Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Magic Market, un marché pas si super

Ton canon à plasma, tu me le vends pour combien ? Magic Market, jouer à la marchande, mais magique.


Magic Market

Magic Market est le tout nouveau jeu des éditions Loki, écurie Iello spécialisée dans le jeu pour enfants. Négociation et mémoire sont au programme de ce jeu, plutôt creux. Magic Market est sorti en septembre, emboitant le pas à l’affriolant Détective Charlie, multi-nommé, multi-primé en 2020-2021.

Magic Market, c’est un peu la marchande, en jeu de plateau, avec un thème magique. On se retrouve avec un stand et des objets, fantastiques et farfelus, à vendre. Pour cela, on va retourner des jetons clients cachés sur le plateau, et parfois, négocier avec les autres pour leur acheter l’un de leurs objets.

Magic Market tente le (presque) impossible pari d’allier deux piliers du jeu de société : le jeu pour enfants, et la négociation. Réussit-il son pari ? La réponse, sans équivoque et sans attente est : non !

La grande difficulté du jeu réside dans sa capacité de se souvenir quel client qui désire quel objet se cache sur le plateau. Un jeu de mémoire, donc, car avant de jouer, on peut regarder le verso de tous les jetons. Et également, quand quelqu’un d’autre en retourne un puis le remet à sa place, caché, on peut essayer de s’en souvenir.

Et comme le plateau tourne, ces jetons ne restent pas à la même place. Quand on retourne un client qui désire l’un de ses objets, on lance un dé, qui donne le prix d’achat de l’objet correspondant, chacun en affichant une fourchette entre trois prix. Le dé indique donc le prix, et l’argent reçu.

Comme Magic Market est un jeu de marché, de vente et d’achats, le but du jeu est d’accumuler la plus forte somme d’argent. Du pur capitalisme… Tout se joue, se décide au dé. Vous aurez compris le souci. On perd, on gagne avec le dé. Pour un jeu conseillé dès 6 ans, c’est un peu facile.

Et soudain, selon le jeton retourné, on procède à un mini phase de négociation avec quelqu’un d’autre à la table. On essaie de lui acheter l’un de ses objets. Le but étant d’avoir réussi à acheter un objet à tout le monde à la table en fin de partie. Pour cela, on peut lui proposer l’un des trois prix affiché sur l’objet, du moins cher au plus coûteux. Si l’autre refuse, on lance le dé, c’est ce lancer qui fait alors foi. Autrement dit, la négociation, l’un des cœurs du jeu, importe peu.

Négocier, c’est quoi ? C’est quand deux, ou plusieurs parties tentent de s’accorder pour s’échanger ou s’entendre sur des éléments, des ressources ou des décisions. Ici, dans Magic Market, ce sont deux personnes qui tentent de trouver un accord sur le prix d’un objet, qui en affiche trois, du plus bas au plus élevé. L’acheteur cherche bien évidemment à payer le moins, donc à proposer le plus bas, et vice versa.

Lorsque vous êtes en pleine partie d’un jeu qui intègre la mécanique de négociation (ou quand vous essayez de négocier une… augmentation), essayez de suivre ces trois conseils :

  • Analysez les deux côtés. Au préalable, réfléchissez à vos objectifs et à vos alternatives. Ensuite, devinez ce que cela pourrait être pour l’autre côté.
  • Ouvrez le bal, en premier. Faites l’offre initiale et rendez-la… agressive. Cela ancrera la discussion en votre faveur. C’est l’effet d’ancrage, un biais bien connu. Dans Magic Market, proposez le prix le prix qui vous arrange le plus.
  • Faites preuve de curiosité. Posez beaucoup de questions sur les priorités de l’autre partie. Vous obtiendrez la meilleure offre lorsque tout le monde sera satisfait.

La négociation, raisonnée, est une stratégie qui cherche à éloigner les deux parties des positions polarisantes et ancrées, et à entrer dans le domaine des intérêts. La négociation demande alors comment les deux parties peuvent satisfaire leurs intérêts, tout en maintenant leur relation solide. Bien négocier signifie qu’aucune des parties ne doit se sentir trompée, manipulée ou exploitée.

Dans Magic Market, au pire, si les deux partenaires ne parviennent pas à s’entendre, la négociation est tranchée au dé.

Magic Market, verdict

Dans Magic Market, tout se joue, au final, au dé : le déplacement des jetons, le prix final de la négociation. On nous fait croire qu’on a un semblant de décision sur et dans le jeu, alors que dans les faits, ce n’est pas vraiment le cas.

Le thème est chafouin et invite au rêve, et le matériel est somptueux : les objets à vendre, les stands qui tiennent debout, le plateau qui tourne, etc. Mais au final, facétieux, frappadingue, Magic Market est un jeu aux enjeux creux. Nos enfants, 8 et 6, ont moyennement apprécié. Leurs parents, très peu.

Sympathique

Beau, mais creux

Note : 2.5 sur 5.
  • Autrices et auteurs : Les Fées Hilares
  • Éditeur : Loki, Iello
  • Illustrateur : Jeremy Polonen
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (tourne mieux à 4)
  • Âge conseillé : Dès 6 ans (bonne estimation)
  • Durée : 30’ (bonne estimation)
  • Thème : Magie
  • Mécaniques principales : Mémoire, négociation

Et encore une chose

Si vous cherchez un petit jeu de négociation, jetez plutôt votre dévolu sur Bohnanza. Un mini jeu de cartes de négociation.

Dans Bohnanza, vous cultivez des haricots. Toutes sortes de haricots. Le but est de les planter et de les récolter pour les transformer en points. Mais vous ne pouvez pas réorganiser l’ordre de vos cartes en main. L’ordre est défini lorsque vous les recevez et vous devez planter le premier haricot, la première carte dans votre main. Avec la contrainte supplémentaire de ne pouvoir planter que deux types de haricots à la fois. Si vous êtes obligé d’en planter un troisième, vous devez déraciner l’un des deux autres pour le faire. Et plus votre champ de haricots est long et plus vous encaissez de points.

À chaque tour, on commence à planter, puis on retourne deux cartes et la négociation, furieuse et frénétique, commence. Vous pouvez échanger des cartes de votre main, pour être posées, plantées tout de suite. Sachant que si vous n’arrivez pas à négocier les deux cartes piochées, c’est pour votre poire haricot ! Ce qui vous empêche alors de collecter et de monter les champs d’haricots les plus lucratifs.

Tout petit, et pourtant extrêmement efficace et addictif. Bohnanza est un pur Mixi, petit, mais costaud. Un excellent jeu de négociation, bien plus passionnant que Magic Market, même s’il est destiné à des plus âgés.


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :