Critiques de jeux,  Jeux de plateau

L’Œil d’Itzamna. Escape Game baroudeur

Avec L’Œil d’Itzamna, un Escape Game de salon, il est temps de dépoussiérer votre fouet et votre chapeau d’explorateur.


L’Œil d’Itzamna

Si vous vous retrouvez avec cette boite entre les mains, c’est que vous aimez l’exploration. Indiana Jones, c’est (bientôt) vous.

Dans L’Œil d’Itzamna, le milliardaire Jonathan Eaton cherche un successeur. Il décide de lancer un concours dont le vainqueur héritera de la quasi-totalité de l’Empire Eaton. Le concours comportera plusieurs épreuves spéciales. Elles auront lieu dans ses « Houses of Treasure » dont personne ne sait vraiment ce qu’elles renferment.

Vous vous lancez dans cette quête avec comme mission de réussir à trouver la bonne pierre précieuse qui permettra de déverrouiller l’ancienne serrure maya du temple légendaire d’Itzamna. Itzamna était une importante divinité du panthéon Maya. Il était le fils d’Hunab, le créateur. On le représentait sous les traits d’un aimable vieillard aux joues creuses, au nez busqué et proéminent.

Saurez-vous résoudre les casse-têtes et réussir à déchiffrer les glyphes maya sur lesquels les spécialistes de l’institut Eaton travaillent jour et nuit ?

L’aventure est dans chaque souffle de vent

Charles Lindbergh, aviateur (1902 – 1974)

Tout au long de cette aventure, de cet Escape Game dit de salon, vous devez cheminer à travers plusieurs énigmes et résoudre chacune d’entre elles avant d’accéder à la suivante. La solution de chaque casse-tête se rattache à une couleur ou à une forme de pierre précieuse qui vous permet, par élimination, de trouver la clé finale.

Un matériel de qualité

Dans L’Œil d’Itzamna, vous avez à disposition un matériel, copieux, et de qualité, à ouvrir en temps voulu :

  • Une grande affiche avec des coupures de presse
  • Un carnet de notes de Jonathan Eaton
  • Une fiche des pierres précieuses
  • Trois enveloppes scellées contenant : des puzzles, des lettres, une amulette et des cartes d’indices

Un lecteur d’indice sera à votre disposition en cas de besoin.

À vous d’assembler les trois différents puzzles et de les associer aux notes laissées à votre disposition par Jonathan Eaton dans son carnet.

Votre quête sera longue mais finalement, le Serpent à plumes saura saluer vos efforts !

Un jeu découpé

L’Œil d’Itzamna est le second volet d’une quête en trois épisodes individuels dans l’univers de Escape Quests de Jonathan Eaton : le commencement : la furie d’Ascalon et La rose du prince des mers à paraître. Ce deuxième volet nous plonge dans l’univers d’Itzamna, dieu du Ciel, de la Nuit et du Jour et plus spécifiquement dans la mythologie maya propre à l’état du Yucatàn.

Cet Escape Game, dont une bonne partie des énigmes à résoudre sont liées à la construction de puzzles, pourrait faire penser aux Escape Puzzle sortis chez Ravensburger ou aux derniers EXIT Puzzles. Mais la comparaison s’arrête là.

👉 À lire également : Les puzzles, le comeback chamboulé de ce champion des confinements.

Dans L’Œil d’Itzamna, le puzzle est un moyen de résoudre les énigmes. Ils servent l’enquête et ne sont pas un but en soi. Ils sont totalement cohérents avec l’histoire et s’intègrent de manière logique tout au long de la progression. De plus, ils sont de bonne qualité avec des découpes de pièces originales.

Dans le cas où vous seriez bloqués sur une énigme, vous trouvez pour chaque énigme un premier indice, puis un second. Les solutions détaillées se trouvent au besoin sur le site internet de l’éditeur.

L’Œil d’Itzamna, verdict

Alors, L’Œil d’Itzamna, c’est bien ? Oui vraiment ! Comme on dit chez nous en Suisse, j’ai été « surprise en bien ». Je ne m’attendais pas à cela et cet Escape est vraiment une très bonne surprise.

Les puzzles et le matériel sont de qualité pour un prix tout à fait compétitif et pour 2-3 heures d’enquête et d’aventure très immersives et bien construites. La progression est cohérente, la difficulté moyenne et le final très sympa.

L’éditeur indique de 1 à 4. Clairement au-delà de deux les autres risquent fort de s’ennuyer. La configuration idéale est vraiment à deux. Comme la plupart des Escape Games de salon.

Quant à l’âge, il est indiqué dès 16 ans. Mais il peut sans grande difficulté être ramené à 14 ans, la difficulté des énigmes étant moyenne.

Pour conclure, c’est une belle découverte qui nous a fait passer un très bon moment. Cela donne vraiment envie de se plonger dans les deux autres enquêtes.

Vous cherchez un Escape Game de salon trépidant qui marie enquête, aventure, énigmes et puzzles, au somptueux matériel ? Ne cherchez plus.

Grandiose !

Note : 5 sur 5.

  • Auteur : Non communiqué (???)
  • Illustrateur : Non communiqué (???)
  • Éditeur : Jumbo
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 4 (tourne mieux à 2)
  • Âge conseillé : 16+ (dès 14 ans peut aussi aller)
  • Durée : 90-120 min…voire plus
  • Thème : Civilisation Maya
  • Mécaniques principales : Escape Game, puzzles, énigmes, coopératif

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Aline, membre de la Team Gus&Co. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

3 Comments

  • Victorien Brunet

    Bonjour et merci pour cette review. Y-a-t-il des objets à couper/déchirer à la manière d’un exit ou peut-il être rejoué par d’autres personnes après ?

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :