Jeux de plateau,  Jeux de rôle

Le jeu de cartes Keyforge va être adapté en jeu de rôle

Temps de lecture: 3 minutes

FFG vient tout juste d’annoncer la publication de « Secrets of the Crucible », l’adaptation en jeu de rôle de son carton Keyforge, le jeu de cartes créé par Richard Garfield

Faut-il encore vous présenter Keyforge ? Ce jeu de cartes à collectionner extrêmement innovant sorti en 2018 et créé par Richard Garfield, la papa de Magic. Dans lequel on ne collectionne pas les cartes pour en créer des decks de ouf, comme Magic, justement, mais dans lequel on collectionne les… decks, déjà tout faits. Avec plus d’un tétra-milliards de possibilités, surtout depuis les parutions d’extensions, comme les Archontes. En moins de deux ans, Keyforge a écoulé plus de 1,5 millions de decks uniques ! 1,5 millions !!! 😱

L’éditeur américain du jeu de cartes FFG vient tout juste d’annoncer la sortie du jeu de rôle sur table se déroulant dans le même univers. Avec Root, le jeu de plateau aime bien lorgner du côté du jeu de rôle

Intitulé Secrets of the Crucible, ce JDR se déroule dans le cadre de Keyforge Crucible, un monde artificiel qui s’étend dans l’espace et dans lequel les technologies et la magie se mélangent. Dans cet univers, les archontes, des sortes de divinités, se baladent pour fouiller et piller des lieux pour y découvrir d’anciens secrets. Keyforge, donc

Selon l’éditeur, le bouquin de jeu de rôle de 272 pages quand même, promet des civilisations perdues, des complots cryptiques, des environnements bizarres et des monstres mutés. Tout ce qu’on aime dans un jeu de rôle !

Dans la première partie du bouquin, Secrets of the Crucible propose 11 races de personnages parmi lesquelles choisir, ainsi que des règles sur la façon de créer la vôtre. Genre de quoi incarner tout et n’importe quoi. Vous pourrez ensuite choisir une option de « carrière », la classe d’un perso, comme dans DnD ou Pathfinder (hello la V2) comme le guerrier ou le marchand

Secrets of the Crucible utilise les règles de Genesys, également chez FFG, le jeu de base générique (oui, d’où le titre), un système qui utilise des dés narratifs que l’on retrouve déjà dans l’excellent Star Wars (et dans le pas du tout excellent Warhammer 3e édition qui s’est ramassé et arrêté, d’ailleurs)

Ce système de dés narratifs vous oblige de lancer une brouette de dés, mais (presque) littéralement, pour représenter les actions et leurs résultats : réussi, mais pas super bien, ou raté, mais avec un mais. Des dés, des résolutions, avec beaucoup de nuances et de narration qui s’ensuivent. Perso, je kiffe, pour y jouer avec Star Wars (mais il faut un petit moment pour s’habituer aux 217 dés et 96’000 faces et issues possibles…)

Il faut rappeler que Secrets of the Crucible sera en réalité la deuxième incarnation du système Genesys. En effet, c’est à la fin 2018 que Android, Shadow of the Beanstalk, est sorti, une autre adaptation d’un jeu de cartes en jeu de rôle. Qui s’appuie également sur le même système générique. Et oui, comme Keyforge, Android le jeu de cartes a lui aussi été créé par Richard Garfield

Le jeu de rôle Keyforge Secrets of the Crucible débarquera au deuxième trimestre 2020 en VO et coûtera 50 dollars

Sera-t-il ensuite traduit dans la foulée par EDGE / Asmodée / Fantasy Flight France, la maison-mère de FFG US ? Pas certain. Ils sont un peu à la bourre côté trad. Ils n’ont ainsi pas encore traduit Genesys, le livre de base du jeu de base générique… Ni même Android. Et comme ils viennent de remporter la licence pour l’Appel de Cthulhu JDR, après la débâcle de Sans Détour, ils doivent déjà être à coin…

Vous vous voyez faire du jeu de rôle dans l’univers de Keyforge ? Laissez-nous un petit commentaire, on se réjouit de connaître votre avis

2 Comments

    • Gus

      J’ai réagi comme vous Julien en effet. C’est étrange. C’est une (grosse) rumeur qui court, non-confirmée par FFG (évidemment). Ils viennent de fermer leur studio Interactive, qui n’avait pas fait grand-chose pour l’instant, à part l’adaptation numérique du Seigneur des Anneaux JCE.

      Sur Reddit /r/boardgames, on peut découvrir ça :

      Reddit

      Donc selon l’employé de FFG, leur gamme des RPG devrait continuer, mais en free-lance. Moins cher à entretenir, et avec des contrats et des situations professionnelles plus… précaires. C’est peut-être la maison-mère Asmodée, elle-même appartenant à un énooooorme fond d’investissement, qui doit visiblement chercher l’optimisation financière… Pas un bon signal pour le jeu de rôle, et le marché du jeu en général

      Merci pour votre réaction Julien !

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :