Critique de jeu : Innovation

Par défaut

FAQ

Nous avons publié une FAQ, vous pouvez la trouver ici.

Guide stratégique

Nous avons publié un guide stratégique pour le jeu, vous pouvez le trouver ici.

Aide de jeu pratique

Nous avons publié une aide de jeu pratique pour compter ses points d’influence.

Présentation

Innovation est un jeu de cartes de Carl Chudyk (Glory to Rome) sorti en 2010 en anglais, pour 2 à 4 joueurs (préférer 2-3), d’une durée de 60′. La VF est sortie chez Iello à la fin de l’année 2011.

Thème

Dans Innovation, on développe sa civilisation, pour la faire passer des premiers âges à l’ère du numérique, en passant par l’Antiquité, le Moyen-Age et bien d’autres, en développant plusieurs technologies : militaires, scientifiques, industrielles.

Le thème est très ténu, voire même inepte car le tout ne respire pas la cohérence : on peut effectivement brutalement sauter 2 ou 3 époques, la progression historique ou technologique n’est pas respectée, ça donne parfois du grand n’importe quoi.

Mais au final, Innovation est un jeu de cartes, et il faut le reconnaître, il est en général  très difficile d’intégrer un thème cohérent et intégré en brassant des bouts de papier.

Matériel

Innovation est un jeu de cartes, chaque joueur possède de plus une aide de jeu extrêmement pratique et bien pensée : au recto on y trouve les différentes actions possibles, et au verso les explications du champ lexical ludique, très technique.

Le matériel est excellent, surtout en comparant l’édition d’Iello et la VO originale, tout simplement hideuse et sommaire. Iello y a ajouté des illustrations somptueuses, et les cartes sont claires et belles. Un très beau travail graphique.

La VO, laide

La nouvelle version, chatoyante

Mécanique

Chaque joueur dispose de 2 actions parmi 4 à disposition qu’il peut répéter :

  1. Piocher une carte, de la même période que sa carte active la plus élevée
  2. Poser une carte, en commençant un nouveau tas ou en la plaçant sur la même couleur (il y en a 5 en tout)
  3. Activer une carte, et exploiter les dogmes (cf plus loin)
  4. Dominer, c’est-à-dire prendre une carte « victoire ».

Dès qu’un joueur possède 4 cartes victoires à 4 joueurs, 5 à 3 ou 6 à 2, la partie s’achève. S’il n’y a plus de cartes d’époque 10, la dernière, l’ère du numérique, la partie s’arrête et le joueur avec le plus de points d’influence remporte la partie.

Bref, vous l’aurez compris, il s’agit bien d’une course, chacun essayant de prendre le plus de « cartes » victoire. Ce qui ne va pas du tout s’avérer aisé.

La mécanique de base est extrêmement simple, 2 actions parmi 4, son tour de jeu est rapide et fluide. Ou presque. Car toute la richesse du jeu réside dans les dogmes, tout le texte d’activation présent sur les cartes.

Il y a deux dogmes différents : un dogme coopératif, qui touche tous les joueurs à la table qui possèdent autant ou plus de ressources désignée par la carte que le joueur actif, et un dogme de suprématie, qui touche tous les joueurs en ayant moins.

La mécanique principale repose donc sur un jeu de majorité, s’assurer d’avoir au moins autant de ressources que ses adversaires pour pouvoir bénéficier de leurs dogmes coopératifs et éviter leurs suprématies très souvent défavorables.

Au final, la mécanique de base est fluide et claire, comme le sont les règles d’ailleurs, d’à peine quelques pages et limpides, mais le texte des cartes complexifient copieusement le tout.

Interaction

L’interaction est très forte, due aux deux éléments cités ci-dessus : la course aux cartes « victoire » et les dogmes.

Les premières parties donneront l’impression de jouer seul dans son coin à se développer tout seul, mais ne pas observer le jeu des autres, leurs cartes, leurs effets, les majorités de ressources, représenterait une grosse erreur tactique.

Conclusion

Attention, Innovation est une véritable bombe ludique à retardement ! Les premières parties paraîtront profusément chaotiques et hasardeuses selon le tirage des cartes. On aura méchamment l’impression de subir le jeu, et si on perd, on se fera une idée à l’emporte-pièce que le jeu est déséquilibré et finalement… mauvais.

Erreur.

Le jeu est véritablement riche, excellent et profond, pour autant que l’on se donne la peine de s’y investir.

Le souci actuel, c’est qu’au vu du nombre de sorties ludiques, on a tôt fait de passer à autre chose si la qualité d’un jeu ne se révèle pas rapidement. Avec Innovation, ce n’est clairement pas le cas. Il faudra en tout cas 3-4 parties pour indubitablement commencer à en apprécier sa valeur. La courbe de progression d’apprentissage est extrêmement lente au début, et s’enrichit grandement par la suite. Pour apprécier Innovation à sa juste valeur, il est important de se laisser jouer, de tenter diverses stratégies, et de rejouer une partie après. Et encore une. Ce n’est seulement après la 3e ou 4e partie qu’on commencera à passer par-dessus ce sentiment amer de chaos et de déséquilibre. Une bombe à retardement.

Gloire de Rome peut paraître plus abordable, malgré une mécanique de base moins commode. Les deux jeux présentent toutefois des intérêts particuliers, avec toujours ce souci de l’auteur d’affecter les autres joueurs à la table par son propre jeu : personnages joués dans Gloire de, dogmes dans Innovation.

Si vous appréciez les jeux de cartes tactiques et profonds, dans la même veine que Race for the Galaxy que l’on cite d’ailleurs souvent pour définir la catégorie, Innovation vous plaira. Mais il n’est clairement pas destiné à tout public, au risque de fortement décevoir.

Innovation est un très très bon jeu, il rejoint incontestablement le palmarès de notre top 10 2011, à paraître prochainement sur notre site.

Encore un dernier élément : surtout, mais surtout ne PAS faire sa première partie d’Innovation à 4 joueurs. Surtout pas. Le chaos régnant à la table dégoûtera aussitôt du jeu. Le mieux est de commencer à 2, puis 3, et quand on aura fait « ses armes » à moins, quand on maîtrisera mécaniques et cartes, on pourra alors se lancer dans l’arène. Si à 4 joueurs les interactions sont exponentielles, la difficulté de tout contrôler augmente pareil.

Ce que j’ai beaucoup apprécié

Le matériel, superbes illustrations ; un très bon travail d’édition. Même la boîte est pratique. Merci aux Chinois pour la production.

Les différentes mécaniques, surtout celle pouvant décaler ses cartes pour totaliser plus de ressources.

L’interaction extrêmement forte (pour autant que l’on maîtrise le jeu) par les dogmes

La richesse et la profondeur du jeu

La relative rapide mise en place

La fluidité du jeu

Des parties courtes et tendues

Un jeu qui révèle son intérêt après plusieurs parties, l’impression de découvrir et de progresser graduellement.

Ce que j’ai moins apprécié

L’impression de chaos et de hasard lors de la première partie. Qui s’estompe toutefois après plusieurs parties.

Je me qualifie plutôt comme gros joueur / gamer, j’apprécie donc à l’évidence les jeux exigeants, profonds. Si j’étais un « petit joueur », un féru de party games, il est évident que je n’apprécierais pas du tout Innovation au vu de sa complexité cachée & inhérente. Innovation n’est clairement pas destiné à tout public. Selon les joueurs à la table, il vaut mieux alors prendre un « 6 qui prend » ou un MOW, plus familiaux et faciles d’accès. Mais également plus basiques et superficiels. On me demande souvent quel est mon jeu préféré. Je réponds souvent que tout dépend des autres joueurs à la table. Une partie d’Innovation pourrait s’avérer calamiteuse selon avec qui je la joue.

Un prix relativement élevé, près de 20 euros, pour un jeu uniquement composé de… 105 cartes. Mais bon, je ronchonne, car au final, les cartes sont d’excellente qualité et la boîte minimisée est fort pratique.

Le hasard de la pioche, forcément dans un jeu de cartes, mais il faudra faire avec. Cela s’appelle la tactique.

Un déséquilibre flagrant dès que le niveau des joueurs est différent. Un joueur débutant qui ne connaît pas les cartes n’aura aucune chance face à un joueur chevronné.

Une réponse "

  1. Quel jeu !!!!! Mais quel jeu !!!!! Une grosse claque tout simplement. Déçu à la première partie j’ai suivi le conseil et lui ai laissé deux parties supplémentaires pour me séduire….. Et juste ouahou !!!!!! J’y joue seulement à deux avec ma compagne et on enchaîne les parties aux scores désormais extrêmement serrées !!!!!! Merci merci merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s