Comment donner le goût des jeux de société à vos enfants. À vie

Temps de lecture: 3 minutes

Le plaisir, l’envie, le goût de jouer dépendent beaucoup de la façon dont les parents présentent l’activité à leurs enfants

Si vous flânez sur notre blog, c’est que vous appréciez les jeux de société, de plateau, de cartes, de rôle. Est-ce que vous vous êtes un jour demandé d’où provenait ce goût, cette passion des jeux de société ? Est-ce que vous l’avez obtenu depuis que vous êtes tout.e petit.e, parce que vous jouiez déjà avec vos parents, grands-parents ? Ou est-ce que cette passion, cet intérêt se sont développés, cultivés plus tard, en tant qu’adulte, au détour d’une soirée chez des ami.e.s par exemple ?

Comment faire pour transmettre votre passion du jeu de société aux enfants, à vos enfants, pour qu’eux aussi puissent jouer toute leur vie ?

Tribu

Rejoindre la « tribu » des joueurs et joueuses semble plutôt simple: prenez un jeu, jouez-y, et le tour est joué! Vous êtes un, une joueuse. Mais derrière ce processus tout simple se cache en réalité une question de motivation: pourquoi certaines personnes grandissent-elles avec le plaisir du jeu, alors que d’autres non ? Est-ce juste une question de culture du jeu créée par les parents ? Et comment faire pour susciter, développer cette culture ? Est-ce lié à une question d’éducation, de type de ménage, d’origine ? Bref, y a-t-il des facteurs socio-économiques qui seraient plus ou moins favorables ? Pour l’instant, aucune recherche sociologique ne s’est penchée sur ces aspects, donc il paraît difficile de pencher plutôt vers l’une ou l’autre caractéristique

>>> À lire également : notre sélection des meilleurs jeux de société récents pour enfants

Ludothèque

L’un des moyens les plus évidents, les plus faciles à mettre en place pour développer le goût du jeu de société à vos enfants est encore de disposer d’un certain nombre de jeux dans le foyer

Les enfants qui grandissent entourés de jeux auront tendance à vouloir jouer plus. Alors certes, ce n’est pas la recette-miracle. Soyons honnêtes, la simple présence de jeux ne se transforme pas comme par magie. Ce n’est pas parce que j’ai un aspirateur à la maison que je vais le passer tous les jours. Pareil pour les jeux 😅

Tout dépend encore de ce qui est fait avec ces jeux. Sont-ils juste rangés, à prendre la poussière ? Où sont-ils utilisés, joués, et à quelle fréquence

Motivation

Tout est question de motivation parentale, d’attitude positive envers le jeu. Est-ce qu’on joue en famille parce que c’est obligatoire, ou parce que c’est un réel plaisir ?

Si les parents passent beaucoup de temps à jouer, déjà entre eux, et avec d’autres adultes, les enfants vont comprendre que jouer semble passionnant, au point d’intéresser leurs parents

Le jeu intéressera davantage les enfants si les parents y prennent eux-mêmes du plaisir et le font régulièrement. Lancer une partie entre adultes quand mes enfants sont présents vont leur faire comprendre que jouer peut procurer un certain plaisir

De même que si juste après le dîner, la première chose que vous faites consiste à faire défiler vos réseaux sociaux sur votre téléphone, d’ouvrir votre ordinateur portable ou de regarder la télévision, les enfants en prendront probablement note. « Acts speak louder than words », comme on dit en anglais. Les parents envoient constamment à leurs enfants des messages sur la manière dont ils choisissent de passer leur temps libre

Les parents peuvent rendre le fait de jouer plus palpitant: parler de jeux pendant les repas ou les promenades en vélo / voiture. Se rendre dans des boutiques spécialisées de jeu par exemple, ou des ludothèques municipales, offrir des jeux en cadeau d’anniversaire aux copains-copines de vos enfants (chez nous, un cadeau que nous offrons fréquemment est la Chasse aux Monstres, un grand classique qui marche toujours bien). Tout ça pour rendre le jeu plus intégré, normalisé

Pareil avec les lieux de rangement. Faut-il vraiment ranger les jeux bien proprement, correctement dans une ludo ? Ne vaut-il pas mieux les… ensemencer un peu partout dans toute la maison et de ne pas les ranger précieusement, loin de tout le monde ou dans un endroit spécifique de la maison ? Je sens que je vais me faire défoncer par la méthode KonMari en disant ça… Plus les jeux seront éparpillés et plus ils joueront (c’est le cas de le dire) un rôle ordinaire, organique dans le foyer. Donc accepté

Et faut-il véritablement acheter des jeux, tous les jeux pour enfants qui sortent ? La réponse est simple : non. Question de budget. Pour éviter de se ruiner, il y a les ludothèques, qui prêtent les jeux gratuitement (en règle générale). Et planifier des sorties en famille dans des assoc, des bars à jeux (comme celui de Genève), voire même lors de méga-salons (Essen, PEL et FIJ accueillent très volontiers les enfants) représente une excellente manière de montrer aux enfants que les adultes, beaucoup d’adultes, jouent eux aussi

Et pour vous, quelles sont vos astuces pour donner le goût de jouer à vos enfants ?

2 responses to Comment donner le goût des jeux de société à vos enfants. À vie

  1. minastra says:

    Article très intéressant.

    A mon avis, pas de recette miracle. Evidemment, des parents joueurs auront envie de jouer avec leurs enfants et je pense que par mimétisme, les enfants vont avoir envie de jouer avec leurs parents. Le plaisir de jouer reste primordiale et forcer un enfant qui n’a pas envie est souvent contre-productif.

    Chez nous, c’est assez disparate. Les deux grands ont 15 et 14 ans, ensuite on tombe à 5 et demi pour la petite soeur et 2 mois pour la toute petite soeur (qui est en train de lire les règles de Trickerion :D). Donc on a d’un côté deux ados avec lesquelles nous pouvons jouer « à tous » et de l’autre une petite qui à un choix plus limité.

    Heureusement, des éditeurs comme Loki ont très bien compris cette problématique et propose des jeux avec des mécaniques pour les grands dans des jeux pour les petits et tout le monde y trouve son compte, ce qui donne de bonnes synergies. Quand les grands frères proposent un jeu pour inclure la petite, c’est top.

    Au final, un mixte de techniques. Des jeux rangés, mais toujours accessibles. On propose régulièrement un petit jeu en guise « d’histoire du soir ». On accède autant que possible aux envies de partie des enfants. On les inclus aussi dans le choix des jeux qu’on achète. Participation très régulière à des soirées jeux, etc… On est même en train d’organiser un séjour à Cannes pour le FIJ 2020 😀

    Avec la petite, ce qui marche bien, c’est des jeux adaptés à son age, évidemment, mais de temps en temps, lui proposer un jeu pour plus grands (avec une adaptation des règles) et là, elle se sent grande et toute fière de faire comme nous.

  2. Ange says:

    Pas d’astuce, si ce n’est comme dit dans l’article, jouer avec eux, avec envie de jouer… avec eux, dès qu’ils étaient petits, avec des jeux de leur âge.
    Et maintenant qu’ils sont partis du nid, quand ils reviennent à la maison, il n’y a pas de fois où il n’y a pas un jeu qui sort, voir même un jeu amené par eux…. Il y a en même un qui va faire Essen cette année… pour son association ludique !

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.