🎲 Vraiment très futé! le Cul-de-Chouette de trop

Temps de lecture: 3 minutes

Vraiment Très Futé! est la suite de Très Futé! cet excellent Roll&Write de Wolfgang Warsch nommé pour le Spiel des Jahres en 2018. Et quand un jeu connaît un certain succès, les éditeurs et auteurs sont souvent tentés de sortir suites et/ou extensions. C’est le cas ici, et bien mal leur en prit

Vraiment très Futé! ce qui ne change pas

Le jeu reprend exactement les mêmes mécaniques de sélection de dés de couleur. À son tour on en choisit un, et on place les autres de moindre valeur de côté, qu’on ne peut plus utiliser et qu’on laisse à dispo pour les autres hors de leur tour

Pour chaque dé sélectionné, on coche un emplacement sur sa fiche dans la région correspondante à la couleur du dé retenu

Voilà, c’est tout. C’est Très Futé! en tout pareil. Vous avez joué au précédent jeu sorti il y a exactement une année, cette version ne vous surprendra pas

Vraiment très Futé! ce qui change

Évidemment, il fallait bien changer 2-3 trucs quand même

D’abord, cette nouvelle mouture introduit une toute nouvelle couleur, le gris, et en retire une autre, l’orange. Le gris coche une case dans la couleur correspondante, de n’importe quelle couleur, ainsi qu’une ou plusieurs coches supplémentaires selon les dés placés de côté pour les autres. Ce qui motive à se débarrasser des dés et à ne pas forcément conserver les dés de plus faible valeur pour pouvoir en cocher alors plus. Une mécanique qui rajoute un choix, une tension supplémentaire

Mais

Le Cul-de-Chouette, ça doit forcément vous dire quelque chose, c’est ce jeu portenawak inventé par Perceval et Karadoc dans la saison 1 de Kaamelott (la meilleure de toutes) dans l’épisode 57, Perceval relance de quinze

Les règles ressemblent à du Kamoulox, elles partent dans tous les sens et n’ont absolument aucun. On gagne, on perd, on ne sait pas trop bien comment ni pourquoi

Vraiment Très Futé!, c’est un peu le Cul-de-Chouette contemporain

Si le jeu tourne très bien, en reprenant les mécaniques déjà éprouvées de son prédécesseur de 2018, là, ça en devient juste du grand n’importe quoi

Le gris te permet de faire ça comme ça, pour cocher le bleu faut le rajouter au dé blanc. Ouais mais le dé blanc, tu peux aussi le prendre tout seul pour copier n’importe quelle couleur. Ha ouais et le vert, tu peux doubler ou tripler sa valeur, et le chiffre suivant, par paire, tu le soustrais au chiffre précédent etc etc ad nauseam

Quand on joue à Vraiment Très Futé! on a vraiment, vraiment l’impression de retrouver propulsé.e dans la taverne à jouer avec les deux fameux (et crétins) chevaliers

On score partout et tout le temps n’importe comment, que ça finit par en devenir ridicule et risible. Au point même de se demander si ce n’est pas le tout premier jeu de société parodique, qui se moque de tous les Roll&Write sur le marché (et il y en un paquet, ces temps)

Autant Très Futé! était une grosse réussite, une grosse reco pour nous en 2018, autant là, c’est juste un gros NON. Autant se prendre quelques dés et se faire un « vrai » Cul-de-Chouette, ça sera tout aussi drôle, et moins cher

Vraiment très futé, Score final: 1/5

Vous pouvez trouver le jeu chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Chez Jeu du Bazar ici

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop

  • Date de sortie: Printemps 2019 en VO + VF
  • Auteur: Wolfgang Warsch
  • Illustrateur: Leon Schiffer
  • Éditeur: Schmidt
  • Nombre de joueurs: 1 à 4 (le jeu tourne très bien de 1 à 4, même si l’interaction est plus « forte » à 4)
  • Age conseillé: Dès 8 ans (voire même 6, pourquoi pas)
  • Durée: 30′, jamais plus
  • Thème: aucun
  • Mécaniques principales: dés, combinaisons, roll&write

6 Comments

  1. Pas du tout d’accord. Il faut plus de parties pour maîtriser la bête et comprendre comment jouer le gris. Mais j’adore encore plus celui-ci qui permet de sortir du mode « pilote automatique » ressenti à la longue avec le premier.

  2. Je suis également un convaincu de cette suite.
    Les règles sont plus fouillées certes, mais on est loin du cul de chouette et loin d’être indigeste.

    A la longue je le trouve même plus intéressant à jouer que le premier que je trouve finalement monotone.

    Grâce au bonus de déblocage, le dé gris prend tout son sens.

    Quand au dé bleu à associer au dé blanc c’est déjà le cas dans le premier jeu Gus 😉.

    1. Oui mais là ça part (trop) dans tous les sens

      Le premier jeu parodique

      En fait pour la perf on aurait plutôt dû mettre un 5 sur 5 😂

  3. En ce qui me concerne, depuis que j ai joué à vraiment très futé, je n’ai plus du tout envie de jouer à l’autre. Comme quoi les goûts et les couleurs…

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.