Critique de jeu: Legacy of Dragonholt. Sherlock Holmes Détective Conseil à la sauce médfan

Un livre-jeu dont vous êtes le héros. Une sorte de jeu de rôle, mais sans MJ ni préparation. Immersif, épique, éruptif. Mais pas un jeu destiné à un public rôliste

  • Date de sortie : décembre 2017
  • Auteur : Nikki Valens
  • Editeur : FFG / Asmodée
  • Nombre de joueurs : 1 à 6 (optimum 1-6. Ben oui)
  • Age conseillé : dès 14 ans (mais en réalité, facilement dès 6-8 ans pour des enfants accompagnés de leurs parents)
  • Durée : 1 à 2h par aventure
  • Mécaniques principales : narration, coopération

Legacy of Dragonholt, de quoi ça parle?

D’aventures dans un monde médiéval-fantastique créé de toutes pièces qui respecte toutefois tous les canons du genre: races, magie, compétences. C’est du Donjons et Dragons

Aventure, le mot est lâché. Un pur jeu d’aventure. Narratif. Épique. Comme dans un jeu de rôle, on se plonge dans cet univers fort. Et on se prend au jeu. Littéralement

Jeu d’aventure en campagne, Legacy of Dragonholt est découpé en sept aventures plus ou moins longues, comptez entre 50 minutes et 3h par chapitre

Un jeu au thème extrêmement fort. C’est son intérêt primordial

Et comment on joue?

On commence par créer son perso comme un jdr. Et la création de perso est extrêmement rapide. Choix d’une race (elf, humain, gnome…) et d’une classe (ranger, fighter, voleur…)

Selon la race et la classe choisies le perso détient certaines compétences (alchimie, tromperie, discrétion…). Le ou la joueuse peut en retenir autant qu’elle en désire, ce qui diminue alors sa résistance slash points de vie

Une fois que tout le monde s’est créé son perso, on peut commencer à jouer en prenant le tout premier livret, le scénar d’intro qui ne va durer que 45-60 maximum

Pour ne pas trop déflorer l’histoire, les personnages seront appelés à l’aide par une amie dans le petit village de Dragonholt et se retrouveront embarqués dans une aventure épique

Alors, comment on joue?

Chaque aventure, carnet, compte un petit texte d’intro, puis c’est parti. Le tout est décomposé en chapitres, avec des choix proposés aux joueurs, choix qui renverront aux chapitres correspondants

Oui, c’est du pur Livre dont vous êtes le Héros (LDVEH). Il y a toujours entre deux et cinq choix, choix qui nécessitent parfois de posséder une compétence spécifique ou d’avoir d’abord résolu un chapitre précédent. En effet, selon ses actions, ses choix pris, on coche des cases sur une tabelle et on gère le temps. Ce qui permettra alors de garder à l’esprit ce qui a déjà été vu et fait et le temps écoulé. Une mécanique subtile qui évite de tourner en rond et propose divers embranchements narratifs

Et si on joue à plusieurs, qui choisit quel choix, quelle action prendre?

A un ou deux joueur, ce n’est pas compliqué

Mais de 3 à 6, ça se complique

Legacy of Dragonholt évite l’analysis-paralysis et les discussions sans fin pour savoir s’il faut tourner à gauche ou à droite. Parfois l’un des soucis en jdr (je suis MJ depuis septembre 1989, j’en ai bouffé des équipes qui prenaient 6h pour une décision 🙄

Comment?

En donnant un jeton d’activation par joueur et joueuse

Dès qu’un joueur veut opérer un choix, il ou elle retourne son jeton et paf! C’est parfois frustrant pour les autres, ce qui n’empêche évidemment pas les discussions préalables. C’est juste que cette méca évite de trop perdre de temps sur les décisions (parfois futiles)

Une fois son jeton retourné, on ne peut plus opérer de choix. Et dès que tous les joueurs ont retourné leur jeton, donc une fois que tout le monde a eu le droit de décider une fois quoi faire où aller quelle décision prendre, on retourne alors tous les jetons et on peut recommencer à choisir

Une minuscule méca mais maline, qui évite analysis-paralysis et surtout les King Speaker, ces hurluberlus insupportables en coop et en jdr

Et on lance des dés, comme en jdr?

Non, absolument pas

Il n’y a d’ailleurs aucun dé fourni la boîte. C’est même flippant quand on l’ouvre

Toutes les actions dérivant de compétences ou de carac seront automatiquement réussies, pour autant que la compétence requise par l’action soit possédée par l’un des joueurs ou joueuses à la table

Facile. Fluide. Sans hasard

Sans cette petite tension, ce suspense bien connu en jdr de ne jamais savoir si on va réussir, malgré des scores de ouf

Facile. Fluide. Sans hasard

Sans la possibilité d’essayer une action même avec un score ridicule, juste en coup d’éclat, juste en bluff ou en baroud

Facile. Fluide. Sans hasard

Mais parfois frustrant. Comme de rater un jet en jdr, somme toute

Et on peut… mourir?<<<<<
amais. Dès que son perso tombe à zéro de PV / résistance, on ne fait que perdre l’une de ses compétences. De manière temporaire. Dès qu’on aura eu accès à des soins, la compét sera alors à nouveau dispo

Interaction?

Oui, évidemment extrêmement forte puisqu’il s’agit d’un jeu narratif et coopératif

A moins d’ y joueur seul

Parlons-en, justement

Et à combien y jouer?

Toutes les config sont bonnes

A plusieurs on aura plusieurs persos et plusieurs compétences à dispo, et plus de discussions

Mais étonnamment, même en solo le jeu est bon. Du pur LDVEH. Un plaisir littéraire et épique personnel. A jouer tout seul sur son canap plutôt que les yeux rivés à son écran

Alors, Legacy of Dragonholt, c’est bien?

Oui, terriblement

Un livre dont vous êtes le héros à plusieurs

Une formidable machine à voyager, à imaginer, à vivre des aventures médfan folles et épiques. Au matos somptueux et bien écrit, sans coquilles ni bourdes. Avec quelques mini-micro-mécaniques subtiles (les jetons, les bornes-repères narratives)

Sans préparation aucune ni MJ, au contraire du jdr. On ouvre un carnet de campagne, et hop, on se plonge dans l’aventure. Facile. Pas besoin de bosser le scénar pendant 3-4h

Sans spoiler, il y a même une très grosse partie de l’aventure qui se déroule dans le village de Dragonholt, logique, avec une carte de bâtiments qui renvoient à des chapitres. Oui, exactement comme Sherlock Holmes Détective Conseil

Mais

Il faut quand même préciser que les joueurs de jdr s’embêteront sec

Legacy of Dragonholt ne s’adresse pas eux

Ou alors, à des rôlistes qui n’ont plus le temps de préparer des parties et/ou de jouer pendant 4-7h de suite

Legacy of Dragonholt est en pur mode LDVEH. Donc très peu de roleplay possible et très peu de liberté, avec à chaque fois quelques pistes, quelques choix, mais très peu au final. A part pour la balade dans le village, et encore. Chaque paragraphe n’offre que peu d’ouvertures narratives

Legacy of Dragonholt frustrera les rôlistes qui lui préféreront une bonne et solide partie de jdr. Pour autant qu’ils aient encore la possibilité d’en faire une, entre enfants et taf…

Mais Legacy of Dragonholt est un excellent moyen pour des parents d’initier leurs enfants au jdr, aux livres dont être le héros, voire même d’y jouer en classe d’anglais pour favoriser l’apprentissage de la langue. On n’apprend jamais mieux qu’en s’amusant, c’est prouvé!

Score final

Anticipation: 5/5. Un jeu médfan narratif chez FFG? Mais oui. Dès le moment où la toile en a entendu parler, l’anticipation était grande pour ce jeu

Pendant le jeu: 4/5. Fluide, fun, mais aux choix très, trop limités, parfois / souvent frustrant.

Après le jeu: 3/5. au final, beaucoup, beaucoup de lecture. Les joueurs restent parfois plusieurs minutes inactifs, passifs et… à s’embêter. Un jeu plus narratif et littéraire que réellement ludique

Score final: entre 3/5 et 5/5. Tout dépend du public. Grand fan de jdr depuis bientôt 30 ans, je dois avouer que je me suis pas mal embêté dans Legacy of Dragonholt. Les autres joueurs et joueuses présentes à la table également. Parce que toutes et tous pratiquent le jdr. Mais je me dis que dans 3-4 ans, quand mes enfants seront un poil plus grands, il deviendra un excellent choix pour les initier au jdr

Et si on n’a jamais pratiqué le jdr, Legacy of Dragonholt s’avère un excellent jeu. Narratif, littéraire, épique, immersif

Et encore une dernière chose

Le jeu n’est pour l’instant qu’en anglais. Et la langue y est plutôt riche et châtiée. A moins de parfaitement maîtriser la langue de Trump ou de jouer avec un dico, autant attendre la VF

La VF??? FFG FR se tâte encore. VF, pas VF? Ils se demandent s’il y aurait un marché franco pour ce produit. Surtout vu le matos, ça va coûter une blinde à localiser

Si ça vous intéresse, laissez un commentaire et faisez du bruit 😃

Vous pouvez trouver Legacy of Dragonholt chez Philibert

14 Comments

  1. Merci pour cette critique intéressante. Ce jeu me fait de l’oeil depuis qu’il est annoncé et je serai déçu s’il n’est pas traduit ! Au pire, je le prendrai en anglais.

    Le jeu peut donc plaire à un public adulte non rôliste ? Il n’est pas trop enfantin ?

    1. Merci pour votre réaction

      Oui absolument le jeu est plutôt adulte, riche et construit. Sans être gore ni sombre ou violent. Mais pas « cucul » pour enfants

      Pour la VO, comme dit dans l’article, la langue est plutôt riche et lyrique. Mieux vaut avoir un solide niveau pour bien en profiter

      À très vite sur Gus&Co 👋🏼

  2. Le jeu mérite d’être essayer, en tout cas ton article a éveillé ma curiosité. Je suis plus dubitatif sur le « zéro hasard », avec des tests réussis automatiquement si on possède la compétence. L’intérêt est-il toujours Maintenu dans la partie du coup ?

    1. Oui Vince. Ce que tu perds en suspense tu le gagnes en fluidité. Pas besoin d’interrompre la narration pour sortir ta brouette de dés poke Star Wars RPG FFG 😵

  3. Vivement la sortie en VF ! Merci Gus pour cette belle nouvelle de début d’année, d’ailleurs je profite pour souhaiter le meilleur à toute l’équipe de Gus and Co.

  4. Bonjour Gus et merci pour tes articles de qualité.

    Concernant la VF du jeu, il y a eu une annonce assez officielle sur le forum FFG FR de la part de Nelow (post du 31 octobre 2017) :
    http://www.fantasyflightgames.fr/sujet/141150-legacy_of_dragonholt

    Alors, si je ne m’abuse, nous aurons la joie d’avoir accès au jeu dans la langue de mamie Pierrette (je vous rassure, il n’y a aucune référence tordue, c’était juste pour ne pas se limiter à un auteur d’une nationalité précise).

    Voila, Bonne Année!

    1. Je viens de leur demander

      Rien n’est plus autant confirmé qu’en octobre

      Pour l’instant, c’est toujours en discussion…

      Mais ça peut évoluer. Surtout s’ils constatent un fort intérêt de notre part, joueuses et joueurs francophones motivés

      Merci encore pour ton intervention Antyova

      1. Oooooh…

        Mes certitudes volent en éclat… Et pourtant l’annonce avait été très bien accueillie et encouragée sur le forum (autant que faire se peut vu l’endroit où elle se cache). Il faudrait qu’ils communiquent un peu dessus s’ils veulent prendre la température du public.

        Bon, il va falloir sortir les pom pom et la fanfare!

        Merci pour les info de toute dernière fraicheur 🙂

Laisser un commentaire