Vous ne jouez pas assez? 10 manières de trouver des joueurs autour de vous

A bunch of people, Flickr, CC, by Giovana Milanezi
A bunch of people, Flickr, CC, by Giovana Milanezi

C’est bien beau d’acheter des jeux et dépenser en moyenne 40 euros par mois, encore faut-il trouver le temps ET les joueurs pour y jouer, deux conditions sine qua non. Et nous avons tous des agendas de ministre (et la 9e saison de Walking Dead à finir).

Bon ok on peut toujours s’agiter sur des jeux de plateau aux règles solo, comme Terres d’Arle par exemple, mais jouer seul à un jeu de société c’est comme avoir un chat qui ne ronronne pas, c’est sympa mais il manque un truc chatoyant.

On peut bien sûr également jouer aux jeux de société portés sur le net ou smartphone / iPad, mais taquiner du cube en bois virtuel, ça ne remplacera jamais la bête.

Voici 10 manières subtiles de trouver des joueurs pour pouvoir enfin jouer à cette 17ème extension de Dominion qui traîne sur votre étagère depuis 1989 (environ).

reseauxDepuis leur apparition en 2008-2009, les réseaux sociaux sont véritablement devenus de vrais repaires de joueurs. La preuve, sur Twitter on utilise même un moyen radical pour savoir qu’on parle tous de la même chose, le hashtag #j2s (qui veut dire « jeu de société »). D’ailleurs, si vous ne savez pas qui suivre sur la twittosphère franco-ludique, tout est déjà répertorié pour vous. De rien.

Si vous cherchez des joueurs, rien de plus « facile », lancez un appel, un tweet, un statut, un événement Facebook.

Avantages: beaucoup beaucoup beaucoup de joueurs présents. Genre des millions, environ.

Désavantages: les réseaux sociaux, même s’ils comportent le terme « sociaux », restent quand même bien virtuels, et les gens ne se donnent pas forcément la peine de passer IRL. Surtout qu’ils habitent souvent de l’autre côté de la planète, les coquins.

prochesSi vous avez encore des amis, de réels amis, ou des parents, ils seront vos partenaires idéals (idéaux?).

Encore faut-il que vous ne les ayez pas perdu de vue depuis le collège, lycée, fac, ou que vous vous parliez encore après cette bête histoire de qui a mangé le yoghurt de qui dans le frigo. Les amis et la famille restent le meilleur moyen de trouver des joueurs. Sortez vos portables, envoyez-leur un texto, un whatsapp, un snapchat de vous en train de dépuncher le nouveau jeu de Cathala, et hop ils accourront.

Avantages: vous les connaissez, ils vous connaissent, vous vous appréciez, vous vous faites la bise sur la barbe, la vie est belle.

Désavantages: les joueurs de jeux de société ont pour la grande majorité entre 30 et 40 ans avec un salaire moyen à élevé. Donc pile poil dans la tranche d’âge des gens qui ont (rayer la mention inutile): des enfants dont ils doivent s’occuper pour éviter qu’ils tombent dans la drogue, ou pire, qu’ils deviennent végétariens / des séances importantes le lendemain au boulot / un-e conjoint-e avec qui il faut passer du temps pour éviter le divorce, au pire, qu’il ou elle devienne végétarien-ne / un match de foot (en vrai ou à la télé. Plutôt à la télé en fait) / des vacances de l’autre côté de la planète, et par conséquent pas vraiment le temps de jouer.

Autre désavantage, jouer à des jeux d’enfoirés avec vos amis ou vos parents n’est pas une mince affaire. C’est du vécu. Je ne jouerai plus jamais à Intrigue. Jamais. Ou alors avec Hitler ou Justin Bieber.

clubs

Rien de tel que de joindre un club de jeu qui se réunit 1-2 fois par semaine / mois. La coti est souvent ridicule et anecdotique, et ces lieux vous permettront de jouer souvent et de rencontrer des gens hors de votre cercle habituel.

Avantages: toujours ouvert, beaucoup de jeux dispo, avec parfois des événements: tournois de pétanque russe, curling sur velcro, avant-première du dernier jeu de Wolfgang Rosenfeld, etc.

Désavantages: pas tous les hameaux/villages/villes n’ont un tel lieu de jeu. L’occasion idéale de proposer à votre mairie d’en ouvrir un?

barComme les clubs, les bars à jeux vous proposent de prendre des conso et de passer l’aprem ou soirée devant des jeux de plateau. La classe. Et on ne vous dit pas forcément ça pour pousser notre Bar à Jeux à nous (d’ailleurs, je ne devrais pas vous le dire, ne le répétez à personne, mais j’ai un plan pour racheter Starbucks et proposer des jeux de plateau en plus des cafés à 10 euros les 2dl). De tels lieux publics vous permettent de jouer souvent et de rencontrer du monde.

Avantages: horaires réguliers, beaucoup de joueurs dispos, beaucoup de jeux dispo, beaucoup de café dispo.

Désavantages: y venir régulièrement risque bien de grever votre budget conso du mois. Et pas tous les hameaux/villages/villes n’ont de tel lieu de jeu. L’occasion idéale d’en ouvrir un?

collèguesVous les voyez tous les jours, et quand vous leur racontez que vous avez passé votre weekend à pousser du cube ils vous regardent souvent avec de gros yeux et vous passez pour un (rayez la mention inutile) asocial / nerd / tueur en série / quelqu’un qui n’aime pas le foot. Votre boîte compte 3’000 employés? Si je sais bien compter, ça fait donc… 3’000 joueurs potentiels?

Sautez sur l’occasion pour proposer au comité d’entreprise / direction d’organiser une soirée ou un lunch ludique hebdomadaire, rien de tel pour le team-building. En plus, pour faire venir vos collègues, vous pourrez toujours camoufler vos soirées jeux en apéros arrosés en leur proposant des party-games. Ou proposez-leur des gateway-games, ces jeux parfaits d’intro pour les non-experts (Ticket to Ride, Carcassonne, Colt Express).

Avantages: beaucoup de joueurs souvent dispo, en plus pas besoin de fournir un effort supplémentaire pour se déplacer, tout le monde se trouve au même endroit.

Désavantages: vos collègues ne voudront pas forcément rester des heures supp au boulot, même si c’est pour jouer.

voisins

Et pourquoi ne pas inviter vos voisins à une soirée jeux? Pour éviter tout malentendu, précisez bien que vous allez tâter des cubes, et je vous déconseille très fortement de leur parler d’une partie de Mölkky (on prononce « meule-cul »).

Avantages: ils habitent à côté, donc aucun déplacement fastidieux. Et se lier d’amitié avec ses voisins est toujours une bonne idée pour arroser ses enfants et surveiller ses plantes pendant les vacances.

Désavantages: je n’en vois aucun. Sauf si votre voisin est un tueur en série végétarien notoire. Mais sinon c’est tout.

internet

Un peu comme les réseaux sociaux, les blogs et forums, ludiques ou pas nécessairement, regorgent de gens qui se sentent seuls et qui seraient tout contents, comme vous, de partager une soirée à jouer plutôt que de finir la 9e saison de Walking Dead. Baladez-vous sur les forums et lancez des invites. Ou montez votre propre site de rencontre. Ludique, je précise. Il y a également bien sûr Twikin qui sert déjà à ça, si jamais, mais je ne l’ai pas encore utilisé donc j’en sais rien.

Avantages: beaucoup de joueurs, tout le temps.

Désavantages: mais qui habitent peut-être de l’autre côté de la planète.

evenements

Conventions, salons, tournois, sont les lieux idéaux (idéals?) pour trouver des partenaires de jeux. Imaginez seulement, c’est la densité la plus élevée au monde de passionnés qui se retrouvent pour partager la même passion en même temps au même endroit à plusieurs. La vie est belle. Il ne manquerait plus qu’on se fasse la bise sur la barbe.

Avantages: TOUS

Désavantages: il n’y en a pas tous les jours non plus, et il faut rester informé. Ha oui et aussi des fois ça sent les pieds.

boutiques

Beaucoup de boutiques spé mettent des tables de jeux à dispo pour leurs clients, pour mettre des jeux en démo. Ca rend le lieu plus amical et chatoyant (si vous êtes un lecteur assidu de Gus&Co vous aurez remarqué que j’essaie de sortir ce mot à toutes les sauces).

Avantages: découvrir des jeux et trouver des joueurs facilement et directement. Et évidemment beaucoup de jeux à dispo.

Désavantages: vous faire jeter des lieux si vous ne venez que pour jouer sans jamais rien acheter. A moins que la boutique soit vraiment vraiment vraiment sympa. Et ça existe.

fourbe

Cette tactique, je l’utilise souvent, je le reconnais. J’ai honte. Il m’arrive d’aller au resto seul, accompagné d’un jeu. Vous me voyez arrivé. Et là, en catimini, quand les gens s’y attendent le moins, je sors le jeu de mon sac et hop je propose une partie de manière tout à fait fortuite, inopinée, chatoyante et décomplexée à mes voisins assis à la table d’à côté, en leur faisant miroiter des aventures mirobolantes (alors qu’en réalité on va juste pousser du cube).

Avantages: trouver des joueurs sous le coude et rencontrer des gens. Jamais facile de nos jours, englués dans notre réseaux-sociaux-vélo-boulot-dodo.

Désavantages: se ramasser un vent (expression genevoise qui veut dire se faire téj).

Et vous, avez-vous d’autres propositions / expériences à partager pour trouver des joueurs?

22 réflexions au sujet de « Vous ne jouez pas assez? 10 manières de trouver des joueurs autour de vous »

  1. Rien de tel qu’un bon post de Gus pour se marrer. J’adore le 10, ça me donne des idées 🙂
    D’ailleurs la semaine dernière, j’ai profité de faire jouer des gens á Fluxx ET pratiquer l’italien, le français et le néerlandais en même temps (c’était bien bordélique mais moins lourd qu’un cours théorique sur la grammaire impitoyable de cette langue barbare).

    J'aime

    1. Sérieux Fred, tu ne retiens que ça de l’article ??? 😉

      Si si c’est pur genevois, d’ailleurs on a déposé un brevet dessus. Sur la plupart des expressions du cru, d’ailleurs, genre :

      espèce de trou de jet d’eau

      y a pas le feu au lac (de Genève)

      ça va le chalet

      J'aime

    1. Je fais la même chose dans ma commune (2000 hab.)depuis 2008, le dernier vendredi de chaque mois, avec une moyenne de 20/25 participants. Au total ça a attiré plus d’une centaine de personnes différentes en 6 ans, avec un noyau d’une vingtaine de joueur réguliers. Par contre la salle (70 m2 – 20 tables) est gratuite vu que je fais ça dans le cadre des animations de la médiathèque de la commune.

      Un ami a monter une asso et en fait autant dans une commune proche le dimanche après midi. Il touche autant de monde mais avec un public plus familial. Ensemble nous participons souvent en tant qu’animateurs à divers festival locaux ce qui nous permet pas mal de rencontres qui agrandissent notre cercle de joueurs.

      En 2013 nous avons organisé notre propre festival qui se déroule fin juin et attire 2000 personnes sur deux jours. Encore une occasion de rencontres avec des joueurs mais aussi des acteurs du milieu ludique (auteurs, éditeurs). La prochaine édition est déjà sur les rails.

      Tout ça pour dire que même en milieu rural on arrive trouver des joueurs. Je me demande même si ça n’est pas plus facile qu’en ville car le tissu social y est plus présent.

      J'aime

  2. On a essayé d’ouvrir un blog avec des petits dessins marrants pour mousser notre popularité et trouver des joueurs .Nada. À part notre mère qui nous tape dans le dos pour nous encourager , en se demandant quand est ce qu’on va grandir, y a pas foule aux tables… On va tester vos 10 autres trucs. J’ai une bibliothèque de jeux sous cello qui attendent des partenaires.

    J'aime

  3. j’ai souvent utilisé la technique de fourbe dans le train 😉 et sinon on organise des we de jeux à la maison en invitant nos amis joueurs à amener les jeux qui dorment dans les armoires

    Sinon il y a aussi, faire des enfants mais ça prend longtemps pour qu’ils soient capables de jouer vraiment à tous (en attendant vive les jeux intergénérationnels où les adultes se marrent quand même 😉 )

    J'aime

    1. Point 11. Faire des enfants. Tellement juste. Mais bon en effet ça prend longtemps Arkielle, et deux, pas sûr qu’ils aiment ensuite les jeux (et pas le curling sur velcro). Merci pour le commentaire!

      J'aime

  4. Mais WTF ! La 10 est la meilleure 😀 Faut avoir le culot, je t’imagine bien dans le restau aux chandelles sortir un Mr Jack et chauffer les voisins ^^

    Sinon, moi je joue BEAUCOUP et le réseau ça se travaille grave.
    Entre les parties du temps de midi avec quelques aficionados (De Pandémie a Concordia ou Keyflower !)
    Les parties avec les potes du coin qu’il faut dénicher (clubs de jeux, clubs de fig) faut chercher !
    Les parties avec les oufs Marseillais 😀 (WE jeux ce we d’ailleurs dans un gite)
    Les salons (Cannes Essen n co)
    Les soirées jeux bi-mensuelles a la maison

    BREF, le jeu a aussi cet aspect social de découverte et de recherche d’affinités ludiques avec tout un chacun.
    Ça reste une question de passion et d’envie.

    J’avais testé les boutiques spé y a longtemps à Saint Etienne, ça fonctionne bien 🙂
    Les voisins, ça marche pas pour nous, on se croirait dans vidéo bref, je suis un joueur de jeux de société ^^
    La famille, ça marche pas trop mal aussi.

    J'aime

  5. On pourrait ajouter MEETUP.COM au point N°1 car c’est pas mal pour organiser des rencontres IRL.
    A ma connaissance, il n’existe aucun MEETUP (encore) dédié à notre hobby, en tout cas, pas dans le coin.
    Pour suggestion N°4, j’attends avec impatience l’ouverture du bar à jeux 24/24-7/7

    J'aime

  6. Haaa d’accord, je me disais bien que je m’y prenais mal en enfermant des gens dans ma cave et les sortir quand il me manquais un joueur !

    La 10 avec un tit jeu d’ambiance rapidos a expliquer et mettre en place ça peux le faire. « Bonjour voulez vous jouer à un jeu de cartes avec des vaches et des mouches 😀 ? »

    J'aime

  7. Côté hexagone, on dirait plus « Se prendre un vent » qui se rapproche du « Se prendre un râteau » avec le côté affectif en moins. Mais je ne suis pas du tout un spécialiste de la langue française.

    J'aime

  8. J’ai commencé a organiser des soirées jeux dans ma commune en y louant une salle. En un an on en à fait 6 et il y a un vingtaine de personnes qui y viennent.
    L’avantage c’est qu’on peut aussi y faire des très gros jeux (Twillight, Diplomacie) à plusieurs sans embêter ma copine et mon chat. J’y ai rencontré des amis d’amis (d’amis) avec qui je partage mon hobby.
    Le désavantage est l’organisation, les frais de la salle et le rangement à 5h du mat’.

    J'aime

    1. Tu dis n’importe quoi Juju, St-Ex ne jouait pas Intrige. T’es vraiment nul. Intrige n’était pas encore sorti à son époque. Renseigne-toi avant d’écrire vraiment n’importe quoi. Pfff. Il ne jouait qu’à la première édition de Rencontre Cosmique (il prenait d’ailleurs souvent les ljhlhg-kl). Mais du coup sa citation était peut-être aussi applicable pour RC.

      J'aime

  9. J’ai découvert ton blog il y a peu mais j’y ai déjà passé un temps certain. J’adore tes articles drôles/intéressants/pertinents. Merci pour ce petit plaisir de lecture régulier.

    J'aime

    1. Oh ben c’est trop chou ça merci ! J’avais moyennement la myrtille aujourd’hui, et paf ton commentaire me redonne le moral (avec l’aide des Hard Gameurs aussi un peu quand même). Bras ouverts sur Gus&Co!

      J'aime

    1. Le Bar à Jeux. Un samedi par mois. Mais c’est pas spontané 😉 sinon tous les restos, il suffit de 1. Leur demander 2. Consommer.

      J’ai écumé le Nyamuk pendant 3 mois pour y jouer à Dungeon Twister tous les aprem, et aucun souci. Surtout que les aprem sont toujours tranquilles. Le soir ça peut devenir compliqué par contre, pas persuadé que les restos soient d’accord de bloquer une table et abandonner un deuxième service…

      J'aime

  10. Hello,
    Effectivement, les jeux, c’est quand même mieux à plusieurs. Perso après un déménagement, ça m’a manqué de pouvoir réunir mon groupe de joueurs pour une soirée… du coup on a crée un site tout simple avec des amis pour trouver des joueurs autour de soi et organiser des parties : Bande de joueurs – https://bandedejoueurs.com/ (un peu dans la veine de Twikin)

    Bon jeu!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s