fameux sakura, et célébrer le printemps

Et oui, si vous désirez en savoir plus, il y a aussi une page Wikipedia sur ce phénomène culturel et botanique

Et comment on joue ?

Chaque joueuse reçoit 10 cartes, parmi lesquelles elle va en choisir deux, qu’elle posera dans un de ces trois jardins. La seule contrainte est que la carte doit être placée au-dessus d’une carte de valeur inférieure, ou au-dessous d’une carte de valeur supérieure. La joueuse peut également choisir de défausser la carte sans la poser. Les cartes restantes seront passées à la voisine de droite, et ainsi de suite.

Une partie sera composée de trois manches, avec 10 cartes par manche, et un sens de draft inversé à chaque manche.

Et comment on gagne ?

Il y a 4 types de cartes :

  • Les cartes bleues, cartes d’eau
  • Les cartes vertes, cartes de végétation
  • Les cartes grises, cartes de rocher
  • Les cartes roses, cartes fleurs

A la fin de la première manche, on compte le nombre de cartes bleues, qui valent 3 points chacune.

A la fin de la deuxième manche, on compte le nombre de cartes bleues, qui valent 3 points chacune et le nombre de cartes vertes, qui valent 4 points chacune.

A la fin de la troisième manche, on compte le nombre de cartes bleues, qui valent 3 points chacune, le nombre de cartes vertes, qui valent 4 points chacune, le nombre de cartes grises, qui valent 7 points chacune, et le nombre de cartes roses, qui donne un nombre de points non linéaire.

Interaction ?

Sur l’IGUS, 2.

A part le changement de cartes, il n’y a pas de réelle interaction dans le jeu, chaque joueuse construit ses propres jardins, et si on peut bloquer ou gêner une adversaire par son choix de carte, cela reste marginal.

A combien y jouer ?

A 2, il n’y a pas trop de changement entre les manches, et il est plus facile de prévoir ce qui va venir, et de jouer des sales coups à son adversaire.

A 3 ou 4, il devient plus compliqué de monter une stratégie, mais il y a un intérêt différent, dû à la part de hasard, qui amène un peu de piquant.

Score

Avant : 3/5

Un jeu de draft, avec un thème jardin japonais ? Encore ?

Pendant : 4/5

Il va falloir faire des choix, on ne peut pas courir tous les lièvres à la fois. Jouer le rose pour scorer un max à la fin ? Jouer les autres couleurs pour construire son total au fur et à mesure ? Ouvrir un autre jardin, ou créer un trou dans la suite de nombres ?

Beaucoup de questions à se poser, des décisions à prendre, un peu de stratégie et de tactique, c’est ça qu’on aime.

Après : 2/5

C’était bien, mais pas exceptionnel. Le côté soupe de points rend la partie très indécise et ajoute de l’intérêt, mais ça n’est pas le jeu de l’année.

🔴 Ohanami, score final: 3/5

Le jeu est beau, les graphismes sont jolis, le matériel est de qualité. Un point spécial pour les règles de comptage répétées sur le bord de la boite, ce qui permet de les montrer facilement à toutes les joueuses.

Les règles sont simples et compréhensibles. Le calcul des points est facile, mais le système de somme finale peut être frustrant. Ohanami est un bon jeu, on va peut-être dire qu’on aime bien, mais ça n’est pas LE jeu trépidant et addictif qui suscitera les passions. Ohanami reste un jeu light, pas cher et qui surfe sur la vague des thèmes japonisants.

Vous pouvez trouver Ohanami chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et vous pouvez aussi trouver Ohanami chez Magic Bazar ici

  • Date de sortie : 2019
  • Langue : Français
  • Produit en : Allemagne
  • Ecoscore A.

Si vous voulez en savoir plus sur l’EcoScore dans les jeux de société, c’est ici

  • Auteur : Steffen Benndorf
  • Illustrateur : Christian Opperer
  • Éditeur :  Oya
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4
  • Age conseillé : Dès 8 ans 
  • Durée : 20′
  • Thème : Jardin japonais
  • Mécaniques principales : Draft, placement

1 response to Ohanami. Jardin Zen à coup de cartes

  1. Erdrokan says:

    Ce qui distingue ce jeu, c’est le « je te tiens, tu me tiens par la barbichette » à essayer de rester au milieu (un jeu de centristes), ce qui est assez en accord avec l’équilibre de la religion mentionnée.
    Après, je me dis qu’on en fait une partie, c’est sympa mais on passe à autre chose

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.