Jeux de plateau

Confinement : Comment utiliser Tabletop Simulator pour jouer à presque tous les jeux de société en ligne

Temps de lecture: 4 minutes

Tabletop Simulator est un excellent moyen de pouvoir jouer à ses jeux de société préférés en ligne. La plateforme peut reproduire à peu près n’importe quel jeu de société

En plein confinement, se retrouver avec des amies et amis pour jouer à des jeux de société en vrai est impossible. Comment faire alors pour se retrouver à jouer ensemble ? Il y a une solution : Tabletor Simulator !

Comme son nom l’indique, Tabletop Simulator est un moyen de simuler, de créer, de reproduire un jeu de société en numérique

Tabletop Simulator propose déjà de nombreux titres, dont des grands classiques, comme les échecs ou le poker. Ou vous pouvez télécharger des portages de jeux de société modernes connus comme Zombicide ou Scythe

Mais surtout, l’un des grands avantages de Tabletop Simulator, c’est que si vous en avez le temps et l’envie, vous pouvez même adapter et reproduire vous-même votre jeu de société préféré en numérique directement grâce aux outils proposés par la plateforme

➡️ À lire également : Les sites pour jouer à des jeux de société online, et gratuitement :

Comment commencer avec Tabletop Simulator

Pour commencer sur Tabletop Simulator, vous avez besoin d’un Mac ou d’un PC, puis d’un compte Steam. Pour utiliser Tabletop Simulator, la configuration requise de votre PC est précisée ici. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de posséder une « bête à concours ». La plupart des PC ou Mac plus ou moins récents devraient fonctionner

Ensuite, vous devez acheter l’appli Tabletop Simulator sur Steam qui va vous coûter 19,99 euros

Une fois le tout acheté, lancé, ouvert, un tuto est dispo pour vous apprendre les rudiments de la plateforme, voir la zone de jeu et déplacer des pièces de jeu

Par défaut, Tabletop Simulator propose des jeux simples et classiques tombés dans le domaine public comme les échecs, les dames, le backgammon, les dominos ou le mah-jong. Tabletop Simulator propose également des jeux de cartes connus. Enfin, la plateforme met également à disposition des palettes de dés et de figurines, de quoi l’utiliser pour des parties de jeu de rôle

➡️ À lire également : Confinement : Comment faire du jeu de rôle sans quitter la maison

Comment télécharger des jeux dans Tabletop Simulator

Si vous cherchez des jeux plus… sexy, récents et élaborés que les grands classiques, le moyen le plus simple est de télécharger des jeux depuis Tabletop Simulator est d’acheter des packages officiels

Les développeurs et éditeurs de jeux de société ont adapté plus de 40 titres sur Tabletop Simulator. Ces portages numériques coûtent entre 5 euros et 15 euros chacun, et certaines réal sont vraiment bien réussies

Mais bon. 42 titres sur la totalité des jeux de société modernes ne représentent qu’une goutte d’eau dans l’océan ! La très, très, très grande majorité des jeux de société que vous connaissez ne se retrouvent pas (encore) sur Tabletop Simulator. C’est là que les fans interviennent, sur Tabletop Simulator, via Steam Workshop

Des tonnes de fans ont en effet recréé, reproduit leurs / vos jeux de plateau préférés. Et bien évidemment, étant donné que les fans ne peuvent pas légalement vendre des jeux protégés par les droits d’auteur qui appartiennent à quelqu’un d’autre, vous pouvez télécharger ces jeux gratuitement. Pour cela, il vous suffit d’aller vous balader sur la page Steam Workshop pour lancer une recherche d’un jeu qui vous intéresse

➡️ À lire également : Confinement : Board Game Arena, la meilleure façon de jouer à des jeux de société en ligne :

Enfin, la troisième et dernière possibilité consiste à créer vous-mêmes les jeux de plateau qui vous bottent. Mais bon, soyons lucides deux secondes, il vous faut disposer de solides et robustes compétences en prog et modélisation 3D pour y arriver. Ce n’est pas impossible non plus si vous touchez un peu l’informatique

➡️ À lire également : Confinement : des idées de jeux de société à jouer en vidéoconférence :

Comment jouer à des jeux sur Tabletop Simulator à plusieurs en ligne

Lancer des parties sur Tabletop Simulator n’est pas difficile, mais ça peut commencer à devenir un poil compliqué quand on veut le faire pour lancer sa propre table. Voici notre petit guide pour y arriver :

➡️ Un ou une joueuse lance une partie. Appelons-la l’hôte

➡️ Commencez par cliquer sur « Create » dans le menu principal

➡️ Cliquez ensuite sur « Multiplayer »

➡️ Assurez-vous que vos joueuses et joueurs figurent dans votre liste d’amis sur Steam

➡️ Créez votre propre serveur et donnez-lui un nom et un mot de passe

➡️ Dites ensuite à votre équipe de rechercher des jeux multijoueurs et de cocher la case pour n’afficher que les jeux d’amis

➡️ Donnez à votre équipe le nom et le mot de passe pour se loguer au serveur que vous avez monté, et hop ! Tadaaaa. Vous pouvez vous retrouver ensemble à jouer à plusieurs sur la même partie

⚠️ Attention, en tant qu’hôte, gardez à l’esprit l’onglet « Permissions » (=Autorisations). Vous pouvez le trouver dans le menu Options. Il vous permet de contrôler ce que votre équipe peut voir et ce qu’ils peuvent manipuler dans le jeu

Une fois que votre équipe a rejoint votre table, laissez-leur peut-être quelques minutes pour faire l’apprentissage du jeu, des manip possibles : déplacements, mise au point, zoom, pivotage de la caméra, etc.

Matière à débat

Comme de nombreux jeux ont été reproduits sur Tabletop Simulator par des fans qui n’ont pas les droits de le faire, Tabletop Simulator divise dans la communauté. Comme ces portages « fan-made » ne sont pas vendus sur la plateforme, personne ne touche de l’argent sur le jeu d’origine. C’est déjà ça ! Mais est-ce… légal ? Est-ce… admissible ? Qu’en pensent les auteurs, autrices et éditeurs de jeux ?

Après, certains fans sur le forum de la plateforme avancent l’argument que ces portages représentent une formidable vitrine publicitaire pour le jeu. Vous y avez joué en numérique sur Tabletop Simulator, vous avez kiffé, vous allez peut-être maintenant vouloir l’acheter en vrai

D’ailleurs, une vive discussion à ce sujet a été lancée il n’y a pas si longtemps, le 9 avril :

Il est vrai que d’un point de vue légal, et sans autorisation aucune, ces portages numériques sur Tabletop Simulator font débat. Tabletor Simulator, est-ce légal ? Sujet de dissert pour le bac 2020 (annulé). Prenez votre stylo, vous avez 4h

🔴 [Mise à jour du 28.4.20, merci à KappaRoss pour l’info] : Asmodee a fait pression sur TTS pour faire retirer leurs adaptations non officielles, non autorisées, créés par les fans. L’information est relayée ici sur BGG et ici sur Reddit ici :

Est-ce que d’autres éditeurs vont leur emboîter le pas ?

Et si jamais, cette vidéo en anglais de Shut Up & Sit Down pourra vous donner plus d’infos sur la plateforme. Lancez les sous-titres sur YouTube, et c’est parti :

Sinon, il y a aussi cette vidéo qui liste les 10 meilleurs jeux sur TTS :

Et vous, est-ce que vous jouez sur Tabletop Simulator ? Est-ce que vous lancez vos propres tables ? Et quels jeux conseillez-vous ?

28 Comments

  • Bruno

    Personnellement, mes joueurs (beaux parents, neveux) n’ont pas de PC, ils n’ont que des tablettes/smartphones et TTS n’y est pas disponible.

    Aussi, ma configuration est :
    1) moi en game master avec Table Top simulator (maniement des pièces)
    2) jitsi meet avec partage d’écran
    3) les autres joueurs sur Jitsi meet pour voir le jeu (et les autres joueurs)

    Ainsi nous pouvons faire des parties ensemble malgré le confinement.

    Attention cependant, tous les jeux ne s’y prêtent pas mais des jeux comme Zombicide, Carcassonne, Rallyman (ou GT), Championship formula racing, turf master, fonctionnent très bien.

    En gros, il ne faut pas avoir besoin de manier des cartes et les cacher.

  • M FRANCOIS H

    Et bien non. Il n’y a pas matière à débat !

    Prétendre que « […] ces portages représentent une formidable vitrine publicitaire pour le jeu. Vous y avez joué en numérique sur Tabletop Simulator, vous avez kiffé, vous allez peut-être maintenant vouloir l’acheter en vrai. » c’est un peu comme si on prétendait que télécharger illégalement « Le Bureau des légendes » inciterait à ensuite s’abonner à Canal+ pour regarder à nouveau la série.

    Que ce soit clair : proposer un jeu en téléchargement ou en ligne sans l’accord des ayants-droits (éditeurs, auteurs, et illustrateurs) est du vol.

    • Gus

      Merci François pour ton retour vivace et passionné

      Loin de moi l’envie de jouer à l’avocat du diable (expression idéale dans ce cas précis), mais l’exemple du BdL sur C+ n’est peut-être pas le meilleur exemple pour illustrer ton avis

      1. En Suisse, le téléchargement est légal (c’est l’upload et le partage qui sont illégaux)
      2. On ne regarde un film, une série qu’une seule fois. Tandis qu’un jeu, non
      3. Jouer en ligne n’est jamais la même chose, la même expérience que le vrai jeu physique. Le numérique ne remplacera jamais l’organique. La preuve avec le livre électronique qui n’a jamais remplacé le livre physique !
      4. Employer le terme de « vol » ici peut-être est discuté, puisqu’il n’y a pas revente et que le jeu n’a pas disparu

      Merci en tout cas François pour ta réaction engagée 🙌🏼

      • Bruno

        D’après moi le débat est plutôt (pour reprendre l’analogie du BdL) :
        Reproduire les épisodes du BdL en image de synthèse (avec Garry’s mod par exemple) et les mettre à disposition de tous gratuitement, est ce du vol, est-ce illégal ?

        Pour moi on est loin de télécharger le produit directement.

      • M FRANCOIS H

        Mon jeu Maka Bana est proposé illégalement sur TTS. Si je veux ne serait-ce que voir ce qui en a été fait, je dois m’abonner et payer ! Ça te semble normal ?
        Celui qui a copié mon jeu n’a ni le droit de le vendre ni celui de le donner.

        J’écris à TTS : « Bonjour
        Mon jeu MakaBana est proposé en téléchargement sur votre plateforme TTS, sans autorisation.Le jeu m’appartient. Je ne souhaite pas qu’il soit proposé en téléchargement. Je vous demande donc de retirer mon jeu de votre plateforme.
        Merci. »

        J’aviserai ici si je reçois une réponse.

        • Bruno

          Là où ça deviendrait anormal c’est s’ils refusent ta demande, là dessus je te suis complètement.

          A l’instar de BGG tu peux proposer du contenu pour un jeu (exemple : traduction de règles). Par contre, si l’auteur s’en plaint, BGG a le devoir de le faire supprimer, je trouve ça normal.

          (Mais je comprends malgré tout ton sentiment de spoliation).

  • Paul

    Du « vol », non. De la contrefaçon, du plagiat éventuellement, mais pas du vol. Le débat mérite mieux que des outrances hadopiesques. Et je suis à 200 % pour la protection des droits d’auteur, d’autant que l’éditeur de TTS se fait de l’argent sur le dos des auteurs/éditeurs, a contrario des créateurs de mods.
    Signé : un non-utilisateur de TTS qui ne compte ni acheter ce logiciel, ni le pirater, ni rien. Les jeux de société c’est bien plus agréable sur table, ou sur une vraie application dédiée.

  • Damien

    Je crains que TTS ne réponde à M François H que la plateforme n’est pas responsable de ce que les gens mettent dessus… C’est de la mauvaise foi, je ne suis pas sur que, justement, ils ne soient pas responsable de ce que les gens mettent dessus…
    Pour moi aussi, c’est du plagiat. Quelqu’un reproduit un jeu sans droit, et TTS gagne de l’argent grâce à l’abonnement.
    Je rejoins le principe que c’est pas pareil que de jouer en vrai, que ça peut donner envie d’acheter, etc. Mais ça reste une copie illégale. Et peu importe la qualité de la reproduction, même si elle est mauvaise, c’est illégal. A l’époque où on téléchargeait des horribles screeners, c’était une pâle reproduction du film, mais ça n’en restait pas moins illégal 🙂
    Entre BGA, Boite à jeux, et les nombreuses autre plateforme déjà présentées ici, il y a un très grand nmbre de jeux à jouer et découvrir. Légalement 🙂

  • Fabien Ducat

    Quel que soit ce que disent les detracteurs, TTS me permet de jouer a tous les jeux de ma ludotheque en ligne pendant le confinement.

    Ca me permettra de jouer avec des amis a distance, encore a des jeux que je possede.

    Je suis sur un tres gros groupe de TTS au quebec, et tout simplement 99% des jeux joues sont possedes et connus par un joueur, et on pratique de cette facon.

    Sur cette consommation, je ne vois pas ce qu’on peut reprocher a la plateforme.

    Par ailleurs elle permet de creer super facilement des prototypes. Encore un gros plus.

    Alors, voyez-y du plagiat, peut-etre bien, mais reflechissez a qui consomme avant. C’est la difference entre la loi (qui de toute facon n’ira pas condamner ca, ca m’etonnerait) et le bon sens.

    • Gus

      Merci pour ton retour Fabien

      TTS présente en effet quelques aspects positifs. Ceux dont tu cites, à juste titre, proto, à distance, et la possibilité pour certains auteurs et éditeurs de faire découvrir leurs jeux. Avec de plus en plus de salons et autres événements qui sautent (PEL, Gen Con et Essen 2020 doivent être actuellement sur les nerfs…), TTS peut représenter une formidable vitrine pour les jeux

      Je citerai par exemple le cas de l’excellent jeu solo Under Falling Skies chez CGE, lancé également sur TTS par l’éditeur lui-même

      Salutations aux caribous Fabien

  • KappaMaker

    J’ai toujours été un grand adepte de TTS, j’ai testé de nombreux jeux dessus avant de les acheter « pour de vrai » et d’autre non, évidemment.

    Cela ne vaut pas le jeu autour d’une table, mais même avant le confirment je l’utilisais pour jouer avec mes amis, horaire de travail irrégulier, distance… Tant de facteur qui font que c’est bien pratique pour pouvoir faire une petite partie le soir dans la semaine.

    Si TTS doit retirer les jeux du workshop, cela sera la même pour tout les sites web qui propose des jeux sans compensation au éditeur.
    Board game arena propose ses jeux gratuitement, le premium est pour aider le site sauf erreur, est-ce légal ?
    Je possède Abyss dans ma bibliothèque est-ce que j’ai le droit d’y jouer sous TTS ?

    Je me demande aussi ce qu’en pense les créateurs des jeux.

    La période où internet était libre me manque….

  • Tinico

    Bonjour,

    Décision à mon sens un peu ridicule et contre productive de la part des éditeurs de jeux qui font la même erreur que les majors du disque à l’époque.

    Déjà il faudrait préciser quelles sont les éléments de propriété protégés dans un jeu.

    Car TTS via son workshop ne fournit pas un jeu, il ne fournit pas de règles, n’aide en rien à suivre un plan de jeu et d’action, il ne fournit que des éléments graphiques modélisés en 3D et manipulables par l’utilisateur qui en fait ce qu’il veut après. Il pourrait décider de jouer au Uno avec les éléments d’un Arcadia Quest s’il le voulait.

    Donc déjà la propriété intellectuelle ne peut à mon sens se valoir que sur la « contrefaçon » d’éléments graphiques.

    Ensuite nous ne sommes pas sur une reproduction de l’objet initial, on ne vend pas un faux polo Lacoste pour un vrai, TTS met à disposition (sans les vendre, car les éléments du Workshop sont gratuits) une version numérisée d’une oeuvre tactile qui ne remplace en rien l’objet initial. Comme si obtenir une version Paint 3D d’un Rolex faisait de ma version une Rolex en somme …

    Ensuite, et là on quitte l’aspect juridique (et forcément financier) pour rentrer dans l’aspect sociologique et moral, je suis persuadé que cette décision sera contre productive pour les éditeurs. De tous mes groupes de jeux, je n’ai jamais entendu « Je n’achèterai pas ce jeu car il est déjà disponible sur TTS/Tabletopia/BGA », on a tous conscience du caractère totalement indépendant des deux « objets ». Par contre l’inverse est vrai, combien de jeux en version boîte ont été achetés après avoir pu les tester en version numérique (parlez en aux utilisateurs de Gloomhaven …) ?

    Mais je pense qu’à terme, comme l’industrie musicale, ces ayant-droits reviendront sur leurs décisions, lorsqu’ils s’apercevront qu’ils ont fait fausse route et qu’ils auront scié la branche sur laquelle ils étaient assis.

    • Tinico

      Et sinon il me semble, qu’à mon ressenti, peut être tout à fait faux j’en conviens, l’industrie du jeu de société ne s’est jamais aussi bien porté, pourtant, même si tout le monde semble le découvrir en ces temps de confinement, les BGA/TableTop Sim/Vassal/Zuntzu etc. existent pour certains depuis plus de 15 ans et quasiment tous étaient déjà présents en 2010.

      A mon sens ils ont largement contribué à la diffusion du jeu de société moderne, la grande majorité des utilisateurs rencontrés sur ces plateformes venant d’ailleurs du trio France/Allemagne/USA, où l’achat du jeu de société version boîte est un phénomène courant.

      • Gus

        Non non ce n’est pas qu’un ressenti, c’est vrai ! « l’industrie du jeu de société ne s’est jamais aussi bien porté » vous avez raison. Il n’y a jamais eu autant d’auteurs et autrices, jamais eu autant de jeux sur le marché, jamais eu autant d’éditeurs. Des chiffres hallucinants ici, qu’on ne pouvait absolument pas imaginer il y a 10-15 ans

        Donc oui, vous avez raison, le marché a changé !

        Est-ce que toutes ces plateformes ont contribué à démocratiser le jeu de société ? Pas impossible, comme vous le relevez. Surtout quand des éditeurs en profitent pour les utiliser de manière légale

        • Tinico

          Au passage merci Gus (et l’équipe !) pour votre site que je suis depuis bien longtemps mais auquel je n’avais jamais eu l’occasion de contribuer. Ce sujet m’a paru intéressant pour une entrée en matière corsée comme vous l’aimez !

          Pas toujours d’accord avec vous sur des sujets de fond, sur des critiques de jeux, mais au moins je vois un avis tranché qui change de certaines autres plateformes.

          Bonne continuation à vous.

  • P33f

    Bonjour,

    A mon sens, ce qui peut poser problème à des auteurs / éditeurs est que le propriétaire de TTS gagne de l’argent sur la propriété intellectuelle des autres. Ce n’est effectivement en aucun cas du vol car le vol par définition prive le propriétaire initial du bien mais de la contrefaçon. Pour moi, le seul souci est financier, les clients rémunèrent quelqu’un qui s’appuie sur le travail des autres tout en ne fournissant que la plate-forme, unbpeu comme si YouTube ne diffusait principalement que des films et séries qui ne lui appartiennent pas.
    Une rémunération (même faible) à la Spotify des éditeurs /auteurs me semblerait normal.
    La comparaison avec les autres type de « piratage » est complexe, les groupes musicaux gagnants par exemple principalement de l’argent avec les concerts.

    A mon avis, l’interdire est dommage, surtout actuellement, mais faire évoluer la plate-forme pour qu’elle demande à minima l’accord des auteurs me paraîtrait plus honnête.

    • Gus

      Je crois malheureusement que le sujet s’est aujourd’hui polarisé. TTS est sous le feu 🔥 des critiques, à juste titre ou pas, là n’est plus la question. Le débat n’est plus serein, j’en veux pour preuve les discussions ici ou sur FB

      Un débat plus apaisé permettrait de trouver peut-être des solutions constructives qui bénéficieraient à tous les acteurs du milieu pris dans la tourmente : TTS, pour continuer son business-plan, auteurs et éditeurs qui pourraient en profiter d’une manière ou d’une autre, visi et/ou rétribution, et joueurs et joueuses qui pourraient continuer de jouer sur la plateforme (surtout avec le confinement ou quasi- qui va durer jusqu’à 2021 en tout cas, organiser des soirées jeux entre potes continuera d’être difficile !)

      Tirer à boulets rouges contre TTS est malheureusement devenu le zeitgeist facile, la cible 🎯 idéale

      Avec Asmodee qui fait retirer ses jeux, les chiens sont lâchés !

      Une opportunité ratée de sublimer l’outil 😞

  • KappaRoss

    Le moment est surtout mal choisi, on vit une période difficile, pour se faire une bonne pub ils auraient pu le laisser pour le moment.
    Pendant ce temps ils auraient pu parler avec l’éditeur de TTS, les moddeurs pour essayer de trouver un compromis…

    Asmodée lance plein de version difital sous steam, pourquoi ne pas fournir un code dans la boite de jeu pour le télécharger et ainsi pouvoir jouer en ligne avec ses amis (avec Steam Remote Play)

  • Vega

    Avis d’un (futur) créateur de jeu de société : Ne parait-il pas évident de faire contribuer (pour une somme modique mais ô combien indispensable tant symboliquement que légalement) les joueurs pour CHAQUE partie lancée via TTS ?
    Ainsi, un jeu beaucoup sollicité via TTS rétribuerait plus justement ses auteurs et éditeurs, tout en ayant un coût minime pour des joueurs qui prétendent apprécier ce jeu.
    De même, un joueur qui lancerai une plateforme devrait entrer un numéros de série du jeu, non ? Merci pour vos retours.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :