apartment architecture block blue
Gaming News,  Jeux de plateau

Gaming News #9 : Toutes les sorties et annonces récentes du jeu de société

Temps de lecture: 7 minutes

Toutes les infos à ne pas rater sur les prochaines sorties de jeux. C’est le Gaming News #9.


Ca y est. Nous y sommes. Les annonces et sorties de jeux de société se multiplient en mode full-speed ! Même sans Essen cette année, il faut admettre que les éditeurs ne peuvent rater le coche. Octobre et novembre représentent deux mois charnières, juste avant Noël. Bienvenue dans ce Gaming News #9.


Wingspan, Extension Océanie

Si vous êtes fidèle aux Gaming News hebdomadaires, vous savez que Wingspan ressort très, très souvent. Le cas encore aujourd’hui, avec une deuxième extension annoncée pour le mois prochain. Après les oiseaux d’Europe, voici l’extension Océanie.

Cette extension propose de nouveaux plateaux personnels, ainsi que de nouveaux oiseaux spécifique au continent océanien. Même si bon, l’Océanie est une région du monde qui n’est pas un vrai continent. Même si elle toutefois assimilée comme tel.

Répartie entre seize États indépendants et quinze territoires, l’Océanie inclut notamment la Polynésie, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, et elle s’étend même jusqu’à l’archipel d’Hawaï. Et comme elle comprend une faune avicole spécifique, c’est le thème de cette deuxième extension.

Et non seulement cette extension propose une toute nouvelle « ménagerie », mais le plateau perso promet des bonus et des combos de ouf. L’extension est attendue (en VO) pour novembre. Et très certainement pour début 2021 en VF chez Matagot.


Steam Digital Tabletop Festival

Si vous êtes fidèle aux Gaming News hebdomadaires, vous savez que les annonces de portages numériques de jeux de société (analogiques, eux) apparaissent très, très souvent (OK je ne me foule pas trop, j’ai copié-collé la même phrase plus haut). Le cas aujourd’hui avec le Steam Digital Tabletop Festival (on pouvait difficilement faire plus long comme titre).

Du 21 au 26 octobre, la plateforme numérique de jeux vidéo Steam organise tout un festival en ligne. Avec : des playthroughs, une vidéo montrant le déroulement d’une partie, des discussions et des invités de marque, développeurs, auteurs et autrices. Et devinez quoi ? Oui, il y aura du Wingspan, parce que forcément, qui vient d’ailleurs tout juste de sortir en version numérique (nous vous en parlions déjà dans le Gaming News #6).

En effet, l’autrice du jeu Elizabeth Hargrave est invitée pour parler de son jeu, et également d’autres auteurs américains de jeux seront de la partie, Steve Jackson, pour Munchkin, et Sandy Petersen pour Cthulhu Wars.

En termes de jeux, un aperçu de la prochaine mise à jour de la version numérique de Gloomhaven est prévue, ainsi que de nombreux autres événements. Et hasard des calendriers des coïncidences, ou pas du tout, ce Steam Digital Tabletop Festival, ou SDTF pour les intimes (mais dit comme ça, c’est vraiment laid. On dirait le prénom d’un enfant donné par des parents ayant développé une vilaine allergie dermatologique aux voyelles), aura lieu exactement pendant Essen digital (Spiel.Digital).


Time Stories Revolution – Une nuit d’Été

Après Le Projet Hadal, le tout premier scénario du nouveau cycle pour Time Stories sorti au tout début de l’année, et qui parlait d’un virus mondial (si si !!!), il aura fallu le temps d’une véritable grossesse, i.e. 9 mois complets pour que les Space Cowboys accouchent enfin du deuxième scénario.

Une nuit d’Été est donc la deuxième aventure de ce deuxième cycle, inspirée par la comédie shakespearienne fantastique Le Songe d’une nuit d’été (A Midsummer Night’s Dream). Pièce complexe et fantasque, elle se déroule en Grèce et réunit deux couples de jeunes amants : Lysandre et Hermia d’une part, Démétrius et Héléna d’autre part. Hermia veut épouser Lysandre mais son père, Égée, la destine à Démétrius, dont est amoureuse Héléna. Lysandre et Hermia s’enfuient dans la forêt, poursuivis par Démétrius, lui-même poursuivi par Héléna. Pendant ce temps, Obéron, roi des fées, a ordonné à Puck de verser une potion sur les paupières de sa femme, Titania. Il entre dans la forêt avec Puck. Pendant la nuit, la confusion règne. Au vu du pitch, c’est à se demander si Shakespeare n’abusait pas un peu trop de la beuh.

Dans ce scénario Time Stories donc, vous serez catapultés dans le royaume des fées pour comprendre ce qui foire et comment le réparer. Avec des événements bizarres qui changent au fur et à mesure de l’aventure.

Il est intéressant de relever qu’après avoir écumé des périodes historiques avec souvent un « petit » twist fantastiques, zombies, créatures lovecraftiennes, djinns…, dans son tout premier Cycle, Time Stories se permet à présent d’explorer des univers plus rocambolesques dans son nouveau cycle, avec un « futur » post-apo dans Hadal et un univers littéraire ici.

À noter que le troisième scénario est déjà annoncé, le Manoir Cavendish. Il s’agit d’une histoire d’horreur et de maison hantée dans les année 50, la suite de Damien, le scénario de démo fourni avec la sortie du nouveau cycle. Ce scénario était attendu pour l’automne 2020, mais tout le calendrier (mondial) a été chamboulé.

Une nuit d’Été est tout juste sorti hier vendredi 2 octobre. Vous pouvez le trouver ici chez Philibert.

Et également chez Magic Bazar ici.


Jumpstart

Pour concurrencer d’autres jeux de cartes, comme Keyforge, Magic introduit un tout nouveau système de boosters intitulé Jumpstart, avec 20 cartes sur le même thème.

Sorti en 1993 et créé par Richard Garfield, Magic: The Gathering continue de connaître un énorme succès. Et depuis le temps, s’il y a bien une compétence que le jeu a su tenir, c’est sa capacité à innover, à inventer, à se réinventer. La preuve avec le tout nouveau bloc Zendikar Rising et ses boosters collectors détonants sortis la semaine passée.

Et bientôt, dans quelques jours, mi-octobre, avec 3 mois de retard, c’est la faute à Voltaire COVID, sort Jumpstart. Jumpstart, c’est ce tout nouveau format de boosters et manière de jouer à Magic qui va ébouriffer la communauté Magic. Nous vous en parlions déjà en… février.

En règle générale, pour jouer à Magic, il « suffit » de se constituer un deck de 60 cartes. D’habitude, on s’achète un pack déjà prêt, déjà « pré-construit », puis on se fait péter 2-3-10’000 boosters supplémentaires pour peaufiner, modifier et pimper son deck déjà pré-établi. Jusqu’à maintenant, les boosters étaient constitués de 15 cartes.

Avec Jumpstart, ce qui va désormais changer, c’est que les boosters comptent 20 cartes. OK, vous allez me dire que 5 cartes supplémentaires, ça ne change pas grand-chose. Sauf que. Il y a un twist, un gros twist.

En plus de compter 20 cartes, les cartes présentes dans les boosters Jumpstart suivent toutes un thème spécifique et commun ! Et il en existe 46 !

Dans Jumpstart, le thème de chaque booster est aléatoire, on ne peut pas choisir quel booster pour quel thème acheter. Les boosters sont bien évidemment scellés et uniques, il en existe 121 différents. Le booster comprend un terrain de base avec une illustration liée au thème, et un sur trois boosters comprend une carte extra-rare. La friiiiiime. On dirait presque du… Keyforge.

En effet, Keyforge propose des decks aléatoires mais uniques et déjà construits. Vous ouvrez un deck Keyforge, et hop, vous pouvez lancer la partie. Et comme chaque deck est différent, chaque partie est unique. Avec Keyforge, on ne collectionne plus les cartes comme dans Magic, mais on collectionne désormais les… decks. Et avec Jumpstart, Wizards of the Coast veut clairement concurrencer le jeu de FFG. Créé par… l’auteur de Magic lui-même. LOL.

Et comment jouer à Jumpstart ?

Prenez deux boosters Jumpstart de 20 cartes, ouvrez, mélangez et… jouez ! Associez différentes combinaisons de boosters, laissez-vous surprendre et c’est parti !

Je sens que les parties vont être du grand n’importe quoi en mode mash-up (coucou Smash Up !), zombies contre licornes, ou plantes d’appartement contre plombiers (ou un truc du genre, mais version Magic).

Vous pouvez déjà précommander Jumpstart chez Magic Bazar ici. À relever que Jumpstart n’est pas annoncé en VF (pour l’instant).


Groundhog Day, le jeu de plateau

Groundhog Day. Mais siiiiii, ce film culte vous dit certainement quelque chose. C’est ce film sorti en 1991 avec Bill Murray dans le rôle de ce journaliste piégé dans une bourgade paumée et réelle (Punxsutawney) des US, et piégé dans une boucle temporelle. Chaque matin il se ré-ré-ré-réveille à nouveau pour vivre la même journée (pourrie).

Ce film en a ensuite inspiré beaucoup d’autres, dont le très récent et excellentissime Palm Springs sorti cette année (si vous n’avez pas encore vu ce film, arrêtez votre lecture, allez le voir et revenez après !).

On a appris cette semaine que l’adaptation du film culte Groundhog Day est pour bientôt. Dans ce jeu, de 2 à 6 en coopératif, aidez Phil Connors, le personnage de Bill Murray, à se sortir de sa boucle sans fin.

Chaque tour du jeu représente un autre jour. Vous posez une série de cartes montrant les différents éléments du film avec lesquels Phil peut interagir. Ces éléments comprennent des personnages que Phil rencontre et des lieux qu’il visite dans la « charmante » bourgade de Punxsutawney.

Afin de réellement sauver Phil et le sortir de sa boucle, vous devez poser les cartes dans l’ordre numérique croissant avant la fin du tour. Comme les parties se jouent en temps réel avec un sablier, vous allez devoir être rapides. Ha oui et autre chose, interdiction de communiquer. Oui, ça ressemble furieusement à The Mind. Mais avec plus de marmotte.

Groundhog Day le jeu de plateau est annoncé en VO chez Funko Games l’année prochaine.


Essen en approche. Enfin, presque

Nous vous avons déjà parlé de Spiel.Digital, le plus gros salon de jeu au monde qui a lieu chaque année depuis 38 ans dans la ville d’Essen dans la Ruhr en Allemagne. Cette année, avec la COVID, c’était comme un poil compliqué de réunir 190’000 personnes au même moment et au même endroit, si on voulait éviter de faire comme Trump (et comme notre président à nous à Genève).

Les organisateurs ont donc décidé de passer à un format digital, tout en ligne et en vidéo. Dans 18 jours, du 22 au 25 octobre aura donc lieu l’événement.

Jusqu’à maintenant, selon les organisateurs, ce sont plus de 400 exposants de 41 pays qui vont présenter des centaines de jeux de société. C’est loin des records de ouf de 2019, avec plus de 1’200 éditeurs du monde entier qui ont alors présentés une liste hallucinante de 1’400 jeux.

Et il n’y aura pas que des vidéos de présentation. Il y aura également la possibilité de jouer à toute cette ribambelle de jeux « en vrai » via sur Board Game Arena et Tabletopia.

Des discussions avec des auteurs et des éditeurs sont également agendés, et d’autres trucs fun.

Spiel.Digital a prévu de monter un hub multimédia qui regroupera tout le contenu, similaire à un service de streaming tel que Netflix, pour se retrouver dans cette jungle de jeux et d’événements. Les diffusions sont prévues en plusieurs langues, dont le français. On se réjouit de découvrir ça, en espérant que les orgas assurent côté technique et streaming. Spiel.Digital, mieux que rien ?

Nous vous en reparlerons certainement quand l’événement commencera le 22 (mon anniversaire…).

Le lien officiel est déjà dispo ici : spiel.digital


Imagine Famille

Sorti il y a quatre ans début 2016, Imagine est un excellent party-game sorti chez Cocktail Games. Une personne doit faire deviner un mot aux autres. Comme d’hab. Et tout ça en combinant des cartes transparentes.

On peut les coller les unes aux autres, mais surtout, les empiler, pour les associer et faire ainsi apparaître divers pictos. Ultra-malin !

Dans quelques jours, mi-octobre, c’est la version Famille qui sort. Des mots et des pictos plus simples, plus accessibles, pour proposer le jeu à un public plus jeune. Vraiment fun ! À partir de 8 ans, mais on peut sans trop de difficulté y jouer dès 5-6 ans.

Imagine Famille, le party-game de la rentrée !

Vous pouvez déjà précommander Imagine Famille chez Philibert ici,

Et également chez Magic Bazar.

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité. Notre équipe prend soin de présenter des jeux. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Magic Bazar. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Parmi toute cette ribambelle de sorties, laquelle, lesquelles vous tentent le plus ?

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :