Pandemic Intervention d’Urgence. Attention chérie, ça va lancer

Temps de lecture: 6 minutes

Pandemic Intervention d’Urgence, de quoi ça parle ?

Le pitch :

« Alors que l’avion traversait l’espace aérien guatémaltèque et mexicain, Martina est sortie du cockpit. Elle avait besoin de faire l’inventaire une dernière fois, ne serait-ce que pour calmer ses nerfs fatigués. Alors qu’elle se dirigeait vers la soute, elle aperçut son analyste dans la salle de conférence. «Adjoua, veux-tu me donner un coup de main?» Demanda-t-elle.

«Bien sûr, directeur, je peux me permettre une minute», répondit Adjoua. « De quoi avez-vous besoin? »

«Juste un dernier check de la livraison. Les 24 dernières heures ont été mouvementées et je dois me mettre à l’aise. » Elles se frayèrent un chemin à travers les salles des fournitures pour se rendre dans la soute de l’avion. Martina attrapa le presse-papiers du mur et commença à réciter la liste des fournitures tandis qu’Adjoua inspectait les caisses pour trouver les étiquettes correspondantes. 

«D’accord, Mexico a donc besoin de quatre caisses de fournitures. D’abord les vaccins? 

« Check. »

« Une génératrice? »

«… Euh… oh, la voilà à l’arrière — check. Quoi d’autre? »

Martina poussa un soupir de soulagement. «Deux caisses de fournitures de premiers soins», dit-elle.

« … d’accord, voici une caisse … hum, je n’en vois pas une autre … » Adjoua se traîna entre les caisses de ravitaillement, essayant de trouver le coupable manquant. «Ce n’est pas ici, patron. En quittant São Paulo, nous achevions la commande de Mexico. Comment pouvons-nous être à court?

« Bogotá, c’est comme ça », répondit Martina. En route vers l’Amérique du Nord, Bogotá a été frappée par un tremblement de terre et l’équipe y a été détournée pour une livraison urgente de premiers secours. Le système d’interphone a redonné signe de vie avec la voix familière d’Antun, le planificateur de vol, qui leur a lancé: «ETA à 20 minutes de Mexico. Préparez la livraison.

Les pensées de Martina s’emballèrent. Si les fournitures pour Mexico n’étaient pas prêtes immédiatement, cela retarderait leur vol transatlantique vers le Royaume-Uni afin de fournir une aide au lendemain des inondations soudaines de Londres. Elle se tourna vers Adjoua , «Les meilleurs plans…» soupira-t-elle. «On dirait que c’est une course de dernière minute après tout. Allez, allons chercher ces fournitures », dit-elle avant de se diriger vers la salle du matériel de premiers secours.« 

Pandemic Intervention d’Urgence, les catastrophes naturelles touchent des villes du monde entier, et ces villes ont grave besoin de nourriture, d’eau, de vaccins et d’autres machins pour survivre

Votre équipe et vous-même appartenez à la Crisis Response Unit, (CRU), une organisation internationale qui fournit des secours humanitaires dans le monde entier

Avec un avion cargo affrété pour l’occasion, vous allez devoir vous balader dedans pour vous rendre dans les différentes salles et générer les cinq types d’approvisionnement: vaccins, nourriture, électricité, premiers soins et eau

Et évidemment, plus le jeu avance et plus de nouvelles catastrophes se produisent, on est dans Pandémie, alors forcément. Chaque ville aura des besoins différents, représentés par les symboles sur la carte de cette ville

Et comment on joue?

Chaque joueur et joueuse dispose d’un ensemble de six dés personnalisés qui seront utilisés pour effectuer des actions à son tour. On joue à tour de rôle, pas en simultané, mais il va falloir le faire le plus rapidement possible car le sablier tourne (ou s’écoule, plutôt)

Et comme d’hab dans les jeux de dés, à son tour, on peut relancer les dés trois fois, histoire de tomber sur les symboles nécessaires

Ces dés peuvent être utilisés pour effectuer diverses actions, telles que

  • déplacer votre pion dans l’avion
  • faire voler l’avion lui-même jusqu’à une ville
  • générer évidemment des fournitures / ressources
  • livrer du fret

Selon le tirage des dés, on va pouvoir décider lequel garder et relancer, et quelle action effectuer

Une fois que vous avez généré suffisamment de caisses de ravitaillement pour répondre aux besoins d’une ville, vous pouvez effectuer une livraison de ravitaillement en pilotant l’avion jusqu’à cette ville, sachant que chaque ville a un besoin crucial de certains ressources, indiqué sur sa carte : eau, énergie, médocs, vaccins, bouffe…

Des règles simples et fluides, tout est indiqué par les picto, on explique le jeu en une poignée de minutes

Et comment on gagne ?

Selon le nombre de joueurs et joueuses, on prépare un nombre correspondant de villes touchées

Chaque fois qu’une ville est sauvée, on en sort une autre, puis une autre, puis autre, jusqu’à ce que toutes les villes aient sauvées

Quand c’est le cas, la partie est gagnée

Voilà, pas compliqué

Avec la possibilité de « récupérer » des sabliers supplémentaires. On en dispose un certain nombre au départ, et à chaque ville sauvée, on reçoit une prolongation de temps, un sablier supplémentaire, de quoi faire durer la partie

Et comment on perd ?

Comme c’est un jeu coop, il y a toujours la menace de perdre contre le jeu

Cela arrive quand :

Le sablier est épuisé

Quand le niveau de menace atteint son maximum (comme un Pandémie « habituel »)

La plus grande difficulté du jeu sera de gérer le sablier, le retourner à temps si possible

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Pandemic Intervention d’Urgence atteint un 5/5

Pourquoi?

Parce que dans Pandemic Intervention d’Urgence, même si on ne peut pas influer sur les dés, les lancers des, on va devoir discuter sur les meilleures actions, décisions possibles : quels dés garder, quelles actions effectuer, quelles villes sauver, quelles ressources aller récupérer, qui fait quoi dans ce satané avion. Une interaction directe

King’s Speaker ?

Dans la plupart des jeux coop, il y a souvent un et une joueuse qui prend la tête, qui dirige les actions du reste de la table parce qu’il et elle se pense mieux maîtriser que les autres

Et c’est vraiment relou

Et dans Pandemic Intervention d’Urgence ?

Comme tout le monde lance ses propres dés, et dispose d’un pouvoir spécifique, et comme le temps est compté, et donc on est dans le stress constant, cet écueil n’a pas véritablement la possibilité d’émerger

Et oui, comme dans tout Pandémie, on reçoit un perso avec un pouvoir spécifique qu’on va pouvoir / devoir utiliser pendant la partie

À combien y jouer ?

On peut y jouer de 2 à 4

Toutes les configurations fonctionnent bien, avec un tout petit bémol pour des parties à 4, qui peuvent s’enliser entre ses tours, malgré le stress du sablier qui tourne, s’écoule. Mais c’est un mini-détail

A 2, le jeu tourne très, très bien

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu est prévu dès 8 ans. C’est peut-être optimiste, vu le nombre de facteurs à gérer. Disons 10-12 ans, et on reste amis

Alors, Pandemic Intervention d’Urgence, c’est bien ?

Un sentiment de panique frénétique sous tension, ça vous fait kiffer ? Alors Pandemic Intervention d’Urgence est fait pour vous

Comme le jeu est en temps réel, il va falloir lancer les dés rapidement, et décider rapidement quoi faire, où aller, quels dés garder

Après, oui, on n’a que très peu de contrôle sur ce qui se passe, tout file, tout est frénétique. Il va falloir prendre des décisions sous pression, vite, vite, avant que le sablier ne s’écoule. On a un peu l’impression de jouer à Yahtzee ou à King of Tokyo sous adrénaline, dans son coin, car au final, même si les autres peuvent donner conseils et instructions, on est le et la seule à les lancers, ces satanés dés

Pandemic Intervention d’Urgence en serait presque un party-game, avec un thème, des mécaniques et des enjeux sérieux. Si on y joue en mode-fun, on appréciera. Sinon, autant jouer à Pandémie « normal » dans lequel on a plus de contrôle, de temps pour discuter. Dans ce jeu, on subit plus qu’on ne joue

Pandemic Intervention d’Urgence score final :

Score final : 4/5

Ce qui nous a plu 👍

✅ Un Pandémie sous adrénaline

✅ Des parties courtes, très courtes, à peine 30′

✅ Des règles fluides

Ce qui nous a moins plu 👎

❌ En mode normal, sans rajouter des villes supplémentaires, une difficulté très relative. Nous avons remporté toutes nos parties

❌ Pas un jeu auquel on re-re-rejouera souvent, on finit par faire et refaire toujours la même chose. Un jeu un brin répétitif

❌ On subit plus qu’on ne joue

❌ Des parties à 4 qui s’enlisent. Étrange, pour un jeu qui se veut rapide

❌ Un bon jeu, sans être un jeu incroyable non plus

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles en anglais ici

Et vous pouvez trouver Pandemic Rapid Response / Intervention d’urgence chez Philibert en français ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et également, si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop ici

  • Date de sortie : Juillet 2019 pour la VO. La VF est sortie en septembre
  • Langue : Française
  • Produit en : Chine
  • Ecoscore : E. Même s’il y a pas mal de cartes, villes, perso, les dés, les cubes sont en plastique. Et le jeu est produit en Chine. Si vous voulez en savoir plus sur l’EcoScore dans les jeux de société, c’est ici
  • Auteur : Kane Klenko
  • Éditeur : Z-Man Games / Asmodée
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais comptez plutôt 2 à 3)
  • Age conseillé : Dès 8 ans (mais disons plutôt 10-12)
  • Durée : 30′ environ,
  • Thème : Gestion de catastrophes
  • Mécaniques principale : dés, coopératif, combinaisons, temps réel

2 responses to Pandemic Intervention d’Urgence. Attention chérie, ça va lancer

  1. Forestier says:

    4/5, alors que votre commentaire semble sous-entendre que le jeu n’a rien de transcendant? A vous lire, on frolerait plutôt le 2,5-3, non ?

    • Gus says:

      Bonjour Stéphane,

      Merci pour votre question

      En effet, peut-être que notre chronique peut prêter à confusion et pousser la note vers le bas

      En réalité, les 2-3 premières parties sont fun, stressantes, tendues. Donc une bonne note tout de même. C’est juste qu’au bout de la 4-5e, puisqu’on ne contrôle pas grand-chose, puisqu’il n’y a donc aucune courbe de progression, le jeu perd de son intérêt

      Donc un (petit) 4 sur 5

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.