Preview : Les Bâtisseurs 3, Avenir à Bâtir

futuristic

Après la sortie bruyante des Bâtisseurs au 2e semestre 2013 et la toute prochaine version annoncée pour 2014, Les Bâtisseurs, Antiquité (dont nous vous ferons une preview tout prochainement, promis), faisons comme si le troisième chapitre, Les Bâtisseurs, Avenir à Bâtir (B3) serait également prévu pour dans bientôt. 2015? Imaginons. Bombyx n’a encore évidemment rien prévu. C’est juste que chez Gus&Co on est comme ça, on aime bien imaginer de possibles variantes / extensions / jeux.

Dans B3, les joueurs incarnent des ouvriers et des architectes (comme d’hab) pour construire une ville idéale dans le futur. Comment joue-t-on?

Comme dans les Bâtisseurs 1, on place les deux mêmes lignes : bâtiments et ouvriers.

Dans B3, 4 nouvelles possibilités s’offrent à présent aux joueurs:

Mega-bâtiments

On place au milieu de la table la pile face cachée des méga-bâtiments et on retourne la première, signifiant ainsi qu’elle devient désormais disponible à la construction. Ces  méga-bâtiments ramèneront beaucoup de points mais seront difficiles. On ne prend jamais le méga-bâtiment, on le laisse au milieu de la table, et quand on envoie ses ouvriers participer à la construction, on les oriente de telle manière à ce qu’on puisse aisément marquer leur propriétaire. Cette méga-construction peut donc devenir collaborative. Une fois le bâtiment fini, comme indiqué sur la carte, on attribue les points aux joueurs qui ont participé à sa construction ainsi qu’un bonus au joueur qui y a envoyé le plus d’ouvriers. Une fois le méga-bâtiment construit on retourne alors la prochaine carte de la pile correspondante.

Dans le futur, il sera nécessaire de collaborer pour trouver des solutions aux enjeux de demain!

Catastrophes

Dans B3, dès qu’un joueur achève un bâtiment il s’ensuit alors une catastrophe. On retourne  la première carte de la pioche catastrophe qu’on résout immédiatement. Plusieurs scénarios catastrophes sont alors possibles : tous les joueurs perdent un ouvrier à choix, le joueur qui a construit le moins de bâtiment perd un sou, le joueur qui a construit le plus de bâtiments en perd un à choix, les ouvriers sont en grève et tous les joueurs retirent un ouvrier d’une construction en cours, aucun effet, etc.

De l’inattendu, comme dans la vraie vie!

Une monnaie solide

En plus des sous habituels il existe dans B3 une toute nouvelle monnaie, le Galaxya. Plutôt que d’obtenir des sous on peut à présent prendre des Galaxya, au prix d’1=>1 action, 2=>3 actions. Cette monnaie supplémentaire permet d’être utilisée comme matériau, elle agit comme un joker, on peut la substituer pour tout élément de construction. Il faut toutefois quand même utiliser le nombre d’actions similaires aux ouvriers pour l’utiliser. La pièce de Galaxya est alors placée sur le bâtiment en construction, puis remis dans la réserve une fois achevée. Le bâtiment qui aura nécessité l’utilisation d’un ou plusieurs Galaxya verra sa valeur en pv diminuer de 1, et ceci qu’elle que soit le nombre de Galaxya utilisé. Attention, on ne peut pas utiliser de Galaxya pour construire les méga-bâtiments.

Une monnaie unique, mondiale, solide. Enfin!

Rénovations

En plus des deux lignes habituelles, on place face visible 4 upgrade de bâtiments qui peuvent être achetés et ultérieurement placés sur ses propres bâtiments déjà construits pour 1 action. Ces upgrade de bâtiments augmentent la valeur des bâtiments déjà présents. Le Galaxya peut très bien être utilisé pour acheter les rénovations, mais ça serait quand même très con il faut l’avouer!

Ha oui j’oubliais, B3 peut très bien se jouer avec B2 (Antiquité) dont on vous parlera tout bientôt.

Alors, elle est pas toute cute cette extension?

One Comment

Laisser un commentaire