Critiques de jeux,  Jeux de plateau

LE JEU DU JOUR : MIA LONDON ET L’AFFAIRE DES 625 FRIPOUILLES !

Temps de lecture: 5 minutes

Mia London Et L’Affaire Des 625 Fripouilles !, de quoi ça parle ?

Le pitch :

« Mia London, la fameuse détective, fait appel à vous afin de résoudre une affaire affolante ! Une féroce fripouille a commis un affreux méfait. Il faudra identifier le fripon parmi les 625 suspects pour le coffrer. Observez bien les indices et reformez le portrait du facétieux filou.« 

En gros, dans Mia London, vous incarnez une détective

Votre but ? Retrouver l’identité d’un filou en recomposant, en retrouvant ses quatre attributs : chapeau, lunettes, moustache et nœud pap, en choisissant à chaque fois parmi cinq possibilités. D’où le titre : 625 fripouilles possibles, 625 combinaisons (= 5 à la puissance 4)

Mia London est petit jeu de mémoire et d’observation pour enfants dès 5 ans. Le thème n’est pas véritablement immersif, mais on se surprend à vouloir arrêter le fieffé coquin cocasse, d’autant que pour commencer le jeu, on doit tirer au hasard son crime loufoque. Par exemple : « un gredin à la moustache ébouriffante a déroulé tous les rouleaux de papier toilette sur (le salop, pendant le confinement !!!) le palais de la reine d’Angleterre alors que tout le monde était en vacances. Mais Mia London ne prend jamais de vacances !

Un 3 sur 5 sur l’ITHEM

Et comment on joue ?

On commence par mélanger chaque tas d’attributs séparément, puis on retire face cachée une carte par tas, par attribut. Ces quatre cartes restent cachées jusqu’à la fin de la partie. On commence alors. Le jeu se déroule en quatre phases, puis on procède à la révélation de la fripouille

Lors de chaque phase, on procède la même manière : on prend un tas, un type d’attribut, puis on révèle une carte après l’autre. Lors de la première phase, les chapeaux, on étale quatre cartes face visible, qu’on remplace par d’autres du tas. Phase deux, les lunettes, trois cartes. Phase trois, les moustaches, deux cartes. Phase quatre finale, les nœuds pap, une seule carte face visible l’une après l’autre

Tout le principe du jeu repose sur le fait que chaque carte « attribut » est à double. Et comme on en a retiré une de chaque au tout début du jeu, il va falloir donc retrouver l’attribut qui n’apparaît qu’une seule et unique fois lors de chaque phase

Des règles simples qui s’expliquent en une poignée de secondes, idéal pour les enfants

Et comment on gagne ?

Après chaque phase, on choisit dans son propre carnet l’attribut de la fripouille à retrouver. Lors de la révélation, tout le monde présente son carnet et on révèle ensuite les quatre cartes mises de deux côtés au début du jeu

Le ou la joueuse qui a obtenu le plus de bonnes réponses remporte la partie

Voilà. Un jeu compétitif

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Mia London Et L’Affaire Des 625 Fripouilles ! atteint un 1/5

Pourquoi ?

Parce que dans Mia London, tout le monde joue dans son coin, avec son carnet, à tenter de se souvenir quel attribut n’a été vu qu’une seule et unique fois

Une interaction indirecte, donc

➡️ À lire également : Des enfants créent un Concept Légumes pour faire aimer les… légumes 🥦🥔🍅 :

À combien y jouer ?

Le jeu se joue de 2 à 4. Comme l’IGUS est très bas, le nombre de joueuses et joueurs à la table ne change pas grand-chose. Le jeu tourne aussi bien à 2 qu’à 4

On pourrait même y jouer à 5-6-10 en même temps, il suffit soit de posséder plusieurs boîtes, soit de noter l’attribut à retrouver sur un bout de papier

On pourrait même y jouer en solo, pourquoi pas

➡️ À lire également : 🔎 Notre sélection des meilleurs jeux de société actuels pour enfants :

Mia London, à partir de quel âge y jouer ?

Le jeu est prévu dès 5 ans, c’est une bonne estimation. La mécanique de jeu risque d’être un peu compliquée pour les plus jeunes de gérer toutes ces informations

Le jeu passe également bien avec les parents, car il n’est pas forcément aisé de repérer l’attribut manquant à retrouver

➡️ À lire également : Donjons & Chenapans, le jeu de rôle gratuit à imprimer pour jouer avec ses enfants. Tout plein d’idées de scénarios pour se lancer dans l’aventure :

Alors, Mia London Et L’Affaire Des 625 Fripouilles !, c’est bien ?

C’est pas mal du tout pour les enfants, un bon exercice d’observation et de mémorisation. Et le matériel est vraiment cocasse et attrayant. De quoi éveiller et susciter de l’intérêt et de la curiosité

Maintenant, il faut dire ce qu’il est : Mia London est un petit jeu, court, rapide. Une fois 3-4 parties jouées, pas certain qu’on y retourne souvent

🔴 Mia London, score final :

Note : 4 sur 5.

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Un thème chafouin, des « crimes » loufoques

✅ Un matériel surprenant, aux illustrations cocasses

✅ Des règles simplissimes avec une difficulté qui augmente de manière croissante

✅ Un bon jeu pour enfants dès 5 ans, et pas cucul

✅ Un jeu pour enfants qui développe certaines compétences cognitives : observation, mémorisation

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Un jeu court, rapide, fugace. On pourrait facilement s’en lasser après quelques parties

❌ Un jeu qui valorise les « bons élèves » et punit les autres. Vous y arrivez et êtes capables de repérer les bons attributs ? Vous gagnez. Vous n’y arrivez pas ? Tant pis pour vous… Ni très solidaire, ni très encourageant, surtout pour un public jeune 😔

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Mia London Et L’Affaire Des 625 Fripouilles ! ici

Vous pouvez trouver Mia London Et L’Affaire Des 625 Fripouilles ! chez Philibert ici (qui reste disponible pour les commandes online pendant la fermeture due au coronavirus…)

Pour une lecture plus agréable, plus confortable, notre blog ne vous propose aucune publicité, aucun contenu sponsorisé ! Nous espérons que vous appréciez. Dans un souci de transparence, pour votre information, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une (minuscule) part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et également chez Magic Bazar (qui reste aussi disponible pour les commandes online et Drive si vous habitez à Paris ou Annecy pendant la fermeture due au coronavirus…)

  • Auteurs : Antoine Bauza & Corentin Lebrat
  • Illustrateur : Nikao
  • Éditeur : Le Scorpion Masqué
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais peut très bien se jouer en solo ou à beaucoup, beaucoup plus. Il suffit de noter les attributs sur un papier)
  • Âge conseillé : Dès 5 ans (bonne estimation. Plus jeune me semble un poil compliqué)
  • Durée : 10 minutes (pas plus)
  • Thème : Enquête
  • Mécaniques principales : Mémoire, déduction, observation

En cette période de confinement, Mia London pourrait très bien se jouer à distance, en vidéoconférence. Une personne possède le jeu et fait tourner les cartes devant la caméra, phases après phases. Les autres, à distance, en vidéoconférence, notent les attributs sur un bout de papier. Après les quatre phases, on révèle le tout. Facile

➡️ À lire également : Confinement : des idées de jeux de société à jouer en vidéoconférence

Merci à Marion pour le montage photo 😷😅

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :