Critique de jeu: Muse. Très, trop Dixit

Temps de lecture: 4 minutes

Familial, drôle, léger. Mais surtout, beaucoup trop proche de Dixit pour passionner

  • Date de sortie: Printemps 2018 en VO
  • Auteur: Jordan Sorenson
  • Illustrateurs: Apolline Etienne, Andre Garcia, Kristen Plescow
  • Editeurs: Quick Simple Fun Games
  • Nombre de joueurs: 2 à 10 (optimum 6-8)
  • Age conseillé: dès 10 ans (même moins, facilement 8)
  • Durée: 30′, pas plus
  • Thème: rêves (?)
  • Mécaniques principales: équipes, devinettes, coopératif

Muse, de quoi ça parle?

De pas grand-chose, en réalité. Juste d’un univers onirique présent sur de somptueuses cartes, c’est tout

Le but étant s’inspirer les autres joueurs. D’où le titre

Pas de thème, donc

Et comment on joue?

Muse est un jeu qui se pratique par équipe. On peut aussi y jouer à 2-3 en mode full-coop

Muse contient deux types de cartes. Les cartes « rêves », « œuvres d’art » ou « inspiration », appelez-ça comme voulez, avec des illustrations, somptueuses, oniriques et génériques à la Dixit

Et les cartes « consignes ». Genre « une pièce d’habit », une « couleur »

Et ensuite?

Une équipe pioche 5 cartes de la pioche de cartes « inspiration », et deux de la pioche « consignes »

Cette équipe choisit une carte « inspiration » parmi les 5, et une parmi les deux « consignes ». Elle remet ces deux cartes en secret à un ou une joueuse de l’équipe adverse qui jouera le rôle de MJ.

Le ou la MJ prend connaissance des deux cartes, « inspiration » + « consigne », et en suivant la consigne, donne une info au reste de son équipe pour faire trouver la carte « inspiration »

La MJ remet sa carte « inspiration », toujours en secret, à la première équipe, qui la mélange aux 4 autres cartes. Les 5 cartes sont alors placées face visible

Le but pour l’équipe de la MJ étant alors bien évidemment de retrouver la bonne carte « inspiration » parmi toutes les autres

Facile

Les règles, en anglais, tiennent sur un recto-verso d’une carte format Tarot

Très courtes et simples, donc, expliquées en une minute et à la portée de tout public

L’éditeur porte bien son nom… Quick Simple Fun Games. Tout est dit

Et comment on gagne?

Dès qu’une équipe détient 5 cartes « inspiration », elle gagne immédiatement

Et comment gagner des cartes « inspiration »?

Si l’équipe dont c’est le tour de jeu trouvé et indique la bonne carte, elle la remporte. Dans le cas contraire, c’est l’autre qui la gagne

Autrement dit, l’équipe qui choisit la carte « inspiration » et la carte « consigne » devra tout faire pour pousser l’autre à l’erreur et ainsi s’assurer un PV

Facile, rapide. Des parties courtes

Interaction?

Très forte

Les membres de chaque équipe vont devoir 1. manigancer pour trouver LA carte la plus difficile et 2. discuter pour retrouver la bonne carte

Et à combien y jouer?

On peut y jouer à 2-3 avec une variante coop, mais beaucoup moins intéressante

Dès qu’on peut former des équipes avec un minimum de deux joueurs et joueuses, le jeu devient beaucoup mieux. A 6-8 c’est parfait, avec un MJ et 2-3 joueurs ou joueuses par équipe, voire avec 3 équipes de 2-3

A 8-10 ça commence à faire beaucoup et les temps de discussion dans et entre équipes deviennent trop longs

Alors, Muse, c’est bien? Critique

Pour un jeu qui parle (plus ou moins) d’inspiration, c’est dans le titre, il est peu original et s’approche de très, très, trop près de Dixit

En fait, c’est une vraie pâle copie de Dixit, par équipe. Dixit par équipe qu’on peut déjà pratiquer dans Dixit Odyssey, en passant

La seule variante est la contrainte de la consigne, et non plus la totale liberté de choix de l’indication par les joueurs et joueuses

Familial, drôle, léger, Muse s’approche de trop près de Dixit pour véritablement passionner

Score:

Anticipation: 3/5: rien qu’à voir les illustrations des cartes, le jeu donne envie

Pendant la partie: 3/5: sympa, sans plus. Avec le gros souci de devoir deviner n’importe quoi n’importe comment tellement le choix est compliqué au moment de découvrir toutes les cartes. Même si ce moment est toujours succulent. Grosse surprise, gros fous rires. Mais un choix au « petit bonheur la chance »

Après la partie: 1/5: trop aléatoire, trop lent, Dixit fonctionne mieux et n’a toujours pas pris une ride depuis sa sortie en… 1723 je crois, si je ne me trompe pas

Score final: 3/5: pour qui ne connaît pas Dixit (c’est possible???), ou qui a justement envie de changer de mode de jeu, Muse est une bonne option. Bien que peu inspirée

Et encore une dernière chose

Cartes

On peut très bien jouer à Muse avec les cartes de Dixit ou même, pourquoi pas, celles somptueuses aussi de When I Dream. Bien que plus dirigistes au nom / titre fourni

Langue

Le jeu n’existe pour l’instant qu’en anglais. Pas sûr qu’une VF voit un jour le jour. Comptez 1-2 lignes de texte sur les cartes « consigne », au voc plutôt basique, donc rien de chanmé pour qui possède les rudiments de la langue de Trump

Ecole?

Et enfin, une toute dernière chose, vous savez que nous parlons souvent de l’utilisation de jeux à l’école. Et notamment pour l’apprentissage de langues étrangères. Est-ce que Muse est intéressant à utiliser en classe? Non. Car d’un point de vue didactique, Muse n’est pas un titre solide. L’utilisation du champ lexical et l’expression sont peu pratiqués.

Vous pouvez trouver le jeu chez Philibert

1 Comment

  1. Je trouve les sensations très différentes de dixit avec un pourrissage de l’équipe adverse. Donc pas tout à fait d’accord avec ta critique. Les goûts et les couleurs.. Le prix est très raisonnable je trouve aussi.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.