Jeux de plateau

Avec Blockchain Brawlers, Richard Garfield fricote avec les NFT

Le créateur de Magic Richard Garfield a sorti Blockchain Brawlers, un jeu de catch. Disponible uniquement sur la blockchain.


Blockchain Brawlers

C’est une information qui vous a peut-être échappé. Richard Garfield a sorti il y a quelques mois Blockchain Brawlers, un jeu de cartes disponible sur la blockchain.

Richard Garfield. Ce nom vous dit certainement quelque chose. C’est le créateur de Magic: The Gathering, Keyforge, Bunny Kingdom, et le tout récent King of Monster Island, un King of Tokyo coopératif. L’auteur de jeu américain a sorti un nouveau jeu de cartes, Blockchain Brawlers, disponible « à la vente », virtuelle, uniquement sur la blockchain.

Après avoir tâté le terrain avec Keyforge, aux decks uniques, le voici de retour avec Blockchain Brawlers. Un jeu de cartes disponible sur la blockchain, alimenté par NFT.

Pour y jouer, et pour acheter le jeu Blockchain Brawlers vous allez pouvoir transférer les NFT obtenus et utilisés dans le jeu de manière interchangeable sur la blockchain. Pour faire « simple », pouvoir transférer les NFT utilisés dans le jeu vers d’autres blockchains via des ponts amènera l’industrie du jeu, vidéo et de société à un niveau supérieur. Numérique, 3.0 (au moins).

Le premier lot de NFT Blockchain Brawlers, appelé « Founder’s Edition », se compose de 100 NFT qui se déclinent en 4 éditions différentes : Standard, Hardcore, Cage Match et Death Match. Chacun de ces boosters Blockchain Brawlers en NFT joue un rôle essentiel dans le tout nouveau jeu de Richard Garfield.

Pour nous « rassurer » (vous apprécierez les guillemets), Blockchain Brawlers ne repose pas sur de la spéculation ou monétisation NFT et blockchain. On est là pour jouer. Et non, vous ne trouverez pas ce jeu en boutique.

Bloque Chêne ?

Le monde est séparé en quatre catégories : les gens qui ne comprennent rien à la blockchain, ceux qui font semblant d’y comprendre un truc, et ceux qui sont vraiment nuls en maths.

Blockchain. C’est peu dire que le terme est à la mode. Depuis quelques années, le mot blockchain est à peu près dans toutes les bouches de spécialistes du web. Un mot anglais que l’on peut traduire simplement par « chaîne de blocs ».

Derrière ce néologisme se cache une technologie apparue en 2008. Une blockchain qui serait le ferment d’une révolution à venir de tous les métiers, notamment la finance, mais pas seulement. Le jeu de société aussi, comme ici avec ce Blockchain Brawlers, le jeu de cartes de Richard Garfield.

La blockchain s’annonce comme une promesse. Celle de changer en profondeur l’organisation des transactions, petites ou grandes. Rien que ça.

Imaginée au départ pour gérer la monnaie électronique Bitcoin, la blockchain est un registre de transactions d’internautes à un internautes et totalement décentralisé. Il s’agit d’une procédure de contrôle disséminée sur des ordinateurs, des algorithmes liés aux crypto-monnaies.

Il s’agit d’une technique de stockage d’informations, sans organe de contrôle. Chaque personne qui participe possédant sur son ordinateur sa propre copie de ce registre mise à jour en temps réel et grâce au cryptage, il ne peut être ni modifié, ni falsifié. En clair, cette chaîne de blocs se passe de tout intermédiaire.

Blockchain Brawlers. Blockchain à neige

Blockchain Brawlers a donc été lancé en blockchain il y a quelques mois déjà. Le jeu de cartes est du 1 contre 1. Il s’agit d’un jeu vidéo de catch en mode jeu de cartes.

Le jeu est fun, frénétique, simple et accessible. Du bon Richard Garfield. Les règles sont disponibles ici.

Pour y jouer, il ne vous faudra « que » de :

  • Un compte Wax, pour gérer vos dépenses sur la blockchain et NFT
  • 11 cartes au total, qui incluent :
    • des cartes numérotées de 1 à 8
    • 1 Attaque
    • 1 Raillerie (Taunt, en anglais)
    • 1 Finisseur

Chaque partie, chaque match se compose de plusieurs tours. Vous commencez par piocher 2 cartes.

  • Une carte « face visible » à montrer à l’adversaire (la carte Mise en place)
  • Une carte « face cachée » (la Slam Card) qui est révélée plus tard

Réglez votre multiplicateur de dégâts sur 1, 2 ou 3, selon que vous pensez gagner la manche… ou vous pouvez vous coucher si vous pensez perdre la manche.

Gagnez un tour 1 de 3 manières

  1. En ayant un score de 2 cartes plus élevé
  2. En faisant coucher votre adversaire
  3. En remportant une manche qui implique une FLEXION par vous et/ou votre adversaire.

Gagnez le match en remportant des manches jusqu’à ce que la santé de votre adversaire soit à zéro.

Blockchain Brawlers associe donc bluff et pari.

Et tout ça ne se joue que sur la blockchain, pas en vrai, et pas sur Steam ou toute autre plateforme de jeu vidéo. Avec la possibilité d’acquérir des NFT pour se la raconter.

Avec ce jeu, Richard Garfield déplace le curseur 3.0 du jeu, vidéo, de cartes, de société. Verra-t-on bientôt une tentative de Bruno Cathala ou Antoine Bauza en NFT ?

Le jeu est disponible ici.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.


Un jeu de Richard Garfield utilisant la blockchain, vous en pensez quoi ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
1
+1
1
+1
5
+1
2
+1
0
+1
1

2 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :