Jeux de plateau

Destinies. Prenez votre destin en main !

La seule Destinée qu’on a, c’est celle que l’on se forge. C’est toute la promesse de Destinies, un jeu d’aventure avec application.


Destinies

Destinies. Voici donc un projet apparu sur un site de foulancement bien connu fin 2019. Le pitch était prometteur : à la croisée entre jeu de plateau et jeu de rôle, avec l’aide d’une application servant de maître du jeu, 1 à 3 joueurs et joueuses s’affrontent pour accomplir leur destinée !

Lucky Duck Games, l’éditeur, était déjà connu pour un jeu d’enquête avec application, Chronicles of Crime. Ce dernier, ainsi que ses extensions, avait fait sensation en 2018 avec son principe de scanner des codes QR pour obtenir des informations afin de faire avancer l’enquête, suivant les indices à notre disposition.

On reprend ici le même principe, mais en France à l’époque médiévale, mais fantastique. Cette fois il s’agit de découvrir, chacun de son côté, les éléments permettant d’accomplir sa destinée.

Été 2021, le jeu est disponible en boutique avec ses 3 extensions et reçoit un accueil plutôt enthousiaste, même si certains ne valident pas la rejouabilité presque impossible.

Quand est-il réellement ?

Boite de Pandore

Soyons clairs. Le matériel est magnifique !

  • Des tuiles double faces en mode « brouillard de guerre » tant qu’elles ne sont pas explorées.
  • Des objets divers et variés que les personnages découvriront au fur et à mesure de leur aventure et qu’ils devront utiliser.
  • Différents dés servant à résoudre les actions.
  • Des pions pour le commerce et d’autres pour l’expérience.
  • Des cartes personnages, avec une fonction générique (soldat, guérisseuse, exaltée) un dessin et deux codes QR. Une fois retournées, une petite histoire nous met dans l’ambiance et deux possibilités de Destinée nous sont proposées. À nous de choisir celle qui nous parlera le plus ! Il est bon de savoir qu’on peut changer de Destinée en cours d’aventure. Ce qui arrive assez régulièrement.
  • Des figurines 15mm représentant les personnages choisis ou les futures rencontres importantes. Superbement sculptées, elles sont un petit plus pour l’immersion.
  • Enfin, le « Big Boss fin de niveau » affiche une énorme figurine 90mm, pour bien se représenter le danger qui guette.

On se lance !

Les règles sont des plus synthétiques. Présentant rapidement les bases, il faut choisir un des trois personnages à disposition pour le scénario à jouer et lancer l’application. Les directives pour la mise en place et le premier tour sont plutôt intuitifs.

Chaque personnage possède 3 caractéristiques : Intelligence, Dextérité et Puissance; échelonnées de 1 à 12. Des jetons, 3 en moyenne, seront déposés sur certaines de ces valeurs. Ils représentent chacun un succès lors d’un test de compétences. Pour cela on utilise les 2 dés du personnages. On additionne le résultat et on regarde sur la fiche de personnage combien de jetons caractéristiques se trouvent à valeur égale ou moindre. Par exemple avec des jetons sur les valeurs 3, 6 et 8 on obtiendra 2 succès avec un 6 ou un 7 et 3 succès avec un 11 ou 12.

Pour faire simple, plus vos jetons auront des valeurs basses et plus vous aurez de chance de faire de nombreux succès !

À ces deux dés de base, on peut aussi additionner un dé personnel d’Effort, qui augmentera le total du lancer et donc potentiellement le nombre de succès.

Le seul problème est que ce sont des dés d’Effort. On les élimine une fois utilisés. Chaque jour, après une nuit de repos, on en récupère un. Certains repas ou lieux permettent d’en récupérer jusqu’à 3 maximum. Ils seront donc à utiliser avec parcimonie, pour des actions importantes.

À noter que les caractéristiques sont évolutives.

Lors de blessures, par exemple, un jeton se verra déplacé de 1 ou 2 cases en plus.

A contrario, elles pourront être boostées par l’expérience gagnée lors de l’aventure. 1 XP permettra de descendre d’une case un jeton.

Cette expérience sera récupérée lors de certains choix lors de l’aventure ou après un jet raté (on apprend de ses erreurs !).

Elle peut être dépensée à volonté lors de votre tour. Elle permet ainsi de faire évoluer votre personnage de départ et le personnaliser à votre convenance.

J’avais parlé de 3 caractéristiques. Il en existe en réalité une quatrième : la Vertu.

Cette dernière est gérée de manière secrète par l’application. Les actions que notre personnage effectuera, bonnes ou mauvaises, influeront sur la Vertu. Par la suite, cela nous permettra d’avoir accès à certains choix ou d’en être écarté. Oui, le monde se souvient. Les personnages rencontrés également !

Je précise qu’il n’y a pas ici de jugement de valeur. Il s’agit juste de garder en tête que votre bonté ou votre égoïsme aura un impact sur la suite de votre histoire. Vos choix seront la clé de votre Destinée !

Destinies, comment ça marche ?

Les personnages vont donc se déplacer sur une carte formée de tuiles se mettant en place au fur et à mesure. Lorsque vous explorez l’une d’entre elles, des points d’intérêt y apparaissent : une taverne, un forgeron, une fontaine, une ruine, une armée en mouvement, un camps de gitans, etc.

Tous les personnages peuvent dorénavant interagir avec tous ces points d’intérêt lorsqu’ils se trouvent sur la tuile.

Informations, commerce, exploration, combat, négociation ou pièges. Une armada de possibilités se met en place, l’application permettant une interaction presque « rolistique » avec chacune d’elles.

Les tests de caractéristiques permettront de résoudre certains problèmes. Mais on ne sait jamais précisément à l’avance le nombre de réussites nécessaires pour y arriver. L’application se charge de tout gérer !

On lui donne le nombre de réussites et c’est elle qui nous tient au courant du résultat de l’action ainsi que des éventuelles nouvelles possibilités étant apparues.

Lorsque les conditions de conclure votre Destinée sont remplies, vous devrez vous rendre à un endroit précis et dire à vos adversaires que vous êtes sur le point de l’accomplir. Car vous n’avez pas encore gagné !

Il vous faudra encore traverser quelques épreuves pour y arriver.

Ce qui permet également à vos adversaires de se lancer dans leur conclusion personnelle s’ils le peuvent. Vous partez avec une petite longueur d’avance, mais des retournements de situation peuvent se produire.

Les 4 Cavaliers de l’Apocalypse

La boîte de base contient 5 scénarios: un prologue et les 4 suivants composant une seule et même campagne. Chacun peut être joué séparément. Les personnages à disposition au début étant différents pour chaque aventure.

Le premier scénario est un peu court et sert surtout à nous faire prendre le système en main.

Les trois suivants sont vraiment intéressants, nous plongeant dans un moyen âge plutôt sombre…

Le dernier conclut la campagne avec un retour sur une partie des précédentes aventures pour empêcher l’Apocalypse ! Franchement, le pire de la gamme selon moi. Ce qui est regrettable pour un final !

Mer de Sable – Première extension

Le jeu de base Destinies propose déjà plusieurs extensions.

Mer de Sable en est la première. Elle contient 3 scénarios qui forment une petite campagne dans une ambiance « Mille et une nuits » à la poursuite d’un djinn millénaire. Elle vous fait passer des troupes croisées chrétiennes aux défenseurs arabes du petit port pirate de Madhia pour finir par une incursion dans le désert mythique.

Deux nouvelles options proposent d’explorer des donjons ou des labyrinthes, ainsi que de voyager entre deux destinations éloignées les unes des autres. La carte du jeu s’en trouvant agrandie.

Le top du top. Impossible de passer à côté de cette boîte !

Mythes et Folklores – Seconde extension

Elle se compose de 3 scénarios indépendants les uns des autres.

Les thèmes avaient été choisis par les contributeurs de la campagne de foulancement.

Le premier se passe dans les salines d’Aigues Mortes à la poursuite de la fée Mélusine et d’enfants disparus.

Le second prend place dans la forteresse ecclésiastique du Mont Saint Michel, avec une série d’événements étranges déclenchant l’arrivée de l’Inquisition.

Le troisième nous emmène sur le site mégalithique de Carnac avec l’apparition d’un nouveau culte allant à l’encontre des préceptes de l’Église catholique.

3 scénarios intéressants et dépaysants, en mode one-shot.

Liés par le Destin – Jouer à 4

Cette extension pour Destinies ne contient aucun scenario, seulement le matériel nécessaire pour jouer à 4.

En écoutant les propositions des backers de la précommande participative, avec cette extension, Lucky Duck propose désormais de jouer en équipe, à deux contre deux.

Chaque scénario de la gamme peut ainsi se jouer avec deux équipes de deux ayant leurs objectifs en commun.

Il est conseillé, si certaines personnes connaissent déjà le scénario choisi, de mixer les équipes afin de ne pas désavantager l’une des équipes.

Destinies, à graver dans la légende, ou pas ?

Venant du monde du jeu de rôle papier je ne peux qu’être grandement intéressé par le concept. Et surtout, par le résultat final !

Le jeu est vraiment fluide et agréable. Contrairement à Chronicles of Crimes, l’application est plus interactive et en même temps moins présente. Une très bonne surprise.

Toutes les informations se partagent et certaines personnes interrogées donneront des éléments de résolution de leur Destinée à vos adversaires. Cela peut être rageant, mais cela marche dans les deux sens. Et de toute façon, vous ne connaissez pas leur Destinée.

Ce jeu est juste grandiose !

La seule ombre au tableau : une fois joué, un scénario perd de sa magie. On peut le rejouer, notamment en solo avec le mode « challenger » mais on en connaît les arcanes. En tout cas la plus grande partie. C’est beaucoup moins fun de le refaire. Sauf en mode 2vs2 avec des personnes ne le connaissant pas.

Heureusement, un éditeur de scénarios faisait partie des promesses de Lucky Duck Games lors du foulancement. Promesse tenue !

Il est donc possible de créer ses propres scénario et de les mettre à disposition sur l’application afin que tout le monde en profite.

En cet automne 2022, il y a 8 scénarios amateurs à disposition : 2 français, 3 anglais et 3 polonais (l’équipe de création est grandement polonaise !)

La communauté commence à utiliser l’outil (plus complexe que pour CoC) et c’est une bonne chose pour la vie de la gamme.

En parallèle, une nouvelle campagne a été lancée avec une nouvelle extension ainsi que des modules à ajouter aux scénarios de base afin qu’ils soient plus variés, voire plus rejouables.

L’éditeur écoute les critiques de sa communauté. D’autres devraient prendre exemple.

La gamme devrait avoir un bel avenir devant elle.

Destinies, vous allez adorer, si :

  • Si vous n’êtes pas allergique à l’utilisation de contenus ou d’outils virtuels.
  • Si les jeux narratifs vous inspirent et que vous voulez pouvoir influer sur l’histoire et le monde qui vous accueille.

Il est temps pour vous de prendre votre Destinée en main !

Encore un détail

Sur le même concept, avec le même format d’application, Lucky Duck a proposé The Dark Quarter l’été dernier.

Cette fois l’action se passe dans la Nouvelle Orléans des années 1980.

Dans ce nouveau titre, le mode de jeu est en coopération, avec malgré tout des objectifs personnels en rapport avec l’historique des personnages.

Cette fois les figurines sont optionnelles, remplacées par des standees en carton dans la boîte de base.

Vu l’augmentation des coûts de production et de transport, l’éditeur semble réfléchir à s’adapter afin de ne pas proposer des produits trop chers pour les aficionados ludiques, comme vous, comme moi.

La réflexion est intéressante, surtout pour des acheteurs n’ayant pas le temps ou l’envie de peindre ses figurines.

Moins de plastique inutile, des jeux plus abordables. Une vraie bonne idée !

Très très bon. Mais impossible de mettre 5/5 avec un scénario de conclusion de la boite de base aussi… mauvais !

Note : 4.5 sur 5.

  • Création : Filip Miłuński, Michał Gołębiowski
  • Illustrations : Magdalena Leszczyńska, Karolina Jędrzejak, Irek Zielinski
  • Édition : Lucky Duck Games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 3 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 14 ans (bonne estimation)
  • Durée : 2h par scénario
  • Thème : Médiéval-fantastique
  • Mécaniques principales : Exploration, narration, application. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Chab. Rôliste devenu platoïste par manque de temps. Pâtissier initié et fan de Robbie Williams. Patriarche de cœur d’un troupeau de gremlins. Aime qu’un jeu lui raconte une histoire.

Votre réaction sur l'article ?
+1
12
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

5 Comments

  • Monniot Yann

    J’ai beau chercher sur le net, impossible de trouver l’extension Mythe et Folklor.
    Quelqu’un aurait une idée où se procurer cette boîte svp ?

    • Chab

      Bonjour Yann.
      Deux possibilités pour moi: garder un oeil sur les sites de vente de jeux d’occasion (style Okkazeo) ou participer à la nouvelle campagne Witchwood et l’ajouter en bonus. Par contre pas de possibilité d’une participation à 1€ sur Gamefound pour accéder au pledge…il faudra prendre le pledge minimum ET la boîte recherchée.
      A l’époque de la première campagne, il me semble que c’était une exclusivité pour les participants. Donc potentiellement moins de production que le reste de la gamme.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :