Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Tracks. Polar politique pop audio

Tracks, un jeu d’enquêtes dans lequel vous devez résoudre des affaires en utilisant un plan de la ville et surtout, des écoutes audio.


Tracks. Écoutez, pistez, localisez

Tracks est un jeu d’enquêtes audio, coopératif, dans lequel vous incarnez une nouvelle unité d’enquêtes très spéciales de la ville de Siren Bay, la S.B.A.S (Siren Bay Audio Squad). Vous devrez faire rapidement vos preuves si vous voulez que le maire continue à financer votre unité !

Votre mission : résoudre différentes enquêtes, enlèvements, cambriolages, vol de stupéfiants, etc., aux moyens d’écoutes audio et de quelques photos de vidéosurveillance de la ville.

Vous avez aimé jouer à Micromacro Crime City et sa mappe géante ? Vous avez adoré le concept et les enquêtes audio d’Echoes, dont on vous parlait pas plus tard qu’hier ? Non seulement vous n’allez pas être dépaysés, mais vous risquez fort d’éprouver un certain plaisir en découvrant Tracks. Un parfait mix entre ces deux jeux.

De manière plus ancienne, Tracks reprend les codes audio et de recherche sur carte d’un jeu sorti en 2009 chez Ravensburger «Wo War’s » ou « Où va-t-il ? » en français. La suite de Wer War’s, sorti une année plus tôt et qui a raflé le Kinderspiel des Jahres en 2008.

À l’époque j’avais enchainé avec plaisir les parties avec mes filles. Il s’agissait de déduire, dans un environnement médiéval et avec l’aide de votre ami le dragon, la cachette d’une créature. De la déduction audio également, comme Tracks, mais sans appli et avec des enquêtes beaucoup plus… légères.

Siren Bay : la ville sous haute sécurité

Siren Bay ? C’est où ça déjà ? Ne cherchez pas sur Google Maps. Cette ville n’existe pas. Mais dans Tracks, c’est tout comme. Dans la boite de jeu vous découvrirez un flyer de l’Office du Tourisme de Siren Bay, détaillant les attractions et activités phare de la ville tout en promulguant la sécurité offerte par cette ville, grâce à son système de surveillance audio et visuel.

Un petit clin d’œil, ludique, appuyé, des auteurs sur le « tout sécuritaire » ? Totalement. C’est assumé. Une note d’intention explique d’ailleurs clairement que les auteurs ne cautionnent pas ce type d’utilisation dans la vraie vie et nous sensibilisent sur les enjeux liberticides que ces pratiques soulèvent. Tracks, un jeu à caractère politique.

Comment on joue ?

Vous commencez par déplier sur votre table le plan en couleur de la ville de Siren Bay.

Il ne vous reste plus qu’à charger dans votre tablette ou smartphone l’application dédiée. Celle-ci vous donne accès à la table d’écoute de votre unité, grâce à laquelle vous pourrez entendre et réentendre les bandes sonores et résoudre les enquêtes.

Vous avez à disposition un dossier dans lequel sont regroupées les 15 affaires qui vous seront soumises. Chacune est numérotée et vous donne un rapide briefing de l’enquête en cours.

Pour vous soutenir dans votre enquête vous pourrez « visionner » les images des caméras de surveillance réparties dans la ville. Elles sont représentées par une pile de cartes images numérotées en fonction des angles de rue filmés. Mais attention, vous ne pourrait pas en révéler plus de 4 à la fois. Elles devraient vous permettre de corroborer vos déductions par des détails visuels.

Comme on l’a vu dans Echoes hier, la déduction est une forme de raisonnement qui permet de développer des décisions et des jugements rationnels sur une situation donnée. En procédant par déduction, on part d’un ensemble de faits et de principes préétablis et on en déduit une conclusion logique.

La déduction repose sur l’utilisation de la logique et de l’inférence, et elle nécessite une méthodologie et une analyse rigoureuses. Pour procéder par déduction, on doit commencer par définir clairement les faits et les principes qui s’appliquent à la situation. Ces faits et principes peuvent être issus de l’observation, de l’expérience ou des données recueillies à partir d’une source externe. Dans Tracks, des pistes sonores de bruits, de sons, de voix.

Une fois que ces faits et principes sont déterminés, on peut commencer à analyser la situation et à appliquer des règles de logique pour en tirer une conclusion, logique elle aussi. Pour tirer des conclusions, on doit être capable de voir les liens entre les faits et les principes et de comprendre comment ces liens conduisent à une conclusion. Logique.

La déduction est souvent utilisée pour déterminer si une hypothèse est vraie ou fausse. Ici, dans Tracks, on emploie sa capacité à déduire en localisant, pistant et, retrouvant les indices pour enfin résoudre l’affaire.

Prêt ? Écoutez !

Il ne vous reste plus qu’à lancer la piste audio, dans un premier temps sans interruption. À la fin de l’écoute, une question s’affichera en bas de l’écran. Vous pourrez ensuite réécouter comme bon vous semble certains extraits pour tenter de déduire le trajet emprunté par les malfrats. Lorsque vous pensez avoir trouvé leur point de chute, représenté par un numéro de bâtiment sur le plan, il ne vous reste plus qu’à envoyer une patrouille de police pour les arrêter.

À noter que certaines enquêtes sont chronométrées.

En cas de difficulté, des indices vous sont proposés par étape, voire la solution complète en cas de besoin.

Pour conclure votre affaire, vous aurez la possibilité de vérifier la solution finale en suivant sur votre écran le déplacement du véhicule, en même temps que se joue le fond sonore.

Tracks, verdict

Il évident que les auteurs et éditeur ont fait bonne pioche avec ce mode d’enquête novateur qui combine bande son et recherches sur plan.

Le matériel est très bien choisi : dossier d’enquête en feuillets uniques, règles courtes, rapides et intuitives, application immersive et fonctionnelle. Un sans-faute !

Contrairement à Micromacro dans lequel au-delà de deux personnes qui s’affairent autour de la carte les recherches deviennent vraiment difficiles, dans Tracks, ça passe crème d’y jouer jusqu’à 4 personnes. Les détails de la carte sont plus grands.

De là à aller jusqu’à 6 personnes comme indiqué sur la boite, cela me semble néanmoins beaucoup. Un plus grand nombre de joueureuses risque d’augmenter significativement le temps d’une partie et de perdre en engagement individuel.

Les premières enquêtes ont été un véritable plaisir, un pur plaisir. La nouveauté, la curiosité, les recherches, la qualité du matériel, des pistes audio, les tentatives de percevoir le moindre petit bruit inspirant, tout cela est vraiment fun et réussi !

Et puis, le soufflé est retombé.

Au fil des affaires, une certaine lassitude s’est installée. Même si les enquêtes sont variées, à force, on perd un peu de son entrain.

La difficulté des enquêtes est moyenne, il n’y a pas de progression, en difficulté, en acquisition de compétences.

Les pistes audio sont claires et bien travaillées. C’est l’une des grosses plus-value du jeu. Néanmoins, on avance souvent par tâtonnement pour trouver le numéro exact final et envoyer ensuite la patrouille de police. On trouve, ou pas, sans trop savoir ni comment, ni pourquoi. Parfois ça passe, parfois ça casse. Cet aspect quelques fois aléatoire finit par entacher le plaisir de la recherche, le plaisir du jeu.

Entre un bruit de tram ou de train, un bruit de clignotant, etc. on est assez vite perdus. Même si au fil des parties, des points de repères audio s’installent. Mais le tout reste parfois aléatoire.

De plus, la consultation des cartes caméras n’aide pas toujours et finit par perdre en diversification de moyens de recherche.

Les parties étant relativement rapides et surtout les explications du fonctionnement du jeu très simple, cela en fait un jeu accessible au plus grand nombre, pour tous les âges. À condition de monter le sonotone à fond pour les anciens. Ou pour mon rédac-chef qui est à moitié sourd.

Tracks, un jeu innovant, motivant et très bien réalisé. Mais qui perd peut-être un peu de son attrait au fil des parties.

D’un jeu grandiose et spectaculaire que l’on découvre à la première enquête, il perd de sa superbe au bout de 2-3 affaires. On compare volontiers Tracks à Micromacro. Mais si le second maintient tension et passion, le premier finit par rapidement s’essouffler. Je ne suis pas certaine qu’on parvienne à aller au bout des quinze affaires que compte le jeu.

Pas mal !

Note : 3.5 sur 5.

  • Création : Christian Rubiella et Juan Rodriguez
  • Illustrations : Piero
  • Édition : KYF Edition
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 4 (tourne mieux à 1-4)
  • Âge conseillé : Dès 12 ans (bonne estimation)
  • Durée : 25 minutes par enquête
  • Thème : Enquête
  • Mécaniques principales : coopératif, déduction, écoute, audio. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Et encore une chose

Si vous aimez les enquêtes, les polars audio comme Tracks, ne ratez pas le tout nouveau podcast Je Te Tiens sorti fin novembre. c’est sombre, et superbement bien réalisé. 8 épisodes courts d’une dizaine de minutes à peine. C’est haletant, inquiétant. Une fois commencé, on a de la peine à lâcher. Avec Camélia Jordana dans le premier rôle. Je recommande !


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Aline. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

Votre réaction sur l'article ?
+1
8
+1
4
+1
0
+1
2
+1
0
+1
0

7 Comments

  • aurelh37

    Je partage totalement.
    Nous avons fait en 2 soirées les 6 premières enquêtes … et nous avons mis le jeu « en pause ».
    Pas de véritable renouvellement au fil des enquêtes, par chez nous c’est à petite dose comme pour micro macro. Mais ça reste un jeu agréable.

  • Aline Rigaux

    Trapipo, difficile de répondre à cette question car « les goûts et les couleurs », la patience et l’endurance est propre à chacun. En revanche je ne le proposerais pas à des enfants de moins de 12 ans au vu de la complexité des écoutes.

  • viggo19

    Nous avons fait les 5 premières enquêtes et effectivement dès la troisième on commence à sentir une certaine répétition et la magie de la découverte s’estompe. La 5éme enquête est néanmoins excellente et apporte un peu de nouveauté. Pour le reste on attend de tester. L’édition est superbe, les bandes sonore de très bonne qualité (même si quelque voix font un peu dans l’exagération), l’application bien faite, bref le jeu est bon c’est indéniable mais l’effet de surprise ne dure pas. J’espère que les prochaines enquêtes apporteront d’avantage.

  • Mike74

    Ouais ben pareil. Bravo pour votre article que je rejoins à fond. Jeu qui a buzzé, et qui finit par se prendre les pied dans le tapis. Effet Pchiiit. On ouvre, on se réjouit, on joue, et puis après quelques enquêtes, on commence sérieusement à s’ennuyer. Jeu surcoté, clairement ! Tiens, ca ferai un bon article pour vous, ca. Les jeux les plus surcoté de 2022. Tracks pourrait en faire partie. Bravo à Gus&Co pour votre honnetété, vous êtes le seul blog que je consulte régulièrement justement pour cette raison. Les autres sont trop « acheté » par le Qatar et les éditeurs (les éditeurs, surtout)

  • Helene Gléveau

    J’ai bcp aimé ce jeu, très novateur. Peut-être il faut varier les équipes de joueurs pour maintenir et susciter l’intérêt. C’est ce que j’ai fait et ça fonctionne.

  • JKWoody

    Grosse déception de notre côté. On attendait sûrement trop, victime de l’effet waouh annoncé. La répétition systématique de la justification du téléphone dans les 4-5 premiers scénarios pour commencer et puis la mécanique qui perd en attractivité. N’empêche que le jeu est bien réalisé et l’idée très bonne. Tracks vaudra aussi comme l’un des précurseurs et d’autres jeux plus aboutis ou plus riches en descendront.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :