🌶 L’incertitude. Cette surprenante Ă©pice qui pimente nos jeux

Temps de lecture: 6 minutes

Combien de fois par jour utilisez-vous votre téléphone portable? Entre 20 et 40 fois? Entre 40 et 60? Plus? Plus, certainement

Une étude est sortie en 2015 et annonce 85 fois. Mais cela me paraît quand même bien peu. Avec des chiffres qui doublent chez les ados. Sur une journée de 24h, en retirant 8h de sommeil, ça fait une dizaine de fois par heure

Et pourquoi? Comment expliquer ce besoin de toucher, de vérifier notre appareil autant de fois pas jour? Doudou numérique? Passe-temps pratique? Lien digital?

La rĂ©ponse principales: l’incertitude

Des dés & des hommes

Dans notre toute rĂ©cente critique d’Unearth, un jeu Ă  la mĂ©canique principale de lancer et de gestion de dĂ©s, nous nous sommes demandĂ©s pourquoi les dĂ©s nous attiraient autant que ça dans les jeux de sociĂ©tĂ©

Le bien connu gamedesigner germanique Stefan Feld s’en est d’ailleurs fait une spĂ©cialitĂ©. La grande majoritĂ© de ses jeux, Les Châteaux de Bourgogne, Bora Bora, Bruges, mĂŞme dans son tout prochain jeu Merlin qui sort dans quelques semaines, tous utilisent des dĂ©s comme mĂ©canique principale mais Ă  chaque fois de manière diffĂ©rente, surprenante. Et Ă  chaque fois, le hasard des lancers est attĂ©nuĂ©, lissĂ©. Et Stefan Feld n’est pas le seul. La plupart des jeux de sociĂ©tĂ© rĂ©cents insèrent des dĂ©s, mais leur utilisation est Ă  chaque fois originale

Le joueur est bien d’accord de jeter les dĂ©s, mais encore doit-il ĂŞtre capable de maĂ®triser le hasard et ne pas en ĂŞtre trop dĂ©pendant ou victime

Mais alors, qu’est-ce qui nous motive Ă  lancer les dĂ©s, si au final la part de hasard est rĂ©duite? Comme avec son utilisation du tĂ©lĂ©phone portable: l’incertitude

Le bandit Ă  un bras

Les AmĂ©ricains appellent leur machine Ă  sous un One-armed bandit, car les premiers types qui remontent Ă  plus d’un siècle se jouaient en activant un levier, un bras. Et bandit, car l’appareil « volait » l’argent des joueurs. Les machines Ă  sous, le craps, le poker, le black jack, tous ces jeux qui attirent autant de gens dans les casinos et qui brassent des milliards. Tous partagent le mĂŞme facteur, l’incertitude. Et l’excitation qui en est liĂ©e

On ne va pas vraiment au casino pour chercher Ă  gagner, encore moins pour perdre. En rĂ©alitĂ©, on y va pour expĂ©rimenter un certain frisson. Pour s’Ă©chapper quelques instants de sa vie de tous les jours. Pareil avec les jeux de sociĂ©tĂ©

Pigeons

Si on vĂ©rifie son portable 5-10x par heure, si on apprĂ©cie les dĂ©s dans les jeux (mais pas trop non plus, on l’a vu), si on se rend au casino, c’est l’incertitude que nous recherchons. Quel lancer vais-je faire qui va changer ma partie? Ai-je reçu un nouveau mail, un message sur FB, une mention ou un RT sur Twitter, un like sur Insta?

C’est exactement la boĂ®te de Skinner

Dans les annĂ©es 30, ce psychologue a menĂ© des expĂ©riences sur des rats et des pigeons. En pressant un bouton avec leur museau, le mĂ©canisme de la boĂ®te leur donnait Ă  manger. Skinner a remarquĂ© que si le mĂ©canisme ne donnait pas toujours Ă  manger, si ce n’Ă©tait pas automatique, cela devenait surprenant, passionnant, addictif, mĂŞme. Les rats et les pigeons pressaient alors plus souvent. Juste par excitation de ne pas savoir ce qui allait se passer. Pas de routine

Si Ă  chaque fois que vous vĂ©rifiez votre portable vous Ă©tiez sĂ»r.e.s de recevoir un mail ou un like vous ne le vĂ©rifieriez pas autant souvent. C’est l’excitation de la surprise qui nous motive. Alors OK, vous allez me dire que nous ne sommes ni des pigeons ni des rats. Mais sur ce coup-lĂ , notre cerveau ne fonctionne pas tellement diffĂ©remment

Monsieur Phal, mon dealer

Pourquoi nous, joueurs, sommes si friands de nouveautés?

Dimanche 1er octobre. Dans moins d’un mois Essen et sa folie ludique ouvrira ses portes. La rentrĂ©e ludique 2017 a sonnĂ©. PrĂ©parons-nous comme chaque annĂ©e Ă  un dĂ©luge de sorties. Faites chauffer le chĂ©quier (ou votre carte de crĂ©dit, si vous habitez n’importe oĂą ailleurs dans le monde qu’en France qui doit bien ĂŞtre le dernier pays au monde Ă  encore utiliser des chèques lol)

Qu’est-ce qui nous attire tant que ça de consulter tous les sites et blogs ludiques qui nous gavent en annonces de sorties? BGG, LudoX, TT, Jedisjeux? La nouveautĂ©. Ou plutĂ´t, son excitation liĂ©e Ă  la dĂ©couverte, une certaine excitation qui va gĂ©nĂ©rer une forme de bonheur. Et comment pourquoi? C’est la dopamine qui est derrière tout ça

La dopamine est cette substance chimique neurologique qui nous entraĂ®ne Ă  ĂŞtre attentifs Ă  certaines activitĂ©s. La nouvelle information crĂ©e un shot de dopamine dans le cerveau. Un neurotransmetteur qui gĂ©nère un bien-ĂŞtre. La dopamine, c’est cette hormone extrĂŞmement addictive qui contribue au circuit de la rĂ©compense. La promesse d’une nouvelle information nous pousse Ă  rechercher ce shot. Mais ce rush est encore plus fort quand il est incertain, inattendu, surprenant. C’est la boĂ®te de Skinner encore une fois

L’incertitude, un piment crucial

Les auteurs de jeux de sociĂ©tĂ© l’ont bien compris. L’incertitude et sa gestion sont les nerfs de la guerre. Rendre un jeu incertain, c’est lui confĂ©rer une Ă©norme part de rejouabilitĂ©, mais si elle est trop importante elle risque bien de ruiner le jeu.

Prenons 3 Ă©tudes de cas pour analyser la prĂ©sence et l’exploitation de l’incertitude

Secrets (Repos Prod)

Photosynthesis (Blue Orange)

Kingdomino (Blue Orange aussi)

Secrets

Secrets, créé par Bruno Faidutti et Eric M Lang est sorti en août 2017 chez Repos Prod. Un jeu à identité secrète, un gros jeu de bluff à la Mascarade

Mais un jeu raté et décevant

Pourquoi? Comme dans Leaders of Euphoria, le gros souci c’est que l’incertitude est bien trop importante. En se voulant fun et surprenant, on ne sait pas trop bien qui joue qui, et cette incertitude dessert le jeu car il règne Ă  la table un tel chaos (… pour ne pas dire bordel) que rien, ou très peu n’est maĂ®trisable.

Conclusion: trop d’incertitude ruine le jeu

Photosynthesis

Créé par Hjalmar Hach chez Blue Orange, Photosynthesis sortira fin-octobre 2017. Nous y avons jouĂ©. Et nous avons a-do-rĂ©. MĂŞme s’il n’y a aucune incertitude. Aucun hasard. Tout est calculable, planifiable, prĂ©visible. Mais comment est-ce qu’un jeu sans aucun hasard parvient Ă  ĂŞtre autant bien? Comme dans les Ă©checs, Caylus ou Colt Express, des jeux sans aucun hasard non plus, l’incertitude rĂ©side dans les choix des autres joueurs. Tout peut ĂŞtre calculĂ©, planifiĂ©, mais on n’est jamais Ă  100% sĂ»r de ce que les autres joueurs vont faire (bien qu’aux Ă©checs c’est discutable, les excellents joueurs connaissent très bien les schĂ©mas des parties victorieuses)

Dans Photosynthesis, on connaĂ®t le dĂ©placement du soleil, on peut calculer ses prochains points de lumière, mais on ne sait jamais oĂą l’un de ses adversaires dĂ©cidera de planter son prochain arbre qui changera toute la partie.

Conclusion: mĂŞme sans incertitude gĂ©nĂ©rĂ© par le jeu lui-mĂŞme, lancer de dĂ©s, Ă©vĂ©nements, etc. une part d’incertitude peut ĂŞtre amenĂ©e par le jeu des autres. Et tant mieux. Sinon si tout Ă©tait calculable, planifiable, il n’y aurait aucun plaisir Ă  jouer. Comme dans la vraie vie, finalement…

Kingdomino

Kingdomino, crĂ©Ă© par ce coquin de Bruno Cathala chez Blue Orange, sorti en octobre 2016, vient Ă  peine de remporter le prestigieux prix du meilleur jeu de l’annĂ©e 2017. Et c’est mĂ©ritĂ©

La seule incertitude, et minime, rĂ©side dans le tirage des prochaines tuiles. On ne sait jamais ce qui va sortir, quel terrain, combien de couronnes. Et c’est en ça que le jeu gagne en intĂ©rĂŞt. Ce minuscule soupçon d’incertitude. A force d’y jouer on finira par connaĂ®tre toutes les tuiles, on peut prĂ©parer son agencement, parier sur les prochaines tuiles. Mais on ne connaĂ®tra jamais quand et comment elles sortiront. Comme au black jack finalement

Conclusion: dans Kingdomino, et de nombreux autres jeux, dont ceux de Stefan Feld et sa maĂ®trise des dĂ©s, l’incertitude est prĂ©sente mais de telle manière qu’elle ne soit pas rĂ©dhibitoire, agaçante ou chaotique. Et c’est finalement ce qui diffĂ©rencie les excellents jeux des autres. Leur capacitĂ© Ă  offrir un soupçon d’incertitude mais pas trop non plus. Un Ă©quilibre difficile, subtil, sensible. Tout bon auteur de jeux devrait Ă©tudier la psychologie humaine

La prochaine fois que vous jouerez Ă  un jeu de sociĂ©tĂ©, posez-vous ces deux questions: comment est-ce que l’incertitude est prĂ©sente dans le jeu? Et en quoi est-elle excitante?

Et vous, dans quels jeux avez-vous trouvé cette incertitude trop présente? Pas assez? Ou juste suffisamment pour décupler le plaisir de jouer?

Mais encore

Pour prolonger la discussion, voici quelques vidĂ©os sur tous les sujets abordĂ©s dans l’article

10 Comments

  1. Lire cet article en buvant mon cafĂ© du dimanche matin…du bonheur ! Et aucun incertitude sur le fait que l’Ă©quipe de Gusandco est vraiment talentueuse…mon taux de Dopamine est au max maintenant 🙂

    Bonne journée à tous.

  2. Oui, un grand merci pour cet article, long, documenté, bien écrit, un régal oui.

    Et merci pour les qqs vid que j’ai mises en favoris afin de les regarder ultĂ©rieurement.

    C’est ça qui fait que les dĂ©s sont des outils gĂ©niaux : On les lance mais on ne sait jamais quel rĂ©sultat on va obtenir (enfin, sauf dĂ©s pipĂ©s, bien sĂ»r).

    Pour moi, c’est PRIMORDIAL d’avoir une part de hasard dans les jeux, qu’ils soient de rĂ´les ou de sociĂ©tĂ©.
    J’avoue que pour un jeu vidĂ©o, c’est un petit peu plus compliquĂ©, voire inappropriĂ© de parler de hasard (normalement tout a Ă©tĂ© prĂ©vu dans la programmation du jeu vidĂ©o, mĂŞme des situations rocambolesques comme dĂ©fier les flics dans GTA ou encore aller dans les toilettes des femmes et donc se faire houspiller par sa copine par codec est prĂ©vue dans le jeu …).

    Des potes et moi venons de commencer une partie de D&D et je dois bien avouer qu’en 8 heures de jeu, mes jets de dĂ©s ont Ă©tĂ© franchement merdiques, je joue un guerrier de 2,20 m et + de 120 kG et mes jets Ă©taient tellement malchanceux / malvenus que c’est comme si je ratais toujours ma cible ou je ne faisais que lui donner une claque alors que je me bats Ă  la hallebarde !!
    J’espère que ma « chance / malchance » se rĂ©tablira sous peu ou dois-je faire un rituel d’invocation de la chance ou investir dans des dĂ©s pipĂ©s xd? Non, tricher ne m’intĂ©resse pas, c’Ă©tait juste pour plaisanter que je disais ça…

    1. « Des potes et moi venons de commencer une partie de D&D et je dois bien avouer qu’en 8 heures de jeu, mes jets de dés ont été franchement merdiques, je joue un guerrier de 2,20 m et + de 120 kG et mes jets étaient tellement malchanceux / malvenus que c’est comme si je ratais toujours ma cible ou je ne faisais que lui donner une claque alors que je me bats à la hallebarde !! »

      Question de point de vue

      Nos parties n’auront jamais Ă©tĂ© autant rĂ©ussies que lorsque les lancers de dĂ©s auront Ă©tĂ© ratĂ©s

      Je m’explique

      Un Ă©chec, c’est une porte qui s’ouvre sur un rebondissement, un Ă©vĂ©nement inattendu. Dans nos parties de DD5 actuelles, Ă  chaque Ă©chec fracassant le MJ (moi) essaie de trouver des consĂ©quences surprenantes qui poussent les joueurs Ă  trouver des solutions rocambolesques pour s’en sortir

      Rocambolesque

      Tout est dit

      ps Chrys (je te conseille le jdr Star Wars rebootĂ© par FFG/EDGE. La brouette dĂ©gueulasse de dĂ©s lancĂ©e devient presque narrative. Echecs ou rĂ©ussites permettent des aventures folles. Perso, je prĂ©fère 100x des Ă©checs surprenants avec des solutions Ă  trouver qu’une rĂ©ussite espĂ©rĂ©e)

      Merci pour ta fidélité Chrys 💜

  3. Secrets en prend pour son grade, mais pour moi c’est un super jeu qui remplit totalement son contrat vis a vis de son public cible. Incertain fun et chaotique. Comme quoi ^^

  4. On vĂ©rifie nos smartphones au moins 85 fois par jour, Ă  le lire comme ça, cela semble impossible et pourtant quand on y pense vraiment les 85 fois ne suffisent amplement pas ! Moi en tant qu’adeptes de jeux de casino en ligne : le bandit Ă  un bras comme ils le disent dans le texte; Ă  chaque fois que j’ai un peu de temps libre (mĂŞme 2 min), je sors mon appareil et me lance sur des jeux de casino ( dans le bus, dans le mĂ©tro, au petit coin , etc …) . Cet article nous fait ouvrir les yeux sur les liens que nous avons avec nos petits gadgets technologiques. Bravo au rĂ©dacteur !

A vous de jouer! Participez Ă  la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.