Critique de jeu: Progress, Evolution of Technology. 7 Wonders et Innovation sont dans un bateau

couvavant-propos

Nous avons reçu le jeu de l’éditeur pour test et critique sur notre site.

presentation

Progress, Evolution of Technology est sorti pour Essen 2014 chez les éditeurs roumains de NSKN Games (Praetor), et créé par les éditeurs eux-mêmes, Andrei Novac et Agnieszka Kopera. Lancé sur Kickstarter en juin 2014, le jeu nécessitait 19’000 USD pour être financé, il en a reçu 95’000.

Pour 1 à 5 joueurs, d’une durée de 45 à 90 minutes, dès 12 ans.

theme

Dans Progress, les joueurs doivent développer les technologies de leur civilisation en posant des cartes et en s’appuyant sur des technologies déjà existantes.

Le thème est plutôt habituel dans les jeux de société, surtout dans les jeux de civilisation: l’alphabet, le bronze, la presse, les chemins de fer, etc. Si le thème est plutôt bien exploité, puisqu’on « construit » ses technologies en fonction des inventions déjà posées, oubliez toute immersion car on ne fait que poser des cartes, on ne sent pas vraiment immergé dans cette course à l’évolution technologique.

materiel

Progress est évidemment principalement constitué de cartes, la plupart différentes, aux somptueuses et riches illustrations. L’éditeur aurait pu proposer des cartes basiques, mais non, il a préféré investir dans une esthétique léchée et chatoyante.

matos

Chaque joueur dispose également d’un plateau personnel pour indiquer son évolution, très clair.

Bref, excellent matériel, excellente ergo aussi.

mecanique

Le tour est composé de 3 parties distinctes: la phase de développement, dans laquelle on avance gentiment dans sa recherche de nouvelles technologies, la phase d’action, le coeur du jeu, et la troisième et dernière phase, la phase d’entretien dans laquelle on remet tout à disposition pour son prochain tour. Plutôt classique.

Ce qui est plutôt original, c’est que lors de la phase d’action, le nombre d’actions à disposition dépendra des cartes précédemment posées. En fait, la plupart des cartes / technologies changent peu à peu les capacités des joueurs, presque du Fluxx stratégique, en somme. Une technologie vous permettra de piocher plus de cartes, une autre d’avoir plus de cartes en main, ou de disposer de plus d’actions.

Progress reprend la même mécanique que 7 Wonders, puisque selon les technologies déjà possédées vous pourrez en poser d’autres gratuitement par la suite. Oui, c’est ce qu’on appelle un chaînage en suivant « l’arbre de technologie », ou « tech tree ». Sinon il vous faudra « payer » des ressources pour y arriver, ou lancer une recherche pour y arriver, recherche qui prendra un peu de temps (phase 1 du tour de jeu).

Progress  Evolution of Technology – Download – NSKN Games

Les règles sont très claires, la mécanique très fluide et instinctive.

interaction

C’est certainement l’élément qui a été le plus décrié par les joueurs. L’interaction est extrêmement froide. Polaire, même. Chacun joue dans son coin à poser ses cartes techno, sans se soucier des autres. Si certains jeux proposent un gameplay semblable, 7 Wonders, RFTG, Imperial Settlers, tous proposent des mécaniques renforçant quelque peu l’interaction entre joueurs.

Mais dans Progress, soyons honnêtes, les joueurs sont quand même seuls avec leur évolution. Certes, il y a trois pistes qui donneront des points en toute fin de partie selon son classement, ce qui génère alors un effet de course, mais comme ces trois pistes ne sont au final qu’un des trois moyens de scorer, on ne vas pas forcément y mettre toute sa nyak pour lutter.

conclusion

Progress est efficace, parfaitement bien développé et édité, le matériel est juste excellent, mais le jeu est extrêmement froid et mécanique. On pose une carte, qui permettra ensuite d’en poser une autre, etc etc. Le jeu manque cruellement d’âme, et surtout d’interaction.

Attention, je ne dis pas que le jeu est mauvais dû à son interaction très très froide, loin de là, juste que si vous aimez contrôler, anticiper, suivre, saboter les stratégies de vos voisins, dans Progress attendez-vous à vous retrouver bien seul.

Alors oui, de nombreux jeux de société actuels proposent une interaction froide, mais dans Progress elle est vraiment glaciale. Progress est une course, une course de chaînage, une course sur les trois pistes. Mais à part constater son avance, ou son recul, on ne peut rien faire d’autre qu’attendre les bonnes cartes pour rattraper ou devancer les autres joueurs.

matos2

A rajouter que le hasard est, pour un jeu de cartes, extrêmement faible, ça mérite d’être souligné. Les joueurs ont en effet la possibilité de piocher plusieurs cartes et d’en garder certaines, un peu à la RFTG.

Ce qui déstabilise dans le jeu, c’est finalement le manque de résistance. En effet, dans la plupart des jeux, l’effet de résistance, l’un des 10 piliers d’un bon jeu, développe la motivation de se battre, d’y arriver. Plus le jeu résiste et pose un véritable défi et plus on développe des stratégies, des compétences pour y arriver. Prenez comme exemple Agricola ou Le Havre.

Mais dans Progress, cette résistance n’existe tout simplement pas. On passe sa partie à essayer d’avancer le plus rapidement possible, en cherchant les meilleures cartes possibles, mais comme on a toujours la possibilité de poser des cartes, soit par les chaînages, soit en payant cartes ou ressources, soit en lançant une recherche, que finalement, en toute fin de partie, on n’aura pas véritablement eu l’impression de se battre ni contre le jeu ni contre soi-même.

Si le jeu est prévu de 1 à 5 joueurs, l’optimum pour le rapport interaction-temps de jeu est clairement à 3-4 joueurs. VO-VF? La vf n’existe pas encore. Comme le jeu est bourré de picto, et même si les cartes sont en anglais pour décrire les techno, on peut très bien se débrouiller avec la VO.

Bref, si vous aimez les jeu de cartes et développement de technologies avec plus d’interaction, plus épicé (mais plus chaotique aussi), je ne peux que vous conseiller Innovation.

like

Très bon matériel, très belles illustrations.

Des règles claires, un gameplay extrêmement fluide et équilibré.

L’aspect évolutif du jeu: on commence avec des capacités minables pour finir hyper balaise. Du Fluxx mais pas chaotique.

Peu de hasard puisqu’on peut plus ou moins chercher les cartes qui nous arrangent.

L’arbre de technologie. Mouais bon en anglais ça le fait plus : tech tree. C’est ce que j’apprécie dans 7 wonders ou Civilization, Progress en propose une exploitation épurée sans froufrous.

La mécanique de course.

paslike

Une interaction très très très froide poussée à l’excès. Et les trois pistes de classement / course ne poussent pas suffisamment à une lutte farouche.

Un thème difficilement exploitable, donc très peu immersif, donc au final un jeu très froid, très mécanique.

N’avoir pas forcément envie d’y rejouer souvent. Même si le jeu est très bien ficelé, au final, on s’y embête beaucoup tout seul dans son coin à chercher les cartes qu’on attend et à poser celles qui nous arrangent.

Le jeu manque cruellement de défi intellectuel, de choix cruciaux et douloureux. On joue, voilà, c’est tout, sans passion ni frisson, c’est plutôt creux.

 Vous pouvez trouver Progress chez Philibert ici

2 Comments

  1. Pas très convaincu de mon côté : le mécanisme de base est sympathique et le tableau de techno laisse présager de stratégies complexes. Au final, il n’en est rien : on pose les cartes qu’on peut poser, on croise les doigts pour tirer celles qu’on attend et il ne se passe pas grand chose durant la partie.
    Même la fin du jeu, qui s’arrête immédiatement dès qu’un joueur atteint la condition de victoire, est frustrante, surtout pour les joueurs qui pouvaient gagner dans le même tour et qui ont joué une fois de moins.

    J'aime

    1. +1 Martin :

      « N’avoir pas forcément envie d’y rejouer souvent. Même si le jeu est très bien ficelé, au final, on s’y embête beaucoup tout seul dans son coin à chercher les cartes qu’on attend et à poser celles qui nous arrangent. »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s