dé
Jeux de plateau

Stefan Feld, auteur de jeu exaltant : Ses titres incontournables

🧠 Embarquez dans l’univers de Stefan Feld, auteur prolifique de jeux de sociĂ©tĂ©. DĂ©couvrez ses plus grands succès ! 🎲🧡


Stefan Feld

Pour faire Ă  Ă©cho Ă  notre tout rĂ©cent article sur Marrakesh, le dernier jeu de l’auteur allemand de jeux de sociĂ©tĂ© Stefan Feld, l’occasion est toute trouvĂ©e de s’arrĂŞter deux minutes sur sa ludographie. En 18 ans de carrière et plus de 80 jeux, quels ont Ă©tĂ© ses plus gros succès ? Quels sont ses jeux les plus notables ?

Stefan qui ?

Stefan Feld
L’auteur de jeu Stefan Feld. Ticketautomat, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Alors oui, disons-le tout de suite, Stefan Feld est une figure emblĂ©matique dans le monde des jeux de sociĂ©tĂ©, dont la carrière prolifique s’Ă©tend bientĂ´t deux dĂ©cennies. NĂ© en 1970 Ă  Karlsruhe, en Allemagne, il est particulièrement rĂ©putĂ© pour crĂ©er des jeux de stratĂ©gie avec des mĂ©canismes riches et variĂ©s, souvent qualifiĂ©s de « point salad », ou « salade de points de victoire », en raison des multiples façons de gagner des points de victoire.

Avec plus de 80 titres crĂ©Ă©s en 18 ans de carrière, son tout premier jeu publiĂ© fut le jeu de duel Roma, parmi ses crĂ©ations les plus notables, les plus cĂ©lèbres figurent « Les Châteaux de Bourgogne », « Trajan« , et plus rĂ©cemment, la Stefan Feld City Collection dont Marrakesh fait partie (c’est le cas de le dire). Feld a le don de fusionner la profondeur stratĂ©gique avec une intĂ©gration thĂ©matique engageante, crĂ©ant ainsi des expĂ©riences de jeu immersives et stimulantes.

En tant qu’auteur de jeux, Feld a Ă©galement Ă©tĂ© reconnu pour innover en matière de mĂ©canismes de jeu. Par exemple, il a popularisĂ© l’utilisation de la « roue d’action » dans Trajan, et la « tour de cubes » dans Amerigo.

Mais aussi.

Un autre aspect remarquable de l’Ĺ“uvre de Stefan Feld est son utilisation originale et ingĂ©nieuse des dĂ©s dans ses jeux. Dans un genre oĂą les dĂ©s sont souvent associĂ©s Ă  la chance et au hasard, Feld parvient Ă  les intĂ©grer d’une manière qui met l’accent sur la stratĂ©gie et la prise de dĂ©cision. Par exemple, dans « Les Châteaux de Bourgogne », les joueuses et les joueurs lancent des dĂ©s pour dĂ©terminer leurs actions, mais au lieu de simplement exĂ©cuter un mouvement basĂ© sur le rĂ©sultat du dĂ©, ils doivent faire des choix stratĂ©giques sur la façon d’utiliser ces rĂ©sultats de manière optimale.

De mĂŞme, dans « Bora Bora », bientĂ´t rĂ©Ă©ditĂ© pour s’appeler Cuzco, l’auteur utilise les dĂ©s de manière innovante pour dĂ©terminer la puissance des actions possibles, ajoutant ainsi une couche supplĂ©mentaire de rĂ©flexion et de planification. L’approche de Feld concernant l’utilisation des dĂ©s dĂ©montre sa capacitĂ© Ă  prendre des Ă©lĂ©ments de jeu traditionnels et Ă  les rĂ©inventer de manière Ă  crĂ©er des expĂ©riences de jeu plus profondes et plus stratĂ©giques. Franchement fou, franchement fun !

Ces mĂ©canismes novateurs, combinĂ©s Ă  son talent pour Ă©quilibrer des Ă©lĂ©ments de stratĂ©gie complexes, font de Stefan Feld l’un des auteurs de jeux de sociĂ©tĂ© les plus respectĂ©s et influents de sa gĂ©nĂ©ration. La communautĂ© des (gros) joueurs et joueuses attend avec impatience chacune de ses nouvelles sorties, car elles promettent souvent d’apporter de nouveaux dĂ©fis et des mĂ©canismes ingĂ©nieux.

Stefan Feld est l’un des auteurs de jeu qui a su combiner avec brio diffĂ©rents mĂ©canismes pour crĂ©er des jeux captivants, passionnants. Et souvent riches et amples. Penchons-nous aujourd’hui sur ses meilleurs titres, sur ses titres les plus aboutis, les plus passionnants. Selon nous. On se rĂ©jouit de dĂ©couvrir vos coups de cĹ“ur Ă  vous ! N’hĂ©sitez pas Ă  nous lâcher un commentaire.

Les meilleurs jeux de Stefan Feld

Notre Dame

Notre Dame

C’est avec Notre Dame que j’ai dĂ©couvert pour la première fois le talent de Stefan Feld. Sorti en 2007, ce jeu aujourd’hui Ă©puisĂ© nous plonge dans le Paris mĂ©diĂ©val du XIVe siècle. Notre objectif : augmenter notre prestige en aidant Ă  la construction de la cĂ©lèbre cathĂ©drale, tout en parcourant les diffĂ©rents quartiers pour rĂ©colter ressources et actions. Mais gare aux rats grouillants, dĂ©jĂ  une vraie plaie Ă  l’Ă©poque !

Grâce Ă  son système innovant de draft de cartes, Notre Dame nous oblige Ă  jongler entre diffĂ©rentes stratĂ©gies possibles, et Ă  rĂ©agir aux coups de nos adversaires. Bien qu’assez complexe, le jeu reste accessible grâce Ă  des règles bien expliquĂ©es et une courbe de difficultĂ© progressive. Un savant dosage entre placement d’ouvriers, interactions coup de gorge et optimisation de points : Stefan Feld signe ici une rĂ©alisation majeure au gameplay prenant et Ă  l’immersion historique rĂ©ussie.

Dommage que ce titre percutant souffre d’illustrations peu engageantes ! Une rĂ©Ă©dition est bienvenue, avec des visuels revisitĂ©s qui sauraient mettre en valeur ses mĂ©canismes solides et passionnants.


L’annĂ©e du dragon

L'Année du Dragon

Plongez dans la Chine impĂ©riale de l’ancien temps avec L’AnnĂ©e du Dragon, autre titre marquant de Stefan Feld. Le jeu se dĂ©roule sur 12 tours rythmĂ©s par diverses calamitĂ©s qu’il faudra anticiper. MalgrĂ© des visuels simplistes qui ne paient pas de mine, L’AnnĂ©e du Dragon sait nous happer grâce Ă  son thème prenant.

Dans la peau de princes chinois, nous devons gĂ©rer astucieusement nos maigres ressources et planifier nos actions sur le long-terme pour dĂ©velopper notre province et survivre aux Ă©preuves. Un subtil mĂ©lange de stratĂ©gie dans la gestion des ressources et d’incertitude liĂ©e aux Ă©vĂ©nements, comme Stefan Feld sait si bien le faire.

Accessible mais profond, alliant thème historique immersif, mĂ©caniques sophistiquĂ©es et tension permanente : L’AnnĂ©e du Dragon est une brillante crĂ©ation qui nĂ©cessite rĂ©flexion et sang-froid. Dommage que ce petit bijou semble aujourd’hui oubliĂ© : il mĂ©riterait amplement une rĂ©Ă©dition soignĂ©e !


Marrakesh

Il y a quelques jours, PEF vous parlait avec ferveur de Marrakesh, le dernier nĂ© de la Stefan Feld City Collection. Et pour cause, ce jeu complexe et foisonnant l’a littĂ©ralement fascinĂ© !

Avec sa jungle de mĂ©canismes imbriquĂ©s, sa profondeur stratĂ©gique vertigineuse et son esthĂ©tique somptueuse, Marrakesh nous a bluffĂ©. Le jeu est Ă  la hauteur de son imposante boĂ®te : c’est un monument !

Certes, la prise en main demande quelques parties pour apprivoiser des règles touffues. Mais l’expĂ©rience vaut largement cet investissement initial. Pour les fans de dĂ©fis cĂ©rĂ©braux, Marrakesh est un incontournable : une plongĂ©e exigeante et passionnante dans un labyrinthe stratĂ©gique, Ă  la recherche de la meilleure combinaison gagnante.

Ce chef-d’œuvre signĂ© Stefan Feld est d’ores et dĂ©jĂ  entrĂ© dans mon panthĂ©on personnel. En bref, si vous ĂŞtes fan du « maĂ®tre », foncez dĂ©couvrir Marrakesh ! Le jeu, pas la ville. Ou pourquoi pas les deux, tant qu’Ă  faire…


Amerigo

Amerigo

Amerigo est un mastodonte ludique avec son imposante tour à dés et son plateau modulable. Chaque dé de couleur y symbolise une action possible, rendant chaque partie unique.

Sur le plan crĂ©atif, cette mĂ©canique de tour est incroyablement novatrice et perturbante, car elle limite nos possibilitĂ©s Ă  chaque tour. Dommage que le thème colonial soit très discutable aujourd’hui…

Dans la peau d’explorateurs intrĂ©pides, nous sillonnons les ocĂ©ans Ă  la dĂ©couverte de nouvelles Ă®les Ă  coloniser. La tour Ă  dĂ©s injecte une part d’incertitude en dictant nos actions possibles, nous obligeant Ă  ruser et nous adapter.

Si les nombreuses routes vers la victoire complexifient les choix, les règles restent limpides et la courbe d’apprentissage bien dosĂ©e. Une nouvelle prouesse de Stefan Feld, mariant mĂ©canisme inĂ©dit et thème d’exploration immersif pour une expĂ©rience Ă  la fois exigeante et gratifiante sur le plan stratĂ©gique.


Les Châteaux de Bourgogne

Les Châteaux de Bourgogne

Les Châteaux de Bourgogne est considĂ©rĂ© par beaucoup comme l’Ĺ“uvre maĂ®tresse de Stefan Feld. Dans ce jeu, nous incarnons des aristocrates du Moyen-Ă‚ge tardif, en quĂŞte d’Ă©tendre leur domaine. Notre mission : bâtir la rĂ©gion la plus prospère en construisant châteaux, mines, Ă©glises et canaux.

Pour y parvenir, nous devons dĂ©ployer habilement nos dĂ©s, choisissant nos actions avec soin en fonction de la situation de jeu. Un subtil dosage entre stratĂ©gie dans l’utilisation des dĂ©s et part d’alĂ©a inhĂ©rente Ă  leur lancer.

Accessible mais profond, Les Châteaux de Bourgogne est un modèle d’Ă©quilibre entre complexitĂ© stratĂ©gique et mĂ©caniques intuitives. Un vĂ©ritable joyau signĂ© Feld, qui plonge les joueurs dans une expĂ©rience immersive faite de rĂ©flexion et de tensions positives. L’un des titres phares de l’auteur, un best-seller Ă  juste titre !


Macao

Macao

Dans Macao, Stefan Feld nous propose un ingĂ©nieux système de tirage d’actions au dĂ©, exigeant anticipation et timing prĂ©cis. Un mĂ©canisme unique qui a fait la renommĂ©e de ce jeu.

Nous sommes plongĂ©s dans le Macao du XVIIe siècle, dans la peau de marchands cherchant Ă  Ă©tendre leurs rĂ©seaux d’Ă©changes. Pour ce faire, nous devons jongler entre dĂ©s de ressources et planifier nos actions sur plusieurs tours.

L’innovation rĂ©side dans la « roue d’actions », oĂą nous choisissons judicieusement nos dĂ©s pour agir au prĂ©sent ou plus tard. Un subtil Ă©quilibre entre stratĂ©gie dans la gestion des ressources et part d’incertitude liĂ©e aux dĂ©s.

Accessible mais profond, crĂ©ant une expĂ©rience intense mĂŞlant rĂ©flexion, adaptation et immersion historique : Macao est une brillante dĂ©monstration du talent de Stefan Feld. Heureusement rĂ©Ă©ditĂ© rĂ©cemment en s’appelant dĂ©sormais Amsterdam pour s’extraire d’un thème colonial problĂ©matique.


Bruges

Bruges

Avec Bruges, Stefan Feld signe une nouvelle réalisation de haut vol, devenue un classique incontournable grâce à son habile panachage entre gestion de main, construction de ville et prises de risques.

Fidèle Ă  son style, il mĂŞle ici subtilement stratĂ©gie et incertitude. Nous sommes des marchands influents du Bruges mĂ©diĂ©val, en quĂŞte d’optimiser richesse et prestige. Entre inondations, Ă©pidĂ©mies et menaces de guerre, nous devons user de nos cartes et bâtir judicieusement pour survivre et prospĂ©rer.

L’atout de Bruges rĂ©side dans sa mĂ©canique flexible, oĂą chaque carte offre des utilisations multiples, apportant profondeur stratĂ©gique et rejouabilitĂ©. Un savant dosage entre prĂ©paration mĂ©ticuleuse et capacitĂ© d’adaptation face Ă  l’imprĂ©vu: la marque de fabrique Stefan Feld.

RĂ©Ă©ditĂ© l’an passĂ© sous un thème diffĂ©rent, pour s’intituler Hamburg, Bruges reste une expĂ©rience passionnante, Ă  la difficultĂ© accessible mais au gameplay retors.


Trajan

Trajan

Avec Trajan, Stefan Feld frappe encore un grand coup en mariant ingénieusement mécanisme de mancala novateur, thème historique immersif et profondeur stratégique vertigineuse.

PropulsĂ©s dans la Rome antique sous Trajan, nous devons accumuler des points de prestige en multipliant les actions : conquĂŞtes, constructions, sĂ©nat… Le système de mancala, inspirĂ© d’un antique jeu africain, apporte une mĂ©canique de sĂ©lection d’action inĂ©dite. Il nous faut Ă  la fois planifier mĂ©ticuleusement et nous adapter Ă  l’Ă©volution du plateau.

Accessible mais très riche, offrant une multitude d’options stratĂ©giques dans un cadre historique bien retranscrit : Trajan est une expĂ©rience passionnante, exigeante sans ĂŞtre rĂ©barbative.

Une nouvelle dĂ©monstration Ă©clatante du talent de Stefan Feld pour marier mĂ©caniques uniques et thèmes immersifs, et crĂ©er ainsi des jeux d’exception.

Une conclusion, pour conclure

Stefan Feld laisse indéniablement une empreinte durable dans le paysage du jeu de société contemporaine. À travers une carrière déjà longue de près de 20 ans, il a su démontrer un talent constant pour la création de jeux à la fois accessibles et profondément stratégiques.

Son approche qui allie mécanismes originaux, thèmes historiques riches et subtil dosage entre hasard et réflexion, a donné naissance à des classiques instantanés comme Les Châteaux de Bourgogne, Trajan ou Notre Dame. Chacune de ses nouvelles créations est attendue avec impatience par les joueurs du monde entier, avides de découvrir comment il repoussera une fois de plus les limites du gameplay.

Mais au-delĂ  des mĂ©canismes ingĂ©nieux, ce qui frappe chez Stefan Feld est son incroyable prolificitĂ©. Avec plus de 80 jeux publiĂ©s en moins de 20 ans, il fait preuve d’une crĂ©ativitĂ© foisonnante dans la conception de nouveaux univers ludiques. Ses jeux se distinguent par une rejouabilitĂ© Ă©levĂ©e grâce aux multiples chemins possibles vers la victoire.

Stefan Feld apporte ainsi une contribution majeure au jeu de sociĂ©tĂ© contemporain. Ses crĂ©ations rĂ©vèlent un sens aiguisĂ© de l’Ă©quilibre des mĂ©canismes, une passion pour l’histoire, et un talent rare pour immerger les joueurs dans des expĂ©riences Ă  la fois relaxantes et stimulantes sur le plan intellectuel. Il fait partie de cette elite d’auteurs qui Ă©lèvent le jeu au rang d’art.


Rejoignez notre communauté :


2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien et avons hâte de partager encore de nombreuses années avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article Ă©crit par AmĂ©lie. PassionnĂ©e de jeux de sociĂ©tĂ©. A commencĂ© Ă  jouer Ă  des jeux de sociĂ©tĂ© Ă  l’âge de 1 annĂ©e, environ, et n’a jamais cessĂ© depuis. Kiffe les jeux de plateau, coopĂ©ratifs, narratifs et d’autres qui finissent aussi en « tif Â». Adore partager sa passion et aider les autres Ă  dĂ©couvrir les top et Ă©viter les flop.

Votre réaction sur l'article ?
+1
14
+1
11
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0

7 Comments

  • Rody Sansei

    Stefan Feld est un auteur qui m’a toujours laissé froid, et ce depuis son premier jeu « Notre Dame ». Pour ceux auxquels j’ai joué (une petite dizaine : Notre Dame, l’année du dragon, Bourgogne plateau et cartes, Stransbourg, etc.), la mécanique tourne très bien, mais c’est tout. Tout ça manque d’âme.
    On a souvent reproché aux jeux de Knizia d’être froids et mécaniques, mais je leur trouve le plus souvent une âme, un petit quelque chose qui les rend amusants. Je trouve qu’il manque aux jeux de Feld ce côté amusant : ça reste froid et mécanique, sans grâce ni âme.

  • Trek

    Je ne comprends pas qu’il y ait le minaret de la mosquĂ©e Hassan II de Casablanca sur la couv de Marrakesh… ah oui les paysages des pays arabes, des dĂ´mes d’architecture turc et quelques minarets, des dromadaires et des tapis Ă  marchander et on est transportĂ©s dans le thème. Sans faire l’indignĂ© exacerbĂ©, c’est pĂ©nible de voir ces villes rĂ©duites Ă  certains clichĂ©s… l’erreur de la mosquĂ©e de Casablanca montre le peu de sĂ©rieux. Pour reprĂ©senter Marrakesh corretement, il aurait suffit de ces monuments : La koutoubia (elle l’est), la Menara (elle ne l’est pas), la palmeraie, les montagnes (elles y sont), la place Jemaa El Fna… meme si ce sont des lieux typiques, ca suffisait.

  • SĂ©bastien

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article sur Stefan Feld.
    Un auteur que je suis depuis le dĂ©but de part l’originalitĂ© de ses mĂ©canismes mĂŞme si je n’ai pas eu l’occasion de jouer Ă  certains et que j’aimerais bien. J’ai participĂ© Ă  la campagne pour le jeu les châteaux de Bourgogne et je viens de faire l’acquisition de Marrakesh pour les vacances !

  • FRANCO Pierre

    Bonjour et merci pour cet article. Très intĂ©ressant d’approfondir ainsi la ludographie d’un auteur. Un questionnement : Vous avez la rĂ©putation d’ĂŞtre un blog très stricte sur certaines questions Ă©thiques. Cependant, vous ne sourcez pas vos illustrations. Si c’est une illustratrice ou un illustrateur, pourquoi ne pas indiquer leur nom ? Si c’est une IA, pourquoi ne pas l’indiquer ?

    • Gus

      Cher Pierre,

      Nous vous remercions sincèrement pour votre commentaire et l’intĂ©rĂŞt que vous portez Ă  notre travail. Votre question sur les sources de nos illustrations est tout Ă  fait lĂ©gitime, et nous sommes reconnaissants que vous l’ayez soulevĂ©e.

      Vous avez absolument raison de souligner l’importance de la transparence et de l’Ă©thique dans notre dĂ©marche. Nous tenons Ă  vous rassurer que nous prenons ces questions très au sĂ©rieux.

      Concernant les illustrations que vous voyez dans nos articles, elles sont effectivement crĂ©Ă©es par nous-mĂŞme. Nous utilisons divers logiciels d’illustration, comme Photoshop, Illustrator, Midjourney, Gen 2, et Adobe Firefly, pour concevoir des images originales et que nous jugeons pertinentes pour accompagner nos contenus.

      Nous reconnaissons que cela aurait Ă©tĂ© utile d’inclure cette information dans nos articles, et nous vous remercions de nous avoir donnĂ© l’occasion de clarifier ce point. Votre perspicacitĂ© contribue Ă  amĂ©liorer notre communication et Ă  renforcer notre engagement envers l’intĂ©gritĂ© et la transparence.

      Encore une fois, merci beaucoup pour votre prĂ©cieux retour, Pierre. N’hĂ©sitez pas Ă  nous faire part de toute autre question ou commentaire. Nous sommes toujours lĂ  pour vous.

      Avec nos salutations distinguées,

      Gus&Co

  • Cesium

    Très bon choix de cet excellent auteur. Un jeu non citĂ© que nous apprĂ©cions beaucoup c’est Aquashere avec un thème aussi plaquĂ© que du papier peint, mais qui est très sympa mĂ©caniquement

  • phoebus77

    Ah les jeux de Mr.Felds sont pour la plupart incroyablement ingénieux et d’un plaisir ludique rare car accessibles, épurés et qui offrent des sensations d’une grande richesse et élégance même si, édition allemande oblige, leurs éditions sont rarement à la hauteur. Mes préférés sont les Châteaux de Bourgogne, Trajan, Bruges et Notre Dame. J’ai été moins convaincu par ses dernières créations et peut être que ce Marrakesh va me redonner le goût de reviens-y….. Un jeu avec des dés ne peut pas être considéré comme froid car cette petite part de hasard, toujours maîtrisable, rajoute le petit côté fun, adaptabilité, qui me convient tout à fait. Du reste je me suis laissé tenté par l’édition deluxe des CDB qui ne devrait pas tarder à arriver…Un collector….. Je suis beaucoup moins convaincu par les rééditions version Hambourg et Amsterdam….Mais c’est une affaire de goût

Ă€ vous de jouer ! Participez Ă  la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :