Distilled
Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Distilled : Jeu immersif sur la fabrication des spiritueux

🍸🥃 Avec Distilled, créez vos propres spiritueux dans un jeu de stratégie palpitant. Matériel haut de gamme et illustrations immersives.


Distilled

⚠️ Avertissement : Dans un souci de transparence envers notre communauté, nous tenons à préciser que cet article reflète notre opinion personnelle sur le jeu. Nous n’avons reçu aucune contrepartie de la part de l’éditeur du jeu. Nous avons acquis et testé le jeu de façon indépendante, sans lien commercial avec son éditeur. Les avis présentés ici représentent notre analyse honnête et impartiale du jeu, basée sur notre propre expérience.


Distilled, le pitch :

Vous venez d’hériter de la distillerie abandonnée d’un parent éloigné et vous allez devoir redorer le blason familial.

Le joueur ou la joueuse qui accumule le plus de points de renommée à la fin de la partie devient le nouveau maître distillateur ou la nouvelle maîtresse distillatrice.

Distilled se classe parmi les Eurogames. Il s’agit d’un jeu de gestion de ressources, de collection comportant des aspects d’optimisation et de programmation. Son matériel est riche et le thème est original.

Dans cette simulation très réaliste de l’univers de la distillerie et de la fabrication de spiritueux, vous devrez rapidement saisir les étapes clés pour créer une boisson de qualité, depuis sa conception jusqu’à sa mise en bouteille et sa vente.

Ce jeu, repris par Matagot, est le résultat d’un Kickstarter édité en 2022 par Paverson Games.

Au cours du jeu, vous apprendrez la composition et l’origine de différents alcools, si oui ou non ils requièrent une période de vieillissement, leur provenance, ainsi que de nombreuses informations et anecdotes.

Distilled

Comment joue-t-on ?

Dans Distilled, vous aurez 7 manches pour collecter des ingrédients, améliorer vos installations, apprendre de nouvelles recettes, et acheter du matériel de distillation et de mise en bouteille pour réaliser vos ventes. Vous aurez également l’opportunité de faire vieillir vos boissons et d’enrichir leurs arômes. Vous devrez prendre des décisions, gérer efficacement vos stocks, et vous assurer d’avoir suffisamment de trésorerie pour effectuer les achats qui aideront votre entreprise à prospérer.

Les 7 manches sont divisées en 4 phases :

  1. La phase Marché : Durant cette phase, vous achetez des ingrédients, des recettes, recrutez des spécialistes ou acquérez du matériel. Gardez à l’esprit que toute production de spiritueux requiert au minimum 3 ingrédients de base : l’eau, la levure et le sucre. Vos ingrédients et améliorations peuvent provenir du marché de base (2 maximum par tour) ou du marché premium. Ces derniers seront plus coûteux, mais vous rapporteront également plus d’argent et de points de victoire lors de la phase de vente.
  2. La phase de Distillation : Vous placez vos cartes de produits dans votre washback (alambic) en ajoutant une carte d’alcool pour chaque ingrédient de type sucre. Après un mélange à l’aveugle, vous devez retirer la première et la dernière carte de votre jeu (pour éliminer les impuretés du mélange). Vous ajoutez un fût et prenez une étiquette de spiritueux correspondant à votre production. Parfois, à cause de l’épuration, vous ne disposerez peut-être plus des ingrédients purs nécessaires à la création de l’alcool que vous souhaitiez réaliser. Dans ce cas, vous pourrez vous tourner vers des alcools moins purs tels que la vodka et le Moonshine.
  3. La phase de Vente : En ordre de tour, vous vendez un spiritueux en bouteille sur le marché mondial et récupérez les points de victoire et l’argent gagnés par la vente.
  4. La phase de Vieillissement : Vous pouvez choisir de placer vos spiritueux dans un tonneau pour les faire vieillir lors de cette phase. Le vieillissement permet d’améliorer la qualité du spiritueux en y ajoutant des arômes supplémentaires et en réduisant son degré d’alcool. Vous devrez choisir le tonneau le plus adapté à votre production.

« […] Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ? Â»

Alfred de Musset,  La Coupe et les Lèvres (1831)

À chaque fin de manche, vous vérifiez si vous avez obtenu une médaille d’or (challenge collectif). À la troisième manche, vous devrez renoncer à l’un de vos trois objectifs personnels.

Si vous êtes vraiment à court d’argent, vous pourrez organiser une dégustation qui vous fera récupérer de l’argent mais vous fera perdre des points de renommée.

Chaque personnage a sa propre recette signature à réaliser et débute la partie avec un ingrédient signature qu’il ou elle pourra intégrer à son jeu en cours de partie.

Lors du décompte final, après les 7 manches, le joueur ou la joueuse ayant le plus de points de renommée remporte la partie.

Mais au fond, c’est quoi, la distillation ?

La distillation de l’alcool est un processus qui remonte à des milliers d’années, utilisé pour séparer et purifier l’alcool à partir d’un liquide fermenté. Elle se base sur le principe que différents composants d’un mélange liquide s’évaporent à différentes températures. L’alcool, par exemple, a un point d’ébullition inférieur à celui de l’eau. En contrôlant la température, on peut séparer l’alcool des autres composants de la mixture, comme l’eau et les impuretés.

Le processus de distillation commence par la fermentation. Pendant cette étape, des levures sont ajoutées à une solution de sucre (qui peut provenir de diverses sources, comme des fruits, des céréales ou de la mélasse). Les levures consomment le sucre et produisent de l’alcool et du dioxyde de carbone en tant que sous-produits. Ce liquide fermenté, appelé « moût », contient de l’alcool, mais aussi de l’eau et d’autres composés.

Après la fermentation, le moût est placé dans un appareil appelé alambic. L’alambic est chauffé, ce qui fait monter la température du moût. Lorsque la température atteint environ 78,3 degrés Celsius, l’alcool commence à s’évaporer, laissant derrière lui de l’eau et d’autres composés ayant des points d’ébullition plus élevés. Les vapeurs d’alcool montent à travers le col de l’alambic et entrent dans le condenseur.

Dans le condenseur, les vapeurs d’alcool sont refroidies et redeviennent liquides. C’est ce qu’on appelle l' »alcool distillé ». Il est collecté dans un récipient séparé. Cela permet d’obtenir une boisson alcoolisée plus pure et plus forte que le liquide original. L’alcool distillé peut être redistillé pour augmenter encore sa pureté et sa teneur en alcool. Les différentes méthodes de distillation et le choix des ingrédients de base influencent le goût, l’arôme et la teneur en alcool de la boisson finie.

Quelle est l’histoire de la distillation ?

La distillation est une technique ancienne dont les origines remontent à plusieurs milliers d’années. On pense que la distillation a été d’abord utilisée pour produire des parfums et des huiles essentielles, ainsi que pour la préparation de médicaments. Les premières preuves de distillation proviennent de poteries datant de l’âge de pierre en Asie de l’Est et au Moyen-Orient, où les gens distillaient probablement de l’alcool à partir de riz fermenté.

Les Grecs anciens étaient connus pour avoir développé la distillation vers le 3e siècle avant JC. Toutefois, ils utilisaient surtout cette méthode pour des applications médicinales. Les écrits d’Alexandre d’Aphrodise et Zosime de Panopolis font référence à l’utilisation d’alambics pour la distillation.

La distillation a été améliorée au cours du Moyen Âge par les alchimistes arabes. Le chimiste et alchimiste persan Rhazes (ou Razi) a été l’un des premiers à distiller de l’alcool pour usage médical au 9e siècle. Les alambics de l’époque étaient très différents de ceux que nous connaissons aujourd’hui, mais le principe de base reste le même.

C’est pendant la Renaissance, particulièrement en Écosse et en Irlande, que la distillation d’alcool pour produire des spiritueux a vraiment commencé à prendre son essor. Les moines ont joué un rôle clé dans ce développement, distillant des spiritueux pour des usages médicinaux et récréatifs. Avec le temps, les techniques de distillation se sont affinées, et la production de spiritueux est devenue une industrie à part entière. Des lois et des régulations ont été mises en place, notamment pour contrôler la qualité de l’alcool produit et taxer sa production. Aujourd’hui, la distillation d’alcool est une pratique courante dans le monde entier, avec une grande variété de spiritueux produits, allant du whisky à la vodka, en passant par le gin, le rhum et bien d’autres.

Mais revenons à nos moutons distillations.

Distilled, verdict

Dans Distilled le jeu de plateau, dès l’ouverture de la boîte, on est clairement impressionné par la qualité et la diversité du matériel proposé. On peut imaginer passer des heures à étudier les règles et avoir besoin d’une table de taille phénoménale pour jouer. Mais ce n’est pas le cas. Certes, le jeu occupe un certain espace, mais pas tant que ça, et les règles, bien qu’étoffées, s’avèrent logiques et intéressantes car elles regorgent d’informations liées à cet univers, et sont rapidement accessibles pour un jeu de cette envergure.

On assimile complètement les détails au fil de la partie ou des parties suivantes.

En plus des règles fournies et détaillées, une notice « première dégustation » vous guide pas à pas lors des deux premiers tours, pour une prise en main plus rapide. C’est très utile, mais malheureusement, quelques erreurs s’y sont glissées, créant un peu de confusion.

Une fois que vous maîtrisez parfaitement la mécanique du jeu, les tours passent assez vite. J’ai ressenti une certaine frustration à ne pouvoir produire qu’un seul alcool par tour, et parfois même aucun lorsque je choisis de faire vieillir ma boisson.

Cette action de vieillissement, très prometteuse en termes de points de renommée, nécessite une véritable planification financière pour ne pas se retrouver « ruiné » au tour suivant, ce qui reviendrait à perdre un tour de production.

Chaque étape de réalisation est cruciale et extrêmement bien pensée en termes de cohérence et de réalisme. Au-delà de son côté ludique, Distilled offre un véritable apprentissage et des connaissances sur la création de spiritueux. Pas à pas, nous découvrons tout un univers, de la subtilité des mélanges à la distillation, en passant par le vieillissement et la vente. Il est essentiel de rester réaliste ; il est inutile de produire un alcool divin si vous avez oublié d’acheter un nombre suffisant de bouteilles pour vos mises en vente.

Les quatre phases de manche se déroulent soit dans l’ordre du tour, soit simultanément. Cela évite certaines lenteurs et permet de maintenir un rythme de jeu soutenu tout en favorisant les interactions, même si celles-ci restent indirectes.

Une certaine tension réside dans l’obligation de retirer au hasard deux ingrédients de notre préparation, au risque de ne pas pouvoir réaliser l’alcool que nous avions envisagé.

Certains alcools ont des étiquettes en stock limité. Il vous faudra être rapide pour espérer les étiqueter avant vos adversaires. Cette règle introduit une notion de course dans le jeu, principalement en milieu et fin de partie.

Enfin, parlons du matériel, qui est de très haute qualité. Tout y est : meeples personnalisés en bois, plateaux en carton épais, cartes et étiquettes de très bonne qualité. Tout cela est rangé au millimètre près dans une boîte parfaitement adaptée, contenant des inserts premium et un gametrayz. La classe !

Les illustrations sont également parfaitement en adéquation avec l’univers proposé.

Néanmoins, le jeu devient un peu routinier dès qu’on a compris la mécanique. Il lui manque un petit quelque chose pour le rendre plus excitant et ajouter un peu plus de fun et de piquant.

Conclusion

Distilled est un jeu au thème fort et original, avec un matériel de grande qualité. C’est un jeu intéressant auquel il manque juste un brin de folie pour le rendre vraiment exceptionnel.

Très bon.

Note : 4 sur 5.

  • Création : Dave Beck
  • Illustrations : Erick Evensen
  • Édition : Matagot
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 5 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : dès 14 ans (bonne estimation)
  • Durée : 60 à 90 minutes
  • Thème : Industrie, boissons alcoolisées
  • Mécaniques principales : Cartes, collection, programmation. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Rejoignez notre communauté :


2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous présenter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider à continuer à produire du contenu que vous appréciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer à faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expérience possible. Vous pouvez nous aider à soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien et avons hâte de partager encore de nombreuses années avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article écrit par Aline. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

Votre réaction sur l'article ?
+1
3
+1
4
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

2 Comments

  • Sido-Sido

    Bonjour à tous. Je suis choquée par le nombre de jeux recevant de si bonnes critiques et une visibilité certaine alors qu’ils mettent en avant la thématique de l’alcool. Et l’alcoolisme ? Les ravages qu’il cause ? Est-ce bien raisonnable de banaliser par le jeu l’objet de l’alcool alors que tant de personnes souffrent d’alcoolisme… Ou en sont des dommages collatéraux (vous devinerez que le sujet me touche et m’offense).
    Gus & Co, j’ai du mal à comprendre ce choix éditorial, vous qui êtes sensibles aux thématiques pouvant offenser. Triste de lire une fois de plus l’éloge d’un jeu sur l’alcool chez vous… 😔

    • Gus

      Bonjour

      Nous vous remercions sincèrement pour avoir pris le temps de partager vos pensées et vos préoccupations concernant le jeu « Distilled » et sa thématique liée à la fabrication des alcools. Nous comprenons que ce sujet puisse être sensible pour certaines et certains, et nous respectons pleinement votre point de vue.

      Il est important de clarifier que « Distilled » ne traite pas de l’alcoolisme ni ne fait son apologie. Le jeu se concentre sur le processus de distillation et la création de différents types d’alcools, reflétant l’art et la science derrière ce métier ancien. Il n’encourage pas la consommation irresponsable d’alcool ni ne minimise les problèmes sérieux associés à l’abus d’alcool.

      Votre question soulève néanmoins un point essentiel sur la responsabilité des auteurs, autrices et éditeurs de jeux et des critiques vis-à-vis des thématiques qu’ils choisissent d’explorer. Nous devons toutes et tous réfléchir avec soin aux messages que nous envoyons et aux valeurs que nous promouvons à travers notre travail.

      Nous pouvons également aborder la problématique de la colonisation par exemple, un sujet fort débattu dans la communauté, à l’instar de la rethématisation de Skymines : https://gusandco.net/2023/02/09/skymines-jeu-critique/

      Encore une fois, nous vous remercions de nous avoir fait part de vos sentiments, et nous espérons que vous continuerez à trouver du contenu qui vous plaît et vous inspire chez Gus & Co.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :