Une technique 🛠 toute bĂȘte, toute simple et efficace pour apprendre Ă  jouer Ă  n’importe quel (gros) jeu de plateau

Temps de lecture: 4 minutes

C’est Ă  chaque fois le mĂȘme rituel. Vous venez d’acquĂ©rir un jeu de plateau. Ça fait longtemps que vous l’attendiez. Vous enlevez le blister, vous ouvrez la boĂźte, dĂ©couvrez et sortez peu Ă  peu le matos, commencez peut-ĂȘtre Ă  dĂ©puncher ou vous vous plongez dans les rĂšgles avant. Vous les lisez une fois, en entier, par bribes, et peut-ĂȘtre une seconde fois avant de lancer la partie en solo pour essayer ou avec vos potes

Et lĂ , c’est le drame. Autant votre toute premiĂšre lecture a pu se rĂ©vĂ©ler fastidieuse, autant vos explications peuvent elles aussi devenir… incomplĂštes, compliquĂ©es, confuses et bordĂ©liques. Ou pas du tout, bravo đŸ‘đŸŒ, mais vos joueurs et joueuses sont perdues les 1d4 premiers tours. Et ça patine. Et ça s’enlise. Et ça rĂąle. Et vous passez vos 1d4 premiers tours, ou partie complĂšte le nez dans les rĂšgles. Pas une partie de plaisir, et c’est le cas de le dire. Le jeu que vous convoitiez tellement, que vous avez achetĂ© sur votre propre salaire devient relou, une sinĂ©cure

Ça vous rappelle quelque chose? C’est en tout cas ce qui m’arrive Ă  chaque fois pour n’importe quel jeu dont les rĂšgles dĂ©passent 3 pages. La plupart des Ă©diteurs l’ont d’ailleurs bien compris, c’est bien pourquoi ils sortent des jeux aux rĂšgles brĂšves qui se lisent et se comprennent vite

La plupart des Ă©diteurs, vous aurez relevĂ© la nuance. Il reste toujours ces fieffĂ©s coquins (Hello FFG) qui prennent un malin plaisir Ă  nous sortir des jeux aux rĂšgles denses, longues et pas toujours bien Ă©crites. Parce que non, ce n’est pas facile d’écrire de bonnes rĂšgles de jeux, et non, pas facile non plus d’expliquer un jeu qui dure 3h sur trois pages

RĂ©sultat, c’est toujours le mĂȘme rituel: lecture, tentative d’apprentissage, douleur

Alors oui, la nouvelle mode pour apprendre des rĂšgles de jeux est de mater une vidĂ©o d’explication de rĂšgles. Mais perso, je ne kiffe pas. Les vidĂ©os prennent parfois 15’, et il faut toujours revenir en arriĂšre ou mettre en pause pour bien comprendre. Relou. Les vidĂ©os passent bien pour voir si le jeu va nous plaire, mais moins pour apprendre les rĂšgles et commencer Ă  jouer. Si l’initiative est super sympa, il faut le relever, elle ne s’adresse pas Ă  tout le monde (moi le premier)

Ce qui arrive souvent, c’est que la toute premiĂšre partie peut s’éterniser. Quand bien mĂȘme il est indiquĂ© que le jeu dure 2h, la toute premiĂšre partie va souvent durer le double, si ce n’est le triple. Au point de rendre l’expĂ©rience extrĂȘmement pĂ©nible pour tout le monde. Au point de dĂ©motiver sĂ©vĂšre Ă  relancer une prochaine partie. Au point d’avoir un (tout premier) avis dĂ©favorable sur le jeu. Pas glop 😱

Mais ce n’est pas une fatalitĂ©

Il existe un simple changement Ă  opĂ©rer qui peut rendre l’expĂ©rience de ces (gros) jeux (velus) plus agrĂ©able, et surtout, plus facile Ă  apprendre, jouer et, au final, peut-ĂȘtre, apprĂ©cier

Une fois les rĂšgles de jeu ouvertes, la mise en place observĂ©e, le tout premier objectif est gĂ©nĂ©ralement de comprendre le fonctionnement d’un tour. Qui va jouer en premier? Pour faire quoi? Comment? Dans quel but? Et comment gagner (surtout)?

