Sticheln, ou « la boite à outils »

Limp est parti effectuer des fouilles archéogico-ludiques pour nous ramener un fossile antédiluvien, ou presque. Voici sa trouvaille:

S’il est un constat que nous pouvons tous faire, c’est que nous vivons en pleine ère du recyclage (mais malheureusement pas dans le sens le plus noble que le mot peut prendre), dans l’ère de la mode éphémère, du jetable, l’ère du verbe « zapper ». Et ceci, que ce soit dans les relations humaines, dans les nouvelles technologies ou que sais-je d’autres.

Et bien entendu, l’univers du jeu de société moderne, que nous apprécions tous (sinon, pourquoi lisez-vous ces lignes ?), n’échappe pas à ce constat. Bon nombre de lecteurs d’articles traitant de jeux de société sur le net attendent de lire un billet sur un jeu venant de sortir, ou ne l’étant pas encore. Ils veulent tout savoir sur un titre à paraitre dans six mois, même ce fameux mécanisme d’équilibrage que l’auteur n’a même pas encore créé.

Un article sur un jeu sorti depuis un ou deux mois, et c’est prêt de deux fois moins de personnes qui s’attardent dessus. Au delà, on parlerai presque de vieux jeux ou de « retro »…

Alors, qu’allez-vous penser du fait que je me décide à remettre en avant un jeu datant de 1993 ?

Oui, oui : les dinosaures, à cette époque, créaient des jeux de société, je vous assure. Enfin, là, pour le coup, il s’agit d’un jeu de cartes. Sticheln.

version 1993

Vous vous doutez que j’apprécie le jeu pour avoir envie de revenir dessus encore maintenant. Mais si je me suis décidé à vous écrire ces quelques lignes, c’est pour une autre raison : parce que ce jeu est une véritable boite à outils permettant de jouer à plein d’autres bons jeux de cartes, ce qui en fait un des meilleurs jeux qui soit en terme de rapport qualité/prix !

A l’intérieur de la boite, vous trouverez un jeu de 120 cartes : Des cartes bleues, rouges et vertes avec des valeurs allant de 0 à 20 et des cartes marrons, violettes et jaunes allant de 0 à 18. Le design est sobre mais va justement permettre de jouer ainsi à d’autres jeux avec ces mêmes cartes. Déjà, Sticheln propose de base cinq variantes pour changer les parties selon vos préférences ou tout simplement pour pratiquer en alternant les règles du jeu régulièrement. Certaines règles proposées en français vous livraient même celle de « Hattrick », puisque rien dans ce matériel n’empêchait d’y jouer avec.

Mais en me penchant un peu plus sur la chose, j’ai trouvé d’autres bons jeux auxquels on peut jouer avec un simple exemplaire de Sticheln. Et je m’en vais vous les présenter…

Le premier que je vous présente, après Sticheln (1993) et Hattrick (1995), c’est Null & Nichting (2006). Ce jeu de plis reste très proche des deux précédents car il vous demandera de savoir remporter des plis, mais pas tout le temps, car certains peuvent vous faire perdre davantage de points que vous n’en remporterez.

Jeu de plis assez différent, et récemment réédité chez Z-Man avec de magnifiques illustrations, Parade (2007), peut lui aussi se jouer avec une boite de Sticheln et ce sans ajustement, si ce n’est celui de retirer quelques cartes du jeu avant de le démarrer.

parade

De plus, lui aussi propose deux façons de jouer : scorer le plus de points possible, ou le moins possible. Et ces deux scoring a pour conséquence deux façons d’y jouer bien distinctes. Compañeros (2011) pourra lui aussi être détourné avec votre boite de jeu. Alors, vous ne craquez pas, avec tous ces jeux potentiels ?

Non ? Eh bien, ce n’est pas fini, car vous pourrez aussi jouer au grand classique Schotten Totten (1999) ou encore à Mü & Mehr (1995) qui regroupait déjà 5 règles de jeu à lui seul…

schotten totten

Et avec un peu d’imagination, vous pourrez même jouer à Air sorcière (2010) ou pratiquer Les 7 sceaux, pour peu que vous ayez des cubes (ou autre) de couleurs à utiliser en guise de jetons (mais si vous avez quelques jeux, ça ne devrait pas être difficile)…

De plus, si vous prenez deux boites de Sticheln, d’autres jeux s’offrent alors à vous (Keltis cartes, Bargain Hunter…). Et tout ça sans parler des titres que je n’ai pas nommer et que peut être vous mettrez vous-même en avant en commentaire…

Si avec tout ça un éditeur ne nous proposait pas une réédition de ce jeu (ce fut le cas en 2012. Profitez encore des quelques exemplaires que l’on peut trouver ça et là…) en y intégrant toutes ces règles, ce serait bien dommage.

version 2012

Il serait bon alors d’y ajouter dix cartes, permettant de jouer ainsi à d’autres jeux :

  • un 19 et un 20 dans une des trois couleurs n’ayant pas ces cartes, histoire de pouvoir également jouer à Mit List un Tücke (1999).
  • 8 cartes numérotées de 1 à 8 dans une septième couleur, et en route pour l’excellent Zéro (1998).

Et de nombreux jeux à venir pourront eux aussi s’ajouter à cette liste, faisant de Sticheln un jeu sans age, qui se renouvelle toujours. Il tient dans la main, et à l’instar d’un banal jeu de 54 cartes, vous permettra de jouer à de nombreux jeux différents, sans avoir besoin de vous déplacer avec votre mallette de 100 jeux offerte à Noël par vos si gentils grands-parents… 😉

6 Comments

  1. Merci pour cette précision, je ne le savais pas. Je possède la réédition de 1995 (la plus connue) et me suis basé sur cette boite pour énumérer le matériel…

  2. Article très intéressant. Après avoir lu ça, je ne regrette pas l’achat de mon exemplaire de Sticheln (2012). Le graphisme est d’ailleurs amélioré vis-à-vis des daltoniens (la position du personnage change selon la couleur).

Laisser un commentaire