Essen 2013, mes coups de cœur

Temps de lecture: 4 minutes

Voilà, je suis rentré à la maison. Après 2 jours et demi complets à la foire, il était temps de repartir et de (continuer à) bosser sur nos différents projets, dont notre Panic Room Experience qui s’approche gentiment.

Après ces intenses deux jours et demi, voici mes coups de cœur du salon. J’ai pu voir ces jeux tourner, les essayer parfois, mais je dois vous avertir tout de même que pour être honnête, je ne les ai pas essayés deux mille fois pour donner ici un avis solide. Mais coups de cœur quand même.

La liste des mes pas-du-tout coups de cœur est ici

ProsperityProsperity

Le nouvel Ystari, par Knizia et Bleasdale (Keyflower), un jeu de gestion urbaine (décidément, avec Suburbia, Ystari aime bien les villes…), dans lequel il faut jongler entre développement et pollution. Du tout bon.

pic1591406_md

Nations

Un jeu de civilisation avec des cartes, beaucoup de cartes, qui rappelle le fameux Through the Ages du Tchèque Vlaada Chvatil, mais avec plus d’interaction, notamment un système malin pour simuler la guerre. Sorti en anglais à Essen, il sera traduit en vf par Ystari pour sortir dans quelques semaines. Une grosse sortie pour la fin d’année. Nations est au final plus « léger » que Through the Ages. Je lui prédis une grande carrière. D’ailleurs, il était sold-out au salon après deux jours. Certainement LA révélation du salon, comme le fut Terra Mystica l’année passée.

pic1798052_md

Tash-Kalar

Le nouveau jeu de Chvatil. Un jeu de cartes et de placement, un peu à la Summoner’s War, mais avec encore plus de synergie spatiale. Il sortira en vf chez Iello dans quelques semaines. Si vous n’êtes pas prof d’anglais (comme moi), mieux vaut attende la vf car il y a BEAUCOUP de texte.

pic1550482_md

Amerigo

Bon, je l’avoue, je suis un fan inconsidéré de Stefan Feld. Soyons honnête, Queen Games a fait un travail de sagouin avec un plateau moche à souhait, mais sinon la mécanique avec la tour (recyclée de Shogun) est sympatoche et dynamique. Mais ô combien laid (comme souvent avec les jeux de Feld d’ailleurs, quel dommage).

pic1796658_md

Caverna

Bon, je l’avoue, je suis un fan inconsidéré d’Uwe Rosenberg. Il pourrait sortir n’importe quel jeu, un jeu de gestion sur la reproduction du pingouin d’Alaska que je l’achèterai quand même (et vous aussi). Caverna, c’est avant tout 4kg de matériel. Vraiment 4kg. Prévoyez une grande table pour y jouer, mais surtout solide! Caverna est un « reboot » d’Agricola, même système, même illustrations, même tout, ou presque, puisque le thème est plus fun. Fini les pauvres fermiers du 18e, voici les nains et leurs cavernes (d’où le titre, tadaaa). Du tout bon, qui va connaître un gros succès sans aucun doute. Et on peut y jouer jusqu’à 7 joueurs. 7 !!! OMG. Mais bon, il faut compter 30′ par joueur, donc à 7… la semaine.

pic1784731

La Route du Verre

Uwe Rosenberg s’embête dans sa vie depuis l’annulation de la série télé Desperate Housewives. Du coup, comme Cathala et Bauza, pour s’occuper, il torche deux excellents jeux à la suite. Caverna ne lui suffisait pas, il fallait qu’il fasse aussi La Route du Verre. Un système de ressources avec une roue, oui comme Ora et Le Havre. Ressources, gestion, tout ça. J’ai d’ailleurs entendu dire que son prochain jeu se passerait en Alaska… En partenariat avec Filosofia nous vous ferons gagner un exemplaire de la Route du Verre dans tout bientôt si c’est pas avant.

pic1708869_md

Lewis and Clark

La jeune et sympathique maison d’édition française Ludonaute (SOS Titanic, Le Petit Prince) cogne fort avec ce jeu, avec des règles claires et bien rédigées, de superbes illustrations de Vincent Dutrait, un thème historique original et un gameplay plaisant. Bref, une excellente découverte à Essen 2013, je vous le conseille amplement.
pic1742327_md
Gueules Noires 
Le nouveau jeu de gestion de Kramer & Kiesling, sorti en même temps en allemand, en anglais et en français (chez Gigamic). Si le thème de l’extraction houillère au 19ème dans la Ruhr est autant sexy que de l’herpès génital mal soigné, le gameplay, lui, est intéressant et varié. Me réjouis d’en refaire une partie (du jeu, pas de l’herpès).
Nauticus
Nauticus
Non, les « vieux » auteurs de jeux ne prennent jamais de retraite. Du haut de ses 93 ans (je dis ça j’en sais rien en fait), Kramer signe deux jeux sortis à Essen, Geules Noires et Nauticus. Vous avez joué aux Palais de Carrare? Nauticus lui ressemble quelque peu puisqu’il y est également question de roue, mais d’actions cette fois et non pas de ressources. Nauticus est plutôt de « poids moyen », comprenez par-là qu’il est destiné à un public familial mais averti, ni hardcore gamer ni party game non plus. Oui, comme les Palais de Carrare.
Study
A Study in Emerald
Quand Martin Wallace rencontre l’auteur de littérature fantastique Neil Gaiman ça donne un jeu d’enquête, déduction, placement, Sherlock et Cthulhu. Il y a pas mal de texte sur les cartes, si vous ne maîtrisez pas la langue de Lovecraft attendez la vf prévue chez je ne sais pas chez qui ni quand ni où.
pic1732650_md
Quantum
Le jeu était déjà bien buzzé avant Essen, et c’est tout mérité. Un jeu de gestion de dés dans l’espace( tiens on pourrait croire à du Alien Frontiers que j’attends d’ailleurs toujours après l’avoir pledgé en… 1983), violent, rapide et intéressant. Si vous aimez la SF et que vous n’avez pas Quantum d’ici à la fin de l’année vous aurez véritablement raté votre vie. D’ailleurs, pour vous rattraper, en collaboration avec l’éditeur Funforge nous organiserons un… Devinez quoi, oui, un concours. Tadaaa. Bientôt.
pic1720441_md
Machi Koro
Paru chez Japon Brand, cher, 28 euros, ce petit jeu de cartes charmant est en fait un petit jeu de développement urbain simple et malin comme les japonais savent bien le faire. Je parie mes poignées d’amour qu’on va bientôt entendre parler de ce « petit » jeu en Europe.
pic1726346_md
Bruxelles 1893
J’aimerais dire que Bruxelles 1893 fait partie de l’un de mes coups de cœur du salon 2013 mais ça serait vous mentir. Il l’était déjà depuis quelques semaines. En fait Pearl Games pourrait sortir un jeu de gestion de pingouins en Alaska que je me ruerais aussi dessus. Bruxelles 1893 a une esthétique originale, comme toujours avec l’éditeur mangeur de gaufres, très Art Nouveau bien sûr pour être cohérent avec le thème. Non seulement le jeu est bon mais il est aussi beau (pas comme le plateau d’Amerigo, par exemple). En fait j’ai l’impression que plus un éditeur est gros moins il lèche son design. Ludonaute et Pearl Games font des jeux tellement beaux, tandis que Queen se contente du minimum. Mais je généralise et m’égare. Donc oui, Bruxelles 1893 fait clairement partie de mes coups de cœur 2013.
Et vous, quels jeux ont été vos coups de cœur?
 

17 Comments

  1. Sans être à Essen, c’est à peu près ce que mon radar avait détecté. Je suis content pour Nations et Prosperity, j’ai un peu peur qu’Ystari ne s’essouffle, mais visiblement je les sous-estime. Bruxelles ne pouvait être qu’excellent, Quantum pue la qualité, Lewis&Clark a l’air très frais !

    Et perso un jeu moche, je ne peux pas, avec tout ce qu’il y a à acheter. Donc exit pour moi Nauticus, Amerigo.
    Sinon, n’ayant aucun Rosenberg, je vais attendre les tests et je n’en prendrais qu’un je pense (Le Havre pour l’instant)

  2. Aussi de retour d’Essen après 2 jours de folie !
    Quelques coups de coeur pas encore tous testé;

    Citrus
    Yunnan
    Bruxelles
    Sushi Draft
    Banjooli Xeet
    Plunder
    Steam Park
    C.V.
    Blueprint

    et quelques autres… 🙂

  3. Je viens de regarder le Runthrough de Rahdo sur Amerigo, ça a l’air très réussi. Les jeux de Feld c’est toujours moche, là il faut noter que c’est moche ET cher, merci QQ.

  4. Comme toi et après sa dédicace sur le salon et la photo qui va avec, nous avons dès récupération de notre iPad vérifier l’âge de Monsieur Wolgang à l hotel…
    Le boss à 71 ans quand même!!!

    Machi Koro… Sold out en préco et sold out dés le premier matin du salon ça sent bon le jeu
    Vivement l’édition française ou europeennne^^

  5. Je vais apporter ma pierre à l’édifice de cet article ^^

    De retour à l’instant d’Essen, je ne peux qu’abonder pour certains titres (Nations évidemment, Glassroad (sold out en deux jours), Lewis & Clark (idem), Bruxelles (pareil), Study in Emerald (pareil). J’en profiterais également pour ajouter quelques autres titres, dont Romolo o Remo, Yunnan et Cornish Smuggler, mais aussi The Capitals et Craftsmen qui méritent le détour.

    En tout cas, excellent salon 🙂

  6. Pour ma part mon coup de cœur sur ce salon d’Essen fut Malacca, voilà un jeu où avec mes amis nous avons pris plaisir à jouer, de nous pourrir et surtout où nous avons ri ! Et le plus du must have que j’ai adoré, c’est que j’étais super mal parti et qu’au dernier tour, j’ai réussi à me refaire et terminer deuxième de la partie.

  7. D’accord avec toi, sauf sur un point:

    La tour d’Amerigo, c’est pour moi une fausse bonne idée. Le principe d’avoir des actions différentes à chaque tour, et ce aléatoirement est cool, mais foiré par la physique de la tour, qui ne recrache tout simplement que ce qu’on lui injecte.

    Mai bon, j’ai déjà en tête une astuce ou deux pour palier à ça.

    Et un gros +1 pour Geules Noires^^

  8. Belle sélection. Dans la liste, Gueules Noires me tente vraiment. Les autres, j’attendrai de les voir testés en vidéo pour me faire une meilleure idée.

    Le seul jeu dont je peux vraiment parler c’est MachiKoro que j’ai possédé quelques semaines avant de m’en débarrasser. Le jeu nous avait plu, à mon épouse et moi, les premières parties. Mais, le problème, que vous réfuterez ou pas, c’est la rejouabilité. Il n’y en a presque pas.

    Alors, oui, c’est mignon, c’est nippon, mais pour moi, c’est le quotidien, et c’est l’ennui. 🙂 Peut-être que vous avez la chance de succomber à l’exotisme, bien que les cartes soient finalement peu nombreuses et propres à de nombreux pays.

    J’attends d’avoir vos retours. Peut-être que j’ai commis une erreur en le revendant il y a près d’un an, surtout qu’une extension est sortie. Mais je maintiendrai, je pense, ce que j’en avais dit sur Proxi-Jeux dans le podcast. Sachez par contre que le jeu est vendu beaucoup plus cher au Japon (comme la plupart des jeux présentés à Essen par Japon Brand). Il faut plutôt compter 40 euros pour MachiKoro ici.

  9. Bon, maintenant que j’ai lu le texte à tête reposée, et avec quelques sourires spontanés, je dois dire que tous ces jeux me tentent follement. Je ne suis pas sûr que ma chère et tendre soit d’accord, même si Kramer, Rosenberg, Cathala et Chvatil font partie de ses auteurs favoris ! Le Caverna à 4 kg va juste me coûter deux bras en frais d’expédition 🙂
    Juste un mot sur le jeu Bruxelles, que je suis depuis des mois. J’espère ne pas être déçu. Quel thème génial et courageux, en tout cas.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.