Voici une toute petite technique toute bĂȘte, toute simple, qui va pouvoir faciliter le processus d’apprentissage de ces gros jeux: renversez le processus de pensĂ©e

Plutît que de lire et apprendre le jeu via les actions disponibles, en mode listing, ce qui est trùs souvent / toujours le cas dans les jeux, et qui finit par noyer le cerveau 🧠, et saouler tout le monde à la table à force de TMI (too much information), essayez d’adopter plutît cette technique:

Relevez quelles ressources / piÚces / matériaux sont nécessaires pour un certain mouvement, pour une certaine action

Vous pourrez alors rapidement dĂ©terminer si c’est possible et surtout, comment

Il devient alors beaucoup plus rapide, et facile, d’absorber ainsi de nouvelles informations, de nouvelles rĂšgles de jeu, en se concentrant sur le coĂ»t de quelque chose (comme dans la vraie vie, somme toute 😀)

Disposez-vous de la ressource X? Non? On s’en balek un peu de savoir quelle action propose ou rĂ©alise. Ça, ça vient plus tard. Pour l’instant, on s’intĂ©resse Ă  la ressource, c’est tout. Baby step đŸ‘¶đŸŒ

Lors des tous premiers tours de jeu, oĂč les gens essaient juste de se tenir la tĂȘte hors de l’eau sous un dĂ©luge de fig, de carton, de cartes, d’iconographie toutes plus indigestes et hermĂ©tiques (pour l’instant) les unes que les autres, il vaut mieux commencer par « tailler dans le gras » et Ă©liminer les multiples options qui s’offrent Ă  vous

C’est quoi ça, et comment l’acquĂ©rir. Et aprĂšs? On verra plus tard (mes joueurs et joueuses me haĂŻssent souvent parce que je ne leur explique pas toutes les rĂšgles au dĂ©but. C’est d’ailleurs devenu un running-gag, Gus fait exprĂšs de sortir des rĂšgles plus tard, juste pour gagner. Sauf que je ne gagne jamais. Surtout quand Coco mon Ă©pouse est Ă  la table, lĂ  on se fait toutes et tous laminer)

Certains Ă©diteurs, mais ils sont rares, ont compris ce schĂ©ma de pensĂ©e, et place une telle carte heuristique souvent en fin de rĂšgles. Cette ressource, s’obtient comme ceci, pour faire cela

VoilĂ , c’est tout simple, c’est tout niais, et pourtant, c’est une sacrĂ©e bĂ©quille pour amĂ©liorer son expĂ©rience de jeu. Dans quelques jours nous allons recevoir le nouveau gros jeu Star Wars, Outer Rim, et je sens qu’on va taper dans cette technique pour apprendre Ă  (et apprĂ©cier) jouer

Et sinon, vous les connaissez les 10 conseils pour bien expliquer un jeu?

Que pensez-vous de cette technique? En avez-vous une autre? On se réjouit de découvrir ça

19 responses to Une technique 🛠 toute bĂȘte, toute simple et efficace pour apprendre Ă  jouer Ă  n’importe quel (gros) jeu de plateau

  1. Phoenix Jeu says:

    L’idĂ©e de la carte heuristique est top. J’ai toujours voulu me lancer dedans sans en avoir le courage… As tu un exemple d’une telle carte pour se faire une idĂ©e de la lisibilitĂ© ?

    • Gus says:

      Nope, malheureusement pas, et c’est bien dommage

      Les Ă©diteurs suivent le mĂȘme format: petite prĂ©sentation du thĂšme qui tient sur quelques lignes, bim la mise en place, les diffĂ©rentes actions possibles, mode listing, puis enfin les dĂ©compte final. TrĂšs (trop?) classique, trĂšs peu sont prĂȘts Ă  « casser le moule » et « dĂ©sarçonner » le public en proposant une rĂ©flexion de fond sur l’apprentissage ou les schĂ©mas de pensĂ©e

      Tout est trÚs (trop?) procédurier et pas (assez?) heuristique

      Pourra-t-on Ă  l’avenir apprĂ©cier quelques souffles disruptifs? Je croise les doigts. En attendant, pour prĂ©parer la chronique de Star Wars Outer Rim, je vais utiliser cette technique Ă  fond

  2. Claude says:

    Ah oui, moi aussi on m’accuse de ne pas donner toutes les rĂšgles pour gagner. Sauf que moi, je gagne effectivement 😉 Et cela conforte les autres joueurs dans leur thĂ©orie. La vĂ©ritĂ©, c’est qu’un joueur qui a lu les rĂšgles, qui a dĂ©jĂ  rĂ©flĂ©chi Ă  comment les expliquer, voire qui s’est entrainĂ© devant sa glace (ou du moins devant le plateau), a juste une vision plus prĂ©cise du jeu : un avantage qui peut ĂȘtre dĂ©terminant. L’important, c’est surtout de bien connaitre les joueurs autour de la table : certains sont totalement capables d’ingĂ©rer 30 minutes d’explication et mĂȘme, rĂ©clament de TOUT savoir, de peur d’ĂȘtre flouĂ© par une absence d’information au dĂ©but qui les empĂȘcheraient de faire le bon choix stratĂ©gique. Et il est vrai que le choix du premier tour ou de la mise en place peut ĂȘtre crucial ( Comment bien se placer sur la carte Ă  Terra Mystica par exemple). Mais lorsque j’ai des joueurs dont je sais qu’ils vont rĂ©pondre Ă  « Les rĂšgles sont claires pour vous ? » par « On verra en jouant », je me mĂ©fie. Perso, j’aime beaucoup le mode tutoriel, qui semble proche de ce que tu dĂ©cris : je lance la partie directe, je donne les choix Ă  chaque joueur ( limitĂ©s en dĂ©but de partie) et introduit au fur Ă  mesure les rĂšgles. AprĂšs 2 ou 3 tours, quand le tour de jeu semble intĂ©grĂ©, je propose de recommencer la partie. A moins d’une grosse erreur d’un joueur, ils disent gĂ©nĂ©ralement « C’est bon, on continue comme ça ». Ce n’est pas la meilleure mĂ©thode car gĂ©nĂ©ralement, en fin de partie, j’ai les habituels commentaires « Si j’avais eu toutes les donnĂ©es en main dĂšs le dĂ©part, j’aurais fait de meilleurs choix, blablabla  ». Quoi qu’il en soit, c’est la mĂ©thode Ă  mon sens la moins douloureuse de l’apprentissage des rĂšgles. Mais je le fais uniquement avec les jeux qui permettent ce mode « tutoriel ».

    • Gus says:

      « AprÚs 2 ou 3 tours, quand le tour de jeu semble intégré, je propose de recommencer la partie. »

      Une trĂšs bonne technique

      Mais pas du tout apprĂ©ciĂ©e par mes potes. Je leur propose aussi souvent, mais ils prĂ©fĂšrent continuer. Quitte Ă  rĂąler plus tard 😜

  3. Charasse says:

    Cette mĂ©thode me semble pas mal. L »avez vous testĂ©e avec le jeu fortunes de mer pour lequel il n’existe mĂȘme pas de vidĂ©orĂšgle đŸ€ą

    • Gus says:

      Oh Fortune de Mer? Oh non. Nous y avons beaucoup jouĂ© Ă  l’époque de sa sortie, mais ça remonte Ă  un bail maintenant

      En revanche, oui, pourquoi pas essayer cette méthode avec FdM

      • Museum says:

        Ça pourrait faire un article sympas je pense (si ça n’a jamais Ă©tĂ© fait). Les habitudes de vos joueurs! Celles qui vous agacent (mais vous vous dites, on va pas se prendre la tĂȘte pour un jeu…mais quand mĂȘme…), celles qui vous font rires.. j’en ai dĂ©jĂ  2/3 en tĂȘte sympathique 🙂

  4. theovenfr says:

    Le meilleur moyen que j’ai trouvĂ© pour expliquer (et avant ça comprendre) un « gros jeu », c’est d’en virer totalement les Ă©lĂ©ments thĂ©matiques au profit d’une prĂ©sentation trĂšs simpliste. Au lieu de nommer les ressources, je dis « des ptis cubes ». Au lieu de dire « biome », je dis un pion rond (cf. Bios Genesis).

    ça peut paraĂźtre bĂ©bĂȘte, mais ça change tout de mettre ainsi le systĂšme « à nu » en Ă©vitant de s’emberlificoter avec des informations totalement inutiles pour profiter du jeu. C’est souvent le vocabulaire thĂ©matique qui dresse des obstacles Ă  la comprĂ©hension. En lisant une rĂšgle, n’avez-vous jamais fait une rĂ©flexion « mais qu’est-ce qu’ils appellent un schpliktodur ?

  5. Chrys M says:

    VoilĂ  un article qui tombe Ă  pic, cela fait une semaine que j’ai fait dĂ©couvrir le jeu de plateau (monster game) stracraft Ă  qqs ami-e-s.
    Cet article va certainement m’aider Ă  en allĂ©ger encore les rĂšgles.
    Merci !

  6. Chrys M says:

    Justement, je vais te raconter un petit peu ce que j’ai mis en place pour SC JDP :

    – tout d’abord j’ai lu les rĂšgles (48 pages)
    – j’ai lu une synthĂšse de rĂšgles (dispo sur le net — 27 pages)

    – j’ai relu et traduit les rĂšgles (puisque j’avais achetĂ© l’Ă©dition anglaise — version manuscrite et traduite 48 ==> 31 pages))
    – j’ai cherchĂ© un aide-mĂ©moire sur le net (que j’ai imprimĂ© en 6 exemplaires parce que 6 personnes Ă  la table max — 1 page)
    – j’ai retapĂ© ma traduction Ă  l’ordi (31 ==> 17 pages)
    – j’ai suggĂ©rĂ© aux joueur-e-s une vidĂ©o de prĂ©sentation sur yt (youtube) qui fait – de 5 min (en Fr en +)
    – j’ai mis en ligne une audio-rĂšgles (faite par mes soins)

    – le crash test d’il y a 1 semaine (vendredi dernier); 5h de dissertation de rĂšgles (l’horloge me faisait dos donc…) pour enchaĂźner sur 2 petites heures de jeu (alors que la partie aurait du durer 6 heures XD)

    – j’ai allĂ©gĂ© les rĂšgles tapĂ©es (17 ==> 11 pages) + correctifs
    – j’ai obtenu sur le net une FAQ de 3 pgs (que je dois encore lire puis traduire)
    – j’ai rĂ©ussi Ă  rĂ©cupĂ©rer une feuille de rĂ©fĂ©rence des 3 races jouables (plus prĂ©cise que la feuille de rĂ©sumĂ© contenue dans le jeu — Ă  photocopier en 6 exemplaires car 6 personnes)

    J’ai fait un petit peu comme tu l’as suggĂ©rĂ© dans ton article, cĂ d que pour expliquer les rĂšgles, j’ai montrĂ© tel jeton, telle ressource, et j’ai expliquĂ© concrĂštement Ă  quoi ça servait…

    J’ai focalisĂ© l’explication globale sur 3 axes :

    1/ La mise en place
    (on a installĂ© le jeu ensemble — pour mettre en application de suite aprĂšs la thĂ©orie)

    2/ Comment se déroule 1 tour de jeu?

    3/ Pause

    4/ Le combat

    • Gus says:

      Wahou, riche présentation

      « 2/ Comment se déroule 1 tour de jeu?  »

      C’est lĂ  que le « bat blesse ». Si on change de paradigme et de schĂ©ma de pensĂ©e, plutĂŽt qu’un pur mode listing froid, dĂ©tachĂ© et « hors-sol », la technique que nous proposons permet juste de se dire: et quoi faire avec ça? Et aprĂšs? Et aprĂšs? Et aprĂšs? Tout « coule » comme une riviĂšre logique et cohĂ©rente. Et facile. Quand tu te jettes Ă  l’eau dans une riviĂšre, exemple le RhĂŽne ici Ă  GenĂšve, tu te laisses embarquer, tu n’as pas besoin de te poser mille questions et de contrĂŽler tout ce qui se passe. Juste l’eau, le courant et ta nage

      Pareil avec cette technique. Ta table se laisse emporter non pas par les multiples possibilités et actions, mais juste par une ressource, son utilisation et acquisition. Nous allons tout prochainement chroniquer le prochain Super Meeple, Les Couleurs de Paris (spoiler: il déchire !), et nous allons justement revenir sur cette technique

      Bon weekend Chrys. Reviens nous voir demain et dimanche, de bons articles sont prĂ©vus (notamment un qui fracasse et qui va polĂ©miquer dimanche 😉)

      Merci pour tous tes commentaires, enthousiasme et Ă©nergie positive que tu partages avec nous

      • Chrys M says:

        J’ai aussi l’habitude de faire un tour de chauffe cĂ d de dire une rĂšgle et de faire un tour qui compte pour rien du tout afin que les joueur-e-s puissent mettre en application la rĂšgle. AprĂšs on rĂ©-initialise et on joue « pour de vrai ».

        Merci Ă  toi, pour ce blog, riche d’informations et le seul que je consulte frĂ©quemment pour des critiques de jeux et des trucs et astuces toujours aussi intĂ©ressants Ă  lire.

    • Guillaume Jay says:

      C’est rĂ©cupĂ©rable quelque part tes aides de jeux Chrys ? 🙂

      • Chrys says:

        Bonjour,
        j’ai mis en place un groupe facebook ici :
        https://www.facebook.com/groups/378526786113762/?ref=bookmarks
        (je ne connais pas trĂšs bien les rĂ©glages donc je ne sais pas si tout le monde peut le voir ou s’ajouter au groupe pour rĂ©cupĂ©rer les documents…)

        sinon, l’audio-rĂšgles est dĂ©jĂ  dispo ici : https://mon-partage.fr/f/bLOAZ0R0/
        (mais attention elle contient une grosse erreur concernant les cartes renfort, elles ne sont pas les cartes techno… – et d’ailleurs, je n’ai pas prĂ©vu de l’actualiser pour lui donner les correctifs…)

        Sinon, on va faire + simple, si t’as une adresse e-mail, tu me la donneras
        et je t’envoie les documents : la synthĂšse de rĂšgles actualisĂ©e, les astuces, les ordres spĂ©ciaux + modules, les rĂšgles frĂ©quemment oubliĂ©es…

        D’ailleurs, si t’es de Strasbourg (ou environs), tu peux rejoindre ma table SC…

  7. Guillaume LemaĂźtre says:

    C’est exactement comme ça que j’explique Istanbul, et ça passe bien mieux que de conter tout ce qui peut ĂȘtre fait par le menu.

A vous de jouer! Participez Ă  la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.