Critique de jeu: Escape Box Zombie. Désolé, mais non

Une escape game livrée en boîte pour une soirée zombies à organiser chez soi. Sur le papier, ça semble passionnant. En réalité, c’est raté

  • Date de sortie: novembre 2017
  • Auteur: Frédéric Dorne (déjà auteur de l’Escape Book Zombie aussi chez 404 Editions)
  • Illustrateur: Mathieu Coudray
  • Editeur: 404 Editions
  • Nombre de joueurs: 4 à 7
  • Age conseillé: dès 14 ans (parce que ça parle de zombies quand même)
  • Durée: 60 minutes par scénario. Il y en a trois
  • Mécaniques principales: énigmes, collaboration, fouille, rôles

De quoi ça parle?

Escape Box, c’est une boîte contenant trois scénarios pour créer un Escape Game chez soi

Oui, les Escape Games sont clairement à la mode. En live. En jeu (Exit. Unlock). Et maintenant ici en format DIY à la maison

Dans cette boîte il est question de zombies. Et de vaccin à récupérer (forcément) dans un labo hanté par des zombies et un professeur fou (le Dément)

Chaque scénario, il y en a trois de difficultés variées, propose aux participantes et participants de se balader dans le labo mis en scène par un journal de bord et des cartes disséminées, afin de récupérer le vaccin et de trouver le moyen d’en sortir car oui, oui, le Dément a enfermé tout le monde

Un scénario zombie plutôt basique, banal, sans aucun rebondissement ou ressort scénaristique. Service minimum

Et un thème pas du tout bien rendu, puisqu’il n’y a qu’une bande-son et que des cartes énigmes pour faire vivre l’expérience. Et le journal de bord, que seul un ou une joueuse a le droit de lire. Et les énigmes n’ont que peu de rapport avec le récit

Zombies?

Non, le jeu n’est pas livré avec 50 PNJ déjà maquillés

Le seul zombie qui pourrait y avoir c’est un ou une joueuse qui tomberait sur une carte piège et qui se ferait contaminer. Et qui deviendrait alors presque, bientôt, un zombie. En marchant les bras tendus et en bavant, pour mettre de l’ambiance (risible) mais en n’attaquant personne

Et comment on joue?

L’un des convives assumera le rôle de MJ. C’est lui ou elle qui gérera toute la partie. Un scénario. En commençant par cacher toutes les cartes du scénar dans la pièce. Sachant que chaque scénar compte et tient sur environ une trentaine de petites cartes au papier de piètre qualité qui se plient déjà rien qu’à les regarder. Ne comptez pas jouer les scénarios deux fois

Les joueuses et joueurs sont lancés dans la pièce et ont une heure pour trouver toutes les cartes et venir à bout de toutes les énigmes

C’est le ou la MJ qui validera les réponses ou fournira des indices en cas de blocage

Et les survivant·e·s recevront chacun et chacune en début de partie un rôle avec une compétence spécifique: médecin=soigner, etc. Une compétence basique peu cruciale pour la partie

Et comment on gagne?

En ayant trouvé toutes les cartes et en ayant résolu toutes les énigmes. Il y en a environ une dizaine par scénar, une dizaine répartie sur plusieurs cartes qu’il va falloir assembler pour les réussir

Énigmes?

Les énigmes sont l’échine dorsale des Escape Games

Et celles dans Escape Box, tout scénario confondu, sont vraiment, vraiment inintéressantes et très peu inspirées

Et pire, elles sont pareilles dans les trois scénar, c’est juste leur difficulté qui augmente. Donc après un scénario, on aura fait le tour de la boîte

Interaction

Le jeu est coopératif, donc oui, Escape Box Zombie est très interactif

Et à combien y jouer?

Pas de config meilleure qu’une autre. Tout le monde aura toujours quelque chose à faire: fouiller la pièce pour récupérer les cartes, collaborer pour résoudre les énigmes

Escape Box Zombie, c’est bien?

Depuis 1989 nous organisons des expériences zombies grandeur nature en Suisse. Et des Escape Games depuis 2012. Quand nous avons appris que les éditions 404, déjà aux manettes des Escape Books, certains plus réussis que d’autres, proposaient une boîte clé-en-main en mêlant ces deux univers, nous nous sommes jetés dessus

Sauf que non

Non

Escape Box Zombie est surtout cheap. Très cheap

Et ça commence en ouvrant la boîte. L’insert en carton est de très piètre qualité, comme les cartes. Dommage, car les illustrations et le graphisme sont plutôt réussis, mais il y en a très peu, trop peu pour se mettre dans l’ambiance

Les énigmes sont pâlottes et n’ont aucun rapport avec le scénario. Et pire, les participantes et participants ne sauront jamais quand ils auront récupéré toutes les cartes pour avancer dans les énigmes. Il n’y a aucune indication qui permettrait de savoir si les instructions sont suffisantes pour y arriver

Et le jeu souffre d’un gros écueil, le gameplay. Est-ce que la moitié des gens fouillera, pendant que l’autre résoudra? Ou pire, est-ce que tout le monde passera 30 minutes à fouiller toute la pièce pour récupérer la trentaine de cartes, sans ne jamais savoir si elles ont toutes été récupérées, en les entassant alors toutes sur la table pour ensuite perdre 15 minutes à les réunir par énigme (sans trop savoir quelle carte s’associe avec quelle énigme) pour finalement les résoudre?

Ça. Ne. Fonctionne. Pas.

Bref

Comme on dit en marketing: « il faut pêcher là où il y a du poisson ». Entre Unlock qui s’est rapidement imposé comme LA référence (bientôt le 3e en décembre 2017), Exit (déjà 9 parus en allemand!), Deckscape et d’autres, la mode est au crossover Escape Game IRL et jeu de société. Les éditions 404, éditeurs de livres, ont essayé de surfer sur la vague en lançant une boîte pour des soirées live. Mais c’est l’échec. Un matos cheap, des énigmes plates, un contexte pas exploité, un gameplay pas abouti

Désolé, mais non

Ca pourrait marcher pour amuser mémé à Noël entre la dinde et le fromage, mais pas pour des joueuses et joueurs

Vous pouvez trouver Escape Game Box Zombie chez Philibert

3 Comments

  1. Salut,
    j’ai entendu parler des GN zombies mais ça n’existe pas en France et la Suisse c’est loin xd…
    Mais je serais intéressé par cette espèce de jdr gn spéciale apo zombie…

    Je suis également tenté par cette zombie box quand même,
    bien qu’ayant déjà fait un live escape game une fois,
    et bien qu’ayant acheté un escape book…

    Tout ce concept, décliné dans n’importe quelle forme m’intéresse.

    Merci pour l’info, en tout cas.

  2. Ben tiens, pour une fois je ne suis pas d’accord avec Gus : elle est vraiment bien cette escape box. Il suffit de sleaver les cartes pour y rejouer et on peut y rejouer avec plusieurs autres groupes.
    Ce n’est probablement pas pour du hardgamer, mais moi j’ai aimé !

  3. Bonjour!

    A première vu c’est vrai que le jeu est fadasse!!! Mais j’ai eu la chance de le tester avec une équipe de winners chez une amie qui s’est donnée les moyens de faire vivre le jeu: elle a donc utilisé la box comme base mais a carrément créé un escape game chez elle!!!!

    Oui oui elle a réservé:

    – une chambre pour le 1er scénar: ambiance chambre/bureau du Professeur avec ordi codé, malettes codées, indices cachés partout et énigmes sous cadenas! Avec des astuces pour trouver les réponses toutes plus originales les unes que les autres (calques à superposer, tangram, infos dans téléphone…)!

    – son sous-sol pour le 2ème scénar version laboratoire: souris dans des bocaux, liquides dans des éprouvettes, cerveau dans le frigo!!!!!!

    Sa fille et elle étaient les maîtres du jeu, elles pouvaient nous guider en cas de besoin (pour éviter de ramer sur le même truc 107 ans!) ou, au contraire, faire monter la pression!!! Elles avaient balisé les endroits interdits (pour éviter qu’on retourne la baraque)!!! Bref, tout était fabuleusement préparé, on s’est éclaté à jouer à ce jeu qui, malheureusement, n’est pas aussi bien ficelé du départ…

    Si vous êtes intéressés, elle vend son jeu d’occasion (puisque pas de rejouabilité bien sûr…) avec le concept qu’elle a créé!!!! Avis aux amateurs de sensations fortes # adrénaline # crises de nerf # fous rire!!!

Laisser un commentaire