Mû. Un jeu mû du genou

Temps de lecture: 5 minutes

Beau jeu, petit format, au décompte de fin de partie indigeste. Un jeu… mou

Mû, de quoi ça parle?

D’une civilisation mystérieuse, d’une île, d’une ville à construire avec plusieurs type de bâtiments différentes à placer

Le thème tient sur deux phrases à peine. Pas de contexte, de substance. On ne connaît rien de cette civilisation. Pas de récit, pas de magie

Et comment on joue?

Mû se joue en 4 manches

Chaque manche se joue de la même manière, en draft

On pioche 4 cartes. On en garde deux, puis on donne les deux autres à ses deux voisin.e.s directes. Sur les deux gardées, on en pose une. Puis on récupère les deux cartes reçues de ses voisin.e.s, cartes qu’on rajoute à celle que l’on a conservée. Et on continue ainsi pour n’en avoir au finale plus qu’une qu’on défausse

Lors de la première manche, on drafte et pose trois projets, projets que l’on pose à côté de son plateau perso / île. Ces projets pourront être réalisées plus tard grâce aux bâtiments posés

Lors des trois prochaines manches on pose 3×3 bâtiments sur son plateau perso, tout le sel du jeu

Dès qu’on réussit à compléter une source, en mettant côte à côte deux éléments de la même couleur, on obtient un jeton de la couleur correspondante. Ce jeton se place sur un projet. Dès le projet complété, il est réalisé et son action activée. Ces actions sont parfois immédiates, parfois utilisées en toute fin de partie

Du draft, donc, et des règles de placement extrêmement libres, sans aucune contrainte, on n’a pas besoin de respecter l’adjacence, etc

Ce sont les joueurs et joueuses qui doivent effectuer des choix et se triturer les méninges pour trouver les meilleurs emplacements sur leur plateau perso

Et c’est tout?

Pas vraiment

Après chaque manche de pose de bâtiments, on résout une majorité d’éléments militaires, i.e. sources rouges + icônes militaires présents sur les bâtiments, sur des colonnes ou des lignes indiquées par des cartes

Le ou la joueuse qui en dispose le plus reçoit 3PV (appelé Points d’Accomplissement. Parce que)

Les autres, un jeton « destruction » placés près de la ligne ou colonne décomptée

Au cas où l’on en aurait deux, au croisement de ces deux jetons, ligne et colonne, le bâtiment est détruit et ne rapporte plus de points en fin de partie

Et comment on gagne?

Après les 4 manches, on décompte TOUT

  • Les sources
  • Les icônes présents sur ses bâtiments
  • Les projets réalisés
  • Les points militaires obtenus lors des « affrontements » slash majo militaires

Avec un système de décompte de points de nourriture alambiqué: on fait la différence entre ses points de nourriture (sources jaunes complétées + icônes jaunes) et le nombre de ses bâtiments encore debout slash non-détruits lors des décomptes militaires à la majo

La différence rapporte 2PV par point de nourriture, et non pas un. Donc on aura tout intérêt à totaliser le plus de points de nourriture pour doubler ses points

Le décompte final est, selon moi, le moment le plus indigeste du jeu. On gagne des points de tous les côtés, et on passe plusieurs minutes à additionner le tout. Il n’y a que neuf bâtiments, voire moins, si certains ont été détruits. Auxquels il faut encore rajouter toutes les sources complétées. Sans oublier les projets réalisés qui rapportent des points si réalisés. Mais surtout, qui peuvent venir encore modifier le décompte final

Bref, grosse, grosse salade de points de victoire. Le décompte final est le gros point noir du jeu

Interaction?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Mû atteint un 2/5

Pourquoi 2 sur 5?

Parce que dans Mû, on drafte, donc on va devoir essayer de picker et de contre-picker les bâtiments qui pourraient arranger son propre jeu et éviter de les laisser aux autres

Et également, lors des affrontements, à la majo militaire, on essaie d’en obtenir plus que ses voisin.e.s

A combien y jouer?

Mû se joue de 2 à 5

A 2, on est affrontement direct, et on peut suivre le jeu de l’autre, on peut alors essayer de drafter et contre-drafter les bâtiments

A 3-4, on a plus de voisin.e.s, donc plus de cartes qui se baladent

A 5, il devient vraiment beaucoup plus compliqué de suivre le jeu de tout le monde, c’est la pire config selon moi

Alors, Mû, c’est bien? Critique

Non, mais vraiment pas, je n’ai vraiment, vraiment pas aimé

Pourquoi?

Si les règles sont fluides et instinctive, sans aucune contrainte, qu’on essaie juste de compléter le plus de sources possibles, et posant les bâtiments les plus intéressants possibles, le décompte de fin de partie est LA grosse surprise du jeu

On passe en effet sa partie à faire ce qu’on peut, au mieux, et lors du décompte final, on découvre ce qu’on a réussi à placer, c’est au petit bonheur la chance

Dans Mû, il est en effet très compliqué de maîtriser, de contrôler ce qu’on fait. Entre draft, on ne sait jamais ce qui va débarquer, et bâtiments qui peuvent se poser n’importe où, on essaie de faire au mieux, en croisant les doigts pour que cela suffise en fin de partie, car il est juste impossible de calculer toutes les icônes, tous les paramètres

Et quid des autres? On n’en parle même pas. Là aussi, il devient extrêmement compliqué de suivre le jeu des autres et de calculer toutes leurs icônes pour comparer son propre jeu et préparer les prochains « affrontements » slash majorités. Donc au fait comme on peut, au mieux. Bref, on joue « à l’aveugle », et c’est, selon moi, vraiment pénible

Un jeu qui laisse un goût d’inachevé, mais surtout, au décompte indigeste. Dommage, car les illustrations sont réussies

Alors, Mû, faut-il y jouer?

Non, mais vraiment pas, un gros fail pour nous à la rédac, nous n’avons vraiment, pas alors vraiment pas aimé. Ça arrive. De loin pas un carton de ce printemps 2019 (qui commence aujourd’hui, au passage)

On passe sa partie à drafter les meilleurs cartes, les meilleurs bâtiments, et on découvre son score en fin de partie. On gagne, ou on perd au petit bonheur la chance. Pas glop

Score:

Anticipation: 3/5

Un beau jeu qui s’inspire de 7 Wonders? Draft et cartes posées et majo militaire? OK pourquoi pas

Pendant la partie: 2/5

Quelques mécaniques intéressantes, les sources, les projets à finir, mais la fin de partie est un véritable casse-tête à tout décompter

Après la partie: 1/5

On y rejoue? Oh non, mais surtout pas

Score final: 2/5

Un beau jeu, un petit prix, un petit format, un concentré de mécaniques, mais un jeu indigeste au petit bonheur la chance qui donne des points de tous les côtés

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Mû ici

Vous pouvez trouver Mû chez Philibert ici

Et également chez Magic Bazar ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Date de sortie : Mars 2019
  • Langue : Française
  • Auteurs : Johan Benvenuto & David Paput
  • Illustrateur : Sylvain Aublin
  • Editeur : Bankiiiz Editions
  • Nombre de joueurs : 2-4 (optimum: 2-4. Ou 0, plutôt)
  • Age conseillé : dès 10 ans (bonne estimation)
  • Durée : 25 minutes. Mais vraiment
  • Thème : Civilisation mystérieuse
  • Mécaniques principales : Draft, majorité, construction, puzzle

12 Comments

  1. Hello Gus! Que c est bon de lire tes critiques bien argumentées avec des positionnements affirmés, qui ne fleurtent pas avec le consensualisme de la blogosphère ludique ! Y a pas à dire, rien de tel que de garder sa liberté de penser, son esprit critique !

    1. D’accord avec toi Greg sur la qualité des articles 😍, mais sur ce coup je ne vous suis mais alors pas du tout sur votre ressenti de Mu (certes le jeu mot est bien trouvé mais pas là)
      Ce qui est marrant , c’est que beaucoup vous lise et me parle que vous avez descendu ce jeu qui se revelle retord:-/ à souhait
      Donc j’enchaine les animations et les gens sont conquis. Pas de temps mort , une bonne rejouabilité grâce aux projets variés, la pose des bâtiments a tenter de créer ou pas des sources apporte sa part de plaisir, un draft tendu avec la possibilité de réserver une carte pour le tour suivant, l’interaction militaire,…Donc cette note collégiale de 3 ou moins ne lui ressemble pas. À tous , essayez plutôt et commentez

      Nico

    1. Gus, Paul, juste Gus. Pas Monsieur 😉

      Merci pour votre question

      Wingspan devrait arriver aujourd’hui à la rédac, c’est prévu

      Et promis Paul, test et chronique sont prévus ces prochains jours (mais le jeu est déjà épuisé 😲)

      Bon weekend Paul

  2. Bonjour Gus, je suis tout à fait d’accord avec toi sur le scoring de fin, c’est d’un compliqué pour pas grand chose. Par contre, je trouve qu’il y a quand même un plaisir certain à jouer la mécanique et le côté je fais avec ce que j’ai.

  3. Comme quoi les goûts et les couleurs,

    De mon côté j’ai beaucoup apprécié ma partie de Mû même si je te l’accorde une petite feuille score aurait été un plus pour le décompte final.

    Sinon, au passage c’est un jeu de Johan Benvenuto ET David Paput 😉

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.