Jeux de plateau

Avec Playpunk, Antoine Bauza se lance dans l’Ă©dition

📣 Playpunk : Antoine Bauza et Thomas Provoost fusionnent talents et expĂ©riences pour du renouveau dans l’industrie des jeux de sociĂ©tĂ©. đŸŽČ


Playpunk

L’industrie des jeux de sociĂ©tĂ© a Ă©tĂ© secouĂ©e hier mardi 20 juin par une annonce excitante qui promet d’insuffler une nouvelle vague d’innovation et de crĂ©ativitĂ© dans le milieu. Antoine Bauza, l’esprit brillant derriĂšre le cĂ©lĂšbre jeu coopĂ©ratif Hanabi, et Thomas Provoost, le cofondateur visionnaire de Repos Production, connu pour avoir publiĂ© 7 Wonders, ont uni leurs forces pour crĂ©er une nouvelle maison d’Ă©dition dĂ©nommĂ©e Playpunk.

Un duo dynamique de l’industrie

Le duo Bauza et Provoost est loin d’ĂȘtre un novice dans l’industrie des jeux de sociĂ©tĂ©. Bauza, rĂ©cipiendaire du prestigieux Spiel des Jahres en 2013 pour Hanabi, a Ă©galement crĂ©Ă© des succĂšs tels que 7 Wonders, Ghost Stories, Takenoko et Draftosaurus.

Provoost a quant Ă  lui contribuĂ© Ă  la publication de titres renommĂ©s comme Time’s Up, Concept, Just One et So Clover! Il est l’un des co-fondateurs de Repos Prod (dont nous vous avons justement pas plus tard que ce matin parlĂ© avec The Number), rachetĂ© par Asmodee en janvier 2020. Provoost a quittĂ© le navire pour se lancer, maintenant, dans une toute nouvelle aventure, Playpunk.

Une philosophie d’Ă©dition rĂ©flĂ©chie

Playpunk n’est pas seulement une nouvelle maison d’Ă©dition de jeux de sociĂ©tĂ©. Elle dit souhaiter incarner une philosophie qui met l’accent sur la maturation des jeux et le maintien d’un catalogue limitĂ©. Cette approche, centrĂ©e sur la qualitĂ© plutĂŽt que sur la quantitĂ©, promet de livrer des jeux mĂ©ticuleusement conçus, prenant en compte tous les aspects, qu’il s’agisse du game design, de la narration, de l’ergonomie, des graphismes, de la production ou de l’Ă©criture.

L’engagement envers la qualitĂ© et le soutien aux autrices et auteurs est au cƓur de la mission de Playpunk. Bauza et Provoost croient fermement au rĂŽle central des autrices et auteurs dans le processus de crĂ©ation et s’efforcent de les soutenir et de les stimuler pour atteindre l’excellence.

Des titres attendus avec impatience

Playpunk a d’ores et dĂ©jĂ  suscitĂ© un immense enthousiasme parmi les fans de jeux de sociĂ©tĂ© avec l’annonce de deux jeux en cours de dĂ©veloppement. Le premier, intitulĂ© Captain Flip, est un jeu de sociĂ©tĂ© familial pour deux Ă  cinq joueurs et joueuses, co-conçu par Paolo Mori et Remo Conzadori.

Ce titre promet d’ĂȘtre aussi fun que les prĂ©cĂ©dentes crĂ©ations de Mori, comme Libertalia. Le second jeu, encore sans nom, est un jeu expert pour deux Ă  quatre, co-conçu par Gregory Grard (Mot Malin) et Mathieu Roussel, prĂ©vu pour ĂȘtre dĂ©voilĂ© lors du Spiel Essen en
 2024. De plus, Antoine Bauza a rĂ©vĂ©lĂ© que Playpunk sera prĂ©sent Ă  l’Ă©vĂ©nement Paris est Ludique ! tout bientĂŽt du 1er au 2 juillet.

Playpunk : évolution du nombre d'éditeur de jeux de société
L’Ă©volution des Ă©diteurs de jeux de sociĂ©tĂ© (pour faire simple)

Playpunk : innovation ou révolution ?

Le lancement de Playpunk pourrait bien marquer le dĂ©but d’une nouvelle Ăšre dans l’industrie des jeux de sociĂ©tĂ©. Avec l’expĂ©rience combinĂ©e de Bauza et Provoost, accompagnĂ©e d’une philosophie d’Ă©dition soignĂ©e, Playpunk est en mesure de propulser l’industrie vers de nouveaux sommets.

À l’heure oĂč l’industrie est souvent saturĂ©e par une avalanche de nouveaux titres, l’approche de Playpunk pourrait servir de catalyseur pour un changement vers une plus grande focalisation sur la qualitĂ© et l’innovation. Comment l’approche de Playpunk, axĂ©e sur la maturation des jeux et un catalogue limitĂ©, peut-elle inciter d’autres Ă©diteurs Ă  reconsidĂ©rer leurs stratĂ©gies d’Ă©dition ? Et comment l’expertise combinĂ©e de Bauza et Provoost contribuera-t-elle Ă  façonner l’avenir de Playpunk et, en fin de compte, de l’ensemble de l’industrie des jeux de sociĂ©tĂ© ? Nous allons suivre cela avec enthousiasme ces prochains mois !


2007. Wahou ! Nous avons de la peine Ă  croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derriĂšre l’écran Ă  Ă©crire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans votre fidĂ©litĂ©.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir notre blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cƓur pour votre soutien et avons hĂąte de partager encore de nombreuses annĂ©es avec vous.


Article Ă©crit par Gus. RĂ©dacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne Ă  l’École supĂ©rieure de bande dessinĂ©e et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.


Quels sont vos attentes pour les futurs jeux proposĂ©s par Playpunk ? Pensez-vous que l’approche de qualitĂ© sur quantitĂ© de Bauza et Provoost influencera le paysage des jeux de sociĂ©tĂ© ? Partagez avec nous vos rĂ©flexions en commentaire.

Votre réaction sur l'article ?
+1
10
+1
4
+1
2
+1
3
+1
0
+1
1

3 Comments

    • Nicoalas

      Selon moi j’aurai plutĂŽt dit que c’Ă©tait les commerciaux/financiers d’Asm…
      De plus, pour sa dĂ©fense, je crois qu’il est partit avec le rachat de Repos Prod, et a dĂ©jĂ  montĂ© une autre boite d’Ă©dition : Captain Game (« 13 mots »).
      Bref, ca doit quand mĂȘme rapporter un peu d’ĂȘtre Ă©diteur dans sa propre boite d’Ă©dition (malgrĂ© les propos des Ă©diteurs qui disent que non, c’est trĂšs dur, etc… ), vu que tout le monde essaye d’en monter une ces derniers temps.

      En tout cas, je prédis déjà un futur jeu trÚs médiatisé et parmi les premiÚres ventes ludiques.

  • Erik

    Bonjour Gus !

    Il est surprenant ce message : on dirait un communiquĂ© de presse 😉

    Par ailleurs je ne vois pas trop ce qui distingue la proposition de PlayPunk de quantitĂ© d’autres. De petits Ă©diteurs francophones misant sur la qualitĂ© plutĂŽt que la quantitĂ© je crois qu’on en connaĂźt un paquet. Pearlgames, Gameworks (RIP et lĂ  aussi avec 1 crĂ©ateur de jeux en entrepreneur), Matagot, Days of Wonder


    Et à la fin, c’est Asmodee qui gagne 😀
    (Comme dans la
    blague sur l’équipe allemande de foot)

    Encore plus proches de cette dĂ©marche : les crĂ©ateurs de Space Cowboys Ă©taient les fondateurs d’AsmodĂ©e. Ils ont annoncĂ© vouloir publier peu de jeux aprĂšs les avoir intensĂ©ment dĂ©veloppĂ©s. Le monde du jeu a-t-il changĂ© ensuite ?

    De toute façon que dĂ©clarer d’autre quand on crĂ©e une nouvelle maison d’édition : que l’on va privilĂ©gier la quantitĂ© sur la qualitĂ© ? Qu’on envisage de sortir plein de gammes ? Qu’on ne publiera que des bĂȘtas, Ă  charge des acheteurs d’en pousser le dĂ©veloppement ?

    D’oĂč ma remarque sur « l’étrangeté » du ton de ce post
 Une sorte de paraphrase du communiquĂ©.

    Une entreprise est créée, elle va se lancer sur le marché avec peu de jeux mais dûment développés avec leurs auteurs.. Rien de nouveau sous le soleil.

    C’est aussi l’explosion du nombre de petits et micro Ă©diteurs qui Ă©trangle cette industrie, laquelle n’est plus accessible qu’aux seuls gros acteurs depuis une bonne quinzaine d’annĂ©es.

    Ce qui serait plus surprenant Ă  mes yeux serait de faire ce choix de proposition limitĂ©e mais avec derriĂšre de gros moyens financiers ; c’est peut-ĂȘtre le cas.

    À mon avis, la production participative a, elle, chamboulĂ© la façon dont on finance, crĂ©e et lance des jeux.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :