Analyses & psychologie du jeu,  Jeux de plateau

Le Flow, cet animal énigmatique

Jouer nous fait tout oublier. C’est le pouvoir du Flow. Peut-il être aussi vécu à l’école ?


Nous le connaissons, le Flow. En jouant aux jeux, de plateau, de cartes, de rôle, vidéo, nous l’avons vécu à un moment donné. Le Flow, c’est cet état de concentration et d’activité intense qui nous fait oublier le temps, qui nous plonge dans un état mental second. Le Flow est un mot que l’on retrouve souvent associé aux sports extrêmes ou aux expériences artistiques. Et oui, aussi, le jeu suscite également cet état de Flow. Mais peut-il être aussi vécu, expérimenté, ressenti à l’école ?

Mais au fond, c’est quoi, le Flow ?

Le Flow est un état cognitif où l’on se trouve complètement immergé dans une activité – de la peinture (de figurines) et de l’écriture à la prière et au surf, aussi, pourquoi pas. Ces différentes activités impliquent et nécessitent souvent une concentration intense, un engagement créatif et la perte de conscience du temps et de soi. On est tellement plongé dans une activité que l’on oublie, que l’on résiste contre son envie, besoin de boire, manger, se reposer ou… se rendre aux toilettes.

Le Flow est un terme inventé par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi dans son ouvrage de 1990. Csikszentmihalyi a proposé huit caractéristiques du Flow : 

  • Concentration complète
  • Des objectifs clairs à chaque étape
  • Un sentiment d’intemporalité
  • Récompense intrinsèque, voir les fruits de ses actions, feedback immédiat
  • Sans effort apparent ressenti, ée processus est ce qui est agréable, pas le résultat
  • Équilibre entre défi et compétences
  • Fusion de l’action et de la conscience, disparition de la conscience de soi, des distractions
  • Sentiment de contrôle sur la tâche.

Pourquoi le Flow est si important

Les jeux nous plongent dans des univers, des thèmes, qui nous émeuvent, qui nous… transportent. Les jeux sont souvent passionnés, passionnants, épanouissants. Les jeux proposent également des défis à surmonter : comprendre les règles, gérer les mécaniques, gagner, en coop ou en compét.

Et si tout s’imbrique, si le plaisir ressenti lors de la partie est au rendez-vous, le jeu parvient à nous plonger dans cet état second, dans le Flow. Et peut-être, au final, c’est l’un des facteurs qui nous pousse à jouer. Chercher à atteindre cet état.

Les personnes qui s’engagent dans des activités qui produisent un état de Flow ont tendance à rapporter un plus grand bien-être général et à se sentir plus heureuses. Si vous êtes ici sur Gus&Co, ce n’est, évidemment, pas par hasard. C’est que vous aimez jouer. Vous appréciez les jeux de plateau, de cartes, de rôle. Le jeu, pour nous, pour vous est une activité régulière : une fois par jour peut-être, par semaine à peu près, par mois au pire. Est-ce que vous avez déjà ressenti cet état de Flow ? Est-ce qu’un bon jeu, une bonne partie, un bon scénario n’est justement pas ce que nous recherchons, d’être emmené dans ce Flow ?

Pourquoi le Flow est-il si agréable ?

Quand nous nous engageons dans des activités qui engendrent un état de Flow, nous éprouvons des sentiments de réussite, de fierté et d’accomplissement, ce qui encourage davantage l’apprentissage et le développement. Nous y reviendrons plus bas. Le Flow peut déclencher en nous un relâchement de dopamine, l’hormone de la motivation.

Une activité effectuée en Flow est considérée comme agréable ou même… extatique, bien que la joie ou le plaisir ne passe pas toujours au premier plan. Nous sommes alors trop occupés à nous sentir plongés dans l’expérience.

Nous sommes tous et toutes capables d’atteindre cet état de concentration et de plaisir sans effort appelé Le Flow. Ce Flow nous plonge dans un état de bonheur à l’état pur, de béatitude.

Le Flow a tendance à se produire lorsque nous faisons face à un ensemble d’objectifs clairs qui nécessitent des réponses appropriées. Il est facile d’entrer dans un état de Flow dans des jeux, car ils ont des objectifs et des règles qui nous permettent d’agir dans le jeu, sans avoir trop d’efforts à fournir pour savoir ce qui doit être fait, et comment

Pendant toute la durée du jeu, nous, joueurs, joueuses, vivons dans un univers spécifique, spécifié, à la clarté des objectifs : comment jouer, comment marquer des points, comment gagner. Contrairement à la vie normale, ces «activités de Flow», comme le jeu, nous permettent de nous concentrer sur des objectifs clairs et compatibles, et de nous fournir une rétroaction immédiate. En jouant cette carte ici, il se produit cela.

Le Flow se produit également lorsque nos compétences sont impliquées dans la résolution d’un défi qui est à peu près gérable. C’est le « à peu près » qui est important. Le défi doit être un juste équilibre entre le ni trop, ni pas assez. Ni trop compliqué, ni trop facile, de sorte qu’on puisse acquérir de nouvelles compétences, de nouvelles connaissances. Que les défis et leurs difficultés augmentent avec le temps. Plus on améliore et augmente ses compétences et connaissances, et plus on a besoin de progresser, ce qui nous plonge alors dans cet état second d’intense concentration qu’est le Flow.

Le Flow est une source d’énergie mentale. Il concentre l’attention et motive l’action

Flow et Jeux

Jouer, lire, écrire, faire du sport ou de la musique, sont toutes des activités qui nous offrent des moments intenses, prenants, qui nous procurent cet état de Flow.

Le Flow est un état précieux. C’est le moment où les connexions créatives sont établies. L’esprit se permet de penser, sans les contraintes et les attentes et atteintes du monde extérieur. Selon l’auteur du Flow, le psychologue Csikszentmihalyi, les états de Flow ont plusieurs caractéristiques clés comme listées plus haut. Ils impliquent avant tout une concentration intense dans la résolution de la tâche. Comme finir la rédaction de cet article par exemple, ou sa « petite » partie de Twilight Imperium

La prochaine fois que vous êtes plongés dans une partie, et que vous avez une grosse et sérieuse envie pressante depuis 10-20-30 minutes, et que vous n’arrivez pas à lâcher vos cartes, vos dés, vos pions, votre manette, c’est que vous avez plongé dans le Flow. Vous avez atteint le Flow, le bonheur à l’état pur !

Flow et éducation

C’est un article de The Conversation qui vient tout juste de se pencher sur la question hier lundi 2 août. Si nous, joueuses, joueurs, connaissons bien le pouvoir du Flow, peut-il également transposé, vécu à l’école ?

Je suis prof à Genève depuis plus de 25 ans. Et si vous aussi avez été appelés à gérer une classe, vous savez que l’un des défis majeurs du métier consiste à garder nos élèves engagés et motivés, surtout dans un monde de plus en plus submergés de distractions. Entre réseaux sociaux, plateformes de streaming et jeux vidéo, s’opère une lutte acharnée pour captiver, capturer l’attention de plus en plus fragmentée des élèves.

Et si le Flow était l’une des clés pour aider nos élèves à maintenir une attention, une concentration cruciale pour leur apprentissage ?

Comme nous l’avons vu plus haut, le Flow est cet état d’activité intense, de concentration, d’engagement, ressenti lors de certaines activités, dont le jeu de société, par exemple, ou le jeu vidéo, le sport, la musique, etc. C’est lorsque nous sommes engagés dans et par le jeu. Vivre dans l’instant et l’expérience, l’activité se fait sans (trop) effort, enfin, c’est ce que l’on s’imagine, ce que l’on ressent. La sensation du temps qui passe est dilatée, altérée.

Lorsque les élèves font l’expérience du Flow, c’est à ce moment-là que leur apprentissage est le plus productif, car le plus intense, optimal.

Flow, mais à plusieurs

Comme le dit l’article de The Conversation, l’apprentissage est une activité sociale, en lien avec l’institution, avec le corps enseignant, avec les autres élèves.

Plus les élèves rentrent en interaction, comme dans les jeux de… société, justement, et plus il y a de chance pour que cet état, bénéfique, souverain, de Flow s’active.

Plus nos élèves se sentent immergés dans une activité, un objectif, et en lien avec d’autres, et plus le Flow peut se déclarer. C’est, comme le graphique ci-dessus, un subtil équilibre entre difficulté de la tâche et compétences nécessaires pour la résoudre. En pédagogie, on parle alors de ZPD, la fameuse zone promixale de développement. Permettre à l’élève de… s’élever, en réalisant une activité, en autonomie, en invoquant ses compétences pour réussir l’activité en cours.

Distraction VS attraction

Plus que jamais, en 2021 on peut parler de « bataille de l’attention ». Les canaux de distraction se sont multipliés et se livrent à une véritable bataille pour accaparer l’intérêt, la curiosité, l’attention. Et pas que des plus jeunes. Avez-vous déjà calculé le nombre de fois où vous consultiez votre portable par jour, par heure ? C’est effarant et… effrayant.

Plutôt que de réprimander nos élèves de ne pas se concentrer lorsqu’ils sont assis à leur bureau à l’école, nous devrions travailler dans notre monde distrait. Nous devons jouer avec la distraction, travailler avec la distraction et apprendre avec la distraction.

La prochaine fois que vous êtes plongés dans le Flow, dans un jeu, dans toute autre activité, essayez de retrouver le fil, l’origine de cet état, et de déterminer comment vous vous sentez.

Et vous, quelles sont les activités qui vous font vivre des moments de Flow ?

5 Comments

  • jp

    * En jouant à Clash of Cultures
    * En pratiquant le yoga
    * En pratiquant la méditation
    * En enseignant le yoga et la méditation
    * En regardant Macron annoncer la vaccination obligatoire

  • sheclaudia

    Merci pour cet article très intéressant!
    Je sentais bien que certaines activités nous plongent dans cet état particulier où l’on est coupé des vicissitudes du monde extérieur, mais j’ignorais que cela avait un nom et avait été étudié avec minutie.
    En tant que handi, je recherche bien évidemment ces moments qui me font oublier les contraintes de la vie, l’isolement et la douleur. Mes activités favorites pour cela sont la lecture (encore un chapitre! alors qu’il est 2h du matin!), les jeux de société, la peinture et le dessin.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :