Jeux de plateau

Maui. La guerre des linges a commencé

Maui, le nouveau jeu de plateau de Plan B. Petite géopolitique de la plage.


Maui

Au risque de paraître chauvin, je dois vous avouer que l’un de mes auteurs de jeux de société préféré est… suisse. Le Vaudois Sébastien Pauchon. Et à mon grand désarroi, bien trop rare. Précédemment patron des éditions Gameworks qui a cessé ses activités depuis plusieurs années, Sébastien ne sort des jeux qu’au compte-gouttes. Maui est son prochain jeu.

De toute sa carrière, qu’il a commencé sur les chapeaux de roue avec les deux excellents Yspahan et Animalia en 2006, il n’a sorti « que » 40 titres. Jamaica, c’est lui, The River, c’est lui aussi, pareil pour Corinth, une version Roll & Write de son Yspahan. Sébastien est connu pour ses équilibrages, pour des jeux ramassés, fluides, accessibles, et pour sa capacité de savoir bien s’entourer d’autres auteurs.

Il a par exemple sorti plusieurs jeux avec Bruno Cathala. Et pour Maui, son prochain jeu annoncé cet été chez Plan B / Asmodee, l’auteur vaudois s’est associé avec deux autres auteurs, également suisses, également vaudois, Frank Crittin et Grégoire Largey avec qui il a déjà sorti Botanik et Ankh’or, deux autres jeux chez Space Cowboys / Asmodee.

Maui, géopolitique de la plage

À peine Yak, leur tout nouveau excellent jeu de programmation de… yaks sorti, l’éditeur québécois racheté il y a peu par Asmodee, vient tout juste d’annoncer Maui. Votre but dans le jeu ? Trouver l’endroit idéal sur la plage.

La plage. Cet objet unanime du désir. La plage n’a de sens et d’effet sur nous que parce qu’elle jouxte la mer. Les plaisirs que l’on ressent se nourrissent de sa proximité, invitant à la contemplation et à… l’immersion. C’est le cas de le dire.

La mer constitue un panorama captivant. Elle produit sur nous une véritable animation. Calme ou virevoltante, la mer, et donc la plage adjacente, nous transportent sur des rivages fantasmés, comme en bordure de nos vies agitées. Et puis, les linges. Qui se déroulent, pour marquer notre colonisation de cet espace vierge et sablonneux qui devient notre territoire, fugace.

C’est toute la promesse de Maui, ce jeu de plateau créé par le trio d’auteurs d’Helvètes. Qui connait bien la plage pour habiter près d’une mer d’un lac. Mais c’est (presque) pareil.

Poser son linge

Dans Maui, sur la plage, la compétition va être… féroce pour s’attribuer les meilleurs emplacements pour son linge.

Situé sur l’île hawaïenne éponyme, la deuxième plus grande du 50e État américain, Maui, le jeu de plateau, met 2 à 4 personnes aux prises pour trouver l’endroit parfait pour dérouler leurs linges et s’octroyer les meilleures places sur leur carré de plage, individuelle, pour poser 13 serviettes de plage côte à côte.

Chaque serviette occupe trois des sept espaces possibles dans chaque colonne, certains des espaces du plateau étant occupés par huit parasols placés au hasard lors de la mise en place.

Les linges ont chacun trois motifs différents, qui doivent être placés de manière à ce qu’ils correspondent à au moins un motif de la serviette précédente. Faire correspondre plus de motifs rapporte plus de points, chaque motif ayant une piste de score distincte. Couvrir un parasol vous permet de vous rapporter le bonus du jeton – soit des points supplémentaires pour un motif spécifique, soit des perles, parce qu’on est sur une plage, qui récompensent des points bonus à la fin de la partie.

Les serviettes marquent également des points en fonction de leur proximité avec chacun des bords supérieur et inférieur du plateau, représentant l’océan d’un côté et une ligne d’arbre générant de l’ombre de l’autre.

Et comme dans la vraie vie, dans Maui, se rapprocher le plus possible de l’eau ou de l’ombre permet de marquer un max de points. Mais. Mais placer une partie d’une serviette à l’extérieur de la plage vous fait perdre des points.

Dans Maui, vous pouvez même faire l’acquisition de nouvelles serviettes de plage sur un plateau de marché en utilisant de la monnaie de sable, qui est ensuite remise sur le marché pour que d’autres puissent éventuellement les ramasser au lieu d’acheter une serviette. Autrement dit, tu achètes ou tu prends de l’argent ?

Les plateaux personnels disposent d’une face alternative, avec des crabes plutôt que des parasols. Qui deviennent des contraintes. Comme dans la vraie vie, poser son linge sur un crabe n’est jamais très… jouasse. Dans Maui, cela vous fait perdre des points. Une face plus contraignante, complexe, punitive, donc.

Maui est attendu pour… cet été, bien sûr.

Et si l’histoire de la plage, territoire social et géographique par excellence, vous intéresse, ne ratez pas ce podcast de France Culture sorti fin juin 2019, juste avant les vacances, qui s’intéresse à la question.



Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Ses quatre passions : les jeux narratifs, sa ménagerie et les maths.


Maui, créé par Crittin, Pauchon et Largey chez Plan B, vous vous réjouissez d’y jouer cet été, sur la… plage ?

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :