Les Aventuriers du Rail New York. 0% de matière grasse, 100% allégé

Temps de lecture: 4 minutes

Ultra-court, des parties de 10 minutes, parfait pour faire découvrir le jeu de société moderne à mamie

  • Date de sortie : Juillet 2018
  • Auteur : Alan R Moon (le même auteur de tous les Aventuriers du Rail depuis quatorze ans)
  • Illustrateur : Julien Delval (le même illustrateur de tous les Aventuriers du Rail quatorze ans)
  • Editeur : Days of Wonder / Asmodée
  • Nombre de joueurs : 2-4 (optimum 2-4)
  • Age conseillé : dès 8 ans (bonne estimation)
  • Durée : 10-15 minutes (mais si, vraiment)
  • Thème : new york, taxi, ville, tourisme
  • Mécaniques principales : connexions, objectifs secrets

Les Aventuriers du Rail New York? Ça me dit quelque chose

Je ne me lasse pas de cette vidéo. Parce que je suis un vieux. Il n’y a que les gens nés dans les années 70 qui peuvent se souvenir de ce film culte…

Mais revenons à nos moutons taxis. Les Aventuriers du Rail New York est la 112e (pas loin) extension du jeu primé par le Spiel en 2004. Un titre culte et classique des jeux de société modernes

Alors que les autres itérations proposent de batifoler dans des pays (Suisse, Allemagne), voire des continents entiers (Europe, Asie, Afrique), New York propose de rester sur le territoire unique d’une ville

Si dans les autres titres il s’agissait de construire des voies de chemin de fer, de connecter des villes, de poser des wagons sur des lignes, dans Les Aventuriers du Rail New York on pose des bus et des taxis entre différents lieux majeurs de La Grande Pomme dans les années 50: Times Square, Central Park, etc. Le titre de l’extension n’a donc plus rien à voir. Mais passons

Le thème est, comme dans tous les Aventuriers du Rail, pas très immersif. C’est surtout une excuse pour s’amuser sur une carte à relier des villes, des destinations. Mais c’est quand même vachement pratique pour réviser sa géographie

Et comment on joue?

Qui n’a jamais joué aux Aventuriers du Rail?

Au début du jeu, chaque joueur et joueuse reçoit des cartes objectifs secrets. Des routes, des connexions à effectuer. En fin de partie, si réalisées, ces routes rapporteront des points. Sinon, ces points seront retranchés du total final

A son tour, on peut effectuer une action sur trois:

Piocher deux cartes « transports » parmi les cinq visibles ou de la pioche

Piocher deux nouvelles cartes « objectifs secrets » et n’en gardant au minimum une

Poser ses figurines « taxis » entre deux villes en défaussant les cartes « transports » correspondants à la couleur de la route

Voilà, c’est tout

Ces règles ultra-simples, ultra-fluides ont fait tout le succès des Aventuriers du Rail à travers les années. Il faut dire que depuis 2004, dans toutes les extensions / stand-alone, on retrouve toujours plus ou moins les mêmes règles: piocher, poser. L’éditeur a toujours voulu fidéliser son public en proposant la même chose mais avec à chaque fois un léger twist différent: les tunnels en Suisse, les ferries en Europe, ici, dans Les Aventuriers du Rail New York, les attractions touristiques qui rapportent des PV finaux

Et comment on gagne?

Dès qu’un ou une joueuse ne possède maximum plus que deux taxis dans sa réserve, on finit le tour en cours et on procède au décompte final. Chaque connexion effectuée rapporte plus ou moins de PV selon leur longueur, puis on révèle ses cartes « objectifs secrets » et on on valide, ou pas, ses connexions réalisées. Et enfin, chaque joueur et joueuse remporte des PV supplémentaires pour les attractions reliées

Simple comme bonjour

Encore une fois, cette simplicité a fait tout le succès de la gamme

Mais alors, qu’est-ce qui change dans les Aventuriers New York?

Les PV pour les attractions touristiques

Mais surtout, que la partie ne dure que 10 à 15 minutes. Mais vraiment

Le plateau est minuscule, pas de quoi s’étendre sur des kil, pas comme le jeu de base de 2004 aux US

Et surtout, chaque joueur et joueuse ne dispose au départ que de 15 figurines à poser, alors qu’il y en a exactement trois fois plus dans le jeu de base. Donc on n’en posera au minimum que 13. Pas le temps d’en perdre, du temps

Des parties extrêmement courtes, fulgurantes

Interaction?

Très douce, comme un dessert chia-lait de coco. On peut piquer des cartes « transports » de la pioche, on peut « bloquer » les autres en leur chouravant une connexion. Mais comme on ne connaît pas les cartes « objectifs secrets » des autres, on ne le fait pas forcément exprès

Avec un petit effet de course à essayer de relier les routes les plus longues pour scorer le plus en fin de partie

Voilà, c’est tout

Donc pas une interaction de folie directe, franche ou agressive

A combien y jouer?

Le jeu est tellement court qu’à peine commencé, on n’a même pas le temps de se rendre compte que la partie est déjà finie

Donc à 2, 3 ou 4, finalement ça ne compte pas vraiment

Avec toutefois un petit ajustement à réaliser à deux: il existe des doubles-routes. A deux, on peut n’en utiliser qu’une seule. Histoire de tendre un peu le jeu et créer plus de blocage, sinon c’est trop facile

Alors, Les Aventuriers du Rail New York, c’est bien? Critique

Ça reste les Aventuriers du Rail. Mêmes règles, même jeu, à quelques détails près

Après une grosse méchante plantée avec Les Aventuriers du Rail Autour du Monde, beaucoup trop long, beaucoup trop raté, Days of Wonder / Asmodée nous revient ici avec un format ultra-allégé décomplexé

On prend les mêmes, mais on taille dans le gras pour proposer un jeu ultra-court vraiment tout public

Score:

Anticipation: 1/5: Encore un Aventurier du Rail? Sérieux? Est-ce que la série a encore de nouvelles choses à nous apporter?

Pendant la partie: 5/5. Les parties sont tellement courtes, intenses, on en plie une en 10 minutes, qu’on se ramasse une belle claque

Après la partie: 5/5. On y rejoue? On a toujours 10 minutes « à perdre » dans sa vie. C’est parti!

Score: soit 2/5 pour le maigre intérêt que le jeu présente. C’est du Aventuriers du Rail, en format ultra-court, ultra-allégé. Creux. Soit 5/5 pour la perf de proposer un jeu au format tellement court. Tout dépend du public. Si on veut faire découvrir le jeu de société moderne à ses collègues de boulot, à ses enfants, à mamie pour lui proposer autre chose que le Scrabble, les Aventuriers du Rail New York est un formidable véhicule. Certainement le meilleur Gateway Game sur le marché, toute catégorie confondue

Et encore une toute dernière chose

Décidément, Asmodée a compris qu’un tel format pouvait attirer un certain public. Quelques semaines après New York ils viennent tout juste de sortir en ce mois d’août 2018 une nouvelle, nouvelle, nouvelle extension, carte, Les Aventuriers du Rail Express

La carte Europe, mais en version ultra-light aussi

Les Aventuriers du Rail sont devenus les Marvel et les Star Wars du jeu de société. On va en bouffer toute sa vie, ad nauseam. Vivement la prochaine extension

Vous pouvez trouver Les Aventuriers du Rail New York chez Philibert ici

Chez Jeu du Bazar,

Et si vous habitez en Suisse (ou ailleurs), chez Helvétia Games Shop

 

1 Comment

  1. Bonjour,

    Avec notre asso, nous cherchons un jeu, rapide familial, auquel même un public non-joueur peu accrocher en moins d’une partie, pour pouvoir organiser sur un après-midi un petit tournoi découverte. D’après votre article, je pense que l’on va tester AdR NY ou Express, car ça me semble répondre pas mal à ces critères ! (l’année dernière nous l’avions fait avec Kingdomino, ça avait un super succès !)

    PS : si vous avez des idées de jeu, rentrant dans cette catégorie, nous sommes preneur.

    bonne semaine,
    JiDul

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.