Shikoku. Un jeu japo niais

Temps de lecture: 3 minutes

Cette critique vous est proposée par Clément, membre de la Team Gus&Co, qui juste après Ohanami, se lance dans la chronique Shikoku, un autre jeu au thème japonisant. Comme quoi…


Shikoku, de quoi ça parle ? 

De temple japonais (décidément) et de modération, concept très bouddhiste. L’île de Shikoku est réputée pour son pèlerinage, qui passe par 88 temples et est long de 1200 kilomètres. Prévoir entre 30 et 60 jours pour le faire à pied !!

Le jeu s’inspire du 23ème temple, Yakuôji, et représente les 33 marches que doivent gravir les pèlerins pour atteindre la pagode et ainsi éviter une année de malchance…

Shikoku, le Compostelle japonais.

Et comment on joue?

Chaque joueuse reçoit deux meeples, un qui sera posé sur la première marche du temple (le meeple pèlerin), et le deuxième qui servira à gérer les déplacements (le chanteur). Elle obtiendra aussi 3 cartes, tirées d’un tas de 33, numérotées de 1 à 33 (logique).

On tire une carte supplémentaire par joueuse, qu’on place au-dessus du plateau, avec un meeple sur chaque carte. C’est la ligne mantra. Les cartes sont classées de la plus petite à la plus grande, et chaque joueuse va avancer son pèlerin d’autant de marches qu’il y a de chaussures sur la carte de son chanteur.

Les tours se déroulent ensuite en trois phases :

> Placement : Les joueuses vont poser, dans l’ordre de la ligne mantra une carte chacune, et déplacer leur chanteur sur la nouvelle carte. Ces nouvelles cartes seront aussi classées de la plus petite à la plus grande.

> Déplacement : Les joueuses vont ensuite déplacer les pèlerins du nombre de marches correspondant à la carte de leur chanteur. Toutefois, les joueuses qui sont en deuxième et en avant-dernier sur la ligne de mantra ne peuvent se déplacer.

>Recharge : Une fois les déplacements effectués, on prend la première carte de la ligne mantra, et on la met à la fin de la ligne. La joueuse sur cette carte pioche une carte. Les joueuses vont ensuite piocher chacune une carte, dans l’ordre du tour (de gauche à droite sur la ligne mantra). La joueuse qui est à la fin de la ligne pioche donc deux fois. Si elle a déjà trois cartes en main lors de la deuxième pioche, elle élimine la carte, en la posant face visible sur le côté du jeu.

Et comment on gagne ?

Si un pèlerin atteint la dernière marche, le jeu s’arrête à la fin du tour. Les joueuses gagnantes sont alors la joueuse sur la seconde marche la plus haute, et celle sur la seconde marche la plus basse.

Interaction ?

Sur l’IGUS, 3 sur 5.

S’il y confrontation, comme pour toute course, il n’y a de ressources communes, ou de points à voler aux autres joueuses. Mais il y a quand même des possibilités de blocages et de négociations.

A combien y jouer ?

De 3 à 8. À trois, c’est assez rapide, et il n’y a qu’une seule gagnante. Mais le jeu reste intéressant quel que soit le nombre de joueuses, et c’est une de ses forces. Même si 8 me paraît un poil compliqué à gérer.

Shikoku, Score

Avant : 3/5

Un jeu de course, avec un thème japonais. Je commence à saturer, j’avoue.

Pendant : 4/5

Oh oh ! Le plot twist ! C’est une course pour ne pas gagner, mais aussi pour ne pas perdre. Équilibre, modération, y aller tranquillement, ou au contraire rusher au début, puis jouer la tortue ? Surtout, quelles cartes vais-je avoir en main ?

Il y a du suspense, ça tourne vite, et on ne s’ennuie pas. Il faut un peu d’attention au moment de la recharge, mais on s’y fait rapidement.

Après : 3/5

On recommence pour voir si on peut mieux faire ? 

Score final: 3/5

(voire même 3.5, mais on ne s’autorise pas les demis sur Gus&Co 😜).

Le jeu est beau, les graphismes sont jolis, le matériel est de qualité. 

J’aime le concept de modération proposé par ce jeu, qui ne pousse pas à la course à tout frein et remet un peu de douceur dans notre monde actuel. Il y a de la stratégie, mais bien contrebalancée par le hasard de la pioche. Le jeu est rapide, avec ses trente minutes annoncées, et facile à comprendre, même pour des très jeunes. De plus, il est rare d’avoir des jeux qui peuvent aller jusqu’à 8 joueurs. Pour les grandes familles ou les groupes d’amis 🙂

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Shikoku en français ici

Vous pouvez trouver Shikoku chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Date de sortie : 2018
  • Langue : Français et multilingue
  • Produit en : Pologne
  • Ecoscore : A

Pour en savoir plus sur l’Ecoscore dans les jeux de société, c’est ici

  • Auteur : Eloi Pujadas
  • Design : Amelia Sales
  • Éditeur :  Grand Gamers Guild
  • Nombre de joueurs et joueuses : 3 à 8
  • Age conseillé : Dès 8 ans 
  • Durée : 30′
  • Thème : Bouddhisme et temples japonais
  • Mécaniques principales : Pari, placement, course

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.