Ca vous dirait d’en savoir un peu plus sur le business des jeux?

monument-valley

Nous vous avons souvent parlé de l’excellentissime jeu sur iOS et Android Monument Valley (MV), certainement le meilleur de 2014.

Les développeurs viennent de publier une riche infographie pour présenter tout l’aspect business, chiffre d’affaire, coûts, investissements, etc.

MV a été téléchargé 10 millions de fois. 10 millions. Quand même. Pour 2 millions et demi de ventes réalisées. Donc un chiffre d’affaire de près de 6 millions de dollars.

En terme de coût, MV aura nécessité 55 semaines de travail, i.e. un peu plus d’une année complète, avec 8 employés, pour un investissement annoncé de 852’000 USD. Donc MV aura rapporté environ 5 millions de bénéfice. Joli.

Pour satisfaire la curiosité des joueurs, pourquoi est-ce que les éditeurs de jeux de société ne feraient pas pareil pour nous parler de leurs jeux? Repos Prod, vous ne voudriez pas nous présenter dans le détail les chiffres pour 7 Wonders? Days, pour Ticket to Ride, ou Iello, Superlude, Hurrican, Helvetia Games, Cocktail Games?

Perso, je serais super intéressé. Et vous?

téléchargement

 

 

 

6 Comments

    1. Au delà de l’aspect purement financier et bénéfices, je pense que ça apporterait beaucoup au milieu du jeu de société si son processus de création, édition et de distribution était moins opaque.

      1. Bon après soyons honnêtes, le marché du jeu de société n’est de loin pas le seul à être opaque. Prenez les smartphones, ou tout l’électro-ménager. Pareil.

  1. N’étant pas entrepreneur et n’ayant aucune intention de le devenir, ça ne me parle pas beaucoup et ce sont des infos qui ne me passionnent pas.
    J’irais même plus loin : qu’on présente de plus en plus les jeux de société en commençant par les chiffres de vente de Dobble ça donne une image du jeu très éloignée de ma passion.
    Mais bon, les journalistes aiment bien.

    1. En fait pour moi ce n’est pas tellement une question de journalisme mais plus un désir de pousser la transition entre consommateur à consomm’acteur.

      Je m’explique: comprendre comment fonctionne une prod, des investissements, etc, fait prendre conscience de tout le système et va au-delà du matériel. Depuis quelques années on voit fleurir une nouvelle « mode » sur le net, les carnets d’auteurs, qui se lâchent sur l’historique de leur création. C’est super intéressant, très nombriliste aussi, et j’espère la même démarche des éditeurs: temps de prod, de dév, de graphismes, coûts, etc.

      Moi aussi perso comme toi Martin les chiffres de vente de Dobble ne m’intéressent pas non plus. Savoir que Minivilles ou Jungle Speed se vend à 317 millions d’exemplaires par année n’expliquent rien du tout. L’infographie de MV est plus intéressante car elle analyse presque en détail tous les chiffres. C’est cela qui m’intéresse, chercher à comprendre les « backstages » du jeu. Et perso, je ne pense pas que cela soit une question entrepreneuriale, mais bel et bien de joueurs / consommateurs qui auraient envie d’aller plus loin que « juste » avoir le jeu devant soi.

      Devenir consomm’acteur, ou consomm’actif, en somme, et chercher à comprendre.

      Pour rebondir sur le commentaire de Matthieu (que j’ai appelé entre temps et avec qui j’ai eu une longue et intéressante discussion), oui, selon moi, tout cela enrichirait le débat. Pour autant évidemment qu’on évite l’annonce creuse de chiffres de vente.

      Mais bon, j’ai déjà déclaré forfait quand j’ai essayé de connaître l’origine de production des jeux, pas sûr d’en savoir plus ici.

      Je pense que la plupart des éditeurs préfèrent garder tous ces chiffres secrets, pour de multiples raisons:

      1. pour ne pas engendrer de jalousie
      2. pour ne pas « créer de vocations » et pousser d’autres éditeurs à se lancer dans un marché déjà bien assez tendu comme cela
      3. pour ne pas faire de remous et se la jouer « look at me », pour garder un profil bas (c’est très suisse ça)

  2. Moi, j’ai trouvé les chiffres de Monument Valley très intéressants. Je trouve en particulier très impressionnant le fait que > 80% des revenus viennent d’iOs.

    Concernant l’extrapolation de ce type de « dévoilement » à des jeux de plateau, étant moi-même à développer un petit jeu, je dois avouer que d’avoir quelques exemples « à la Monument Valley » me plairait bien 🙂

Laisser un commentaire