Le jeu de société comme rempart contre la solitude

Temps de lecture: 4 minutes

Nous n’avons jamais été aussi seul·e·s

Ce qui est plutôt contradictoire, alors qu’il n’y a jamais eu autant de moyens d’être en contact les uns avec les autres. Facebook, Instagram, Whatsapp, Twitter, Snapchat, Linkedin

Mais est-ce suffisant pour ne pas se sentir isolé·e·s?

Bien sûr que non

C’est peut-être justement le contraire qui se produit. Tous ces moyens renforcent encore plus ce sentiment de solitude. On n’a plus besoin de se voir en vrai, puisque, après tout, on peut rester en contact continuellement et virtuellement

Mais est-ce que ça suffit de s’envoyer des messages, des Snap, pour rester connecté·e·s, entouré·e·s?

Bien sûr que non

Le digital ne pourra jamais remplacer l’humain, le contact, le regard

Animal

Nous sommes des animaux grégaires. Sociaux. Nous avons besoin des autres pour grandir, évoluer, nous inspirer, nous comparer, nous sentir entouré·e·s. Nous confier, surtout

Si le terme de solitude est discutable, car parfois choisi, préféré, il faudrait plutôt parler d’isolement

Selon une statistiques britannique de 2017, 9 millions sur 65 disent se sentir aujourd’hui isolés

Difficile de savoir comment ils sont arrivés à obtenir ce chiffre, mais la solitude est clairement une réalité qui touche avant tout les personnes âgées si elles vivent toutes seules. Jeunes, en couple, en famille, à l’école, au travail, on peut bien évidemment se sentir seul·e, mais la prévalence augmente avec l’âge et surtout avec le décès de son partenaire

Et ce n’est pas parce qu’on a 600’000 amis sur FB, autant de contacts sur Linkedin ou de followers sur Twitter qu’on ne se sent pas seul·e. La « célébrité » numérique ou même réelle n’a pas de lien direct avec des relations ou une communauté IRL robustes

Santé

Car oui et c’est prouvé, la solitude représente un réel danger réel pour la santé

Selon une étude de la professeure en psychologie et neurosciences Julianne Holt-Lunstad de l’université Brigham Young à Provo aux US, la solitude augmenterait le risque de mortalité de 26% et présenterait autant de risques que de fumer 15 cigarettes par jour, l’obésité et la pollution de l’air. Seulement ça

Pourquoi?

La solitude augmente le niveau de cortisol, l’hormone du stress. Et si trop élevé dans l’organisme, le cortisol a des effets dommageables sur le système immunitaire et cardiaque. La solitude comme facteur aggravant pour les maladies et la dépression

Car encore une fois, nous avons besoin des autres pour échanger, écouter, nous sentir entourés. C’est ce qui fait diminuer son niveau de cortisol pour faire augmenter celui de l’ocytocine, l’hormone de l’amour et du lien social

Angleterre

C’est peut-être une information qui ne vous a pas échappé, la Grande-Bretagne vient tout juste de créer il y a quelques jours le 17 janvier 2018 un ministère de… la solitude. Ou plutôt, un ministère pour lutter contre. Le tout premier ministère au monde qui va désormais s’intéresser à ce phénomène

Stephen Pond/Getty Images for Sport England

C’est la jeune Tracey Crouch qui a été nommée à ce poste, et qui va devoir à présent mettre des moyens en place pour lutter contre cette « épidémie » moderne

Entre réseaux « sociaux » qui n’ont de social que le nom et vieillissement inquiétant de la population, nos société n’ont jamais été aussi seules. Le terme d’épidémie est peut-être exagéré, mais c’est une réalité qui touche de plus en plus de gens, qui n’osent bien souvent pas avouer en être affecté, par peur de passer pour quelqu’un de pas… populaire

www.jocoxloneliness.org

Jeux de société

Est c’est là que le jeu de société intervient

Le jeu de société, comme rempart contre la solitude

Tout est dans le titre

Qu’on pratique le jeu de plateau, le jeu de cartes, le jeu de rôle, tout jeu (pas vidéo, à moins de jouer à plusieurs devant le même écran) met en présence des individus qui vont se retrouver autour d’une table pour partager un moment ludique, social. Partager

Alors certes, on passera la soirée immergé·e dans des stratégies, des univers, il ne sera pas toujours forcément question de politique, de religion ou de confessions intimes (à moins de jouer à… Fog of Love?)

Selon le type de jeu, coop, de rôle, compétitif, on s’affrontera ou collaborera, mais cela vaudra 100’000x mieux que d’être tout·e seul·e chez soi

Alors maintenant, vous ne savez pas comment vous lancer? Voici quelques pistes

Comment « commencer » dans le jeu de société moderne

Et

10 manière pour trouver des joueurs et joueuses autour de vous

Et oui, pour les plus fidèles, perspicaces et taquins d’entre vous, vous aurez remarqué que cet article fait suite au précédent, jouer en… solo (à Rush Hour, par exemple). Contradiction, ou hasard des coïncidences?

Ni l’un, ni l’autre

Alors oui, comme le dit Clément, on n’a pas toujours « sous le coude » des amis, des connaissances, un bar à jeux à proximité pour se lancer une partie. Donc jouer en solo, pourquoi pas, tant que ça ne soit pas le seul et unique moyen de faire du jeu de société

Et encore une dernière chose

Un article du NY Times qui explique comment la solitude impacte la santé

Et deux vidéos qui pourraient vous intéresser sur le sujet

Un TED qui parle des dangers de la solitude sur la santé

Et Stephen Colbert le taquin qui se moque du tout nouveau ministère britannique

Est-ce que le jeu de société vous empêche de vous sentir seul·e?

1 Comment

  1. Personnellement, je recherche activement mes moments de solitude, qui me permettent entre autre de travailler, de voyager en paix et de méditer… Mais pratiquement tous les soirs, des envahisseurs ludovores viennent s’installer tranquillement à ma table pour tripoter mes meeples et mes cartes sleevées 🙂 Par contre, je passe par un site gratuit de rencontres amicales pour lancer mes sorties -pratiquement tous les soirs donc – et cela me donne accès à énormément de joueurs et joueuses qui viennent pratiquer ce sain loisir en tant que passionnés ou curieux. Je note en tout cas que d’une année sur l’autre, celles et ceux cherchant par ce biais à rompre leur isolement sont un peu moins nombreux, ou en tout cas reviennent un peu plus régulièrement. J’avais déjà noté ce phénomène pour les sessions de découverte du jeu de rôles il y a quelques années, mais c’est bien plus simple avec du jeu de société, qui est donc comme nous le savions un excellent outil pour créer du lien social… Même Diplomacy.

Laisser un commentaire