Autour du jeu vidéo,  Éducation & jeux en classe

Skies of Manawak, un jeu vidéo pour aider à l’apprentissage de la lecture

Jouer (aux jeux vidéo), c’est du sérieux. Ou comment Skies of Manawak peut aider les enfants à mieux lire.


Skies of Manawak

Ce n’est pas la première fois que nous vous parlons d’un jeu vidéo qui aide au développement. Rappelez-vous, nous vous présentions il y a quelques temps EndeavorRX, le tout premier jeu vidéo pour soigner le TDAH chez les enfants. Aujourd’hui, nous allons vous parler de Skies of Manawak, un jeu qui permettrait aux enfants d’améliorer leurs compétences en lecture.

Le jeu vidéo « Skies of Manawak », né il y a quelques années à l’Université de Trento et testé en collaboration avec l’Université de Genève, selon les résultats d’une étude publiée hier lundi 17 janvier 2022 dans Nature Human Behavior1, améliorerait les capacités de lecture et d’apprentissage des enfants. Et ceci déjà après seulement douze heures d’entraînement au jeu.

Une équipe de l’Université de Genève a constaté une meilleure rapidité de lecture et moins de fautes chez des enfants entraînés à diverses aptitudes dans le jeu.

Dans Skies of Manawak, un jeu vidéo développé exprès pour l’étude, un enfant accompagné d’une créature volante doit accomplir des missions pour sauver la planète.

Jeu vidéo et apprentissage

Mais, vous allez me demander, comment est-ce qu’une créature volante qui vole à travers une pluie de météores peut-elle aider des enfants à progresser en… lecture ? Alors que le jeu de requiert, exerce aucune lecture ? Parce qu’une équipe de l’Université de Genève, qui s’est associée à des scientifiques de l’Université de Trento, en Italie, a créé ce jeu vidéo, Skies of Manawak, conçu pour entraîner les compétences moteurs et cognitives : le déplacement du regard, la mémoire de travail et d’autres compétences cruciales pour le développement de l’enfant.

L’étude s’est basée sur une cohorte de 150 enfants italiens âgés de 8 à 12 ans, répartis en deux groupes : un groupe qui joue à Skies of Manawak, et un autre qui joue à un jeu pour enseigner aux enfants à programmer. Ces deux jeux solliciteraient les mêmes compétences, notamment l’attention, mais de manière différente.

Dans le premier groupes et jeu, les enfants doivent se souvenir d’une séquence de symboles ou ne répondre que lorsqu’un son précis est émis. Dans le second, ils doivent manipuler des objets ou des structures logiques pour établir une séquence.

«Dans un premier temps, nous avons testé la capacité des enfants à lire des mots, des non-mots et des paragraphes et nous avons effectué un test d’attention», explique Daphné Bavelier, professeure à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de Genève, dans un communiqué.

Puis, pendant six semaines, les élèves ont joué deux heures par semaine, à l’école, supervisés par un adulte. Puis ces élèves ont été à nouveau testés sur les mêmes critères qu’au départ.

Les résultats sont limpides. Après avoir joué à Skies of Manawak, on a constaté une nette amélioration de la lecture. Et ceci non seulement en termes de rapidité, mais aussi en réduction du nombre de fautes effectuée. Alors qu’aucune amélioration n’a été relevée pour le groupe contrôle. L’attention des enfants était aussi sept fois plus grande chez les pratiquants de ce jeu que dans le jeu de programmation.

Processus

«Ce qui est particulièrement intéressant dans cette étude, c’est que nous avons effectué trois autres tests d’évaluation six mois, douze mois et dix-huit mois après l’entraînement, détaille Angela Pasqualotto, postdoctorante et première auteure de cette étude basée sur sa thèse. À chaque fois, les enfants entraînés ont obtenu de meilleurs résultats que les enfants du groupe contrôle, montrant un maintien de ces améliorations.» C’est la capacité d’apprendre à apprendre qui a été renforcée.

Dans le cadre d’une autre étude, le jeu sera adapté en allemand, français et anglais, pour vérifier si le même bénéfice s’étend à ces langues dont le décodage est plus ou moins complexe. Pour l’instant, le jeu n’existe qu’en italien, et a été testé par des élèves italiens, donc.

👉 Le lien de la recherche de ce mardi 17 janvier 2022.

Le jeu vidéo comme outil d’apprentissage scolaire, vous en pensez quoi ? Bonne ou mauvaise idée ? Prenez vos stylos, vous avez 4h.

Votre réaction sur l'article ?
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :