Critique de jeu: La Guerre des Boutons. Alors va voir ton dermato

Temps de lecture: 6 minutes

Un énième jeu de gestion de dés à l’adaptation ratée du roman. Mais au final, un jeu sautillant, frémissant, trépidant

  • Date de sortie: Printemps 2018 en VF
  • Auteur: Andreas Steding (qui a signé le puissant Hansa Teutonica)
  • Illustrateur: Harald Lieske (en très, très grande forme ici)
  • Editeurs: ADC Blackfire Entertainment
  • Nombre de joueurs: 2 à 4 (optimum 4)
  • Age conseillé: dès 10 ans
  • Durée: 45′
  • Thème: littérature
  • Mécaniques principales: dés, majorité, placement

La Guerre des Boutons, de quoi ça parle?

De. La Guerre des Boutons. Le roman éponyme de Louis Pergaud paru en 1912

Une « guerre » sans merci que se livre deux gangs rivaux d’enfants de deux villages de Franche-Comté. En 1912. Un roman-visionnaire prélude à la Première Guerre Mondiale?

Le butin de guerre, des boutons. De pantalons, de chemise, tout ça. D’où le nom

Cultissime, vous connaissez bien sûr le film de 1962

Et le remake, médiocre, de 2011

Oups pardon. Les deux remakes. Oui, deux sont sortis exactement la même année. La guerre des Boutons ET la Nouvelle Guerre des Boutons. Ouate de Phoque

Il aura donc fallu attendre plus de 106 ans pour qu’une adaptation du fameux roman en jeu de société voit le jour

Et… Plouf

Ne vous attendez pas à revivre les moments forts du roman, les batailles épiques, les échanges et insultes racées

Non

La bataille se joue sur le plateau à coup de… dés et de majorité de dés

Aucun souffle épique, narratif. Que ludique et mécanique

Pas d’adaptation fidèle ici mais en filigrane un cadre, un contexte plus ou moins connu

Alors certes il y a l’école et le mouchard et la carrière et la forêt. Mais on a affaire ici à un pur jeu à l’allemande qui pille honteusement dans un classique de la littérature pour en faire un jeu de plateau. Un excellent jeu de plateau, certes efficace, on y reviendra plus tard, mais au thème peu présent, peu investi. Surtout un gros prétexte pour avoir un thème

Et comment on joue?

Chaque joueur et joueuse dispose d’un set de dés. 9 de sa couleur. Qui représentent les gamins de sa bande. Trois commencent en détention, bloqués, les six autres sont dispo

En début de manche on commence par les lancer. A son tour, on doit en jouer un ou plusieurs de la même valeur à un seul endroit disponible sur le plateau: sur différentes cases de l’école, mouchard, exam, premier joueur, sur les différents lieux, plaine, forêt ou carrière, au village pour échanger un dé contre un bouton=argent, ou enfin près des cartes pour en obtenir (euh, mais quel rapport avec l’oeuvre???)

Une fois que tout le monde a placé tous ses dés on procède au décompte par lieu. Celui ou celle qui possède encore des dés reçoit le jeton bonus, posé en début de manche. Un jeton qui permet de recevoir des boutons, de poser une partie de cabane / bâtonnet ou de héler un grand frère qui pourra venir prêter main forte

Sachant que sur chaque lieu il ne peut avoir qu’une seule couleur de dés. Pour virer un ou une autre joueuse il faudra alors jouer un dé de valeur supérieure ou un nombre de dés supérieur

Facile

Des règles qui s’expliquent rapidement

Et comment on gagne?

Le ou la première joueuse qui parvient soit à totaliser 6 étoiles, soit à avoir réussi à finir de construire sa cabane en ayant posé 6 bâtonnets remporte la partie en fin de manche

En cas d’égalité, on procède à un mini-décompte des étoiles et bâtonnets et cartes

Des conditions de victoire extrêmement fluides et limpides qui permettent de suivre de très près sa progression ainsi que celle des autres

Des dés, du hasard?

Oui

Mais non

Car on peut bénéficier d’actions bonus pour payer et changer la valeur de ses dés ou en acquérir d’autres, des dés blancs neutres qu’on peut exploiter à son tour

Donc oui un hasard omniprésent mais un tantinet contrôlable. Un tantinet. Un « mauvais » tirage n’handicape pas sa progression, tout dépend du tirage des autres, en réalité, puisque on est en constant affrontement avec les autres

Interaction?

Très très forte

Déjà, on peut virer les dés des autres en en posant avec une valeur supérieure, ou avec plus de dés. Donc dégage!

Ensuite, avec quelques éléments dont le mouchard, de quoi faire retourner quelques situations

On sent presque (j’ai dit presque) les batailles du roman. A coup de dés. Mais presque

Et à combien y jouer?

A 4

A moins, le plateau s’adapte avec un nombre de lieux réduits pour renforcer la tension

A 4, c’est vraiment là que le jeu prend toute sa saveur, à l’interaction optimale et cruciale

Alors, La Guerre des Boutons, c’est bien? Critique.

Oui, un très, très bon jeu

Pur jeu feldien à l’exploitation de dés subtile, suave et insolite. Les connaisseurs apprécieront

Une interaction forte

Une nécessité de scruter de très près les dés, le jeu des autres. Impossible de jouer dans son coin sans se vautrer

Des parties courtes, tendues et dynamiques

Avec la possibilité de distiller de méchantes crasses (le mouchard, notamment)

Un jeu plus léger mais aussi plus profond qu’il n’en a l’air. On peut y jouer en mode dilettante, en posant ses dés « au petit bonheur la chance », une balade dominicale pour espérer rafler quelques avantages par-ci par-là, ou en mode loup des steppes en échafaudant des stratégies carnassières

Un énième jeu de gestion de dés très feldien dans sa grammaire pour un jeu frémissant, frétillant et à l’interaction forte. Juste dommage que l’adaptation du roman éponyme de 1912 soit si peu intégré et surtout un prétexte de contexte

Score:

Anticipation: 4/5. Le nouveau jeu de Steding. Après Hansa Teutonica, très curieux. Et l’adaptation du roman?

Pendant la partie: 5/5. Fluide, interactif, tendu, avec beaucoup de mini-choix rapides à opérer. Des cartes? Quel bonus et quels lieux viser? Chasses les étoiles ou tenter la cabane?

Après la partie: 5/5. Une envie criante de rejouer, pour essayer d’autres stratégies

Score final: 4/5. Un 3/5 pour le thème, pompé et collé, un 5/5 pour les mécaniques et le jeu en soi. Donc un bon 4/5. Juste dommage que le thème soit si peu/mal exploité

Et encore une dernière chose

Fail

Attention, il y a deux fails dans la règle

D’abord, une grossière erreur s’est glissée dans la trad VF. Et PAS dans la version allemande ou anglaise

En réalité, ne pas défausser ces deux types de cartes, elles restent actives jusqu’à la fin du jeu. C’est un peu évident, vu le pouvoir des cartes

Autre fail, la règle de fin de manche n’est pas très claire. Contradictoire, même. Il est indiqué en page 7

Mais plus tard, en page 14

Pas une erreur de trad ici, c’est exactement le même texte en VO allemand / anglais

Alors quid? Peut-on passer? La page 7 dit non. La 14 dit oui. Ou est-ce que la page 14 fait référence à l’action bonus de prise de dés neutres blancs? Pas clair non plus

Ça change quelque peu, même si on n’a pas forcément intérêt à passer car on peut toujours aller au village pécho des boutons avec ses dés

Mais comme on dit dans l’armée suisse, ordre, contre-ordre, désordre

[EDIT du 3.5.2018] L’éditeur a depuis répondu à la question de passer:

« Un joueur DOIT placer un dé lorsque c’est son tour. Selon cette phrase des règles, vous pouvez aussi simplement passer, terminer votre tour et perdre tous les dés disponibles sans les utiliser. Selon les règles, c’est possible, mais cela n’a absolument aucun sens. Vous pouvez toujours mettre vos dés dans le village pour obtenir des boutons supplémentaires. »

Et en ce qui concerne le bug dans la trad des règles en VF, elle a aussi été corrigée dans la V2 ci-jointe

King-Maker?

Oui, terriblement. Un énooooooorme gros point négatif du jeu

Un ou une joueuse peut offrir la victoire à une autre en décidant de bloquer un lieu en posant ses dés sur la dernière colonne. Et bim

Mais NON

Ça, c’est si on se plante dans la lecture des règles

En réalité, les lieux ne sont pas limités (ce qui est cohérent, somme toute)

Les pistes, les colonnes de lieux sont « sans fin », on peut continuer à poser ses dés même s’il n’y a plus de place. Donc un ou une joueuse ne sera jamais bloquée et pourra encore tenter de détrôner / déplacer une joueuse précédente pour obtenir la faveur

La page 7 le précise:

 

Les règles sont dispo ici

Et vous pouvez trouver le jeu chez Philibert en VF

4 Comments

  1. Un joueur DOIT placer un dé lorsque c’est son tour. Selon cette phrase des règles, vous pouvez aussi simplement passer, terminer votre tour et perdre tous les dés disponibles sans les utiliser. Selon les règles, c’est possible, mais cela n’a absolument aucun sens. Vous pouvez toujours mettre vos dés dans le village pour obtenir des boutons supplémentaires.

      1. Le règlement mis à jour sera bientôt en ligne à BGG. Nous avons corrigé la mauvaise phrase au sujet de l’élimination des cartes.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.