Escape Games, jeux de plateau, Grandeur Nature. 20’000 Jeux sur les Mers, quand la croisière s’amuse vraiment

Temps de lecture: 2 minutes

Vous faites quoi, vous, du 17 au 24 mars 2019?

Ça vous dit qu’on parte tous ensemble en croisière sur la Méditerranée? Départ de Marseille le 17 mars, puis

Et pourquoi est-ce qu’on vous parle d’une croisière sur Gus&Co? Parce que depuis il y a cinq minutes, on a arrêté les jeux et qu’on s’est mis au tourisme?

Non

Oui

Non, presque

Oui, peut-être

Je ne sais plus où j’en étais…

Ha oui

20’000 jeux sur les mers, la croisière

Cette croisière est tout ce qu’il y a de plus particulier (et de chatoyant) puisqu’elle propose aux joueurs et aux joueuses de se retrouver pendant une semaine en croisière pour… JOUER!!!

Le bateau sera blindé de jeux de plateau à dispo, mais pas que

Différentes animations seront proposées, tels que des jeux de rôle, des GN, de la créa de proto avec concours, en passant par des Escape Games possibles dans les différentes villes traversées

Une équipe de joueurs et joueuses, Capitaine Meeple, assurera toute la partie anim et jeux, et l’équipe du bateau, le Costa Diadema, tout le reste. Dont éviter les icebergs (oui, ne me contredisez pas, il y en des palettes en Méditerranée #profdegeo)

Le Costa Diadema, en plus de suivre une charte verte, propose piscine, salle de sport (pour aller se muscler les doigts pour mieux lancer les dés, entre deux parties), buffet. Bref, la totale

Avec des escales dans les différentes villes traversées

Et ça coûte combien tout ça?

La semaine commence à 845€ par personne en all-inclusive pour voyager dans la cale et ramer en chambre quadruple, jusqu’à 1’841€ avec une chambre deluxe pour se la ramener

Enfin, all inclusive… Il faudra juste rajouter les entrées aux Escape Games dans les différentes villes

En tout cas, c’est un super concept!!!

Si j’arrive à me dégager du temps pour venir et à me faire transplanter une nouvelle oreille interne pour ne pas avoir la nausée pendant une semaine (vomir sur le plateau de Scythe n’est pas forcément toujours très apprécié), je viens!

Comme ça, après, on pourra vraiment dire que la croisière s’amuse

Et vous, vous venez? Un concept qui vous branche?

Pour en savoir plus sur Capitaine Meeple et la croisière, c’est ici

Pour réserver votre séjour, c’est ici

Et encore une dernière chose

Parce que les orgas sont super sympa, et puisque vous allez lu cet article jusqu’au bout et que vous êtes déjà en train de vous demander si vous allez vous faire péter le voyage, hop, un petit 10% pour vous

Rentrez juste le code promo « Gus&Co10 » et pouf

39398672_991657377683821_6782122233650216960_n

 

16 Comments

  1. Pour moi c’est une fausse bonne idée, soit je joue soit je voyage mais le mix des 2 ne me branche pas du tout. Je ne vois pas l’intérêt d’être sur un bateau pour jouer à des jeux de société. Si c’est pour les gamers, ils ont déjà les jeux et ils se moquent de où ils jouent. Si c’est pour les casuals, ils préféreront une croisière sur un autre thème.
    J’espère pour eux que je me trompe.

    1. Pour réagir au commentaire de Snacketc, je vais dérouler les activités ludiques de la croisière 20 000 Jeux sur les mers, SANS parler des jeux de sociétés, pour démontrer que les jeux de société ne sont que la partie émergée de l’Iceberg (sans mauvais jeux de mots héhé)

      C’est parti !

      LES MEEPLE MAP : les carnets de voyage immersifs

      La croisière se présente avant tout sous forme de circuit avec des visites à faire :les 6 villes escales proposeront une aventure touristique scénarisée imaginée par Capitaine Meeple et baptisée « MEPPLE MAP ». Une Meeple Map est un carnet de voyage présentant un circuit sous forme d’énigmes racontant une histoire qui valorise le patrimoine culturel de la ville. Chaque ville est le chapitre d’une aventure à mener seul, en couple, en famille ou entre amis et qui poussera le visiteur à rencontrer les habitants, observer des détails imperceptibles sur les monuments ou encore en apprendre sur les mystères historiques… Comme une enquête à la Benjamin Gates menée en toute autonomie ! Fini la passivité des visites guidées en « troupeau ». La MEPPLE MAP mêle récit imaginaire et faits culturels historiques. C’est une carte qui brouille les frontières entre légendes et réalité pour immerger le joueur-visiteur dans une quête troublante de réalisme. Pour élargir l’expérience ludique au maximum, une sélection de salles d’Escape Game sera proposée dans chaque ville pour que les fans d’escape puissent clamer tout haut : « j’ai fait la grande tournée des Escapes Games du bassin méditerranéen » !

      VISITEZ L’INVISIBLE

      A bord, entre deux escales, Capitaine Meeple propose d’augmenter le potentiel touristique grâce aux nouvelles technologies : vous pourrez admirer sur le pont du bateau des animaux marins en réalité augmentée, ou visiter des monuments disparus d’une des villes escales en réalité virtuelle. En complément, un florilège d’activités est proposé par une joyeuse équipe de spécialistes passionnés, dont l’objectif est d’hybrider les expériences ludiques. En effet, vous pourrez par exemple, découvrir une exposition d’artistes illustrateurs en réalité augmentée dans les couloirs du navire depuis votre mobile !

      UNE AVENTURE SCENARISEE A BORD DU NAVIRE

      Et ce n’est pas tout : des créations sur mesure ont été imaginées spécialement pour la croisière, comme le jeu grandeur nature immersif « Minuit meurtre en mer » d’après le jeu de société du même nom ! Ainsi qu’un Cluedo géant ambiance années folles, qui se mariera parfaitement avec les décors italiens des petits salons feutrés du navire. Les costumes et accessoires destinés aux joueurs sont d’une qualité équivalente aux tenues des troupes de spectacles professionnels, et seront entièrement fournis par l’équipe ludique. En soirée, vous ferez vibrer les planches du navire lors de soirées concerts, en particulier dans le cadre de la Saint-Patrick avec la présence à bord de deux groupes « résidents » : le NAHEULBAND du Dongeon de Naheulbeuk et QUATRE PIECES DE HUIT, au thème folk-pirate, qui vous conteront des récits interactifs en musique pour vous embarquer dans un imaginaire qui dépasse la méditerranée.

      DES JEUX PROTOTYPES

      Vous êtes un véritable « ludovore » et les grands classiques des éditeurs de jeux plus n’ont aucun secret pour vous ? Une sélection de jeux de plateau, de deck, de rôle sur table, de figurines, de tournois de jeux et même de tests de jeux prototypes seront proposés aux plus gros joueurs. A bord, Capitaine Meeple a imaginé les « GAME DESIGN DAYS » : la convention spéciale des jeux prototypes (jeux de société, jeux de cartes, jeux de plateau, applications, jeux de figs et jeux de rôle) en présence de leur créateur pour certains d’entre eux. Les joueurs seront invités à les tester en exclusivité lors de cette convention spéciale et unique. De nombreux lots et prix seront à gagner pour l’occasion !

      LES JEUX DE DEMAIN

      le caractère hybride et immersif de l’expérience ludique est important : jouer en mer peut se faire via des centaines de manières. Nous avons choisi de croiser plusieurs jeux et types de jeux qui se suffisent habituellement à eux-mêmes pour étendre leur potentiel ludique : c’est le cas par exemple de TableTech, qui est une grande table de 180cm et qui dématérialise une partie d’un jeu de société pour en déployer la jouabilité. Par exemple on peut charger plusieurs configurations en avance d’une partie de Zombicide, ce qui supprime toute la partie de préparation des tuiles sur la table avant la partie, et permet de déplacer les figurines sur une map sonore, animée et plus que réaliste ! Ideal pour ce genre d’événement comprenant de nombreux joueurs et parties. Un gain de temps important, et qui facilite la mise en place et le rangement ! Et fini les tuiles manipulées par tout le monde, qui se retrouvent perdues sous la table. Ce mode de jeu novateur permet d’ajouter à la boite de jeu son extension hybride, sans pour autant se passer d’acheter la boîte classique car ces tables sont avant tout utiles aux éditeurs en salon pour les parties grand format, et à la fois potentiellement capable de se retrouver chez un particulier comme extension en ligne pour jouer avec des joueurs éloignés géographiquement, mais sur une table physique avec les vrais figurines de la boîte de jeu! Des capteurs RFID dans la table permettent également de connecter des jeux de cartes et afficher de la réalité augmentée. De quoi faire bouillonner l’imagination et les idées de nombreux joueurs et créateurs !

      Vous en voulez encore ? Je continue !

      DE LA CREATIVITE

      Certains artistes en herbe pourront imprimer leur création favorite dans le Fab Lab ou crafter à la main des objets originaux et pratiques à bord ! Des artistes crafteurs vous permettront de créer vos boites de rangement de pions et de cartes, ainsi que des « DiceTower » originales et personnalisées ! Pleins d’autres objets DIY seront au RDV aux ateliers Crea’Geek. Pour les plus gourmands, des sessions d’art culinaire vous permettront de décorer et sculpter votre goûter à l’effigie de votre série ou personnage préféré ! Pour les artistes nés, Capitaine Meeple fédère la synergie des talents en vous offrant la possibilité de rencontrer des profils qui vous ressemblent : présentez vos œuvres créatives à bord et échangez avec un panel d’autres artistes ! Que vous ayez vos toiles prêtes dans vos cartons ou des oeuvres réalisées directement sur place, vous pourrez découvrir votre tableau, illustration ou sculpture en réalité augmentée aux côtés des autres artistes de la croisière ! Pour les cosplayeurs et cosplayeuses, des astuces makeup, coiffures et nail art seront au rdv afin d’échanger et vous révéler dans votre élément. Si le feu des projecteurs ne vous fait pas peur, il vous sera possible de défiler lors d’un concours à bord sur la grande scène du Costa Diadema, devant les 5000 passagers ! Mais pour cela, il ne faudra pas oublier d’embarquer votre plus beau costume dans votre valise 😉

      PLUSIEURS NIVEAUX DE JOUABILITE

      Vous venez pour « voir » et préférez assister plutôt que participer ? Aucun problème, vous apprécierez les spectacles d’impro ludique sur le thème du jeu avec possibilité d’y prendre part… Sans monter sur scène ! Une troupe d’improvisation théâtrale proposera l’expérience d’interpréter sur scène et en temps réel votre partie de jeu de rôle sur table, pour que les personnages de votre récit prennent vie en chair et en os sur scène, incarné par les acteurs! De nombreux spectacles à thème pleins d’humour et riches en références ludiques vous accompagneront dans ce retour à l’enfance et dans la découverte du monde du jeu, pour un lâcher prise et un dépaysement total. Cette croisière permet donc de venir avec vos enfants, votre femme, vos grands-parents… Pour la première fois, une aventure ludique s’ouvre à ceux qui n’ont jamais baigné dans le grandeur nature ni même à une table de JDR, sans pour autant altérer la qualité et le choix des jeux que les habitués affectionnent. Vous aurez huit jours pour vous essayer à toutes sortes d’activités ou les faire découvrir à vos proches, alors lancez-vous ! « 20 000 Jeux sur les Mers » a été spécialement imaginé dans ce but.

      UNE EXPERIENCE INTERGENERATIONNELLE

      Cette diversité à tous les niveaux permet de correspondre aux goûts de tous, et au rythme de chacun. Un « gros joueur » pourra tout à fait passer 2h à Cthulhu Wars ou s’attabler à une mini campagne des Ombres d’Esteren, pendant que les enfants feront une partie de troll Ball dans la piscine, alors que les parents seront en MEEPLE MAP à Rome, pour finalement se retrouver tous ensemble le soir avec les grands-parents qui reviennent du casino. Le soir, tous pourront se retrouvent pour profiter ensemble du dîner et d’un spectacle interactif, d’une soirée concert ou d’une table de jeu en famille !
      Le navire est également accessible aux personnes à mobilité réduite. Des cabines, certes peu nombreuses sur le navire, mais au même tarif que les cabines destinées aux personnes mobiles, permettent de débarquer et d’embarquer en autonomie et circuler librement sur le navire. Pour les enfants, des clubs ludiques pour jeunes de 3 à 17 ans sont entièrement gratuits et gérés par des animateurs professionnels (les 3 repas + goûter inclus). Vous pouvez donc passer la journée sans vos enfants, tout comme les laisser 2h le temps d’aller au sauna ! Bien sûr il y a 3 catégories d’âges qui ont chacun leur programme. Les tout petits, les enfants, et les ados pourront passer la journée entre eux !

      Pour conclure, nous souhaitons que chaque lecteur de cet article nous donnera une chance en comprenant qu’il s’agit d’un concept nouveau qui s’éloigne des croisières « jeux de société » qu’a pu proposer « BGG » aux USA, car nous avons largement étendu l’expérience sur des activités élaborées sur mesure, exclusives, dont de nombreux prototypes. Nous avons conscience que pour chaque « grande première » il y a toujours des sceptiques, des avis plus ou moins variés quant au succès de ce projet, de son contenu, de son format, et de ses organisateurs. Mais nous assumons nos rêves et nos actions pour faire en sorte que cet événement soit une réussite.

      Au plaisir !
      Diane

      1. J’avoue que je suis allé un peu vite sur mon analyse et je n’ai pas regardé la vidéo proposée. A ce sujet, la vignette présentant un homme et une femme avec un verre à la main est la raison qui m’a fait non seulement ne pas vouloir la regarder mais surtout m’a donné l’impression d’une croisière pour célibataire.
        Maintenant avec le programme présenté c’est tout autre chose. Il y a un travail de dingue derrière pour proposer toutes ses activités.
        En tout cas tu m’as donné envie d’y aller mais toujours pas en famille même si tout est fait pour cela. Les jeux de sociétés ont le vent en poupe mais pour passer une semaine sur ce thème ça reste un public de niche et je crains que cela ne remplisse pas le bateau. Ce n’est que mon ressenti bien entendu et j’espère de tout cœur me tromper. Bonne chance

  2. Bonjour Snaketc,

    Effectivement la première image de la vidéo est trompeuse… Mais pour répondre à ta remarque, sache que le concept de cette croisière c’est justement de proposer des activités qui vont bien au-delà des expériences ludiques que nous pouvons tous avoir chez nous, avec des amis ou de la famille, autour d’un bon jeu…
    Nous souhaitons faire de cette semaine de vacances, un moment exceptionnel à travers les conditions de jeux que nous nous engageons à apporter en s’appuyant sur tout le confort apporté par le bâteau et la formule « all inclusive », mais également inoubliable grace à toutes les émotions partagés pendant ces moments de jeux.
    Les équipes travaillent dûre, merci pour la confiance et le soutien…

  3. Que les croisières polluent un max sur mer comme sur terre, cela ne pose pas un petit problème éthique ? Costa a beau s’habiller de développement durable, quand on lit les rapports, il n’y a vraiment pas de quoi s’enthousiasmer. Par exemple rapport de développement durable 2017 (tout est sur leur site) : objectif : une réduction de 25% des émissions en 2020. Un paquebot géant, c’est un million de voiture en une journée niveau émission (source : novethic). Super on sera à 750000 voitures … en 2020 ! Si Costa veut vraiment agir pour l’environnement, que l’entreprise arrête de mettre des bateaux à l’eau… et si on veut les aider, arrêtons de monter dedans.

  4. Heureusement le Costa Smeralda fonctionnant au GNL (gaz naturel liquide) prévu pour 2019 permettra de réduire presque entièrement les émissions de particules fines et d’oxydes de soufre tout en diminuant les émissions d’oxydes d’azote et de CO2. Fini le fuel lourd! Vivement que les autres compagnies de croisières s’y mettent aussi !

  5. Bonjour Diane. Le GNL, c’est 25% de Co2 en moins (https://www.connaissancedesenergies.org/des-croisieres-au-gaz-naturel-liquefie-150731). Je rappelle que la planète est qualifiée d’étuve par N.Hulot et qu’il faut réduire énormément les émissions. Premièrement ceci nous fait quand même l’équivalent de centaines de milliers de voiture par jour pour 100 fois moins de personnes. Secondo, les navires au GNL sont des navires EN PLUS. D’ici 2024 la flotte mondiale de paquebot devrait doubler (https://reporterre.net/Les-paquebots-geants-sont-une-source-geante-de-pollution-marine). Enfin, sachez que les autres compagnies n’ont pas attendu Costa pour se mettre à la protection de l’environnement : Costa est même plutôt très mal notée par Friends of the earth (https://foe.org/cruise_line/costa-cruises/) en 2016. 13 paquebots GNL sont en construction (voir article de reporterre). Tout cela pour dire que selon moi l’activité de croisiériste est irresponsable, qu’aller sur ces bateaux est irresponsable et qu’organiser des activités sur les bateaux qui pourraient inciter du monde à y aller est irresponsable.

  6. Bonjour Xavo, merci pour ces éléments… et les sources, je vais en prendre connaissance… et en rapporter quelques autres…. Ce que l’on sait c’est que la règlementation européenne tarde à mettre en place des normes plus strictes. Ce sera le cas en 2020. Quand à Costa, leur prochain navire sera le 2nd paquebot à propulsion au GNL a sortir des chantiers (ce qui est plutôt bien). Moi ce que je constate c’est que le secteur a pleinement pris conscience de son impact sur l’écologie et la nécessité de faire leur révolution vis a vis d’un public de plus en plus exigeant… Si tu prônes la décroissance à tout va… tu pourras toujours voir le verre à moitié vide… mais dans ce cas faut arrêter d’acheter des boites de jeux… car elles sont importées en Europe avec des bateaux qui polluent quasiment 3 fois plus que les paquebots… Il faut faire pression sur les politiques pour les règles changent et les acteurs économiques s’adapteront… Le combat a mon sens est là… Après je pense qu’en une semaine sur un navire de ce type là je pollue bien moins que si je faisais 5 WE, en avion, dans chacune des villes… Si tant est que l’on ai encore le droit de voyager…

    1. On a vu ce que cela donne la pression sur les politiques et le bon vouloir des lobbys.. euh de l’Europe, par exemple avec Hulot. Non, le bon chemin c’est de se prendre en main et de commencer par soi. Entre faire n’importe quoi et la décroissance, il y a quelque chose qui consiste à prendre ses responsabilités… Visiter 5 villes en une semaine, je trouve cela idiot. Quand je dis visiter, j’entends voir des monuments, des musées et des lieux d’exception mais aussi vivre dans ces villes, même quelques jours, pour apprécier leur rythme, voir la vie quotidienne, gouter leur atmosphère. Alors utiliser un véhicule qui pollue comme des centaines de milliers de voiture pour y passer un jour, ça frise le délire. Pour info, Rome, Barcelone et Marseille sont accessibles en train. Entre ne plus rien faire et essayer de réduire son impact écologique, il y a une sacrée différence que vous ne semblez pas voir.

      1. Xavo, on est bien d’accord, si on veut élever le débat, il faudrait probablement parler de la place (et du besoin) de loisirs dans notre existence… J’aurai bien écrit qu’il suffit d’un bon bouquin (trouver à 50 cts dans une brocante ou dans la bibliothèque de ta grand mère) et d’un feu de cheminée pour être totalement satisfait (sauf qu’on a plus le droit non plus de faire des feux de cheminée…), mais même là on se heurte à des barrières… On parle toute la journée de bien être, d’équilibre de vie, mais a part ceux qui le trouve dans un retour à la nature radical, la grande majorité d’entre nous le trouve plutôt dans notre mode de vie et les nombreuses sollicitations.. Si je te suis commençons par supprimer nos écrans, téléphones et internet… qui représenent a eux seuls 5% des émissions de la planiète… bien plus que l’impact des bâteaux de croisière. Mais quel monde nous promets-tu ? Je pense que c’est au politique de prendre la mesure et leurs responsabilités. Il suffit de voir le buzz de l’intervention d’Aurélien Barreau (?) la semaine dernière. Or qui peut exercer la pression sur les politiques si ce n’est nous…
        Après je suis d’accord avec toi, on ne découvre pas une ville en 1 journée… mais en revanche en une semaine je vais probablement avoir la possibilité de choisir celle ou j’aurai envi d’aller passer 3 ou 4 jours, ou une semaine… Et le format croisière (indépendamment des activités proposées) me permet à moindre cout d’avoir cet aperçu… Moi j’ai appris a regarder les tendances… aujourd’hui elles vont dans le bon sens.. .même si elles ne s’infléchissent pas assez… je te le concède, sur l’indicateur Ecolo.
        Après veut-on une guerre civile ? Parce qu’en situation de crise, et c’est le cas actuellement, la rupture que tu prônes n’est malheureusement pas à la portée financière, de nos économies… Exercer encore plus de pression sur la société c’est courrir le risque que ca pète…
        Je te prends un dernier exemple : on me contraint pour faire du feu une fois de temps en temps dans mon jardin… OK… mais d’un autre côté je n’ai jamais vu un seul piquet de grève verbalisé alors qu’ils passent des journées à bruler des pneus devant les grilles de leurs usines…
        L’important c’est dans parler et que ca bouge a tous les niveaux… Et ca commence à bouger…
        Dit toi que chez CAPITAINE MEEPLE on se sent plus que concerné, on peut même dire que nous sommes impliqués… mais on cherche également a vivre avec notre temps…
        Merci de tes réactions en tout cas.

        1. Je ne prône aucune rupture et ne promet aucun monde dans mes interventions. J’affirme juste qu’il est irresponsable de rejeter pendant une semaine du CO2 comme 100 voitures …En plus, ne pas aller sur un paquebot, c’est très abordable cela ne coûte rien !
          Mais vous pouvez garder vos écrans, votre voiture…etc. Moi, je compare ce qui est comparable en nécessitant et en ampleur : 100 voitures par jour pour ses loisirs. 100 VOITURES PAR JOUR !! Et ce n’est qu’un des effets néfastes des paquebots ! Notez qu’en participant à l’organisation de cette croisière, votre message envers les politiques c’est « on veut des loisirs super polluants ». Ils l’ont bien entendu je crois.

          Pour moi, lire « Dit toi que chez CAPITAINE MEEPLE on se sent plus que concerné, on peut même dire que nous sommes impliqués… mais on cherche également a vivre avec notre temps… », cela n’a aucun sens. Promouvoir des croisières et se dire concerné, c’est comme shooté un tigre et se dire protecteur de la nature. De plus, les paquebots ne sont pas vraiment un loisir de notre temps puisqu’il date du XIXe siècle.

  7. Le réchauffement climatique, à l’échelle de la planète > la production d’électricité… (a cause de l’explosion de la consommation (des besoins ?) dans les pays en développement et qui utilisent encore massivement, voire exclusivement les énergies géofossiles (en résumé les centrales à charbon)… la pire menace écolo a moyens termes > que tous les chinois se mettent à la voiture électrique, car ils ne savent pas encore produire de l’electricité propre… En France on a pas se problème on fait dans le nucléaire…
    A l’échelle de la France, la circulation et les déplacements, qui sont notre première source de pollution… or en matière de politique de transport, c’est bien le politique qui a la main…
    D’où ma position > si on veut agir il faut faire pression sur le politique, pour que les normes changent…
    La pollution à Marseille qui fait des ravages c’est d’abord les transports et les véhicules… tout les jours… le poids des navires dans cette pollution c’est 20% (en parlant du traffic marchandises + passagers) d’après un article que j’avais lu cet été…
    Dont tu peux supprimer les navires de croisières, tu ne sauveras pas Marseille de ses problèmes de pollution.. Et leur impact en 2020 sera encore 3 fois moindre.
    La croisière est un loisir du XIXème… ok, mais il est en plein essort en 2020.. en particulier en Europe… un peu comme les jeux de société, dans 15 jours à ESSEN 1200 nouvelles références viendront « polluer » notre monde… Aïe, Outch… Zut… Flute…
    On peut aussi éviter de respirer… ca fera moins de CO2 dans l’air…

    Si tu es joueur je te pose une question : tu gagnes 2 places pour aller à la GENCON… tu déclines pour raison écolo ? Ou tu profites de l’aubaine ?

  8. « On peut aussi éviter de respirer… cela fera moins de CO2 dans l’air… » Cette remarque montre à quel point vous ne voulez pas situer le débat au niveau où il doit se situer. Je vous parle de votre offre : aller jouer à des JDS sur un bateau de croisière, Vous me répondez « pollution en Chine » et « respiration ». Il ne peut y avoir de discussion si vous n’acceptez pas de cadrer le débat à votre responsabilité qui est d’aider les croisiéristes à remplir un de leurs navires. Il ne s’agit évidemment pas de tout arrêter mais d’aller vers plus de sobriété. Aujourd’hui,8 octobre 2018, est tombé un nouveau rapport du GIEC qui appellent à de profondes remises en cause (lui, pas moi) et vous en êtes encore à défendre les paquebots avec des arguments tous aussi foireux les uns que les autres. Pourquoi foireux ? Simplement parce qu’avec votre raisonnement, tous les pollueurs peuvent continuer de polluer sous prétexte qu’ailleurs quelqu’un ferait pire et qu’il faudrait commencer par ça ou ça. Cela doit d’ailleurs être ainsi que cela se passe ! Assumez simplement que vous aidez les croisiéristes dans leur développement et assumer que cette activité possède une empreinte écologique considérable rapportée aux nombres de personnes concernées. Oui tous les loisirs ont une empreinte écologique… mais certains, comme les croisières, infiniment plus que d’autres. Après je comprends que vous jugiez cette activité agréable voire intéressante. Ce n’est pas mon point de vue, mais il n’y a pas de vérité en la matière.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.