Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Splendor Duel. Duel splendide

Splendor Duel est le version à deux uniquement de Splendor, le jeu de société sorti en 2014. Bombe ludique splendide !


Splendor Duel

S’il y a un jeu qui bruisse sur la toile depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, c’est bien celui-ci. Splendor Duel. Il s’agit de l’adaptation du blockbuster de 2014 Splendor. En version à deux uniquement.

Mais ? Splendor se jouait déjà à deux ! Alors pourquoi sortir une telle version ?

Avec Splendor Duel, l’éditeur parisien Space Cowboys a réalisé un gros travail de développement pour proposer un autre jeu. Semblable, mais différent. Proche, mais éloigné.

Si vous connaissez déjà Splendor, vous en connaîtrez… 37% des règles, selon l’éditeur. Mais si vous jouez comme à Splendor, ça va être « une boucherie ». Toujours selon l’éditeur. Dans Splendor Duel, on joue comme à Splendor. Mais pas du tout. Un peu, mais pas vraiment. Les différences sont suffisamment notables pour proposer de sensations et stratégies de jeu différentes.

Et comment on joue ?

Splendor Duel, c’est du « pur » Splendor. On achète des cartes, on gagne des points. Pour faire simple.

On dispose d’un marché de cartes, plus ou moins coûteuses, plus ou moins lucratives. À son tour, soit on en achète et en pose une, soit on prend des pierres précieuses, représentées sous la forme de mini-jetons de poker. En gros. Et c’est tout.

Dès qu’une des deux personnes à la table atteint un certain total de points affichés sur les cartes achetées, on interrompt aussitôt la partie et la victoire est déclarée.

Si Splendor est un jeu de course, Splendor Duel est un… jeu d’enfoirés. Avec plus de blocage, avec plus de tactique. On reconnaît la patte, taquine, de Bruno Cathala.

Dans Splendor Duel, tout est basé sur le flux de jetons. Lesquels prendre, et comment. Et lesquels laisser à l’autre. Tout y est question de rythme, d’accélération.

L’un des changements notoire, et subtil, de cette version à deux uniquement, c’est que les jetons ne sont pas « en libre-service ». Ils sont à présent éparpillés sur une grille. À son tour, on peut en prendre jusqu’à trois. Mais ces jetons doivent être adjacents, orthogonal ou diagonal. Et on ne peut pas « sauter » les espaces vides. D’où, choix cruciaux, douloureux. Lesquels prendre, lesquels laisser à l’autre. Pick, contre-pick, comme on dit, dans le jargon draft.

Et pour rajouter du piment à la partie, deux types de jetons sont particuliers. L’or, qu’on ne peut pas prend tel quel, et qui sert de joker, et la perle, rare, souvent demandée pour l’achat d’une carte. Ce qui augmente sa rareté, et donc les enjeux. Et donc la tension.

Et comment on gagne ?

À sa sortie en 2014, l’un de reproches qu’on a fait à Splendor était son aspect… punitif. Car Splendor est un pur jeu en mode engine-building. On achète une carte, qui nous offre alors une réduc pour une autre, etc.

Si on « foire » son départ, il devient difficile de rattraper son retard. Splendor n’est pas du tout un jeu en mode « Le lièvre et la tortue. » Mais plutôt en mode « élan du lièvre ». Fonce, et fonce plus vite, et de plus en plus vite.

Le win-to-win peut rapidement devenir cinglant, saignant. Plus on gagne, et plus on gagne. Et tant pis pour les autres. Selon les parties, à mi-chemin déjà, les écarts peuvent se creuser et on voit la victoire se profiler. Ou disparaître.

Oui mais ça, c’est dans Splendor, Car dans Splendor Duel, on dirait que les co-auteurs et les éditeurs ont écouté ces reproches. Splendor Duel offre à présent trois manières immédiates de remporter la partie. Ce qui ouvre plusieurs voies stratégiques. Et de quoi augmenter la tension, l’interaction à la table.

Un peu comme dans 7 Wonders Duel, du même co-auteur, avec ses deux victoires instantanées. Dans Splendor on prenait parfois un certain retard qui nous faisait par conséquent patiner dans la semoule. Avec Splendor Duel, ces victoires immédiates permettent d’avoir plusieurs possibilités de se refaire. T’es nul ici ? Tu peux cartonner là. De quoi tendre la partie, la course.

La victoire se joue souvent dans un mouchoir de poche, à un tour près. La phrase qu’on s’entend souvent clamer : « j’y étais presque ! » ou « il me manquait un tour » ou « t’es vraiment trop nul » (c’est ce que mon épouse me dit quand je perds à chaque fois à Splendor Duel).

On rentre dans la dense

Splendor Duel détonne pour son matériel. Splendor « de base » se trouvait dans une boîte de taille moyenne. Cette version est toute ramassée, concentrée. La boîte et son matériel, cartes et jetons, sont passés au lavage et ont réduit de moitié.

À présent serti dans un petit écrin, le jeu et son format en deviennent beaucoup plus nomades et pratiques. De quoi pouvoir emmener Splendor Duel partout avec soi cet hiver. En voyage, sur les pistes.

Avec certains éditeurs qui jouent la carte des boîtes XXL pleines de vides, pour notre plus grand plaisir, Space Cowboys prend la tangente.

Splendor Duel, verdict

Vous avez aimé Splendor ? Vous adorerez Splendor Duel. Vous n’avez pas aimé Splendor ? Vous adorerez Splendor Duel. Vous aimez les jeux à deux ? Vous adorerez Splendor Duel !

L’un des meilleurs jeux à deux de 2022. Si ce n’est LE meilleur jeu à deux. Intense, ramassé, cruel, douloureux, jouissif. Tout ce qu’on l’on recherche dans un jeu !

Grandiose.

👉 Vous pouvez consulter les règles du jeu ici.


  • Création : Marc André et Bruno Cathala
  • Illustrations : David Tosello
  • Édition : Space Cowboys
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 uniquement
  • Âge conseillé : Dès 10 ans (bonne estimation)
  • Durée : 45 minutes
  • Thème : Commerce
  • Mécaniques principales : Engine-building. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.

Votre réaction sur l'article ?
+1
24
+1
7
+1
2
+1
0
+1
0
+1
2

9 Comments

  • Guillaume

    Est ce qu’un « jeu d’enfoirés » peut n’avoir qu’un IGUS de 3 ?
    Je pose la question, car autant je cherche des jeux a 2, autant un vrai jeu d’enfoirés, ca passera pas avec ma compagne – sauf à ne pas le jouer tel quel…

    • Gus

      Bonjour Guillaume,

      Merci pour votre intervention. Vous avez raison. Le postulat est surprenant. Dans notre échelle pour mesurer l’interaction, l’IGUS, le 5 sur 5, le max, repose sur un aspect… belliqueux, à la confrontation, à l’interaction franche, directe et… guillerette ?

      Dans Splendor Duel, même si on y retrouve un certain aspect « d’enfoirés », je te laisse ceci, je te pique cela, je te bloque là, je te tacle ici, tout est indirect. On ne peut pas directement s’en prendre à l’autre.

      Quoique si. Parfois. Il existe certaines cartes, rares toutefois, qui permettent de chouraver un jeton directement à l’autre. Et là, c’est bye bye perle !

      Mais tout le reste du jeu repose sur un aspect de course, aux jetons, aux cartes, aux points. On n’est pas dans un jeu d’affrontement. D’où le 3 sur 5. Après, on peut pinailler et dire qu’on a plutôt du 3,5 😉

  • Husson

    Après une quinzaine de parties, avec ma compagne, on le trouve répétitif. Pas de module pour venir casser/briser une certaine « monotonie ». J’ai trouve Lofoten et district noir plus sympa sur le long terme.
    Ludiquement,
    Aurélien

  • AtomChris

    On adore Splendor. On adore Splendor Duel. Peut être aurez-vous une réponse à ma question sur un point de règle. Quand le tableau de jetons est vide, son remplissage par un joueur est-il considéré comme une action optionnelle qui par conséquent octroie à l’adversaire un privilège ?
    Merci

    • Gus

      Oui Christophe, c’est exactement ça !

      On peut remplir le tableau de jetons avant de jouer, ce qui nous permet d’avoir accès aux jetons désirés. C’est un avantage.

      Mais l’inconvénient, ou l’avantage, pour l’autre, c’est qu’iel peut alors empocher un privilège. Et le on le sait bien, les privilèges à Splendor Duel sont… précieux. Notamment pour pouvoir se servir d’un jeton gratuitement sur le tableau.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :