Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Kilim, le jeu pour savoir qui tisse le plus loin

Dans Kilim incarnez un maître tisserand convoqué par le sultan de la ville. Votre mission : vous surpasser !


Kilim

Dans Kilim, vous êtes un des maitres ou maîtresses tisserands convoquées par le sultan de la ville. Votre mission : vous surpasser en assemblant les plus belles pièces de tissus du marché afin de réaliser le plus beau tapis, un kilim exceptionnel.

Un kilim étant un type de tissage à plat oriental, dont l’origine remonte aux nomades asiatiques qui, déjà 1 000 ans avant Jésus-Christ, utilisaient les tapis dans leur tente pour empêcher l’humidité de s’y infiltrer et se protéger du froid.

Célébrité et richesse sont à la clé !

Pour cela, vous vous rendez sur le marché et devrez remporter les enchères les plus intéressantes en faisant preuve de stratégie, de bluff et d’un peu de chance.

La partie se déroule sur 3 jours, représentés par 3 piles successives de carrés-dominos aux différents motifs.

Vous avez à votre disposition un paquet de cartes d’enchères aux valeurs d’or identiques pour tout le monde, allant de 1 à 15, ainsi que 3 cartes aux pouvoirs spéciaux.

Ces cartes vous permettront de faire des mises secrètes contre vos adversaires pour tenter de remporter, une fois révélées, le tapis en jeu. La plus grande valeur l’emporte, sauf petites exceptions, et les cartes d’enchère identiques sont défaussées.

Les dominos remportés sont agencés devant vous pour constituer petit à petit votre œuvre finale.

Comment on joue ? Comment on gagne ?

Plusieurs objectifs vous permettent de remporter la partie à la fin des trois jours de marché.

La mission principale est tout d’abord de tenter de tisser un kilim final carré ou rectangulaire. Ensuite, il devra être de préférence avec seulement 3 types de motifs ou, si cela n’est pas possible, au contraire, avec les 5 types de motifs existants.

Les groupements de motifs identiques vous rapporteront également des points de victoire.

Pour chaque motif, celui ou celle qui en aura le plus grand nombre se verra également récompensé. Pour finir, chaque motif déchiré vous fera perdre des points.

Vous imaginez bien qu’il est impossible de courir plusieurs lièvres à la fois bouts de tapis à la fois et votre capacité à remporter les bonnes enchères et à disposer le plus intelligemment vos assemblages de motifs seront déterminants pour remporter la partie.

3 actions spéciales, au moment des enchères, vous permettent de gagner des bonus différents : le déplacement de vos dominos-tapis, le fait d’espionner les enchères de vos adversaires et faire ainsi la meilleure mise. Et pour finir, de fouiller dans le sac de chutes pour récupérer des carrés de tapis. Ceux-ci vous permettront de réparer les tapis déchirés ou de compléter un trou dans le tapis final.

Le jeu se termine à l’issue des 3 jours d’enchères, lorsque tous les dominos-tapis ont été distribués.

Les points sont comptés selon les différents critères du sultan. La personne qui gagne la partie est celle qui remporte le plus grand nombre de points.

Kilim, verdict

Kilim est donc un jeu de pose de tuiles, qui associe bluff et enchères. Une touche de hasard au moment de révéler les tuiles rajoute un peu de piments à la partie.

Kilim est un jeu familial, avec des règles simples et fluides qui nécessitent un brin de stratégie. Le meilleur assemblage des motifs demande une bonne anticipation, gestion de risque et la capacité d’utiliser au mieux les 3 jokers.

Les interactions sont importantes et amènent parfois des renversements d’enchères. Comptez environ 30 à 45 min pour une partie.

Le jeu tourne très bien à 3, 4 et même 5 où il devient alors plus tendu. En revanche, nous l’avons trouvé plus décevant à 2 voire bloquant en cas d’enchères identiques qui se répètent.

Le graphisme, un poil vieux jeu à mon goût – en même temps un kilim ce n’est pas réputé pour être super art moderne – colle parfaitement au thème.

La boite de jeu est parfaitement calibrée et permet un espace de rangement optimisé et facile à utiliser.

Mais je vais être honnête. Kilim n’est pas un jeu qui m’a fait vibrer. Peut-être est-ce dû au côté poussiéreux des tapis ? Ou le rythme un peu plan-plan des parties ?

Néanmoins, Kilim est clairement un bon jeu qui présente des atouts indéniables comme évoqués plus haut, et avec une mécanique qui tourne bien.

Kilim, pas le tapis volant des Mille est une nuits, mais un bon jeu de société familial, facile d’accès.

Pas mal !

Note : 3.5 sur 5.

  • Auteur : Yannick Chabas
  • Illustrateur : Non communiqué
  • Éditeur : JyDe Editions
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 5 (tourne mieux à 3-5. À éviter à 2)
  • Âge conseillé : Dès 8 ans (bonne estimation)
  • Durée : 30-45 minutes
  • Thème : Moyen-Orient
  • Mécaniques principales : Tuiles, placement, enchères

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Aline, membre de la Team Gus&Co. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

%d blogueurs aiment cette page :