Bonjour 2017. Vous cherchez un taf dans le monde du jeu?

Gérez une boutique de jeux, ça vous tente?

Suite au départ pour d’autres horizons professionnels du gérant de la boutique de jeux de Genève, Helvétia Games recherchent un gérant qui souhaite s’investir dans le monde du jeu pour reprendre leur magasin. Dans le quartier des Pâquis. Magasin tout, neuf tout rutilant, ouvert en juin 2016.

Où?

Là:

paquis

Vous cherchez du taf? Ou vous vous embêtez dans votre taf actuel et vous voulez changer? Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure et gérer votre propre boutique de jeux de société à Genève, contactez Helvétia Games à info@helvetia-games-shop.ch.

Et à partir de quand? C’est flexible. Ces prochaines semaines.

Ils cherchent à établir un partenariat durable avec une personne motivée, pleine d’idée, intégrée dans la vie ludique genevoise, qu’ils proposent d’accompagner sur le chemin du succès. Tout un programme.

Ça vous branche?

7 Comments

  1. Y a-t-il vraiment de la place pour quatre boutiques « en dur » sur Genève ? Surtout avec un euro très faible et les prix aberrants pratiqués par la distribution suisse sur certaines catégories de jeux (des eurogames parfois jusqu’à 50% plus chers que de l’autre côté de la frontière…).

    J'aime

  2. Oui Stefou, en effet, chaud. Mais:

    1: Genève draîne un basse de 1 million d’habitants. 4 boutiques pour 1 million, ça va
    2. Chaque boutique a des spécificités: L’Astuce, très famille, Xeno, très fig et cartes, Deux Nains, plutôt famille et jeux de gamme moyennes. Helvétia, plutôt geek-core.
    3. Prenez une carte du canton, et visualisez les 4 boutiques. Elles sont toutes loin et à distance.

    Maintenant, en ce qui concerne les prix. Oui, l’euro est faible (ou le franc suisse élevé, plutôt…). Oui, la tentation est grande de commander en France. Mais les frais douaniers administratifs sont prohibitifs. 20 CHF pour une commande pour plus de 60 CHF. Plus la TVA à rajouter. Mais oui, les prix français sont plus bas, et c’est logique, non? Les salaires sont différents, les loyers aussi, la vie aussi, en général (rien que le pain, OMG. 1-1.50 euros en France, pas moins de 3-3.50 CHF en Suisse)

    Maintenant, je ne me fait pas l’avocat de la boutique, mais la situation est peut-être plus complexe qu’elle n’y paraît.

    Et en ce qui concerne la distrib et les prix « aberrants » que vous citez, oui, certes, mais pas si « aberrants » que cela au final. Nous sommes en train de préparer un article sur le sujet, avec beaucoup de révélations surprenantes et intéressantes.

    Merci pour votre commentaire Stefou. J’espère que ma réponse vous aura apporté un certain éclairage.

    J'aime

  3. Je comprends tout à fait la situation problématique de la vente au détail suisse (loyers prohibitifs, salaires élevés), mais nous savons tous que certains intermédiaires – et ce dans de nombreux secteurs économiques- se goinfrent sur le dos des consommateurs suisses. C’est particulièrement flagrant depuis la baisse de l’euro et les prix des produits importés de la zone euro qui ne baissent pas ou alors très peu.
    Concernant les commandes en France, je trouve que vous jouez un peu les naïfs sur ce coup 😉 Vous savez très bien qu’il y a tout un éventail de possibilités permettant de contourner les frais de ports et les taxes.

    Je reste sceptique sur le fait d’avoir quatre boutiques viables à long terme sur Genève. De mon côté je resterai fidèle à Xeno pour certains produits car je trouve qu’il fait beaucoup d’effort pour proposer des prix corrects et un choix intéressant.

    J'aime

    1. « Concernant les commandes en France, je trouve que vous jouez un peu les naïfs sur ce coup😉 Vous savez très bien qu’il y a tout un éventail de possibilités permettant de contourner les frais de ports et les taxes. » Des détails, des détails, des détails 😉

      Pour Xeno, cool que vous lui soyez fidèle. Vous avez raison, c’est vrai qu’il propose des prix corrects. Mais très très peu de choix au contraire, un choix très limité.

      Maintenant, encore une fois Stefou, chaque magasin a ses spécialités. Donc chaque magasin a ses clients. Et chaque magasin a également son périmètre géographique spécifique. Les joueurs de Magic n’iront pas à L’Astuce, ou les familles à Xeno.

      J'aime

      1. je suis d’accord avec Stefou, il n’y a pas la place pour 4 magasins de jeux à Genève. Je ne serai pas surprise que l’un d’entre eux crève d’ici deux ans. On peut préférer un magasin plutôt qu’un autre, mais à ce point-ci, en achetant chez l’un plutôt que l’autre on choisit son camp… il faudrait juste en être conscient.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s