Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Biathlon Crystal Globe. Chaussez vos skis !

Avec l’arrivée de l’hiver, si nous ressortions les combinaisons du placard pour reprendre le chemin de la neige ? C’est parti pour Biathlon Crystal Globe !


Biathlon Crystal Globe

Dans Biathlon Crystal Globe, les Français de Multivers nous proposent de chausser nos skis, récupérer une carabine et nous plonger dans une compétition hors norme. Franchement, qui a eu l’idée démente de croiser ces deux disciplines ?

Un petit vin chaud ?

La boîte de Biathlon Crystal Globe est un peu grosse pour le matériel à disposition : 12 figurines carton avec 12 socles en 3 couleurs, 12 decks personnalisés, 6 dés spécifiques pour les phases de tirs, 3 dés aux couleurs des socles représentant les possibilités de déplacement des coureurs, un deck  » forme du jour « , un dé météo et son jeton, 50 cibles blanches pour les tirs réussis, 30 cibles noires pour les tirs échoués, un grand plateau de jeu avec les emplacements des différents dés.

Bref, il y a du matos ! Et accessoirement, le tout est accompagné de deux livrets de règles. C’est une première pour moi et l’idée est loin d’être idiote. Parce que le jeu propose trois modes. J’y reviendrai plus bas.

Chaussez les skis

Dans Biathlon Crystal Globe, le but du jeu est, bien évidemment, de gagner une course de biathlon !

La course se compose d’une grosse partie de poursuite en ski de fond sur 3 tours, avec une séance de tir couché entre le premier et le second, suivi d’une séance de tir debout entre le second et le troisième. Le premier à passer la ligne d’arrivée à la fin du troisième tour est déclaré vainqueur.

Pour cela, vous devrez commencer par choisir un ou plusieurs biathlètes. 4 couleurs avec 3 coureurs différents chacun. Ceux à socles blancs sont plus adroits au tir mais moins rapides sur la piste. Les socles noirs sont rapide sur les skis mais plus fébriles à la carabine. Les socles gris sont équilibrés sur les deux disciplines. Ils possèdent tous un deck d’Énergie personnel.

À ce deck générique sera ajoutée une carte spécifique tirée au hasard qui déterminera un bonus supplémentaire représentant la forme physique de l’athlète au départ de la course. Il y a des jours avec… et des jours sans !

La météo est déterminée au début de la partie mais elle peut évoluer. Le vent ou la neige rendant les épreuves de tirs plus difficiles.

Enfin, certaines zones de la piste sont en montée et ralentissent les biathlètes. Alors que d’autres sont en descente, leur facilitant le déplacement. Deux zones sont givrées. Arriver dessus trop vite risque de provoquer votre chute !

Petite histoire du biathlon

Au contraire du hockey sur glace ou du ski alpin, le biathlon, tel que pratiqué dans ce Biathlon Crystal Globe, est une discipline plutôt peu connue.

Le biathlon est enraciné dans les traditions du ski en Scandinavie, où les premiers habitants vénéraient le dieu nordique Ull à la fois comme dieu du ski et dieu de la chasse. L’épouse de la déesse d’Ull, Skadi, était également célébrée en tant que chasseuse-skieuse.

Les compétences combinées du ski et du tir à la carabine ont d’abord été développées par les militaires de la région. Des documents décrivent des unités de ski norvégiennes et suédoises combattant pendant la Grande guerre du Nord (1700-1721) et, en 1767, la première compétition de biathlon relevée a eu lieu le long de la frontière entre la Norvège et la Suède entre des compagnies de patrouille.

On pensait que le sport offrait un entraînement précieux ainsi qu’un loisir. En 1861, le Trysil Rifle and Ski Club, le premier club de biathlon, a été créé en Norvège, et par la suite des clubs similaires ont été trouvés dans toute l’Europe du Nord.

Le développement du biathlon a été facilitée par son intégration en tant qu’événement de démonstration aux premiers Jeux olympiques d’hiver, tenus à Chamonix, en France, en 1924. L’événement s’appelait alors «patrouille militaire» et a de nouveau été inclus (toujours avec le statut de démonstration) au Jeux d’hiver de 1928, 1936 et 1948.

L’Union Internationale de Pentathlon Moderne et Biathlon (fondée en 1948) a travaillé pour le développement des deux sports et a institué un championnat du monde annuel de biathlon en 1958. Le biathlon a été ajouté au programme des Jeux olympiques d’hiver. en tant qu’épreuve masculine officielle en 1960.

Les compétitions internationales de biathlon pour femmes ont eu lieu pour la première fois en 1981. Un championnat du monde a été créé trois ans plus tard. Le biathlon féminin a fait ses débuts olympiques aux Jeux d’hiver de 1992 à Albertville, en France. Depuis 1993, le sport est régi par l’Union internationale de biathlon (IBU).

Mais au fond, c’est quoi le biathlon ?

En gros, dans le biathlon, on skie, on tire. En gros.

Mais dans le détail, dans les épreuves de biathlon, les concurrents parcourent un parcours de cross-country, portant un fusil spécialement conçu de 5,6 mm (calibre .22). Les techniques classiques ou de style libre (patinage) peuvent être utilisées dans les compétitions de biathlon.

À intervalles réguliers, les concurrents s’arrêtent aux champs de tir pour tirer sur cinq cibles situées à 50 mètres. Dans la plupart des courses, les concurrents doivent tirer à la fois debout et couché sur le ventre. La taille de la cible varie en fonction de la position, les tireurs debout visant une cible de 11,5 cm et les concurrents couchés tirant sur une cible de 4,5 cm.

L’IBU autorise six types d’épreuves de biathlon : individuel, sprint, relais, poursuite, départ groupé et équipe. La compétition individuelle couvre une distance de 20 km pour les hommes et de 15 km pour les femmes. Les skieurs partent à des intervalles de 30 secondes ou 1 minute et courent contre la montre. Ils transportent 20 cartouches et s’arrêtent pour quatre séances de tir.

Pour cette compétition, les positions de tir alternent dans l’ordre suivant : couché, debout, couché, debout. Une minute est ajoutée au temps final de l’athlète pour chaque coup raté.

Les épreuves de sprint utilisent également des départs à intervalles et une course contre la montre. Dans les épreuves de sprint hommes et femmes, couvrant respectivement 10 km et 7,5 km, il n’y a que deux séances de tir, couché, puis debout, pour lesquelles les concurrents sont autorisés à transporter 10 cartouches.

Chaque cible manquée dans une compétition de sprint coûte aux concurrents une boucle de pénalité de 150 mètres. La boucle est relativement courte pour les skieurs confirmés. Les concurrents de sprint ont tendance à tirer rapidement, convaincus qu’une pénalité peut être facilement surmontée.

Les épreuves de poursuite, de relais, de départ groupé et d’équipe sont toutes des compétitions de course à l’arrivée et nécessitent des boucles de pénalité pour les tirs manqués. Les courses de poursuite, 12,5 km pour les hommes, ou 10 km pour les femmes, utilisent des départs à intervalles basés sur les résultats d’une course précédente.

Tandis que les relais, les départs groupés et les épreuves par équipe exigent que tous les concurrents partent en même temps. temps. Dans les épreuves de relais, les membres de l’équipe skient et tirent un par un. Dans les épreuves par équipe, toute l’équipe skie et tire ensemble.

Les épreuves olympiques de biathlon incluent les courses individuelles, de sprint, de relais et de poursuite masculines et féminines. En 2011, une épreuve de relais mixte a été ajoutée au programme des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, en Russie.

Biathlon Crystal Globe, en piste !

Biathlon Crystal Globe propose trois modes de jeu à votre disposition pour le déroulement de la course en elle-même :

🎿 Ludique : pour toute la famille avec un seul biathlète par participant.

Des dés spécifiques à chaque couleurs de socles permettent de déterminer la vitesse de déplacement de votre biathlète.

Le deck Énergie est mélangé, retourné faces cachées et à chaque déplacement, on peut tirer jusqu’à 2 cartes pour une accélération. Mais prudence, le deck contient 30 points de déplacement supplémentaires qui pourront être utilisées sur l’ensemble de la course. Une fois le deck vidé, vous n’aurez plus que vos dés pour vous déplacer. Et peut-être des possibilités d’Aspiration, si vous collez vos prédécesseurs.

🎿 Tactique : pour ceux qui cherchent moins d’aléatoire, mais voulant avoir une gestion simple de leur course. Entre 1-3 biathlètes par participant.

Les dés restent en place pour le déplacement, mais les cartes Énergie sont piochées pour faire une main de 5. Utilisées selon votre stratégie, elles offrent nt une réelle valeur ajoutée pour les déplacements. De plus, si vous n’utilisez pas votre déplacement complet, vous avez la possibilité de récupérer une de vos cartes déplacement dans votre défausse. Récupérer pour booster la suite de votre course.

🎿 Stratégique : pour les mordus de ce sport ou les joueurs experts. Ici aussi 1-3 biathlètes par participant.

Plus de dés. Cette fois, tous les athlètes se déplacent à la même vitesse et ce seront les cartes Énergie jouées qui feront la différence. Plus de place au hasard. Seule la gestion de la main compte.

Les decks sont étudiés pour se modifier dans ce mode de jeu, afin de coller aux caractéristiques spécifiques de chaque biathlète.

En plus de l’Aspiration, des Chutes et de la Récupération, on ajoute les règles de Passage Obstrué et d’Accélération. De quoi complexifier le jeu.

Sur le pas de tir

Dans Biathlon Crystal Globe, seules les épreuves de tirs restent  » aléatoires « , avec un principe de  » stop ou encore « .

Elles se pratiquent avec des dés spécifiques allant du plus facile au plus complexe. Après chaque tir, le biathlète peut s’arrêter pour se reconcentrer en finissant son tour. Dans ce cas il recommence avec les dés les plus faciles au prochain tir.

Ou alors, il décide de pousser sa chance et d’enchaîner les tirs afin de quitter le site au plus vite. En sachant que chaque tir raté entraîne une obligation d’un tour sur l’anneau de pénalité. De quoi perdre l’avance obtenue jusque-là.

Le Globe de Cristal !

Un mode Compétition permet de participer aux Jeux Olympiques ou au Championnat du Monde sur toute une saison et tenter de remporter le fameux Globe de Cristal !

Mais aussi, différentes épreuves aux règles particulières : la Mass Start, le Sprint, le Relais ou la Poursuite.

Chacune de ces épreuves peut être jouée avec n’importe quel niveau de jeu.

Biathlon Crystal Globe, verdict

Je ne connaissais pas le biathlon. Mais le postulat de départ, course + tir, me tentait d’un point de vue ludique.

Finalement, je dois avouer que j’ai vraiment apprécié. De nombreux détails nous plongent dans la compétition comme si on y était !

Tout dépendra en fin de compte de ce que vous recherchez dans un jeu. Mais les différents modes de jeu permettent de se faire un jeu  » à la carte  » suivant votre groupe.

Biathlon Crystal Globe est (presque) tout à la fois, et propose plusieurs sensations ludiques :

  • Un jeu de course familial où l’aléatoire ne fait qu’ajouter au fun et au foutoir autour de la table.
  • Un jeu débutant, avec une gestion simple de main tout en gardant du lancement de dés.
  • Un jeu expert, où l’aléatoire n’a presque plus prise, vos décisions seront l’élément principal de votre victoire.
  • Un jeu en mode  » campagne  » pour les plus sportifs.

Pour finir, il faut avouer que peu de « gros » (vous apprécierez les guillemets) jeux peuvent se targuer de pouvoir accueillir de 2 à 12 joueurs. Même si je pense que cela risque d’être une vraie cacophonie à 8 ou plus !

Pas mal !

Note : 3.5 sur 5.

  • Création : Christophe Leclercq
  • Illustrations : Amandine Dugon & Cyrille Berger
  • Édition : Multivers
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 12 ! (tourne mieux entre 2 et 6)
  • Âge conseillé : Dès 7 ans (plutôt 8+ pour le mode Ludique seulement)
  • Durée : 8-12 mn par biathlète joué (environ 1h pour 4 personnes)
  • Thème : Sport
  • Mécaniques principales : Course, Dés, Gestion de main, Stop ou encore. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Chab. Rôliste devenu platoïste par manque de temps. Pâtissier initié et fan de Robbie Williams. Patriarche de cœur d’un troupeau de gremlins. Aime qu’un jeu lui raconte une histoire.

Votre réaction sur l'article ?
+1
10
+1
3
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

2 Comments

  • Chab

    Bonjour Geraldhino.
    Petit éditeur et sujet pas forcément glamour…je valide. J’ai longtemps hésité avant de le prendre. On est maintenant habitué à regarder quelques vidéos afin de se décider, vu le foisonnement de l’offre jeux. Les petits éditeurs devraient prendre ça en compte.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :