Gus&Co. Un blog ordinaire

A la suite du post paru vendredi passé 24 février sur notre remise en question de l’As d’Or, et de sa crédibilité, nous avons reçu beaucoup, beaucoup de commentaires. Sur notre site et sur les réseaux sociaux. Et de réactions virulentes, parfois haineuses, agressives et insultantes.

Maintenant que la tempête s’est calmée, nous désirons revenir sur ce qui s’est passé. Et en profiter pour mettre les points sur les j sur l’ADN de notre blog. Pour que les choses soient plus claires et que ce genre de réactions ne se reproduisent plus.

Un blog ordinaire

Gus&Co est juste un blog. Un blog ordinaire. Qui n’a aucune, aucune ambition de concurrencer ou remplacer TricTrac ou Ludovox ou d’autres, de bien meilleurs sites, beaucoup plus pro et avec beaucoup plus de moyens. Gus&Co, c’est juste une assoc regroupant une quinzaine de passionnés de jeux suisses romands. Nous n’avons rien de particulier. Nous ne sommes personne en particulier. Nous sommes ordinaires.

C’est.

Tout.

Quand nous publions un article, nous ne le faisons jamais pour ramener du clic. Nous ne vendons absolument rien. Regardez bien, vous ne trouverez aucune pub ou bannière sur notre blog. Nous avons même pris l’option payante sur WordPress (30 euros par année) pour VOUS éviter de voir leur pub dégueulasses à eux (un peu l’arnaque de la part de WordPress. Mais passons). Alors oui, il y a toute une ribambelle de bannières sur la page du Bar à Jeux. Mais le Bar à Jeux est un lieu pour jouer à Genève. Hébergé sur Gus&Co. Mais les deux entités sont séparées.

Nous n’avons aucune prétention. Nous n’avons aucune ambition. Nous sommes juste des passionnés, fauchés (nous n’avons d’ailleurs pas pu partir à Cannes cette année, par manque de thunes) et loquaces. Parfois trop, j’en conviens.

Nous valorisons notre indépendance et notre ton acerbe, parce que ce sont les seuls moyens que nous possédons. Nous ne disposons pas de studio ou d’équipe de tournage, de matériel audio-visuel de dingue, ni d’informaticiens pour gérer le site.

Réactions

Il faut remettre l’église au milieu du village. Quand nous recevons des commentaires passionnels, vigoureux et parfois insultants, cela ne nous affecte pas beaucoup. Car nous ne sommes rien ni personne. Juste un petit blog qui existe depuis 2007, et c’est tout. Encore une fois, nous n’avons aucune prétention narcissique ou ambitieuse. Nous agresser ou nous insulter, c’est nous faire beaucoup, beaucoup trop d’honneur. C’est nous donner beaucoup, beaucoup trop d’importance. Alors que nous n’en avons juste aucune. Et que nous ne cherchons pas à en avoir.

Nous ne voulons pas non plus avoir raison. Si vous n’êtes pas d’accord avec nous, c’est que VOUS, vous avez raison et nous, tort. Car oui, nous avons tort. Tout le temps. Nous ne sommes d’accord qu’avec nous-mêmes. C’est déjà pas mal. Et encore, pas toujours.

On peut critiquer un média professionnel, qui possède les moyens pour gérer les commentaires ou la communication. Mais chercher à nous démonter ou nous prouver que nous nous trompons est une erreur de cible. Car nous ne valons rien.

Juste.

Rien.

Nos articles, nos avis, nos critiques, nos analyses ne sont que des écrits de passionnés. Rien de plus. Rien de moins. On peut les apprécier ou les détester. S’y retrouver ou pas. Mais notre blog n’est rien d’autre que le fruit d’une envie purement égoïste, celle d’écrire.

Excuses

Nous tenons à présenter nos excuses à tous ceux qui ont très mal pris l’article de vendredi qui remettait en question l’As d’Or.

Pardon.

Mille fois pardon.

Nous le regrettons.

Pas d’avoir écrit l’article. Mais que notre démarche ne soit pas suffisamment claire, au point de soulever une telle polémique au sein de la communauté ludique et de déchaîner les passions. Notre blog n’en vaut pas la peine, car nous ne sommes rien d’autre qu’un petit blog de petits suisses. Donc oui, pardon si ce n’est pas suffisamment clair.

Pardon si vous trouvez que nous cherchons à avoir raison.

Pardon si vous trouvez que nous nous la pétons.

Pardon si vous trouvez que nous cherchons à être les meilleurs.

Cela n’a jamais été notre objectif.

ADN

Nous continuerons à critiquer des jeux. Nous continuerons à remettre en question des acteurs du marché ludique.

Parce que.

Parce que nous jugeons que parfois tout est trop lisse, trop complaisant avec des éditeurs et distributeurs qui brassent des pépètes.

Mais nous n’avons aucune prétention de détenir la vérité. Nous ne cherchons pas à l’imposer. Juste à nous interroger sur des pratiques, des états de fait.

Et parfois oui, oui, nous nous trompons, comme tout le monde d’ailleurs. Nous n’avons pas les moyens d’investigation d’un grand groupe de presse. Nos journalistes ne sont pas formés au métier de journaliste, et de toute façon, nous n’avons pas les moyens de les rétribuer (à part une fondue, de temps en temps…). Nous ne poursuivons pas de but professionnel ou à terme, d’en vivre. Jamais.

Vous trouverez sur Gus&Co des articles de passionnés, de joueurs, de professeurs des écoles, d’universitaires, de théologiens, mais qui n’essaient pas de prétendre à détenir la vérité. Vous n’êtes pas d’accord avec l’un de nos articles? Une analyse qui vous dérange? Une critique qui vous irrite? Vous en avez évidemment le droit. Et vous avez raison. Toujours. Parce que c’est votre avis à vous qui compte. Bien plus que le nôtre, en réalité.

Mais comprenez-nous bien. Nous n’avons pas la prétention de dire que nous avons raison ou que nous sommes les meilleurs. Nous agresser, c’est dépenser beaucoup trop d’énergie pour ce que nous sommes en réalité. En plus de gérer, animer et alimenter Gus&Co, nous avons tous un métier ou une occupation en-dehors.

Nos articles, nous les écrivons la nuit une fois les enfants couchés, ou le matin très tôt avant le boulot quand ils dorment encore, ou pendant leur sieste à eux (et pas la nôtre…).

D’ailleurs, aujourd’hui, c’est samedi. C’est le seul moment que nous avons trouvé dans la semaine pour pondre cet article. Car le reste de la semaine, comme vous, nous avons d’autres occupations qui remplissent bien nos journées. Gus&Co, c’est en plus de tout le reste. Quand nous trouvons le temps.

Merci

Alors oui, nous tenons à vous dire merci. Merci à vous d’avoir lu cet article et d’avoir fait l’effort de comprendre notre démarche. Merci d’être une lectrice ou lecteur fidèle de Gus&Co depuis quelques jours, quelques mois, ou même quelques années. Nous faisons ce que nous aimons:

Ecrire.

Partager.

Nous interroger.

Ceci est notre manifeste. Ceci est notre ADN.

Merci de nous suivre. Tout simplement.

A très vite sur Gus&Co (nos prochains articles à découvrir la semaine prochaine: psychologie et jeux de société, les raisons qui nous poussent à jouer. Et aussi: comment le jeu aide à prendre la parole. Et aussi: l’annonce du programme de la convention suisse Ludesco)

99 réflexions au sujet de « Gus&Co. Un blog ordinaire »

  1. Je valide. Desfois c’est nul ce que vous faites! Enfin plus précisément je trouve ça nul. Mais ça doit être bien pour d’autres! Et surtout parfois je trouve ça bien, voire même génial!! Du coup BRAVO, MERCI et CONTINUEZ. Le lecteur n’a qu’à lire ce qui lui plait, et si rien ne lui plait il va voir ailleurs! Je vous soutiens, dans la démarche libre, dans la parole sans complaisance et de manière non partisane. Je ne suis pas toujours d’accord, mais peu importe! Vous exprimez un avis qui a le droit de cité. Libre aux gens de donner le leur, ou pas.

    Aimé par 2 people

    1. « Desfois c’est nul ce que vous faites! Enfin plus précisément je trouve ça nul. »

      Réaction intelligente et censée 😊

      Merci à vous de nous lire Dom!

      Un excellent week-end ludique à vous

      J'aime

  2. Salut Gus,

    j’ai lu l’article en question, je ne l’ai pas trouvé polémique plus qu’il ne se doit (l’argument de l’anti-polémique à tout-va est le meilleur moyen de mettre tout le monde au pas)…
    Par ailleurs, l’opinion exposée dans ce billet (dont il est bien clair dans ce même billet qu’elle n’engage que l(es) auteur(s) ) est, à ce que j’ai pu lire ailleurs, partagée par nombre d’acteurs du monde du jeu…

    Donc, arrêtons l’hypocrisie, débattons…
    Mais restons courtois…

    May the force…

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime venir vous lire, afin d’avoir un avis nettement moins mercantile ou de copinage, comme parfois j’en trouve ailleurs.
    En ce qui concerne les « excuses », c’est VOTRE blog, et vous y écrivez ce que vous voulez dessus (à condition de ne pas verser hors du cadre législatif).
    Ceux qui ne vous aiment pas ou qui ne vous trouvent pas assez serviles n’ont qu’à aller lire ailleurs. Ils peuvent même créer leur(s) blog(s) pour aller y déverser LEUR vérité vraie de vraie authentique à 200%.
    Il m’arrive parfois de ne pas être d’accord avec ce qui a été écrit ici. C’est le propre des opinions de diverger.
    Ces derniers temps, je commence à regretter que le milieu du jeu verse un peu trop dans les gros sous. Je préfère le côté ludique et amateur (que j’ai connu dans les années 70 – je ne suis plus tout jeune) aux machineries du marketing ravageur.

    Bonne continuité à vous et continuez votre pt bonhomme de chemin 🙂

    Aimé par 2 people

    1. « Je préfère le côté ludique et amateur […] aux machineries du marketing ravageur. »

      Tout pareil Patrik.

      Content d’apprendre que vous n’êtes parfois pas d’accord avec ce vous lisez sur notre blog. Cela veut dire que vous savez faire preuve de recul, de sens critique et d’intelligence.

      Nos excuses ne sont pas là pour notre ton ou nos critiques, mais parce que notre démarche n’est pas très claire (pour tous).

      Bonnes parties Patrik!

      J'aime

  4. J’aime ce site au ton si particulier, même si parfois je ne suis pas d’accord et j’avoue que vous y êtes allé fort cette fois-ci… mais cela ne m’empêche pas de continuer à vous suivre et de vous apprécier, en tout accord ou désaccord 🙂

    Aimé par 2 people

  5. Ludopathe depuis 2005, je suis régulièrement les articles de ce blog.
    Je ne dirais qu’une chose :
    Blog indispensable dans le paysage ludique actuel devenu à mon goût trop lisse.
    Bravo pour ce que vous faites ! Continuez 😉

    Aimé par 3 people

  6. Bonjour Gus & Co !
    Que dire ? Que j’aime beaucoup ce que vous faites ! Probablement que je ne montre pas assez souvent mon soutien à Gus&Co et je tenais à m’en excuser ici publiquement.
    Gus & Co fait partie du paysage ludique et tant mieux ! Encore une fois je ne sais qu’ajouter d’autre, tellement cela semble évident.

    Aimé par 2 people

    1. Non non non, pas besoin de vous excuser!

      Votre soutien, vous le montrez chaque fois que vous ouvrez notre blog.

      « Gus & Co fait partie du paysage ludique ». C’est peut-être un peu trop (AMHA). Nous n’avons pas du tout la même stature que nos confrères (TT, LX, JDJ…). Ou que LE VÔTRE.

      Moi j’adore ce que vous faites sur http://scriiipt.com/ !!!

      Aimé par 1 personne

  7. Ça fait maintenant un bout de temps que je vous suis même si je commente rarement et j’espère bien le faire encore longtemps. Merci pour votre ton, votre verve, votre indépendance (même si vous êtes sans le moindre doute financés par les pousseurs de cubes reptiliens illuminatis austro-taïwanais) et l’absence de pub de votre blog (outch, 30€ ! Ça ne coûterait pas moins cher de s’héberger son propre WordPress sur un espace serveur payant ?).
    J’aime vos critiques de jeux parce que vous y donnez des opinions nuancés et argumentés, et surtout suffisamment d’informations pour donner les moyens de se faire un avis personnel même si on ne partage pas le vôtre. Et de façon général, concernant tous vos articles, on sait bien en tant que lecteur qu’il s’agit d’articles de blog, rien de plus et rien de moins, et nul ici ne prétend autre chose.
    Ah, et puis j’apprécie en tant que joueuse de ne m’être jamais senti ramené à mon genre / exclue du fait de mon genre en lisant ici (à l’inverse de presque chaque vidéo sur Tric Trac que j’ai arrêté de regarder notamment à cause de ça).

    Bref, les « shit storm » sont un bien triste phénomène d’Internet qui me désole même quand il touche des gens dont je vomis les opinions/actions.

    Aimé par 1 personne

    1. « j’apprécie en tant que joueuse de ne m’être jamais senti ramené à mon genre / exclue du fait de mon genre en lisant ici »

      Certainement l’un des plus beaux cadeaux qu’on ait pu me faire depuis très, très longtemps.

      Je suis entouré de femmes (ma femme, ma fille, mes joueuses de jdr, de plateau, l’équipe Gus&Co très féminine). J’essaie vraiment de pousser l’équilibre et la diversité. Je suis soulagé de constater que vous le remarquiez et appréciez.

      Les « shit storms » sont à internet ce que les odeurs de pieds sont aux hommes. Indissociables 😄

      Aimé par 1 personne

  8. salut Gus
    Perso, je suis d’accord avec le » indispensable », pour ce ton , ces articles qui barrent, qui ne se concentrent pas forcément sur les produits, une certaine mauvaise foi, un certain recul ( pas toujours)… et attention de ne pas tomber dans l ‘ultra humilité (on n’est rien, on s excuse…ça va une fois). Pour moi, après toutes ces années, c est toujours et encore un plaisir de se promener en suisse.

    Aimé par 2 people

    1. « une certaine mauvaise foi »

      J’adore. Tellement vrai!

      La Suisse, c’est beau. En plus, on a clairement le meilleur chocolat au monde (comment ça, moi, de mauvaise foi? 😜)

      Merci de continuer à nous suivre!

      J'aime

  9. Française, vivant en Suisse, j’adore lire votre blog qui contient de vrais articles avec de vrais avis, et cette petite pointe d’humour et d’ironie qui me fait souvent bien rire!
    Continuez ce que vous faites et surtout gardez cet esprit critique très propre à votre blog!

    Aimé par 1 personne

    1. Ophélie, « gardez cet esprit critique très propre à votre blog ».

      Nous ne changerons pas. Malgré les polémiques. Malgré les détracteurs. Malgré les haineux. Malgré les conflits.

      Pas parce que c’est ce que nous recherchons, mais parce que comme dit dans l’article, le monde du jeu de société est parfois trop lisse, trop complaisant, trop consommateur. Il est crucial que quelques voix s’élèvent pour mettre le doigt là où ça fait mal.

      Et… bienvenue en Suisse Ophélie!

      J'aime

  10. Perso c’est ce que je recherche: de la critique (constructive idéalement ^^), histoire d’avoir de vrais avis… alors continuez !
    Le ton de Gus&Co est l’un de ceux que j’apprécie le plus, et pour rien gâcher ma sensibilité ludique est assez proche 😉

    Ca fait bien longtemps que l’on ne trouve que des articles positifs et un enthousiasme (un peu trop récurrent) par ailleurs… pas toujours facile de critiquer ceux qui nous font vivre en faisant de la pub, surtout sur un marché aussi dominé.

    L’information c’est savoir dire le positif ET le négatif, comme devrait faire un journaliste pro.
    L’avis c’est dire ce que l’on pense, comme ici sur un blog privatif.
    La pub c’est vanter les mérites d’un produit avec des oeillères, comme certains sites qui sont devenus des plateformes de communication.

    Aimé par 1 personne

  11. C’est le seul blog de jeu de société que je suis (j’evite de trop suivre l’actualité, parceque aprés je me fais bourrer le mou, et j’achete tout et n’importe quoi.. déjà qu’ici ca me l’a fait… ).
    Bon, du coup, y a des fois, je suis un peu perdu, quand vous faites référence a des trucs qu tout le milieu du jeu a l’air de connaitre..,mais j’ai déjà commenté sur cet aspect 🙂 et je suis en train de perdre le fil du compliment que je voulais faire…
    Bref, si c’est le seul que je lis, c’est effectivement parce qu’il n’est pas constitué d’articles béats sur la dernière nouveauté..

    Je suis de plus en plus énervé par le ton ludique (société, ou vidéo) ou il faut attendre deux ans pour lire au détour d’un article quelques mots disant qu’en fait, tel super jeu encensé à sa sortie avait des défauts.. Le « Ressemblant a X, mais sans [enumeration de defaut qu’on a pas lu dans la critique de X à sa sortie]i, Y est génial ». Je suis pas certain que vous y échappez complètement ( c’est pas non plus un phénomène tout a fait anormal, c’est comme en couple, on voit pas tout au départ 🙂 ), mais vous êtes au dessus de la moyenne quand même

    Aimé par 2 people

  12. Moi j’aime votre démarche votre ton indépendant et sans intérêt financier. Continuez comme ça et c’est avec plaisir que je lis vos articles sur l’un de mes centre d’intérêt qui est le jeux de société. Continuez à me faire decouvrir de nouveau jeux et de me partager votre hobit. Mercis à tous pour tout le temps que vous nous consacré.

    Aimé par 2 people

  13. Un blog peut-être ordinaire, mais pas loin d’être indispensable, à mes yeux. C’est la passion qui alimente ces colonnes, et rien d’autre : cela se sent à la lecture de vos articles.
    Ne lâchez rien, et merci d’être là, merci d’être ce que vous êtes.

    Aimé par 2 people

  14. Je lis votre blogue depuis peu et je suis ravi d’être tombé dessus. Vous proposez du contenu toujours intéressant et vous donnez votre avis sans chercher à concilier tout le monde ni non plus à vous opposer à tous : vous donnez « juste » votre avis. Je trouve aussi les commentaires de ce blogue souvent constructifs et encourageants, que ce soit de la part des lecteurs ou des rédacteurs.

    L’article de ce jour montre que vous resterez fidèles à vous-mêmes, mais vous le rédigez avec humilité, sans chercher à imposer votre point de vue sur celui de vos lecteurs, sans leur dire d’aller voir ailleurs s’ils ne sont pas contents.

    Merci pour votre passion et pour ce blogue constructif que je continuerai à lire. 🙂

    Aimé par 2 people

    1. « d’aller voir ailleurs s’ils ne sont pas contents »

      Trop facile et immature. Et rageur. Ce que nous ne sommes pas. Et pourquoi? Juste pour un blog? Qui parle juste de jeux de société?

      L’opposition stérile, non. La construction et la discussion, plutôt.

      Merci pour votre commentaire tout en sagesse! Vous avez su comprendre le fond de l’article (et nous comprendre, aussi, au passage)

      J'aime

  15. J’aime beaucoup Gus and co. Il y a une manière cash de s’exprimer sur le site qui frise parfois l’aggressivité mais c’est pour moi l’originalité de ce lieu de découverte et de partage ludique. Si on comparait les sites ludiques à des jeux, Trictrac c’est Les aventuriers du rails, net propre mais un peu ennuyeux, ludovox c’est Love letter, le petit jeu indi bien sympa et sans prétention, et gus c’est The resistance, le jeu d’enfoiré avec lequel tu te marres comme jamais, mais c’est la peine d’essayer d’y jouer avec un groupe qui est pas dans l’esprit…

    Aimé par 2 people

  16. C’est navrant que le monde du jeu en soit arrivé là. Heureusement que comme la plupart d’entre nous tu n’en fais pas partie… tu es un simple joueur, un peu éclairé au regard du nombre de jeux auquel tu as déjà joué, et dont les avis sont toujours intéressant à lire, qu’on les partage ou pas.

    Aimé par 2 people

  17. Frères Gus & Co, votre abominable sacrilège confine au blasphème. Ce faisant vous avez gravement offensé les fidèles adorateurs du Grand Barbu à Carreaux. Votre seule voie de salut est de faire pénitence en jouant au Monopoly quotidiennement pendant un mois en mâchant des cubes en bois, et tout en récitant à haute et intelligible voix  » Asmodée est Grand, et Tric-Trac est son Prophète ! « .

    Aimé par 2 people

    1. Le Monopoly? Châtiment trop doux ! Il y a pire ! Les Petits Chevaux !!!! C’est quand même LE jeu dans lequel si tu ne fais jamais un 6 au dos, ta partie ne commence jamais 😊😊😊

      J'aime

  18. Moui, en fait, je me rends compte que Gus & Co (mis qui est Co ? encore des mystères !) est le seul blog de jeux que je consulte régulièrement. Vous avez mis des psychotropes dans vos articles pour les rendre addictifs ?
    En fait, je crois simplement que j’aime la douce voix (voie ?) indépendante suisse pour les critiques ludiques.
    Ne changez pas ! (les cheveux gris sont cependant admis avec l’âge).
    L’avis d’un voisin d’Elsass.

    Aimé par 2 people

    1. Hahahahahahahaha très fort

      Je râle si je veux, d’abord 😜

      Et non, je ne pense pas que je serai jamais invité. Faut pas pousser. Ou alors je me mords le cul. Challenge accepted.

      J'aime

  19. Gus, j’adore ce que tu fais (enfin pas tout mais presque), ne change rien, reste toi-même. C’est Ton approche, Ton angle de vue et puis qui te lit régulièrement sait que tu es bienveillant.
    Pour moi Gus&Co c’est une vraie drogue douce ! un seul regret : ne pas habiter près de la Suisse, sinon, il y aurait longtemps que j’aurai fait un détour par Genève.

    Aimé par 2 people

    1. « j’adore ce que tu fais (enfin pas tout mais presque) »

      C’est exactement ce que ma femme me dit (surtout le « ou presque » en fait 😝)

      Une vraie drogue douce Damiens? Douce-amère alors parfois.

      Merci Damiens pour ton commentaire

      Genève n’est pas si loin de chez toi!

      J'aime

    1. Oh la la, on a la pression là du coup 😁

      La pression de ne pas vous décevoir

      Mais on va faire notre possible. Promis.

      Nous espérons que les prochains articles vous plaisent.

      Ou pas, en fait. Ils nous plaisent à nous, d’abord. C’est ce qui compte pour nous avant tout.

      Heureux de vous compter parmi notre communauté de lecteurs (communauté. Le terme tellement hype 2.0)

      J'aime

  20. D’ordinaire, je lis mais je ne commente jamais (ou rarement)…
    Mais cet article m’a quand même poussé à lire l’intégralité des commentaires de l’article de l’Asmodée d’OR… Pour comprendre.
    Alors j’ai perdu du temps, hein, y a pas à dire. Merci. Bravo.
    Et finalement je commente :
    – 72% avec vous (enfin vous, j’en sais rien, combien vous êtes dans cette tête ?).
    – 26% rien à foutre.
    – 2% Ne se prononce pas.
    Mais ce blog est franchement top, intéressant, délivre de bons articles, et finalement de bons points de vue. Oui, oui des points de vue, qui n’engagent que l’auteur, comme sur un blog quoi.
    Ha ? Justement, c’est un blog ?

    Ha. Merde.
    Point Godwin. Marine Le Pen. Gus&Co. Hilter.
    Ha… ça va mieux. J’ai tout lâché là. Imparable.

    Aimé par 1 personne

  21. Continuez comme ça! J’apprécie beaucoup vos articles bien construits, argumentés et bien écrits (sans faute d’orthographe en plus, ça fait du bien!). Je tiens souvent compte de vos avis sur les jeux et j’aime vos réflexions sur le monde du jeu. Ne changez rien!

    Aimé par 1 personne

  22. Bonjour Gus and Co !!!

    Je voulais juste vous dire que malgré votre manque de moyen par rapport aux «gros», vos articles sont indubitablement différents des autres sites. Vous abordez des sujets et avec des points de vue qu’on ne retrouve pas ailleurs.

    Et d’ailleurs, j’ai un compte sur un réseau social, et je tiens à vous dire que je partage régulièrement vos articles, alors que je n’ai jamais partager un article de TT, Ludovox et consort. Non pas par idéologie ou par principe, mais parce que les articles et les sujets que je trouve intéressants, ce sont les vôtres.

    Régis

    Ps : ça n’a rien à voir mais vous m’aviez alléché avec votre critique de Not Alone, et bien il vient d’être réapprovisionné, en français, depuis le 03 mars !
    Du coup, je l’ai commandé 😃

    Aimé par 1 personne

  23. Je n’ai pas lu tous les commentaires, mais je vais y aller d’une petite réflexion sur le fond et sur la forme.

    Sur le fond. Il se trouve que cette année s’avère assez particulière et intéressante, justement parce que via deux bloggeurs, ici et sur Tric Trac, se sont exprimés post Cannes de manière très polémique. Ils traduisaient ce faisant deux position d’une querelle entre deux gros éditeurs / distributeurs qui a pris forme à l’occasion de l’as d’or, mais dont on se doute qu’elle n’est pas nouvelle.

    Votre article sur l’As d’Or, par exemple, a été mis en avant par le patron de Iello sur facebook, et sur Tric Trac Jeux viens a vous a pu très tranquillement publier deux articles que je considère comme le pendant de celui-ci, et sur lequel je suis longuement intervenu.

    https://www.trictrac.net/actus/cannes-1ere-partie-du-sang-de-la-sueur-et-des-larmes

    https://www.trictrac.net/actus/jeux-viens-a-vous-croc

    Dans les deux cas, cela vient de bloggueurs, et on peut faire constater que les gros sites bien informés Tric Trac, Ludovox, Plato, ne se sont pas exprimés là dessus dans leur debrief de Cannes. Ni les éditeurs, ni les auteurs, ni les membres du Jury. On peut certes considérer que cela vient du fait que les blogs sont des espaces de liberté, que dès qu’un média devient un peu pro il tombe dans l’autocensure ou les enjeux d’audiences, financiers.

    Mais on peut considérer aussi que les blogs sont plus imprudents, en se pensant dégagés des obligations des journalistes professionnels, et du coup publient des choses maladroites et le font maladroitement.

    Pourquoi à votre avis, on ne trouve ces questions sur l’As d’Or ou sur Iello ou sur Marcus nulle part ailleurs ? Alors qu’elles sont connues, et depuis longtemps pour certaines. On pourrait penser que Tric Trac, Ludovox et Plato sont au moins aussi informés que ces bloggers, mais aussi beaucoup plus prudents car informés de deux choses: 1) pour ne pas prêter le flanc, il faut des informations en béton et un argumentaire solide, qu’on peut défendre après. D’où le fait que personne n’est nommé explicitement, mais qu’on peut lire entre les lignes. 2) L’information de qualité coute cher et prend du temps à produire, parce qu’il faut vérifier ses informations, ses analyses, les angles d’attaque. Beaucoup plus long et moins rentable qu’une chronique de jeu.

    Cela pose une question, que je me pose souvent, qui est la question de l’instrumentalisation de celui qui écrit, ou du moins de la « procuration » si vous voulez un terme moins piquant. Là encore, on peut se demander, pourquoi le bloggueur X se retrouve mis en présence de l’information Y ? Pourquoi est-ce qu’on vous informe ? Comment votre fonction caisse de résonnance est utilisée, comment finalement vous vous retrouver à prendre les risques, risques du ridicule, de l’insulte, voire de la poursuite, à la place d’autres ? Est-ce que tout est bon à publier ? Excusez la maladresse de la comparaison, mais je pense qu’on peut dire qu’il y a le même lien entre les manifestants de la manif pour tous qui ont des propos outranciers et les politiques qui les alimentent et les utilisent en ayant des mots très chatiés. Ou le black block et les partis de gauche si vous voulez. Qu’exprimez vous pour quelqu’un d’autre, à votre corps défendant, comment votre propos sert malgré lui des intérêts autres ?

    Parce que je pense qu’une des parts du problème est là. Je retiens une de vos phrases:

    « On peut critiquer un média professionnel, qui possède les moyens pour gérer les commentaires ou la communication. Mais chercher à nous démonter ou nous prouver que nous nous trompons est une erreur de cible. Car nous ne valons rien. »

    Je pense au contraire que vous avez les mêmes obligations que les médias professionnels, ludique ou non, d’assumer ce que vous publiez. Si on regarde comment les juristes se sont penchés sur les publications sur les blogs, je l’ai fait trop peu, on voit que les termes employés (« directeur de publication », « délit de presse ») sont proches de ce qui est employé pour le sjournalistes, et que les références sont les mêmes.

    Au delà de la question juridique, il y a deux autres questions: déontologique et l’exigence en matière d’écriture.

    Déontologique, je pense que cela passe par un étayage des faits avancés. Par exemple, vous dites qu’on vous a insulté: qui, comment, où ?

    L’exigence en matière d’écriture: Le vrai problème de votre article As d’Or, selon moi, c’est qu’il parait dans tous les sens. Qu’il était par ailleurs très maladroit sur ses allégations (Plume Finance, Asmodee et Tric Trac) et mal étayé, facile à démonter. Ecrit trop rapidement selon moi. Mais comme au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, c’est un vrai souffle d’air frais. Seulement, si vous voulez aller batailler sur ce terrain, il faudrait être autrement étayé dans vos arguments. Et y mettre un peu d’argent (Société.com), de temps, d’appuis, de recherches de témoignages, etc.

    La partie la plus intéressante de votre article sur l’As d’Or est finalement le témoignage d’un ancien membre du Jury. Je pense qu’il faudrait creuser.

    Concernant l’independance, même si vous ne gagnez pas d’argent, dès qu’on fait oeuvre artistique et oeuvre d’écriture, je pense qu’on a quelque chose à gagner. Ne serait-ce que quelqu’un qui nous répond. C’est la raison pour laquelle je considère que personne n’est complètement indépendant. Plus que de considérer le débat dépendance / indépendance, il convient de considérer les degrés, les positionnnement:

    Etre Suisse, blogger, et relativement détaché du marché français expose moins que d’avoir un site dépendant en grande partie du trafic et de la publicité. Etre français, participer à deux des titres cités plus haut, m’expose un peu plus aux conflits d’intérêt.

    Mais au final, même si c’est imparfait, c’est stimulant.

    J'aime

    1. Je me permets de corriger Damien  » mis en avant par le patron de Iello sur facebook »

      Non. Par l’ancien chargé de comm. Qui ne travaille plus pour IELLO depuis quelques semaines.

      Pour le reste, « je considère que personne n’est complètement indépendant ». Comme vous le dites. « Je considère ». C’est votre droit. Mais je ne partage pas votre vision. Certes étayée et éclairée, mais qui repose sur vos propres opinions et considérations qui ne sont pas du tout les miennes.

      Merci pour votre riche commentaire Damien, un pur plaisir de vous lire!

      J'aime

      1. Merci de m’avoir publié. J’ai fait une version emaniée si vous voulez, parce que je pensais que j’avais fait une mauvaise manip. Pour l’ancien chargé de com’, je pense qu’on parle pas de la même personne. Je parlais de ce message:
        https://www.facebook.com/people/C%C3%A9dric-Barb%C3%A9/1135434553
        J’ai vu qu’ils recrutaient un community manager aussi, c’est de ça que vous parlez.
        En tout cas, cela me fait penser à une réflexion que je me faisais à Cannes: la jeunesse des salariés et le turn over important dans le secteur.

        J'aime

        1. Ha alors non, je n’avais pas vu ce post. Et je ne le lirai pas. Parce que je préfère utiliser mon temps autrement que tout suivre ce qui se dit de/sur nous. Je préfère investir ce temps autrement. Comme jouer par exemple. Lire. Ou aimer. C’est bien ça aussi.

          Pour le recrutement et le turn-over, vu les salaires plutôt bas dans le secteur (à part peut-être pour les boss. Et encore), c’est compréhensible.

          J'aime

  24. C’est le fan club du mec de tric trac qui a pété un plomb sur l’ancien article ?c’est ça non ?
    C’est assez dingue le fanatissme qui se dégage autour de ce mec. Perso j’ai rien contre lui mais les gens qui le protègent comme le prophète m’inquiète.

    Aimé par 1 personne

      1. Probablement la culture du chef, celui qui à la plus grande gueule a toujours raison. J’ignorais qu’Asmodée avait des billes dans Tric Trac, je comprends mieux l’ambiance « tous les jeux sont géniaux surtout pas de vague » qui y règne maintenant. Ca fait longtemps que j’ai déserté leur site pour BGG.

        Aimé par 1 personne

  25. Je crois bien que c’est la première fois que j’écris un commentaire sur ce site. Pour moi, votre site est un lieu de partage de vos ressentis, de vos analyses et de vos coups de gueules. Rien de plus, rien de moins. Quand je viens sur le site, j’ai l’impression de rentrer dans un troquet où un grand gaillard dégarni, hableur, drôle et profond, anime la discussion. Un lieu où on se sent bien et où l’on revient avec plaisir.
    Merci

    Aimé par 1 personne

  26. Génial, il n’y a jamais eu autant de commentaires sur ce site, c’est beau de voir plein de fans sortir de l’ombre et des gens dire qu’ils ne lisent (quasiment) plus que ce blog parce qu’il propose une approche différente du jeu et qu’il pose la question de la surconsommation. Je me sens moins seul. Bravo pour cette belle réussite Gus que de porter un autre son de cloche. Longue vie au Blog. Si vous connaissez d’autres média du jeu qui croisent le monde du jeu avec d’autres domaines je suis preneur.

    Aimé par 1 personne

  27. Je vais personnellement pousser pour la liberté d’opinion dont Gus&Co fait toujours part, et a laquelle j’adhère a 100% dans mes propres chroniques ludiques.

    On dit souvent par chez moi, il n’y a que la vérité qui fache.
    Que le précédent billet fasse réagir, et bien tant mieux. Dans ce petit milieu aussi lisse qu’une carrosserie tout neuve, il en faut.
    Que certains en profitent pour cracher leur bile, ce n’est pas étonnant, et c’est regrettable de ne pas pouvoir converser entre gens raisonnables.

    En bref, ce billet etait il necessaire ? Non pour le lecteur, mais tellement pour Gus et son équipe, histoire de rebooster le moral et relancer la machine après le débat houleux ^^

    J'aime

    1. « En bref, ce billet etait il necessaire ? Non pour le lecteur, mais tellement pour Gus et son équipe, histoire de rebooster le moral et relancer la machine après le débat houleux »

      Pas d’accord. Important pour le lecteur, justement. Pour remettre « l’église au milieu du village » et mettre les choses en perspective. Nous ne sommes qu’un blog. Nous ne parlons que du jeu de société. C’est tout.

      Ce qui est hallucinant, ce sont les vives réactions épidermiques engendrées quand: tu critiques Maurin/TT/Asmodée. Alors qu’au final, on ne fait que parler de jeu de société. Le jeu en vaut-il la chandelle? Tu connais ma réponse Fabien.

      Aimé par 1 personne

  28. Salut Gus and co !
    Et bien, simplement, je voulais dire que j’avais toujours un immense plaisir à lire vos digressions philosophiques, vos expressions, sur le jeu mais pas que. Ça me fait autant de bien que de lire du Mops sur TT.

    J’ai cru comprendre que ça avait été le beans au festival de Cannes cette année…
    Plusieurs articles postés ces derniers jours sur TT montre combien le salon aura été houleux (l’article/interview de Croc est assez parlant)…
    et donc votre article « polémique » explique peut-être le pourquoi du comment.

    Là où il y a de l’argent, quoi qu’on en dise, il y a des enjeux. Un prix fait vendre, c’est logique, c’est donc important. Même si le jury veut exprimer d’autres choses à travers son/ses choix (et notamment un désir, un regard plus altruiste), celui-ci est loin d’être anodin.

    Continuez à nous questionner, à nous interroger !
    Je n’ai qu’un regret c’est de ne pas habiter dans votre ville 🙂

    J'aime

    1. Pour rebondir là dessus, de mon point de vue Cannes n’a été ni plus, ni moins houleux que les précédentes années. C’est juste que quelque chose a été rendu visible. Au contraire, je pense que le festival progresse. Il y a un miroir déformant d’internet, c’est pour ça qu’il faut faire attention quand on rapporte des trucs.

      J'aime

  29. Si vous partez à pied dès demain matin pour Cannes, vous devriez pouvoir participer au prochain Festival de Cannes (2018).
    J’adore vos articles, j’adore tout simplement votre Blog

    J'aime

  30. Bonjour,
    Je n’ai pas lu encore l’article sur l’As d’or, mais celui-ci, car je parcours votre blog régulièrement. J’y retiens ce que j’ai envie et laisse le reste… Mais en règle générale, je trouve sympathique vos écris… Et vous encourage à continuer, malgré les critiques que vous dites avoir reçu (Pas encore lu l’article « polémique »). Ce ne doit pas être plaisant…
    Mais dans l’article « blog ordianaire », je trouve que vous vous excusez trop ! Et point de pardon, vous faites votre truc, y’a pas mort d’homme, on parle de jeu et pas de géopolitique… Il y a rien de grave… Le pardon me semble disproportionné… (En plus répété plusieurs fois…)
    Et comme vous devez le savoir, beaucoup vous lisent (comme moi) ce qui est une preuve de sympathie à votre égard, donc le bilan est positif. Longue vie à vous ! Et il ne faut pas vous excuser d’exister ! On est libre de vous lire ou pas…

    J'aime

    1. « il ne faut pas vous excuser d’exister »

      Je vous invite à relire l’article. Nous ne nous excusons pas d’exister. Ni d’écrire ce que nous écrivons. Mais que certains lecteurs nous prennent pour ce que nous ne sommes pas. Importants.

      Merci pour vos lectures!

      J'aime

  31. « Je vous invite à relire l’article. Nous ne nous excusons pas d’exister. Ni d’écrire ce que nous écrivons. Mais que certains lecteurs nous prennent pour ce que nous ne sommes pas. Importants. »

    Désolé d’insister, mais donc l’emploi du mot Pardon n’est pas approprié alors…
    Définition de Pardon : « Le pardon est le fait de solliciter l’indulgence de quelqu’un, suite à une faute commise.  »
    Si réplétion de pardon, grosse faute il y a…
    Je ne pense pas que vous estimez avoir commis une faute…

    J'aime

    1. « l’emploi du mot Pardon n’est pas approprié alors »

      Tout à fait possible. Ca me rappelle nos débats pendant mes études en théol (protestante, mais quand même. Le pardon y est aussi discuté)

      Donc « pardon » si selon vous le mot est mal employé. Mais oui, j’estime avoir commis une faute. Peut-être par notre comm. Ou par nos propos. Ou par notre ton. Peut-être que nous paraissons trop présomptueux. Pour cela nous présentons nos excuses si nous n’avons pas été suffisamment limpides sur nos objectifs.

      Merci pour la correction/précision.

      A très vite j’espère!

      J'aime

      1. « « l’emploi du mot Pardon n’est pas approprié alors »

        Tout à fait possible. Ca me rappelle nos débats pendant mes études en théol (protestante, mais quand même. Le pardon y est aussi discuté)

        Donc « pardon » si selon vous le mot est mal employé. Mais oui, j’estime avoir commis une faute. Peut-être par notre comm. Ou par nos propos. Ou par notre ton. Peut-être que nous paraissons trop présomptueux. Pour cela nous présentons nos excuses si nous n’avons pas été suffisamment limpides sur nos objectifs.

        Merci pour la correction/précision. »

        Ah ? Ok…
        Je me permet de continuer la discussion, par pur sympathie.
        Bon ben si vous pensez avoir commis une faute (J’ai lu le fameux article) pour les raisons que vous dites.
        Et bien je vous le confirme, à mon avis, votre article (Je vous ai aussi posté un mot dessus) est rude envers les membres du jury (alors que c’est des personnes qui ne revendiquent rien d’important que d’œuvrer comme vous à la cause ludique…), Le passage sur la politique de la France et de la Suisse est hors sujet (mais je vous l’ai déjà dit sur l’autre poste) ,complètement subjectif et caricatural….
        Votre article contient des mots fort de sens (Absurde, an(n)ales de l’histoire,politique,échafauder des théoriques conspirationnistes…) sur un sujet – le Jeu et un prix (point médiatique de la Fête du Jeu de Cannes) – qui est léger, ludique… Tout ceci n’est que du jeu…
        Donc il ne pouvait qu’être polémique votre article… Je le confirme.
        Désolé d’en rajouter… Mais rien de grave, je le redis et c’est tout à votre honneur de reconnaitre votre erreur…

        Ludiquement

        J'aime

        1. Le jeu est un gros secteur économique internation, en croissance, avec des acteurs concurrentiels. Cannes, avec son prix, a l’ambition d’être une vitrine qui déborde vers les médias généralistes et le grand public. Donc, rien de léger là dedans. Ce n’est pas plus fun — dans les fondements — qu’un congrès de l’industrie pharmaceutique. En surface, oui, parce que l’objet l’exige, mais fondamentalement, c’est un marché, et on se dit parfois qu’il y en a, parmi les jolis stands présents, ces salariés qui nous sourient, qui vont rester sur le carreau. Je pense que votre lecture est typique d’une certaine vision et une certaine pensée du marché du jeu qui est par trop centrée sur elle-même. Cela revient à dire qu’il y aurait comme une bulle JDS dans laquelle les conflits d’intérêt, les luttes d’influences, les problématiques médiatiques du monde extérieur n’auraient pas cours, où rien ne serait grave.

          J'aime

          1. « Cela revient à dire qu’il y aurait comme une bulle JDS dans laquelle les conflits d’intérêt, les luttes d’influences, les problématiques médiatiques du monde extérieur n’auraient pas cours, où rien ne serait grave. »

            Ben, ouai… Et alors, c’est grave ??? Pour moi, oui, le Jeu, est par définition un loisir (Et j’ai déjà la chance de pouvoir jouer, donc j’en suis content et conscient !). Après effectivement c’est une industrie… C’est grave ???
             » ces salariés qui nous sourient, qui vont rester sur le carreau. » ???? Hors sujet, pour moi… Le sujet est le jeu, un truc ou on prend plaisir à jouer, en discuter et se contredire, se chamailler en aillant à l’esprit que c’est du jeu… Après le reste c’est un autre débat…
            Après, je m’en fou, j’avais 5min. à perdre à vous répondre… Rien de grave… J’ai fini de jouer à ça, je m’en vais jouer ailleurs.. 😉

            J'aime

  32. J’arrive après la bataille, mais il fallait quand même que je laisse ma petite pierre à l’édifice.
    Franchement, je ne trouve pas le blog bon.
    Bah Non, il est très bon 🙂
    Tout simplement parce qu’il est moins mono-maniaque sur la critique de jeu, il aborde des sujets un peu plus ouverts et me fait réfléchir (achat compulsif, collectionite aigue …,psychologie)
    Après, ce qui est exprimé dedans, et bien c’est ton avis. On peut ne pas être d’accord, et c’est là tout le problème d’émettre un avis : il y a forcement des avis contraires.

    En tout cas, je lis les articles avec plaisir, c’est bien le principal 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s