Critiques de jeux,  Jeux de plateau

3 nouveaux jeux de société pour jouer en famille ces vacances

Temps de lecture: 5 minutes

Découvrez 3 nouveaux jeux de société pour la famille que les adultes apprécieront aussi : Beez, Renature et Les Voyants de Santiiba.


La période des fêtes de fin d’année se prête bien aux jeux de société.

Nous vivons une période formidable, des jeux de société en pleine effervescence ! Depuis les années 2010, ce sont plusieurs centaines, plusieurs milliers de nouveaux titres exceptionnels et passionnants qui sortent chaque année. Beaucoup de ces jeux sont conçus pour les enfants, mais pas que. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée, les jeux de société ne sont plus considérés comme une activité réservée pour les enfants. Les adultes aussi, jouent, entre eux, en famille, en solo.

Des jeux pour adultes ont été adaptés pour pouvoir être également joués par des enfants, Ticket to Ride Junior, Catan Junior, etc. Ils permettent aux familles de partager des classiques modernes, et ils sont idéals pour la crise sanitaire unique que nous sommes en train de traverser.

Et parfois, des jeux de société dits familiaux font le grand écart et proposent aux familles de jouer à un jeu taillé pour tous les âges. Un jeu mixte, adultes & enfants, mettant en place des défis stratégiques et tactiques en même temps assez simples pour les enfants et intéressants pour les adultes.

Mais au fond, c’est quoi, un (bon) jeu familial ?

Un bon jeu familial doit être en même temps accessible, captivant, rapide à mettre en place et au matériel beau et engageant

Trouver cet équilibre subtil entre complexité et simplicité paraît impossible. Et pourtant, plusieurs jeux familiaux y parviennent.

Voici Beez, Renature et Les Voyants de Santiiba, 3 nouveaux jeux de société dits familiaux, dès 8 ans, que les adultes apprécieront également.


Beez

Dans Beez, vous contrôlez une colonie d’abeilles à la recherche de nectar de fleurs à ramener dans la ruche pour en faire du miel.

La mécanique de jeu est simplissime : vous déplacez votre abeille d’un certain nombre de cases. Là où vous vous arrêtez, vous pouvez prendre un pion Nectar que vous posez sur votre plateau personnel. Mais pas n’importe où. Votre plateau indique des chiffres. Le pion Nectar se place sur un chiffre correspondant au déplacement effectué pour l’obtenir.

Le but du jeu ? Réussir à remplir des objectifs sur son plateau : nombre de pions nectars d’une certaine couleur, arrangement spécifique, cases occupées, etc. Il y a trois objectifs communs visibles, et tout le monde en possède deux secrets supplémentaires. Un jeu plus casse-tête qu’il n’en a l’air.

Beez s’explique en une fraction de secondes et propose une variante expert pour ravir des adultes friands de parties un poil plus complexes.

À relever que le matériel est somptueux : pions Abeilles, fleurs, etc. Et les règles sont truffées d’explications didactiques sur les abeilles : nature, rôle, etc. Enfin, la boîte est vraiment bien conçue.

Beez est le tout nouveau jeu de l’éditeur québécois Plan B / Next Move, qui signe ici un nouveau jeu plutôt abstrait, du même acabit que leur gamme Azul.

Beez, verdict :

Pas mal du tout !

Déplacement et objectifs pour ce petit jeu plus abstrait et malin qu’il n’en a l’air

Note : 3.5 sur 5.

Beez, créé par Dan Halstad, sorti en anglais et allemand chez Plan B / Next Move, la VF est prévue pour bientôt, pour 2 à 4 (tourne bien à toutes les configurations), dès 8 ans (très bonne estimation), pour des parties de 20-30 minutes. Prix constaté : 43 euros.

Vous pouvez trouver Beez en anglais et allemand chez Philibert ici. Les règles font 3 pages, à peine.


Renature

Renature est le tout nouveau jeu du duo de choc d’auteurs allemands très connus, Wolfgang Kramer et Michael Kiesling. Kramer et Kiesling créent des jeux ensemble depuis plus de 25 ans et ont remporté plusieurs prix.

Ils signent ici un jeu tout chou de tuiles domino, très écolo, très familial, dès 8 ans.

Aidez la nature à transformer une vallée polluée par l’environnement en son état d’origine. Placez des dominos animaux le long d’un ruisseau et végétalisez les zones adjacentes. Mais quelles plantes utiliser à quel moment ? Et où ? Seuls ceux qui sauront répondre le plus habilement à ces questions remporteront ce défi dans le respect de la nature.

Renature est un pur jeu de domino. Même les tuiles ressemblent à s’y méprendre à des dominos, avec des animaux plutôt que des points. Le but : réussir à les placer et à fermer des zones, tout en posant ses propres pièces végétales pour remporter des points. Avec un système malin de décompte en fonction des pièces à valeur inférieure, et la possibilité de réaliser des actions bonus en utilisant des… nuages.

Les règles sont plutôt simples et fluides et le jeu demandera une solide dose de tactique pour s’adapter au plateau en constante évolution. Un bon jeu familial qui plaira à tout type de public.

Renature, verdict :

Très bon !

Un bon jeu familial de tuiles domino du duo de choc K&K

Note : 4 sur 5.

Renature, créé par Wolfgang Kramer et Michael Kiesling, sorti en anglais chez PSC Games et Deep Print Games, la VF débarque en janvier chez Matagot, pour 2 à 4 (tourne bien à toutes les configurations), dès 8 ans (pas moins !), pour des parties de 45-60 minutes. Prix constaté : 35 euros.

Vous pouvez trouver Renature en anglais chez Philibert ici. Les règles font 3 pages, à peine.

Vous pouvez déjà précommander la VF pour janvier chez Magic Bazar ici.


Les Voyants de Santiiba

Les Voyants de Santiiba est co-créé par un auteur plutôt connu dans le milieu du jeu de société, Leo Colovini (Cartagena, Intrigues à Venise).

Dans Les Voyants de Santiiba, vous devez avancer le plus loin dans un périple enchanté pour dépasser un emplacement spécifique et mettre fin à la partie, et vous approcher le plus du château.

Les Voyants de Santiiba est un jeu de course, de parcours, mais pas vraiment non plus. La mécanique principale du jeu est le guess : votre capacité à anticiper, prévoir, deviner le choix d’une personne à la table.

En effet, la personne dont c’est le tour s’empare des dés qu’elle lance et les place sous la couleur de cartes correspondantes. Toutes les autres choisissent en secret le dé, la couleur que la première va choisir. Puis on joue. La personne dont c’est le tour prend un dé, et choisit soit de prendre une carte, soit le dé pour avancer sur la piste. Elle peut continuer et prendre d’autres dés, ou s’arrêter. C’est donc du « stop-ou-encore », avec cette mécanique de « guess ».

Sauf que.

Si quelqu’un a bien vu et a choisi en secret la couleur du dé, la personne active ne prend rien, juste une carte pas terrible en guise de consolation. Et c’est la ou les personnes qui ont vu juste qui obtiennent la carte de la couleur correspondante.

Il va donc falloir faire preuve d’anticipation, de prise de risque et d’une solide dose de psychologie. À noter que la mécanique des cartes est exquise : chaque couleur est ordonnée. D’abord vert, puis bleu, puis… En toute fin de partie, la personne qui a le moins de carte vertes retourne toutes ses bleues qui ne compteront plus pour le décompte, et ainsi de suite. Ce qui entraîne une lutte acharnée pour les cartes et les différentes couleurs.

Un jeu plus subtil qu’il n’y paraît !

À relever toutefois que le matériel du jeu n’est pas terrible : la boîte est grande et vide, et les disques pour voter en secret ne fonctionnent pas très bien.

Vous pouvez trouver Les Voyants de Santiiba en français chez Philibert ici.

Les Voyants de Santiiba, verdict :

pas mal !

Guess et prise de risque pour un jeu de parcours insolite

Note : 3 sur 5.

Les Voyants de Santiiba, créé par Leo Colovini et Teodoro Mitidieri, sorti en français chez Zoch zum Spiel, pour 2 à 4 (tourne mieux à 4), dès 8 ans (pas moins !), pour des parties de 45-60 minutes. Prix constaté : 23 euros.


Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Magic Bazar. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

2 Comments

  • Vincent Gravier

    Pour une raison qui m’échappe encore, j’étais passé à côté de cet article alors que je suis complètement dans le cœur de cible. Et là je me dis que les jeux dont nos amies les abeilles sont les héroïnes sont bien représentés dans la catégorie famille (Queenz, Butine ou Beez). A quand dès lors une petite comparaison?

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :