Noctiluca. La critique en une minute. Et ça suffit

Temps de lecture: 2 minutes

Noctiluca est un pur jeu familial. Le but? Plonger dans une mare pour en pêcher des sortes de méduses luminescentes et les enfermer ensuite dans des jarres

À son tour, on place l’un de ses pions autour de la mare slash bassin pour pécho tous les dés de la ligne devant son pion. On annonce un chiffre, et on rafle tous les dés de la valeur annoncée sur chacune des cases de la ligne

Les dés ainsi ramassés, et qu’on ne lance jamais dans le jeu, sont placés sur les cases correspondantes dans ses jarres, et tous les dés en trop ne sont pas tout de suite défaussés, ils sont passés à ses voisins et voisines de table qui peuvent alors en prendre un pour remplir alors leurs jarres

Et à chaque fois qu’on aura réussi à remplir une jarre, on remporte un jeton point de victoire de la couleur correspondante, puis on reçoit une nouvelle jarre et on continue ainsi deux manches pour terminer sur un décompte final: points accumulés pendant la partie, plus majorité de couleur, qui rapporte encore quelques points, plus paire de dés encore sur ses jarres, plus points présents sur ses jarre

Soyons (trans)lucides, Noctiluca est un pur jeu abstrait. Le coup des méduses luminescentes ne prend pas, on ne fait que passer sa partie à observer des dés colorés et translucides et à essayer de ramasser les dés nécessaires

Est-ce qu’on s’y amuse? Oh non. À chaque fois que vient son tour on prend 2-3 minutes pour observer le plateau qui change à chaque tour pour trouver la valeur la plus lucrative. Du coup, le jeu s’enlise. Et pour ce qu’il est, le jeu est vraiment cher, comptez une trentaine d’euros

Quand on se dit qu’il sort 3K+ jeux de société par année, et quand on voit ce Noctiluca, on se dit qu’il y a vraiment trop de jeux, et vraiment trop de jeux moyens, médiocres et inutiles. La qualité, la quantité, tout ça

Il ne faut pas se leurrer, avec autant de sorties, toutes ne peuvent pas être toutes bonnes. Et quiconque dirait le contraire se mettrait le dé dans l’œil et jusqu’à l’omoplate, ou serait comme influencé par les éditeurs. Des fois, il faut bien dire quand un jeu est moisi, au risque de fâcher certains éditeurs, dont certains finissent par ne plus nous parler

Bref, Noctiluca, un jeu plat, pénible, polaire (1/5 sur l’IGUS), lent. À éviter

Score final: 1/5

Et encore une chose

Vous pouvez trouver Noctiluca chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et chez Magic Bazar ici

  • Date de sortie : Mai 2019
  • Langue : Française
  • Produit en : Chine
  • LudiScore :
  • Auteur : Shem Philips (l’auteur des Pillards de la Mer du Nord et autres Architectes du Royaume de l’Ouest)
  • Illustratrice : Bree Lindsoe
  • Éditeur : Zman Games, donc Asmodée
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 4 (un jeu qui tourne très bien de 2 à 4. En solo, pourquoi pas, ce n’est pas très trépidant
  • Age conseillé : 8 ans (pas moins)
  • Durée : 45 minutes
  • Thème : Plongée
  • Mécaniques principales : dés (quoique, puisqu’on ne les lance jamais), objectifs

1 response to Noctiluca. La critique en une minute. Et ça suffit

  1. Toine says:

    Bonjour, c’est marrant de voir comme d’une personne a l’autre les goûts et les avis peuvent vraiment différer. Pour ma part j’ai vraiment apprécié ce jeu,: je cherchais de beaux graphismes, de la stratégie et la possibilité de jouer à 2 ou plus en gardant le même intérêt. J’aime justement qu’il y aie assez d’observation pour devoir faire des choix stratégiques pour ne pas trop favoriser les adversaires et cumuler des points de sa couleur, etc. J’ai d’ailleurs adoré toutes ces couleurs acidulées, tous ces des qui stimulent un peu la matière grise et une part de hasard qui n’a pas une influence majeure sur la stratégie . Moi je recommande vivement !

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.