Y a-t-il un avantage ou un désavantage à jouer en premier dans les jeux de société?

Chess play, Flickr, CC, by Remco Wighman
Chess play, Flickr, CC, by Remco Wighman

Aaaah, la grande question que tout bon game designer se doit de se poser à un moment ou un autre dans son développement.

Jouer en premier peut parfois représenter un avantage car il permet de se positionner sur un plateau encore vide, donc d’en prendre rapidement contrôle sans être gêné par les autres. C’est le cas par exemple du récent Concordia, dans lequel placer ses villas en premier coûtera moins cher. Ou Caylus et tous les jeux de placement d’ouvriers puisque tout le plateau sera dispo au tout départ. Dans nombreux jeux d’affrontement, cartes (Magic) ou plateau, les troupes ennemies ne sont pas encore prêtes à soutenir le tout premier assaut.

Bref, la liste des situations de départ est aussi longue qu’une journée sans tofu.

La question est alors la suivante: comment faire pour que le premier joueur n’ait pas un net avantage à commencer? Y a-t-il des règles précises pour lisser l’avantage de débuter? Car si rien n’est fait, est-ce que le premier joueur n’aura pas plus de chances de gagner? Ou est-ce que le premier joueur se tire au hasard ou avec des règles « à la con », genre le dernier joueur à avoir visité une cathédrale romane du 13e siècle en tongs? Pour certains jeux, s’il y a un avantage à commencer, il y en a aussi à jouer plus tard pour réagir, donc l’avantage peut être équilibré.

Quelques mécaniques habituelles qu’on retrouve ici ou là:

Les enchères (ex. Five Tribes, Cuba) : on mise ou on paie pour commencer, en secret ou pas, au risque de diminuer son pactole, dans cas-là on choisit sa position de départ.

Ressources (Caylus, Concordia) : le(s) premier(s) joueur(s) reçoivent plus de ressources / argent au départ.

Équilibre : quand la partie prend fin, on finit le tour en cours, i.e. que tous les joueurs à la table auront joué le même nombre de tours.

Les règles « à la con » : puisque commencer n’a aucun impact majeur sur la partie, on propose un critère rigolo.

L’idée de cet article n’est absolument pas de dresser la liste des meilleurs / pires règles de premier joueur, ça sera aussi long qu’inintéressant, mais plutôt de savoir comment les auteurs de jeux réfléchissent à ce point de game design. Futile pour certains, importants pour d’autres, c’est selon.

Je vous propose tout en bas un épisode d’Extra Credits sur la question, extrêmement intéressant.

Nous avons donc demandé à plusieurs auteurs francophones qui ont eu l’extrême gentillesse de répondre à nos questions. Nous les en remercions chaleureusement.

Voici les 4 questions que nous leur avons à chaque fois posées :

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?
  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?
  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?
  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

 

Bruno Faidutti

(Citadelles, Mascarade)

BrunoFaidutti

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

Je ne m’en préoccupe généralement pas trop, ou alors uniquement lorsque cet avantage est vraiment considérable. En tout état de cause, c’est un détail sans grand importance dont je ne me préoccupe, en général, qu’à la fin.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

Il y a plein de techniques, plein d’astuces, ça dépend vraiment des jeux. Dans Kheops, il y avait vraiment un énorme avantage au dernier joueur, et Serge et moi l’avons compensé en donnant à son adversaire un super pion Pharaon qui compte double et est inattaquable. Sinon, j’ai sûrement commis plein de jeux où le premier joueur est légèrement avantagé ou désavantagé, et je m’en moque un peu, l’équilibre parfait n’étant pas mon souci principal.

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

Je pourrais citer quelques exemples, mais ce sera à chaque fois parce qu’on me l’a dit, car je n’y fais pas très attention.

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

Ça commence à être usé, mais ça m’amuse toujours.

Bruno Cathala

(Five Tribes, Abyss)

bruno

Préalable: les questions laissent supposer que, quel que soit le jeu, il y a un avantage au premier joueur. et c’est faux. Car, dans un jeu qui se joue avec un séquencement du tour de jeu, l’avantage n’est pas nécessairement au premier joueur. Il peut aussi l’être au dernier joueur, ou au second. bref, le véritable questionnement est celui de l’équilibrage des chances quelque soit la position du joueur autour de la table.

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

La réponse est très banale: au moment opportun ! C’est à dire en général au moment du fine tuning. C’est à ce moment là, une fois que tout le système de jeu est bien calé, qu’il convient d’évaluer si la position autour de la table a une importance SIGNIFICATIVE sur le résultat final. Car si cette influence n’est pas significative, nul besoin de rajouter un paragraphe de règle pour des setups spécifiques, en plus eux mêmes éventuellement dépendants du nombre de joueurs. Bref, ne monter une usine à gaz que s’il y a du gaz.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

Il n’y a pas de meilleur moyen dans l’absolu. Chaque jeu est différent, et chaque solution à un éventuel avantage lié à la position dans le tour de jeu devra être traité de la façon appropriée vis à vis du système de jeu lui-même. Bref, il n’y a pas de remède universel, et c’est ça qui est chouette. Appliquer des recettes est ennuyeux. En inventer, c’est passionnant.. et drôle.

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

Les échecs. Joueur avec les blancs conduit à une victoire dans environ 55% des cas en moyenne (analyse sur des dizaines de milliers de parties jouées)

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

En fait, je pense que toute tablée est capable de choisir le premier joueur selon les critères de son choix. Mais comme si on ne met rien dans les règles, il y en a toujours qui râlent en disant que c’est honteux de ne pas avoir prévu ce point, il faut bien écrire quelque chose… alors tant qu’à écrire quelque chose, autant se faire sourire soi-même. Par exemple, pour Noé, ça m’a bien amusé d’imaginer que le premier joueur serait le plus petit de la tablée, puisque c’est le premier qui n’aurait plus pied lors de la montée des eaux. ça n’aura peut être fait sourire que moi, mais c’est déjà ça ! 😉

Et en conclusion: Je ne peux que conseiller à toutes celles et ceux qui flippent à mort de démarrer une partie avec un supposé micro désavantage lié à leur position dans le tour de jeu, de privilégier les jeux dans lesquels on joue en simultané, ou bien encore ceux où l’on joue seul dans son coin.

Corentin Lebrat 

(Diavolo, le Petit Poucet)

Corentin_Lebrat

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

Cela dépend énormément du jeu en question. De nombreux jeux n’ont pas besoin d’un tel équilibrage (coop, jeu en simultané, party game en général, jeu a faible interaction et pleins d’autres encore).

Pour ma part, et pour répondre a la question, je dirais que j’aurais tendance à essayer de régler ce problème lorsque je m’aperçois que cela est un problème…En effet, en fonction du prototype il peut paraitre évident, dès le départ, que le 1er joueur aura un avantage/désavantage et inversement, certains prototypes ne dévoileront cette « faiblesse » qu’après de nombreuses parties.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

Pour ma part, le 1er point est d’être sûr que le 1er joueur bénéficie d’un avantage/désavantage qui faussera nettement le jeu. Inutile d’ajouter des lignes de règles pour fixer un problème qui n’en est finalement pas vraiment un.

Encore une fois, cela dépend des jeux mais s’il le permet, faire tourner le premier joueur est une bonne solution, cela peut même être intégré au gameplay (Agricola par exemple).

Une autre solution, que je trouve tout de même moins élégante mais qui fonctionne, est de mettre un bonus/malus au 1er joueur dès le départ (les ouvriers des Châteaux de bourgogne par exemple).

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

Aucun ne me vient en tête, toutes les parties de jeu de société sont différentes, avec des erreurs, des renversements de situations, des fautes d’inattention et au final le tout s’équilibre dans une bonne dose de fun et de partage.

De plus, j’ai tendance a croire que la question de l’avantage/désavantage du 1er joueur se pose surtout pour les jeux « calculatoires » (rien de péjoratif je précise 🙂 ) je ne me suis jamais demandé si j’avais un avantage lorsque je commence a jouer à Minivilles, Camel up ou encore Die Meuterei.

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

Oui pourquoi pas, mais j’imagine que le must est de déterminer le 1er joueur avec une manche de Diavolo 😉

 Xavier Lardy

(Galipotes, Phantom)

Xavier Lardy

 

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

Comme tu le précises, il s’agit d’un équilibrage et donc cela n’intervient pas immédiatement. En général, c’est après avoir stablilisé la mécanique du jeu pour le nombre minimal et maximal de joueurs qu’il m’est possible d’observer pendant les tests s’il y a un avantage ou un désavantage à être premier joueur (ou les deux). Par « premier joueur » j’entends à la fois la première personne qui ouvre la partie, et aussi le joueur qui est en tête du classement.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

Bien qu’il existe moult façons différentes d’équilibrer la position de premier joueur, en général j’y accorde une attention particulière quand il s’agit d’un jeu plutôt stratégique, et encore plus lorsqu’il ne se joue qu’à deux joueurs.

Le cas s’est justement présenté pour Phantom : lors des nombreux tests réalisés par Ludonaute, il est apparu que le premier joueur avait un léger avantage statistique sur le second joueur, surtout s’ils connaissent aussi bien le jeu l’un que l’autre.

La solution retenue est assez élégante : en début de partie le premier joueur dispose d’un Lieu hanté, le second joueur de 3 Lieux hantés, et un personnage est déjà en jeu. Non seulement cela accélère un peu le jeu, mais ce petit correctif permet de conserver la tension souhaitée jusqu’à la fin de partie et offrir des chances de victoire similaires (entre joueurs de même compétence).

Sinon, s’il s’agit d’un jeu à plusieurs joueurs ou avec une part de chance significative, l’état du jeu se modifie trop d’un tour sur l’autre pour justifier systématiquement un équilibrage de début de partie. Par contre, dans le cas de Galipotes, qui se joue en plusieurs manches, je m’assure que le premier joueur est le plus jeune ou celui qui a le moins de points. C’est une sorte de « bonus psychologique » qui a peu d’impact sur le score mais passe bien avec le jeu.

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

Celui qui me vient à l’esprit c’est Gang of Four : le premier joueur du classement (et qui démarre la manche suivante) échange sa carte la plus faible avec la carte la plus forte du dernier joueur. C’est un renforcement positif qui réduit les chances du dernier joueur de remonter. Mais étrangement, je trouve que cela ajoute un sel incomparable au jeu car il est désormais clair que pour gagner, il faut être un bon joueur et ne pas trop compter sur la chance !

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

Là, tout dépend du type de jeu et de ce qu’en attendent les joueurs. S’il s’agit d’un jeu stratégique, il est pertinent d’exiger du jeu que n’importe joueur ait les mêmes chances de victoire quelquesoit sa position dans le tour de jeu et le classement. Par contre, lorsqu’il s’agit d’un jeu plus léger, ce n’est pas choquant de déterminer le premier joueur sur un critère lié au thème 🙂 Par exemple, dans Maswana, qui est un jeu coopératif à 2 où les joueurs incarnent des amazones qui protègent la forêt vierge, c’est le joueur qui pousse le plus fort cri de guerre qui commence !

 Antoine Bauza

(Samurai Spirit, Hanabi)

Antoine

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

Où moment où une partie test met en évidence le phénomène, généralement très tôt dans le développement puisqu’il s’agit d’un phénomène courant.
La plupart du temps il est facilement identifiable et souvent facile à gérer.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

C’est un phénomène peu présent dans les jeux que je conçois car soit je fais des jeux coopératifs (et le premier joueur a alors peu ou pas d’impact), soit il s’agit de jeux familiaux où l’impact du Premier joueur est peu rélévant. Dans Tokaido, je propose une variante qui module le pécule de départ de chaque joueur en fonction de l’ordre de jeu : le premier joueur voit son pécule réduit alors que le dernier voit le sien augmenté. Cela reste une variante, et je ne suis même pas sûr qu’elle soit appliqué par les joueurs chevronnés d’ailleurs…

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

L’exemple le plus évident qui me vient à l’esprit est Magic The Gathering.
Le joueur qui débute une partie à un net avantage qui est (partiellement) compensé par le fait qu’il ne pioche pas lors de son premier tour.

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

Comme toujours, cela dépend du jeu.
Dans les jeux familiaux et pour enfants, c’est une pratique courante que j’adopte bien volontiers car elle participe (modestement) à l’histoire que le jeu raconte.
Dans Hanabi, le joueur aux vêtements les plus colorés débute la partie, dans Takenoko, le joueur le plus grand…

 

CROC

(Space Cowboys, Claustrophobia)

croc

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

Dès le départ, cela fait partie du design général.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

La méthode allemande (donner des trucs en plus, en moins) est laborieuse mais efficace. Je préfère des solutions plus simples (comme par exemple terminer le tour en cours).

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

Aucun des jeux auxquels je joue étant donné que j’essaye au maximum de jouer à des bons jeux.

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

Oui je trouve ça bien. Et surtout totalement optionnel (donc pas grave).

Sébastien Dujardin

(DEUS, Troyes)

sebastien-dujardin

 

 

  1. Quand vous créez un jeu, à quel moment de votre développement pensez-vous à trouver des moyens pour équilibrer l’avantage / désavantage du premier joueur ?

Cet aspect fait partie de ce que j’appelle le fine tuning. Et je ne pense fine tuning que le plus tard possible dans la conception d’un jeu. Il est important de ne pas perdre de temps sur ces choses top tôt, même si elles sont importantes, en sachant que d’autres paramètres plus essentiels, ceux qui constituent les fondements du jeu, ne sont pas totalement établis.

  1. Quel est, d’après vous, le meilleur moyen pour équilibrer le premier joueur ? Avez-vous un ou plusieurs exemples de jeux (les vôtres ou d’autres) ?

Cela dépend tellement du jeu! En général, le premier joueur peut sembler très avantagé sur le papier alors qu’en réalité, les événements de la partie auront un impact tellement plus important sur le déroulement, que cet avantage devient réellement négligeable. Dans ces là, une petite pièce d’or en plus peut suffire pour apaiser les esprits 😉 Mais pour un auteur, c’est plus intéressant d’ajuster sa mécanique pour que le premier joueur n’ai pas de réel avantage. Ça se passe donc en coulisse, on fonction du jeu et de ses caractéristiques, et ce n’est pas visible.

  1. Dans quels jeux trouvez-vous que le premier joueur à un net avantage / désavantage ?

Je ne vois pas là tout de suite!

  1. Pensez-vous que le tirage au sort du premier joueur, ou l’utilisation de critères comiques, tel que le dernier joueur à avoir…, le plus grand, le plus… soit une bonne idée ?

N’ayant pas beaucoup d’amis, je me contente de commencer quand je sais que c’est mieux de commencer et de laisser mon épouse commencer dans le cas contraire. Si par accident, il y a d’autres joueurs à table, je m’en fous un peu en fait.

Et vous, qu’en pensez-vous, avez-vous déjà été confronté à un jeu qui favorisait / défavorisait nettement le premier joueur? Connaissez-vous une règle originale pour gommer l’avantage de commencer?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s